Alfred Espinas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alfred Victor Espinas (né le 23 mai 1844 et mort le 24 février 1922 à Saint-Florentin (Yonne)) est un sociologue français connu pour son influence sur le philosophe Friedrich Nietzsche [réf. nécessaire].

Élève d'Auguste Comte et Herbert Spencer[réf. nécessaire], il est professeur de philosophie et d'histoire de l'économie sociale. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1905[1].

Il fut condisciple de Stéphane Mallarmé au lycée de Sens[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Des Sociétés animales, étude de psychologie comparée (1877) Texte en ligne
  • La Philosophie expérimentale en Italie, origines, état actuel (1880) Texte en ligne
  • Histoire des doctrines économiques (1891) Texte en ligne
  • Les Origines de la technologie : étude sociologique (1897) Texte en ligne
  • La Philosophie sociale du XVIIIe siècle et la Révolution (1898) Texte en ligne
  • Descartes et la morale : études sur l'histoire de la philosophie de l'action (2 volumes, 1925)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Ostrowski, Alfred Espinas, précurseur de la praxéologie: Ses antécédents et ses successeurs, Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence, Paris, 1973

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ESPINAS ALFRED sur Lille 3 et Jean-François Condette, « Notices biographiques des enseignants titulaires de la faculté des Lettres de Douai puis de Lille sous la Troisième République », Les lettrés de la République, Villeneuve d'Ascq, IRHiS-Institut de Recherches Historiques du Septentrion (« Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest, no 37,‎ (lire en ligne)
  2. Voir Les ami-e-s de Mallarmé, dans http://www.litteratur.fr)

Liens externes[modifier | modifier le code]