Riverside Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Riverside Records
Filiale Jazzland Records
Fondation 1953
Fondateur Orin Keepnews, Bill Grauer
Genre Jazz
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège New York

Riverside Records est une compagnie de disques américaine fondée à New york en 1953 par Orin Keepnews et Bill Grauer.

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie se faît connaître en rééditant, dans la série "Jazz Archives", les enregistrements classiques d'artistes comme Jelly Roll Morton, Louis Armstrong et Bix Beiderbecke.

En 1955, le label publie l'album Thelonious Monk Plays Duke Ellington et s'oriente ainsi vers le Jazz moderne. Le label poursuit sa collaboration avec Monk et publie plusieurs albums devenus des classiques du Jazz tels Brilliant Corners en 1956 et Thelonious Monk with John Coltrane en 1957, paru sur la filiale Jazzland Records.

Le pianiste Bill Evans rejoint lui aussi le label et y enregistre de nombreux disques de 1956 à 1963 dont le légendaire Sunday at the Village Vanguard de 1961. Le label, au cours des années 1950 et au début des années 1960, enregistre de nombreux jazzmen le plus souvent proches du style Hard Bop, tels que Cannonball Adderley, Sonny Rollins, Wes Montgomery.

En 1963, Riverside Records fait faillite peu après la mort de Billy Grauer. Le catalogue appartient depuis 1972 au groupe Fantasy Records qui est aujourd'hui une filiale de Concord Music Group.