Tony Sheridan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tony Sheridan
Image dans Infobox.
Tony Sheridan en 2004.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Anthony Esmond Sheridan McGinnityVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
City of Norwich School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Conjoint
Rosi McGinnity (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instruments
Labels
Genres artistiques
Site web
Discographie
Discographie de Tony Sheridan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Tony Sheridan, né le à Norwich (Norfolk) et mort le à Hambourg[1], est un guitariste et chanteur britannique, surtout connu pour sa collaboration avec les Beatles à leurs débuts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de sept ans, encouragé par ses parents, Tony Sheridan s'intéresse à la musique classique et apprend le violon. À l'école, il excelle en art et étudie brièvement l'art commercial. Mais à 16 ans, il découvre Lonnie Donegan et le skiffle et commence aussitôt à jouer de la guitare. En 1957, il forme son premier groupe The Saints[2]. Il rejoint le groupe Vince Taylor and His Playboys, l'espace de l'enregistrement du 45 tours[3] Right Behind You Baby / I Like Love sur Parlophone[4] sur lequel il joue, aux dires de Licorice Locking, le bassiste du groupe, un solo époustouflant en une seule prise[2]. En 1959, à l'âge de 18 ans, on le voit jouer de la guitare à la BBC à l'émission Oh Boyǃ. Il est un des artistes invités pour le concert d'Eddie Cochran et Gene Vincent au Liverpool Empire Theatre en [5].

Bruno Koschmider, le propriétaire du Kaiserkeller (en), est de passage à Londres à la recherche d'un groupe de musiciens britanniques pour jouer dans son club de la Grosse Freiheit à Hambourg. L'homme d'affaire allemand recrute le pianiste Iain Hines qui joue au club 2i's (en). Celui-ci accepte son offre et créé sur-le-champ le groupe The Jets qui quittera pour l’Allemagne le [6]. The Jets, qui comprend Rick Richards, Colin Melander, Pete Wharton, Jimmy Ward et Tony Sheridan, jouent dans ce club durant un mois[7] pour ensuite migrer vers le Top Ten Club (en)[2]. Wharton affirme que ce sont les prestations de Sheridan, le guv'nor, qui ont cimenté la place des groupes anglais à Hambourg. Bientôt Sheridan quitte cette formation et devient un artiste solo[5].

Entre 1960 et 1963, il se fait accompagner par différents groupes, l'un d'entre eux étant les Beatles de passage à Hambourg. Le groupe était alors composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison, Stuart Sutcliffe et Pete Best. Sheridan, surnommé « The Teacher » par McCartney[8], est une influence majeure sur ces jeunes musiciens. Harrison le questionne sur les différents accords qu'il utilise, qui lui ont été enseignés par Eddie Cochran, et Lennon s’inspire de sa posture sur scène[n 1],[7]. Quand un ami de Bert Kaempfert, le célèbre chef d'orchestre, compositeur et producteur indépendant, les voit sur scène, il lui suggère de les enregistrer ensemble[n 2],[9]. Celui-ci renommera le quatuor britannique « The Beat Brothers » ; le nom Beatles ressemble trop au mot argotique allemand « pidels » qui a une connotation sexuelle. Jusqu'en 1965, tous les groupes qui accompagneront Sheridan sur disque prendront ce nom[10]. En 1964, le groupe The Bobby Patrick Big Six sera le dernier à le porter pour être enfin crédité à leur nom à partir de 1965 jusqu'au moment où leur association avec Sheridan se terminera en 1968[11].

En tout, sept chansons[n 3] sont enregistrées par les Beatles pour Sheridan[n 4]. Lorsque le premier 45 tours My Bonnie/The Saints, publié le (le pour le Royaume-Uni), atteint la 5e place dans les hit-parades, le label Polydor réalise l'album My Bonnie, avec ces deux chansons complétées par dix autres pistes enregistrées par Sheridan avec d'autres musiciens[9]. En 1964, lors de la crête de la beatlemania, les autres enregistrements avec le groupe de l'heure seront publiés, crédités à « The Beatles with Tony Sheridan », et compilés sur le 33 tours The Beatles' First !

Le pierre tombale du musicien au cimetière d'Ohlsdorf à Hambourg

En 1967, déçu du peu de notoriété que lui avait apporté son expérience avec les Beatles, Sheridan qui se sentait concerné par la guerre du Viêt Nam, décide de jouer pour les troupes alliées, mais l'un des membres de son groupe est tué ; l'Agence Reuters avait même annoncé que Sheridan lui-même était mort : pour sa participation en faveur des troupes alliées, Sheridan fut nommé Capitaine honoraire de l'Armée américaine[2].

Dans les années 1970, il dirige un programme de blues à la radio. En 1978, Sheridan joue au Star Club qui vient de rouvrir. Le , il sort l'album Vagabond, collection de chansons originales et de relectures de certaines anciennes chansons[12] dont Skinny Minnie (en) en bonus. Approché par le label suédois Opus 3, Tony Sheridan enregistre au chant et à la guitare Tell Me if You Can, coécrite en 1961 avec Paul McCartney, et Indochina, écrite à la suite de ces tournées au Viêt Nam pour les GI américains. Beaucoup plus tard, à titre posthume, un album ayant le titre Tony Sheridan sera publié incluant ces deux chansons, ainsi que neuf autres pièces originales enregistrées chez lui, des arrangements ayant été rajoutés aux pistes de base, et, pour une cinquième fois durant sa carrière, une reprise de Skinny Minnie[13].

Marié à Hazel Byng en 1959, ils ont un garçon, Tony Jr, avec lequel il fera de la musique. Tony Sheridan a vécu ses dernières années avec sa troisième femme Anna (née Sievers) au nord de Hambourg, où il meurt du cancer le [2].

Discographie[modifier | modifier le code]

L'astérisque dénote une publication où les Beatles sont le groupe accompagnateur sur une ou plusieurs chansons.

Singles[modifier | modifier le code]

E.P.[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Crédités à « The Beatles with Tony Sheridan »[modifier | modifier le code]

Ces enregistrements ont été commercialisés pour profiter de la popularité du groupe britannique.

Singles[modifier | modifier le code]

E.P.[modifier | modifier le code]

  • The Beatles & Tony Sheridan (1963, même E.P. que Mister Twist)
  • Ain't She Sweet (1964 publié en France)

Albums[modifier | modifier le code]

Premières éditions des albums qui contiennent les huit enregistrements toujours existants des séances des Beatles pour Sheridan, plus quatre autres chansons.

  • The Beatles' First ! (1964 en Allemagne et réédité en 1967 pour l'Angleterre et en 1969 pour la France)[54]
  • Very Together (1969 au Canada)[55]
  • In the Beginning (Circa 1960) (1970 aux États-Unis)[56]
  • The Early Tapes of the Beatles (1984) réédition sur CD des précédents avec ajout de deux autres enregistrements de Sheridan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Krasker, Les Beatles - Enquête sur un mythe 1960-1962, Paris, Séguier, 2003. (ISBN 2-84049-373-X)
  • Eric Krasker, The Beatles - Fact and Fiction 1960-1962, Paris, Séguier, 2009. (ISBN 978-2840495239)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gerry Marsden, de Gerry and the Pacemakers, imitera aussi la posture de Sheridan.
  2. Stuart Sutcliffe cédera sa place à la basse à McCartney lors de ces enregistrements.
  3. My Bonnie, When the Saints Go Marching In, Why, Nobody's Child, If You Love Me, Baby (Take Out Some Insurance On Me Baby), Sweet Georgia Brown et Swanee River (ce dernier enregistrement est aujourd'hui perdu).
  4. En plus de Cry for a Shadow et Ain't She Sweet, jouées uniquement par le groupe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annonce du décès sur YellowSub
  2. a b c d et e (en) Spencer Leigh, « Tony Sheridan: Singer and guitarist who was a catalyst in the early career of The Beatles », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2020).
  3. https://www.bear-family.com/sheridan-tony-my-bonnie-cd.html
  4. (en) « Vince Taylor And His Playboys – Right Behind You Baby / I Like Love », sur Discogs (consulté le 19 décembre 2020)
  5. a et b (en) The Beatles: All These Years, Volume 1 – Tune In, Mark Lewisohn, Harmony Books, 2013, page 360.
  6. (en) The Beatles: All These Years, Volume 1 – Tune In, Mark Lewisohn, Harmony Books, 2013, page 322.
  7. a et b (en) Spencer Leigh, « Tony Sheridan », sur On The Beat (consulté le 2 janvier 2021)
  8. (en) « The Beatles’ ‘teacher’ Tony Sheridan dies », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2020).
  9. a et b (en) « Tony Sheridan », sur The Beatles Bible, (consulté le 9 août 2020).
  10. « Tony Sheridan », sur The Daily Telegraph (consulté le 9 août 2020).
  11. (en) Nick Warburton, « The Bobby Patrick Big Six », sur The Strange Brew (consulté le 19 décembre 2020)
  12. (en) « Tony Sheridan (nécrologie) », Telegraph Media Group,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2019).
  13. http://www.opus3records.com/artists/blues/24001.html
  14. « Tony Sheridan & The Beat Brothers (2) - My Bonnie », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  15. (en) Walter Everett, The Beatles As Musicians : The Quarry Men through Rubber Soul, Oxford and New York, Oxford University Press, , 452 p. (ISBN 978-0-19-514105-4, lire en ligne)
  16. « Tony Sheridan - Ich Lieb' Dich So (Ecstasy) », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  17. (en) « Tony Sheridan & The Beat Brothers – Madison Kid / Let's Dance », sur Discogs (consulté le 2 septembre 2020)
  18. (en) « Tony Sheridan & The Beat Brothers* – You Are My Sunshine / Swanee River », sur Discogs (consulté le 2 septembre 2020)
  19. (en) « Tony Sheridan And The Beat Brothers – Veedeboom Slop Slop », sur Discogs (consulté le 2 septembre 2020)
  20. « Tony Sheridan - Ruby Baby », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  21. (en) « Tony Sheridan And The Beat Brothers / Tony Sheridan And The Beat Brothers (2) / The Beatles With Tony Sheridan – Skinny Minny / Sweet Georgia Brown », sur Discogs (consulté le 21 août 2020)
  22. « Tony Sheridan - Jambalaya », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  23. (en) « Tony Sheridan And The Beat Brothers – Do-Re-Mi », sur Discogs (consulté le 2 septembre 2020)
  24. « Tony Sheridan & The Big Six* - Vive L'Amour », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  25. « Tony Sheridan - Wolgalied / Alles aus Liebe zu dir », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  26. « Tony Sheridan - The Creep », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  27. « Tony Sheridan - Ich Will Bei Dir Bleiben / Ich Lass Dich Nie Wieder Geh'n », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  28. « Tony Sheridan - Jailhouse Rock / Skinny Minny », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  29. « Carole* & Tony* - Monday Morning », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  30. « Carole* & Tony* - I Was All Alone », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  31. « Tony Sheridan - Live In Berlin 73 », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  32. « Tony Sheridan - If She'd Have Stayed / Lonely », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  33. (en) http://wogew.blogspot.ca/2016/02/mister-twist-reissued.html
  34. (en) Joe Goodden, « Recording: Sweet Georgia Brown, Swanee River », sur The Beatles Bible (consulté le 8 juin 2018)
  35. « Tony Sheridan & The Beat Brothers* - Ya Ya », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  36. « Tony Sheridan - Skinny Minny », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  37. « Rod Davis And, Tony Sheridan - Historical Moments », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  38. « Tony Sheridan - Just A Little Bit Of Tony Sheridan », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  39. « Tony Sheridan - My Babe », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  40. « Tony Sheridan - On My Mind », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  41. « Tony Sheridan - Ich Lieb Dich So », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  42. « Tony Sheridan - Dawn Colours », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  43. « Tony Sheridan - Here & Now », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  44. « Tony Sheridan - Vagabond », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  45. http://beatleshelp.net/collabo/sher.html
  46. http://www.opus3records.com/track/24001.html
  47. (en) Joe Goodden, « US single release: My Bonnie/The Saints », sur The Beatles Bible (consulté le 6 mai 2019)
  48. « The Beatles - Cry For A Shadow / Why », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  49. https://www.discogs.com/The-Beatles-Aint-She-Sweet-If-You-Love-Me-Baby/release/4048859
  50. « The Beatles - Ain't She Sweet / If You Love Me, Baby », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  51. « The Beatles - Ain't She Sweet », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  52. « The Beatles With Tony Sheridan - Sweet Georgia Brown », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  53. (en) « Tony Sheridan – Sweet Georgia Brown / Nobody's Child », sur Discogs (consulté le 19 septembre 2020)
  54. « The Beatles Featuring Tony Sheridan & Guests* - The Beatles' First », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  55. « The Beatles - Very Together », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).
  56. « The Beatles featuring Tony Sheridan - In The Beginning (Circa 1960) », sur Discogs (consulté le 9 août 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]