Transformers: Rise of the Beasts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Transformers:
Rise of the Beasts
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.
Titre québécois Transformers : Le Réveil des Bêtes
Réalisation Steven Caple Jr.
Scénario Darnell Metayer
Josh Peters
Musique Jongnic Bontemps
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Skydance Media
Entertainment One
Di Bonaventura Pictures
Hasbro
Bay Films
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction, action
Durée 127 minutes
Sortie 2023

Série Transformers

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Transformers: Rise of the Beasts ou Transformers : Le Réveil des Bêtes au Québec est un film américain réalisé par Steven Caple Jr. et sorti en 2023. Il s'agit du 7e film de la saga Transformers, basée sur les jouets du même nom, et de la suite de Bumblebee (2018). Il est également le premier d'une nouvelle trilogie produite par Paramount Pictures[1]. Le film s'inspire particulièrement de la série d'animation Animutants (Beast Wars: Transformers) et aussi du film d'animation de 1986.

En 1994, alors que les Autobots viennent d'arriver, Optimus Prime s'acclimate à la Terre. Une archéologue et un ancien militaire vont découvrir les traces d'une guerre entre deux anciennes factions de Transformers, les Maximals et les Predacons. Optimus Prime devra faire face à de nouveaux ennemis, les Predacons et leur redoutable chef Scourge[2],[3]. Les Autobots et les Maximals feront face à une menace encore plus grande : Unicron, une planète métallique géante qui s'apprête à dévorer la Terre.

Synopsis détaillé[modifier | modifier le code]

Le monde natal des Maximals, une race avancée de Cybertroniens se changeant en animaux géants, est attaqué par Unicron, le dieu mangeur de planètes. Ses hérauts, les Terrorcons, dirigée par Scourge, cherchent à obtenir pour leur maître la plus grande technologie des Maximals, la clé de TransDistortion, qui peut ouvrir des portails à travers l'espace et le temps. Le chef Maximal Apelinq se sacrifie pour permettre aux autres Maximals de s'échapper de la planète avant qu'Unicron ne la dévore. Désormais sous le commandement d'Optimus Primal, les Maximals utilisent la clé pour fuir vers la Terre.

En 1994 à Brooklyn, Noah Diaz, ancien expert en électronique dans l'armée, a du mal à trouver un emploi pour subvenir aux besoins de sa famille, notamment les soins médicaux de son petit-frère qui souffre d'une drépanocytose. Noah se laisse alors convaincre par son ami Reek de voler une Porsche 911 Carrera RS 3.8 sur le point d'être vendue. Parallèlement, Elena Wallace, stagiaire au musée d'Ellis Island, étudie une ancienne statue de faucon portant un symbole inconnu. Elle la brise accidentellement ce qui révèle la moitié de la clé de TransDistortion. Cette dernière libère une impulsion d'énergie qui est détectée par Optimus Prime, qui contacte les autres Autobots. Pendant ce temps, Noah parvient, avec difficulté, à entrer dans la Porsche qui reçoit à ce moment-là le message d'Optimus, révélant qu'il s'agit de l'Autobot Mirage. Après une course-poursuite avec la police, Mirage révèle sa vraie nature à Noah et est rejoint pas les autres Autobots, dont Optimus mécontent d'apprendre qu'un humain a découvert leur existence. Arcee révèle que l'impulsion énergétique vient de la clé de TransDistortion. Optimus, y voyant une chance de retourner sur Cybertron, leur monde natal, décide de récupérer la clé. Mirage propose d'enrôler Noah dans la mission des robots, estimant qu'il sera plus discret qu'eux. Malgré sa méfiance des humains, Optimus accepte.

Attirés par la signature de la clé, les Terrorcons, Scourge, Battletrap et Nightbird, arrivent sur Terre. Elena se retrouve en plein milieu du conflit lorsque les serviteurs d'Unicron attaquent les Autobots à l'extérieur du musée. Scourge désactive Bumblebee et vole la moitié de la clé avant que la Maximal Airazor n'arrive et ne le chasse. Airazor explique aux Autobots que les Maximals se cachent sur Terre depuis des milliers d'années et ont divisé la clé de TransDistortion en deux pour la garder hors des mains d'Unicron. Malgré le danger, Optimus Prime insiste pour que la clé soit réassemblée afin que les Autobots puissent l'utiliser pour rentrer chez eux, tandis que Noah complote secrètement pour détruire la clé et protéger la Terre.

Les connaissances d'Elena lui permettent de déduire que l'autre moitié de la clé doit être située dans un temple caché au Pérou. Tout le groupe s'y rend à bord de l'avion cargo Autobot, Stratosphere. Sur place, ils retrouvent l'Autobot Wheeljack, qui les conduit au temple, mais découvre bientôt que l'autre moitié de la clé n'est plus là. Les Terrorcons attaquent à nouveau les Autobots et Scourge parvient à toucher Airazor avec un petit drône qui la corrompt petit à petit. Par la suite, les Autobots rencontrent Optimus Primal et les autres Maximals. Ces derniers expliquent qu'ils ont déplacé la seconde moitié de la clé, la confiant à une tribu humaine avec laquelle ils ont travaillé au cours des millénaires. Le lendemain, la corruption de Scourge dépasse Airazor, la rendant agressive et attaque Elena. Dans le chaos, Noah tente de détruire la seconde moitié de la clé, mais Optimus le convainc de ne pas le faire. Il est à la place volé par Airazor qui la donne Scourge. Forcé d'affronter son amie qu'il venait à peine de retrouver, Primal se résout à tuer Airazor, à sa demande, pour respecter leur promesse de protéger la vie, qu'elle qu'en soit le prix. Pendant ce temps, Scourge rassemble les deux moitiés de la clé de TransDistortion au sommet d'un volcan, érigeant un pont spatial qui ouvre un portail au-dessus de la Terre par lequel Unicron arrivera bientôt.

Voyant où leurs motivations égoïstes les ont menés, Optimus Prime et Noah acceptent de travailler ensemble pour vaincre les serviteurs d'Unicron. Pendant que les Autobots et les Maximals combattent les Terrorcons, Noah et Elena se faufilent dans les conduits pour atteindre les commandes de la clé de TransDistortion, prévoyant de la désactiver avec un code d'accès qu'Elena a découvert. Dans la bataille, Mirage est sévèrement blessé par Scourge, mais utilise ses dernières force pour transformer son corps endommagé en une exo-combinaison motorisée pour Noah afin qu'ils puissent se battre ensemble. L'impulsion d'énergie libérée par la clé active un dépôt d'Energon dormant sous la vallée où Bumblebee était gardé, qui imprègne son corps désactivé d'Energon et lui redonne vie. Il rejoint alors ses compagnons avec l'aide de Stratosphere et renverse le cours de la bataille. Optimus Prime parvient à tuer Scourge, mais pas avant que ce dernier n'endommage la console de contrôle pour l'empêcher d'être arrêté. Prêt à se sacrifier, Prime détruit la clé et provoque l'effondrement du portail, mais est sauvé in extremis du vortex par Noah et Primal.

Au lendemain du conflit, Primal dit aux Autobots que bien qu'Unicron soit coincé, ils n'ont fait que retarder son arrivée, Optimus, désormais sans moyen de retourner à Cybertron, répond qu'ils seront là quand de nouvelles menaces surgiront, proclamant la Terre comme leur nouvelle maison et jure de continuer à la protéger avec les Maximals. Elena reçoit une reconnaissance pour avoir découvert le temple au Pérou tandis que Noah assiste à un entretien pour un emploi d'agent de sécurité. Son interlocuteur lui révèle qu'il le connait très bien, ce qu'il a fait au Pérou et l'identité de ses amis. Il lui propose de rejoindre sa mystérieuse organisation gouvernementale en échange de quoi les soins de son petit frère seront pris en charge. Devant l'hésitation de Noah, l'homme lui propose de réfléchir et lui remet une carte de visite révélant le nom de l'organisation : G.I. Joe.

Plus tard, Noah parvient à réparer Mirage à l'aide de pièces détachées de Porsche provenant de Reek, qui apprend que la voiture est un Transformer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Valerii An, David Ellison, Bradley J. Fischer, Dana Goldberg, Brian Goldner, Don Granger et Brian Oliver, Steven Spielberg

Distribution[modifier | modifier le code]

Humains[modifier | modifier le code]

Transformers (voix)[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[6] et version québécoise (VQ) sur Doublage QC[7] selon les cartons du générique de fin.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En janvier 2020, Paramount aurait travaillé sur deux films Transformers différents, l'un écrit par James Vanderbilt et l'autre écrit par Joby Harold[8]. Le 16 novembre 2020, Steven Caple Jr. est embauché pour réaliser le film, basé sur le scénario de Harold. Le script s'inscrit dans la suite de Bumblebee et se veut un reboot par rapport aux volets réalisés par Michael Bay[9]. Le , Patrick Tatopoulos est choisi comme concepteur de production[10]. Il est ensuite révélé que Darnell Metayer et Josh Peters ont réécrit le script de Joby Harold[11].

Le titre du film, Transformers: Rise of the Beasts, est dévoilé en juin 2021[3].

L'affiche officielle du film a été montrée le 26 avril 2023 en même temps que la seconde bande-annonce.

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Anthony Ramos est choisi pour jouer dans le film[12]. Il est ensuite rejoint par Dominique Fishback[11]. En juin 2021, l'actrice Lauren Velez révèle sa présence[13].

Le 12 octobre 2022, le réalisateur annonce sur son compte Instagram Michelle Yeoh dans le rôle d'Airazor et Pete Davidson dans le rôle de Mirage.

Peu après la sortie de la première bande-annonce, de nouveaux acteurs sont révélés dans le rôle de certains Transformers, notamment Peter Dinklage, dans le rôle de Scourge, l'antagoniste principal[14].

Le 7 avril 2023, un post Instagram sur le compte officiel des films Transformers révèle que Cheetor sera interprété par Tongayi Chirisa[15].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le 7 juin 2021 à Los Angeles, en Californie[16].

Le tournage a également lieu dans le centre-ville de Montréal (Québec, Canada) de à . Le « Crew Collective Café » sert de lieu de tournage. Les locaux des Studios MELS et de MTL Grandé sert également de lieu de tournage[17]. La Presse rapporte, le , que « trois quartiers compris entre les rues McGill et Saint-Pierre, ainsi que Notre-Dame et Saint-Jacques, étaient barrés »[18].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film est composée par Jongnic Bontemps (en). Dans le film, on peut entendre diverses chansons rap des années 1990 : C.R.E.A.M. du Wu-Tang Clan, Check The Rhime de A Tribe Called Quest, Anything (Old Skool Radio Version) de SWV, Represent de Nas, Rebirth of Slick (Cool Like Dat) de Digable Planets, Mama Said Knock You Out (Sam Wilkes Remix) de LL Cool J, Hypnotize de The Notorious B.I.G.[19].

En mai 2023, le titre inédit On My Soul est dévoilé comme single. Il est interprété pour le film par Tobe Nwigwe, Nas et Jacob Banks[20]. Pour la version française, un titre inédit est enregistré par MC Solaar. Il s'intitule Tout se transforme[21].

Scène coupée[modifier | modifier le code]

À la suite du screen-test du film, beaucoup de scènes ont été changées voire retirées du film final. L'une d'entre elles devait introduire un Décepticon du nom de Transit, pouvant se changer en bus.

Dans la scène en question, il était traqué par Optimus Prime qui le trouve dans un dépôt d'autobus (le même qu'on voit lors de sa première scène dans le film). Un combat s'ensuivait entre les deux, où Optimus tente de faire parler le Decepticon sur la localisation de son vaisseau. Vaincu, Transit répond qu'il l'a détruit à son arrivée et en profite pour le provoquer en lui disant qu'il ne reverra jamais Cybertron. En colère, Optimus tue Transit avant de balancer sa carcasse dans un lac, où reposent d'autres dépouilles de Decepticons.

La scène fut retirée, considérée comme trop sombre par les retours du screen-test, et fut à la place changée par la scène d'Unicron attaquant la planète des Maximals. Steven Caple Jr. révèlera néanmoins que cette scène coupée sera présente dans les bonus des supports digitales et physiques, la scène du lac en moins.

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Dates de sortie[modifier | modifier le code]

Initialement fixée au 24 juin 2022[22], la sortie américaine du film prévue le [23].

En France, le film sort en salle le 7 juin 2023[24].

Critique[modifier | modifier le code]

En France, le site cinématographique Allociné donne les notes de 2.8⁄5  pour la presse (après avoir recensé 18 critiques) et 3⁄5  pour les spectateurs (après avoir recensé 247 critiques)[25]

Box-office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Le film «Transformers : Rise of the Beasts» sera le premier d'une nouvelle trilogie », sur CNEWS (consulté le ).
  2. « Transformers 7 : le film dévoile son titre et un début de synopsis avec de nouveaux robots », sur Écran large, (consulté le ).
  3. a et b « Transformers 7 : un titre et une ambiance années 90 », sur Allociné, (consulté le ).
  4. « Release info » (dates de sortie), sur l'Internet Movie Database.
  5. « The Ending of the New Transformers Really Goes for the Joe », sur vulture.com, (consulté le ).
  6. https://www.rsdoublage.com/film-28758-Transformers-Rise-Of-The-Beasts.html
  7. « Transformers : Le réveil des bêtes », sur doublage.qc.ca (consulté le ).
  8. Borys Kit, « New 'Transformers' Movies in the Works With 'Zodiac,' 'Army of the Dead' Writers », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  9. Justin Kroll, « ‘Transformers’: ‘Creed 2’ Director Steven Caple Jr. Tapped To Direct Next Installment In Paramount And Hasbro Franchise », sur Deadline.com, (consulté le ).
  10. Jacob Fisher, « Patrick Tatopoulos Joins New ‘Transformers’ Film (EXCLUSIVE) », sur Discussing Film, (consulté le ).
  11. a et b (en-US) Justin Kroll et Justin Kroll, « ‘Transformers’: Dominique Fishback Lands Lead Role Opposite Anthony Ramos In Next Installment For The Paramount Franchise », sur Deadline Hollywood, (consulté le ).
  12. (en-US) Justin Kroll et Justin Kroll, « ‘Transformers’: Anthony Ramos Eyed To Star In Next Installment For Paramount, eOne And Hasbro Franchise », sur Deadline Hollywood, (consulté le ).
  13. (en-US) Josh Wilding, « TRANSFORMERS 7 Adds SPIDER-MAN: INTO THE SPIDER-VERSE And DEXTER Star Luna Lauren Velez (Exclusive) », sur Comic Book Movie, (consulté le ).
  14. (en-US) Ryan Leston, « Transformers Rise of the Beasts Trailer Includes Peter Dinklage, John DiMaggio », sur IGN, (consulté le ).
  15. (en-US) Instagram, « Maximals, Maximize ! Welcoming the voice of Cheetor, @tongayichirisa, to the pack. #Transformers #RiseOfTheBeasts », sur Instagram, (consulté le ).
  16. « Untitled Transformers Universe Project (w/t: Beast Alliance) - Production Listing » [archive du ], sur Productionlist.com, (consulté le ).
  17. Jean-Michel Clermont-Goulet, « Le centre-ville de Montréal se transforme en New York pour un tournage américain (PHOTOS) », sur Narcity, (consulté le ).
  18. Léa Carrier, « tournage de Transformers se poursuit à Montréal », sur La Presse, (consulté le ).
  19. « Soundtrack » ((en) bandes originales), sur l'Internet Movie Database.
  20. (en) Cameron Bonomolo, « Transformers: Rise of the Beasts Soundtrack Single Features Nas: Listen » [archive du ], sur ComicBook.com, (consulté le ).
  21. « MC Solaar signe la BO du prochain "Transformers" », sur Générations, (consulté le ).
  22. (en) Anthony D'Alessandro, « Paramount Dates New ‘Transformers’ Movie For 2022 », sur Deadline, (consulté le ).
  23. (en) ‘Transformers: Rise Of The Beasts’ Pushed A Year; New ‘Star Trek’ Movie To Beam Up Over Christmas 2023 - Deadline.com.
  24. AlloCine, « Transformers: Rise Of The Beasts » (consulté le ).
  25. AlloCine, « Transformers: Rise Of The Beasts » (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]