Brenda Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lee et Tarpley.
Brenda Lee
Description de cette image, également commentée ci-après
Brenda Lee en 1977.
Informations générales
Nom de naissance Brenda Mae Tarpley
Naissance (72 ans)
Atlanta
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, rock, country
Années actives depuis 1955
Labels Decca (1959-1969)
MCA Records (1970-1991)
Warner Bros. Records (1991-1993)
Telstar Records (1994-1996)
Bear Family Records (1997-1998)
MCA Nashville (1999-present)
Site officiel Brenda Lee.com

Brenda Lee, née Brenda Mae Tarpley le à Atlanta en Géorgie, est une chanteuse américaine de pop, de rock et de country.

Star et enfant prodige dans les années 1960, elle est notamment connue pour sa chanson I'm Sorry (en), classée no 1 au Billboard Hot 100 singles en juillet 1960 et pour Rockin' Around the Christmas Tree en 1958, un classique de la chanson américaine depuis 50 ans.

Sa popularité s'évanouit à la fin des années 1960 lorsque sa voix devint mûre, mais elle poursuit cependant avec succès sa carrière, revenant à ses racines de chanteuse country avec une succession de hits pendant les années 1970 et 1980.

Mesurant environ 1,45 m, elle reçut le surnom de « Little Miss Dynamite » en 1957 après avoir enregistré la chanson Dynamite et fait partie des premières stars de la pop à avoir reçu une attention et être suivie au niveau international.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts[modifier | modifier le code]

Brenda Lee a deux sœurs et un frère : Linda née en 1942, Randall né en 1949 et Robyn née en 1955.

Dès l’âge de trois ans, fascinée par la musique entendue à la radio, elle mémorise déjà des parties de chansons qu'elle chante tout en jouant dans la maison familiale.

En 1950, elle fait partie des élèves de son école choisis pour participer au concours de talents du festival de printemps de sa région : elle remporte le premier prix. Les organisateurs, impressionnés, invitent Brenda à participer à un show radio à Atlanta. Elle fait ses débuts avec la chanson Too Young et connaît aussitôt un très grand succès. On lui propose de revenir chaque samedi. Elle participe ensuite régulièrement à une autre émission.

Reuben, le père de Brenda, joueur de baseball semi-professionnel et charpentier, meurt d’un accident du travail en mai 1953. La mère de Brenda se marie quelque temps après avec Jay Rainwater, et la famille déménage à Augusta, Géorgie.

Carrière[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1955, le chanteur de musique country Red Foley (en), alors au sommet de sa carrière, vient chanter à Augusta. Il accepte que Brenda fasse une apparition dans son show. Elle y chante Jambalaya et son succès dépasse tous les espoirs. En février 1956, Brenda passe dans un show sur ABC, une station située à Springfield, Missouri. Devant le succès, la famille décide de déménager à Springfield.

Brenda se produit alors dans des émissions nationales. Elle rencontre Paul Cohen, directeur de Decca Records à Nashville. Le , elle signe son premier contrat avec la maison de disques.

Le , elle enregistre sa première session dans un petit studio de Nashville. Les deux premiers singles sortis par Decca sont Jambalaya avec Bigelow 6200, Christy Christmas avec I'm Gonna Lasso Santa Claus. Elle enregistre ensuite One Step At A Time. Cette dernière chanson la place à la 43e place des charts.

En mai 1957, elle enregistre Dynamite qui lui donne son surnom de « Little Miss Dynamite ». Puis le 8 mai 1958, Ring-A-My-Phone et Little Jonah. Elle fait la connaissance d’Elvis Presley avec qui elle demeure amie jusqu’à la mort du chanteur.

Dans le même temps, Brenda continue de se produire dans divers concerts (dont le Flamingo Hôtel de Las Vegas) et divers shows TV. Cependant, elle est de moins en moins demandée, sûrement à cause du fait qu'elle a quatorze ans et n’est plus considérée comme une enfant prodige.

Brenda Lee en avril 1962.

En janvier 1959, elle part à Paris. Les promoteurs qui avaient organisé sa venue s'attendaient à voir une adulte et non une teenager, ils ne veulent plus assurer leur contrat. Son imprésario déclare à la presse qu’elle est en fait une naine de 32 ans. Puis, honteux de son action, il dément sa déclaration, mais l'histoire est publiée, et la rumeur se répand dans toute l'Europe et dans le monde entier. Ce scandale est finalement bénéfique à Brenda, qui fait salle comble à tous ses concerts et passe même à l'Olympia pendant cinq semaines. En coulisses, Gilbert Bécaud l'encourage et lui donne des conseils.

Ce succès parisien lui permet de se rendre au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Allemagne, au Brésil où elle rencontre un immense succès. Son succès en Europe finit par se répercuter aux États-Unis.

Brenda Lee en 1965.

En août 1959, Sweet Nothin's arrive à la cinquième place dans les charts américains, à la quatrième place dans les charts britanniques. L’auteur, Ronnie Self, lui donne une autre chanson, I'm Sorry (en) qui devient numéro un aux USA.

Le succès de I'm sorry est la transition du changement musical de Brenda. En effet, celle-ci maintenant s'oriente vers un son plus « nashvillien » et abandonne le rock 'n' roll. Elle chante I Just Want To Be Wanted, Emotions et You Can Depend On Me dans les années 1960.

En 1961, elle fait ses débuts au cinéma dans Two little bears. Elle y chante Speak To Me Pretty qui est devenu très populaire au Royaume-Uni, mais n’a pas eu grand succès aux États-Unis. Elle a eu aussi un petit rôle dans Smokey and the Bandit 2 où elle chante Again and Again.

Le , à l'église Radnor de Nashville, elle se marie avec Ronnie Shacklett (né le 12 mai 1944). Son premier enfant naît en 1964.

En septembre 1964, au cours de la Royal Command Performance, elle chante devant la reine Élisabeth II. Elle continue ses tournées au Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie et au Japon.

Dans les années 1970, Brenda Lee, confrontée à ses soucis de jeune maman, a également des problèmes de voix dus à ses cordes vocales malmenées. Elle décide d’arrêter de chanter pendant un certain temps, mais reprend peu après, et continue d’enregistrer des disques.

En 1983, elle chante en duo avec Willie Nelson, You're Gonna Love Yourself (In The Morning).

En 1997, elle est introduite au Country Music Hall of Fame.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Year Album US Pop Albums
1959 Grandma, What Great Songs You Sang! -
1959 Dynamite! and "And Sweet Nothing -
1960 Brenda Lee 5
1960 This Is... Brenda 4
1960 I'm Sorry 4
1961 Emotions 24
1961 All the Way (#20 UK) 17
1962 Sincerely 29
1962 Brenda, That's All (#13 UK) 20
1963 All Alone, Am I (#8 UK) 25
1963 Let Me Sing 39
1964 By Request 90
1964 Merry Christmas From Brenda Lee 7
1964 It's Allright with me 7
1965 Top Teen Hits -
1965 The Versatile Brenda Lee -
1965 Too Many Rivers 36
1966 Bye Bye Blues (#21 UK) 94
1966 10 Golden Years 70
1966 Coming On Strong 94
1967 For the First Time, Brenda and Pete (with Pete Fountain) 187
1968 Good Life -
1969 Reflections In Blue -
1969 The Show For Christmas Seals (with Tennessee Ernie Ford)
1969 Johnny One Time 98
1970 Memphis Portrait -
1973 A Whole Lotta Love -
1973 The Brenda Lee Story: Her Greatest Hits -
1974 Brenda -
1974 New Sunrise -
1975 Brenda Lee Now -
1975 Sincerely, Brenda Lee -
1976 L.A. Sessions -
1980 Even Better -
1980 Take Me Back -
1980 Little Miss Dynamite (#15 UK; Britain-only compilation) -
1981 Only When I Laugh -
1982 Greatest Country Hits -
1983 Kris, Willie, Dolly & Brenda...the Winning Hand (with Kris Kristofferson, Dolly Parton, Willie Nelson) -
1983 25th Anniversary (#65 UK) -
1984 The Very Best of Brenda Lee (#16 UK) -
1985 Feels So Right -
1991 Brenda Lee (Warner Bros.) -
1991 A Brenda Lee Christmas -
1992 Greatest Hits Live -
1994 The Very Best of Brenda Lee (#20 UK) -
1995 Coming On Strong (Muskateer) -

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Année Association Catégorie Nommée pour Resultat
1962 NME Awards World Female Singer Elle-même Lauréat
1963 NME Awards World Female Singer Elle-même Lauréat
1964 NME Awards World Female Singer Elle-même Lauréat
1999 Grammy Awards Hall of Fame Induction That's All You Gotta Do/I'm Sorry Lauréat
2007 Academy of Country Music Cliffe Stone Pioneer Award Elle-même Lauréat
2008 Dove Awards Country Album of the Year Gospel Duets with Treasured Friends Nomination
2009 Grammy Awards Lifetime Achievement Award Elle-même Lauréat

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :