Latin jazz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le latin jazz (expression anglaise) est le nom donné à la musique qui combine des rythmes latino-américains (d’origine africaine en bonne partie) avec des harmonies de jazz des États-Unis. Le terme a été inventé par le trompettiste Jerry Gonzalez dans les années 1960[1], soit bien plus tard que la naissance de cette musique.

Les deux catégories principales en sont le latin jazz brésilien, et le latin jazz afro-cubain.

Latin jazz brésilien[modifier | modifier le code]

Le latin jazz d'inspiration brésilienne est caractérisé par les rythmes de type samba, ou dans sa version plus lente la bossa nova. Ce genre a été popularisé au début des années 1960 par des artistes comme Stan Getz et Charlie Byrd avec l'album Jazz Samba en 1962, et associé au guitariste brésilien João Gilberto avec des compositions du pianiste Antônio Carlos Jobim en 1963 avec l'album Getz/Gilberto. Le rythme caractéristique est attribué à Antônio Carlos Jobim.

rythme typique de bossa nova

Jazz afro-cubain[modifier | modifier le code]

Le , Mario Bauza invente le jazz afro-cubain, au Park Palace Ballroom à New York. La veille, au club La Conga, le pianiste Luis Varona joua l’intro d’El Botellero, et il fut rejoint par le bassiste Julio Andino.

Cubop[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1940, des jazzmen (Dizzy Gillespie, Stan Kenton, Charlie Parker, Cab Calloway) vont jouer dans des groupes latinos, et d’autres (Machito,…) vont incorporer les rythmes afro-cubains dans leurs musiques, c’est ainsi que naîtra le « cubop », bebop cubain, appelé plus tard latin-jazz.

Descargas[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, naît la « descarga » (littéralement, « décharger »), un « bœuf » entre musiciens (une « jam » dans la terminologie du jazz). Bebo Valdes puis Chucho Valdés, Peruchin, Tata Guïnes, Israel « Cachao » López en ont enregistré plusieurs pour les disques Decca, Panart et Gema.

Standards[modifier | modifier le code]

Les plus célèbres standards sont : Perdido, Caravan, Manteca de Dizzy Gillespie, Con alma, Saint-Thomas, Little Suede Shoes, Tico Tico, Afro-Blue. Dans le domaine latin jazz brésilien, les standards sont par exemple A Garota de Ipanema (The girl from Ipanema), Corcovado ou encore Desafinado.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jerry Gonzalez: Sketches from Spain. Jazzman no 138, août 2007, p. 40

Liens externes[modifier | modifier le code]