Jazz à Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jazz à Vienne
Genre jazz
Lieu Vienne (Isère) Drapeau de la France France
Période 28 juin - 13 juillet 2018
Scènes Théâtre Antique, Scène de Cybèle, Club de Minuit, JazzMix
Capacité 7 500
Date de création 1981
Fondateurs Pierre Domeyne, Jean-Paul Boutellier, Jean Gueffier
Statut juridique EPIC depuis 2011
Direction Samuel Riblier depuis 2016
Direction artistique Benjamin Tanguy depuis 2016
Site web http://www.jazzavienne.com

Jazz à Vienne est un festival de jazz, créé en 1981[1] sous l'impulsion de Jean-Paul Boutellier[2]. Il dure une quinzaine de jours autour de la première quinzaine du mois de juillet à Vienne en France. Chaque année, le festival compte plus de 250 concerts[3], 1 000 artistes[4] et 200 000 festivaliers[5]. À ce titre, Jazz à Vienne est le 6e festival français en termes de fréquentation[6] et le premier événement culturel en Auvergne-Rhône-Alpes[7].

De nombreux musiciens de jazz s'y sont produits tels Miles Davis, Claude Nougaro, Michel Petrucciani, Ella Fitzgerald, Sonny Rollins, Lionel Hampton, Dee Dee Bridgewater, Herbie Hancock, Chet Baker, Keith Jarrett, George Benson, Chick Corea, Dizzy Gillespie, James Brown, Ray Charles, Eric Clapton, Dianne Reeves

Sur plus de 250 concerts pendant le festival, environ 200 sont proposés gratuitement. De midi à 2h du matin, il est possible d'assister à des concerts, expositions et animations gratuitement.

Le Festival[modifier | modifier le code]

Les scènes[modifier | modifier le code]

Le concert de Johnny Winter en 2013.

Le Théâtre Antique[modifier | modifier le code]

Le Théâtre Antique peut accueillir 7 500 personnes[8] et est la seule scène payante du festival. La programmation du Théâtre Antique s'ouvre également aux musiques cousines du jazz : soul, funk, blues, hip hop, gospel, electro swing, musique cubaine...

La Scène de Cybèle[modifier | modifier le code]

La Scène de Cybèle accueille les écoles de musique et les conservatoires de la région, les groupes sélectionnés pour le tremplin RéZZo FOCAL[9],les membres de l’Académie, etc. Des concerts sont programmés tous les jours de minuit à minuit.

Le Club de Minuit[modifier | modifier le code]

Le Club de minuit est une scène d'after qui présente des soirées acoustiques. Le Club de Minuit se déroulé au Théâtre de Vienne.

Le JazzMix[modifier | modifier le code]

Le JazzMix est la deuxième scène d'after du festival. Elle propose des concerts et jam sessions mêlant jazz et funk, hip hop, danse, etc. Après avoir été basé dans le « magic mirror » (chapiteau en bois qui vient du nord de l'Europe), le JazzMix se déroule désormais au Théâtre de Vienne, en alternance avec le Club de Minuit.

Les projets Jazz à Vienne[modifier | modifier le code]

La Création jeune public[modifier | modifier le code]

Le festival Jazz à Vienne débute tous les ans par une matinée dédiée au jeune public. 6 000 primaires du pays viennois assistent ainsi chaque année au concert jeune public, donné sur la scène du Théâtre Antique. Les créations ont par exemple pu être confiées à Richard Bona en 2017 [10], Ibrahim Maalouf en 2016[11], l'Amazing Keystone Big Band en 2015[12] ou encore Greg Zlap en 2014[13].

Le RéZZo FOCAL Jazz à Vienne[modifier | modifier le code]

Le RéZZo FOCAL Jazz à Vienne est le tremplin national de jazz fondé en 2004.

Les lauréats du tremplin : Max Pinto 4tet (2005), Jérémy Ternoy trio (2006), Paradox (2007), Oxyd (2008), Céline Bonacina trio (2009), Sidony Box (2010), Trio Enchant(i)er (2011), Impérial Quartet (2012), Water Babies 2013), Uptake (2014), nOx.3 (2015), Amaury Faye trio (2016) et Gauthier Toux trio (2017)[14].

L'Académie[modifier | modifier le code]

L’Académie de Jazz à Vienne invite musiciens amateurs et professionnels à se rencontrer autour de leur passion. Une immersion dans les univers du jazz, du chant gospel, de la danse[15].

Jazz for kids[modifier | modifier le code]

Pour sa première édition en 2017, Jazz à Vienne a imaginé un espace pour les enfants à Cybèle afin de sensibiliser le jeune public à l'univers du jazz.

Lettres sur Cour[modifier | modifier le code]

Depuis plus de vingt ans[Quand ?], des auteurs de France et du monde entier vivent pendant quelques jours au rythme du festival[16].

Caravan'Jazz[modifier | modifier le code]

La Caravan’Jazz fait chaque été étape dans différentes villes de la communauté d’agglomération du Pays viennois en emmenant avec elle l’esprit du festival[17].

Jazz à Vienne fait son cinéma[modifier | modifier le code]

Jazz à Vienne fait son cinéma présente des documentaires, films et ciné-concerts au diapason du festival.

Les Musaïques[modifier | modifier le code]

Pendant le festival, le musée Gallo-Romain accueille les Musaïques, ensemble de concerts donnés au cœur du Musée.

Traits de Jazz[modifier | modifier le code]

Traits de Jazz existe depuis 2017 et fait dialoguer Jazz et bande-dessinée.

Chaque année, Jazz à Vienne organise également un salon du disque, un salon de la lutherie, une célébration œcuménique, des expositions, etc.

Les partenariats nationaux et internationaux[modifier | modifier le code]

Festi Jazz International de Rimouski[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, Jazz à Vienne et le Festi Jazz international de Rimouski ont orchestré un renouveau dans leur jumelage, dont les premiers échanges ont été réalisés en 1989. Un échange artistique a été remis en place voyant les lauréats du RéZZo FOCAL Jazz à Vienne et ceux du Grand Prix Festi Jazz avoir l’occasion de participer à une première présence en sol français ou québécois.

Tokyo Jazz Festival[modifier | modifier le code]

Le Tokyo Jazz Festival, initié en 2002, est devenu le festival de jazz le plus important au Japon. Dans le cadre du partenariat liant Jazz à Vienne et le Tokyo Jazz Festival, un échange artistique s'opère depuis 2017. Pour la 37e édition du festival, le groupe japonais TRI4TH donné deux concerts dans le cadre. Par ailleurs, Atsuko Yashima, directrice du Tokyo Jazz Festival, est également devenue membre du jury du RéZZo FOCAL Jazz à Vienne.

Sampa Jazz Festival[modifier | modifier le code]

Le Sampa Jazz Festival et Jazz à Vienne développent des échanges artistiques depuis 2016. Via ce partenariat, le groupe brésilien Bixiga 70 s'est produit sur la scène du Théâtre Antique le jeudi 13 juillet lors de la All Night Jazz.

Festival International de la bande dessinée d'Angoulême[modifier | modifier le code]

Lors de la conférence de presse bilan de la 37e édition du festival Jazz à Vienne, Samuel Riblier, directeur de Jazz à Vienne, Benjamin Tanguy, coordinateur artistique de Jazz à Vienne et Stéphane Beaujean,directeur artistique du Festival International de la bande dessinée d'Angoulême ont annoncé leur collaboration pour 2018. Un concert dessiné et co-produit sera programmé dans les deux festivals. Par ailleurs, le festival d'Angoulême proposera chaque année un auteur de bande dessinée pour réaliser l'affiche de Jazz à Vienne. C'est le dessinateur Brüno qui a été sectionné pour réaliser l'affiche de la 38e édition de Jazz à Vienne[18],[19]

La Saison[modifier | modifier le code]

Depuis 6 ans, Jazz à Vienne produit ou co-produit des concerts toute l'année sur la grande région lyonnaise, principalement à l'Auditorium-Orchestre national de Lyon et au Théâtre de Vienne. Au total ce sont plus de 10 0000 spectateurs qui assistent chaque année aux concerts de la Saison Jazz à Vienne.

Historique[modifier | modifier le code]

Création du festival[modifier | modifier le code]

Le théâtre antique, adossé aux pentes abruptes de la colline de Pipet, accueillait jadis 13 000 spectateurs[20], ce qui faisait de lui l’un des plus grands théâtres de l’Empire romain[21].

Il faut attendre 1908 pour que débutent des fouilles qui permettent une remise à jour du monument enfoui, depuis plus de 1 700 ans[22].

En 1938 le président de la République française Albert Lebrun assiste à l’inauguration de sa restauration[23].

Dès lors, le Théâtre Antique reprend vie et Vienne renoue avec son prestige d’autrefois.

En 1980 vient s’ajouter à une programmation déjà bien remplie une nuit du blues. Initialement prévue au théâtre romain, elle doit se rabattre précipitamment le soir de la première sous un chapiteau construit à la hâte sur le Champ-de-Mars pour cause de tempête. Elle est la première nuit bien arrosée de ce qui deviendra Jazz à Vienne.

À l'origine, le festival devait se tenir à la roseraie du Parc de la Tête d'or à Lyon, mais, devant l'opposition d'une partie des élus lyonnais, Jean-Paul Boutellier propose l'idée à la ville de Vienne qui l'accepte[24]. L’événement musical de renommée mondiale deviendra : Jazz à Vienne.

En plus du festival Jazz à Vienne, l'EPIC accueille d'autres concerts issus de tournées en cours.

De l'association à l'EPIC[modifier | modifier le code]

En juillet 2010, à l’issue du 30e festival Jazz à Vienne, Jean-Paul Boutellier et Patrick Dussenne présentaient un bilan positif de l’édition avec 95 000 spectateurs au Théâtre Antique et 160 000 festivaliers sur la quinzaine[25]. À l’occasion de ce bilan, Christian Trouiller, président de la communauté d’agglomération du Pays Viennois, et Jacques Remiller, député-maire de Vienne, annonçaient la création d’un établissement public, dénommé Jazz à Vienne, prenant le relais de l’association Vienne Action Culturelle et devant assurer la continuité et le développement du festival[26].

Depuis 2016, c'est Samuel Riblier, également Directeur Général Adjoint de ViennAgglo, qui a pris la direction du festival[27].

Directions[modifier | modifier le code]

Se sont succédé à la direction du festival :

Pour l'association Vienne Action Culturelle :

  • Jacques Launay de 1991 à 2003[28].
  • Philippe Delberghe en 2005,

Pour l'EPIC :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jazz à Vienne », sur ina.fr
  2. Jean-Claude Pennec, « Jean-Paul Boutellier », Citizen Jazz,‎ (lire en ligne)
  3. « La 37e édition du festival de jazz débute aujourd’hui avec Zucchero Plus de 250 concerts », sur ledauphine.com
  4. « Jazz à Vienne 2017 »
  5. « Jazz à Vienne 2017 : explosion de sonorités pour la dernière soirée », sur culturebox.francetvinfo.fr
  6. http://www.touslesfestivals.com/actualites/le-bilan-des-festivals-de-lannee-2016-121216
  7. « Jazz à Vienen »
  8. « Théâtre antique de Vienne : les concerts d'été doublés », sur lessor38.fr,
  9. « Rézzo Focal Jazz à Vienne 2017 : lancement des candidatures du Tremplin National de Jazz ! », sur jazzmagazine.com,
  10. « Richard Bona lance la 37e édition de Jazz à Vienne avec 6000 enfants », sur culturebox.francetvinfo.fr
  11. « Jazz à Vienne : jeune public, trompette et gospel », sur la-croix.com,
  12. « Jazz à Vienne 2015 : le Carnaval des animaux, version jeune public », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  13. « 6000 enfants au spectacle jeune public », sur ledauphine.com,
  14. « Gauthier Toux Trio remporte le RéZZo Focal », sur www.ledauphine.com
  15. « Académie », sur jazzavienne.com
  16. « Lettres sur cour », sur lettres-sur-cour.blogspot.fr,
  17. « La Caravan'Jazz à Chasse-sur-Rhône », sur ledauphine.com,
  18. « Le Festival de la BD d'Angoulême s'associe à Jazz à Vienne », sur livreshebdo.fr, (consulté le 20 octobre 2017)
  19. « Le Festival d'Angoulême s'associe à Jazz à Vienne », sur 9emeart.fr, (consulté le 20 octobre 2017)
  20. « Théâtre Antique de Vienne », sur viafrance.com
  21. « Théâtre Antique », sur vienne-tourisme.com
  22. « Théâtre Antique », sur isere-tourisme.com,
  23. « Le Théâtre », sur culture.gouv.fr
  24. « La place du festival Jazz à Vienne dans l’offre touristique de l’agglomération lyonnais »,
  25. « La der de Vienne Action Culturelle », sur ledauphine.com,
  26. « Jazz à Vienne sera dirigé par Christophe Bonin », sur citizenjazz.com,
  27. « Jazz à Vienne: la démission du directeur actée, le remplaçant annoncé », sur ledauphine.com,
  28. « Jacques Launay », sur jazz.lyon-entreprises.com
  29. « Christophe Bonin. Nouvel air pour Jazz à Vienne », sur lejournaldesentreprises.com,
  30. « Jazz à Vienne : les défis du festival », sur www.leprogres.fr,
  31. « Samuel Riblier, nouveau directeur de Jazz à Vienne », sur lyoncapitale.fr,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Thery et Jean-Paul Boutellier, Histoires d'affiches à Jazz à Vienne, Lyonnaises D'art Et D'histoire, juin 2011
  • Jazz à Vienne, la ville qui aimait le jazz, 20 ans l'album anniversaire 1 / préfacé par Sonny Rollins, Le Dauphiné Libéré, 1er juillet 2000, 98 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]