Bad Boys (film, 1995)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Michael Bay. Pour le film de Rick Rosenthal, voir Bad Boys.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bad Boys.
Bad Boys
Flics de choc
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre québécois Mauvais Garçons
Titre original Bad Boys
Réalisation Michael Bay
Scénario Michael Barrie
Jim Mulholland
Doug Richardson
Acteurs principaux
Sociétés de production Don Simpson/Jerry Bruckheimer Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie policière
Durée 118 minutes
Sortie 1995

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bad Boys : Flics de choc ou Mauvais Garçons au Québec (Bad Boys) est un film américain réalisé par Michael Bay, sorti en 1995. Une suite est sortie en 2003 : Bad Boys 2.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mike Lowrey est un séducteur invétéré, célibataire, tandis que Marcus Burnett est un homme rangé, marié et père de famille. Ils sont à la fois collègues, policiers à Miami, et amis. Avec toutefois des méthodes d'investigation radicalement opposées, ce qui rend parfois leur relation explosive.

Cent kilos d'héroïne pure sont dérobés dans les locaux de la brigade des stupéfiants de Miami, provoquant la colère du capitaine Howard. Les agents de la police de Miami ont 72 heures pour retrouver les coupables. Au même moment, la meilleure amie de Mike Lowrey est assassinée lors d'un règlement de compte entre criminels. Une jeune femme présente sur le lieu du crime parvient à s'échapper et prend contact avec la police. En tant que témoin, Julie Mott ne veut avoir à faire qu'à Mike et personne d'autre. Celui-ci étant indisponible, c'est Marcus qui se rend chez elle en se faisant passer pour son collègue. Les deux hommes vont ainsi échanger leurs identités pendant la durée de l'enquête.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[2] et version québécoise (VQ) sur Doublage QC[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse, développement et distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Les producteurs Don Simpson et Jerry Bruckheimer développent très tôt le projet avec un script spécialement écrit pour les acteurs Dana Carvey et Jon Lovitz, à l'époque très populaires grâce au Saturday Night Live. Mais le développement du film traine et les droits passent de Disney à Columbia Pictures[4]. Quelques années auparavant, Don Simpson et Jerry Bruckheimer avaient connu des problèmes similaires pour Le flic de Beverly Hills, qui devait initialement être mené par Sylvester Stallone avant de devenir la comédie à succès avec Eddie Murphy. Le projet est alors repensé. Le rôle de Mike Lowry est notamment proposé à Arsenio Hall, qui le refuse. Il exprimera plus tard avoir fortement regretté ce choix[4]. Le réalisateur Michael Bay découvre quant à lui Will Smith en voyant un épisode de la série télévisée Le Prince de Bel-Air. Si le studio est d'accord pour Will Smith, Don Simpson et Jerry Bruckheimer ont du convaincre pour engager Martin Lawrence[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu du 28 octobre 1994 au [5]. Il se déroule principalement à Miami, mais également à Miami Beach, South Miami et Coral Gables[6].

Musique[modifier | modifier le code]

Music from the Motion Picture[modifier | modifier le code]

Bad Boys
Music from the Motion Picture
Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 60:01
Genre rap, R'n'B, rock industriel, musique de film
Label Work/Columbia
Critique

Bandes originales de Bad Boys

La bande originale est commercialisée en mars 1995. Elle contient principalement des chansons rap/R'n'B présentes dans le film. On retrouve par ailleurs des chansons plus rock industriel, notamment pour les scènes au club Hell. L'album a connu un succès commercial et s'est notamment classé 26e au Billboard 200 et 13e au Top R&B/Hip-Hop Albums. Il est principalement porté par le single Shy Guy de Diana King.

Liste des titres
  1. Shy Guy, interprété par Diana King
  2. So Many Ways (Bad Boys Version), interprété par Warren G
  3. Five O, Five O (Here They Come), interprété par 69 Boyz et K-Nock
  4. Boom Boom Boom, interprété par Juster
  5. Me Against The World, interprété par Tupac Shakur
  6. Someone To Love, interprété par Jon B. et Babyface
  7. I've Got A Little Something For You, interprété par MN8
  8. Never Find Someone Like You, interprété par Keith Martin
  9. Call The Police, interprété par Ini Kamoze
  10. Da B Side, interprété par Da Brat et The Notorious B.I.G.
  11. Work Me Slow, interprété par Xscape
  12. Clouds of Smoke, interprété par Call O'Da Wild
  13. Juke-Joint Jezebel, interprété par KMFDM
  14. Bad Boys Reply ('95), interprété par Inner Circle et Tek
  15. Bad Boys Theme, composé par Mark Mancina
    Titre bonus
  16. Five O, Five O, (Here They Come) (Hideout House Radio Mix), interprété par 69 Boyz featuring K-Nock


Autres titres présents dans le film

Original score[modifier | modifier le code]

La musique du film est composée par Mark Mancina. Peu présentes sur l'album sorti en 1995, ces compositions sont éditées en CD en 2007 par La-La Land Records, en édition limitée à 3000 exemplaires[8].

Liste des titres
  1. Prologue - The Car Jacking - 4:31
  2. Bad Boys - Main Title/Heist - 6:07
  3. Funky Brothers To PD - 0:34
  4. Air Conditioning Inspection - 1:07
  5. JoJo, What You Know? - 0:39
  6. Dead Guy - 4:55
  7. He's The Person I'd Call - 0:52
  8. Killing Max - 4:15
  9. The Boys Find Max - 2:29
  10. Into Lois' Apartment - 0:49
  11. Escape From Julie's - 2:46
  12. You're Going To Leave Me Alone? - 0:50
  13. Don't Honey Me Baby! - 1:01
  14. My Bologna Has A First Name - 4:02
  15. Julie's Got A Gun - 0:53
  16. Escape From Club Hell/Ether Chase - 4:33
  17. We Don't Want To Lose You - 0:38
  18. I Mean Like Funny - 2:00
  19. Interrogation - 0:40
  20. Stake Out - 0:53
  21. Tailing Lab Tech/Blown Cover - 1:35
  22. Busted - 0:51
  23. Footchase - 4:23
  24. Fouchet Calling - 0:32
  25. Hangar Shootout - 9:14
  26. Cobra Chase/Fouchet's Death - 4:40
    Titre bonus
  27. Bad Boys - Main Title (Edited Film Version) - 3:36

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement mitigées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, Bad Boys n'obtient que 43% d'opinions favorables ainsi qu'une note moyenne de 4,9/10, pour 47 critiques[9]. Sur Metacritic, il décroche une moyenne de 41/100, pour 24 critiques[10]. La plupart des critiques américaines pointent du doigt les faiblesses du scénario, qui ne se démarque pas assez des autres « buddy movies policiers » , malgré une très bonne alchimie entre les deux acteurs principaux[11]. Dans son émission At the Movies, le célèbre critique Roger Ebert met en avant l'approche énergique des deux acteurs principaux ainsi que le style du film. Il regrette cependant que ces jeunes acteurs ne soient que du « nouveau vin dans des vieilles bouteilles » car selon lui la plupart des éléments sont recyclés d'autres franchises du genre, comme L'Arme fatale et Le FLic de Beverly Hills[12].

En France, le film n'obtient qu'une note moyenne de 1,7/5 sur Allociné, mais pour seulement 3 critiques recensées. Dans Le Figaro, Claude Baignères écrit notamment « dans la catégorie polar avec flics (…) et jolie fille en danger, un film sans rien de fondamentalement original dans son synopsis et sa réalisation ». François Gorin de Télérama écrit quant à lui « ça court, ça saute, ça tire dans tous les coins, et ça explose à la fin ». Dans la revue Positif, le film est décrit comme « un de ces nombreux films américains promus pendant l'été mais vite oubliés »[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Malgré des critiques plutôt mitigées, le film connait un succès au box-office. En France, il enregistre plus d'un million d'entrées et se classe à la 16e place du box-office annuel. Au Canada et aux États-Unis, le film ne dépasse pas les 70 millions de dollars mais se classe 1er du box-office hebdomadaire pour ses deux premières semaines d'exploitation, avec respectivement 15 523 358 $ et 11 016 040 $ de dollars de recette par semaine[14].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
65 807 024 $[1] [15] 17[15]
Drapeau de la France France 1 636 092 entrées[16]
Alt=Image de la Terre Mondial 141 407 024 $[1] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Grammy Award de la meilleure chanson en 1996 pour Someone to Love
  • Meilleure scène d'action (le hangar pour avions) et meilleur duo (Will Smith et Martin Lawrence), lors des MTV Movie Awards 1996

Autour du film[modifier | modifier le code]

La Porsche utilisée dans le film était la voiture personnelle de Tchéky Karyo[17], une 911 modèle 964 turbo 3.6 L. Dans le film, on distingue la plaque de Tchéky dans le pare-chocs avant de la Porsche, la plaque d'immatriculation est française (75, Paris). Lors de l'émission Top Gear France, Tchéky Karyo montre par ailleurs le logo de l'AC Cobra qu'il a gardé en souvenir.

Suite[modifier | modifier le code]

Une suite, Bad Boys 2, toujours réalisée par Michael Bay, est sortie en 2003. Un troisième film, Bad Boys for Life, est en développement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Bad Boys », sur Box Office Mojo (consulté le 14 mars 2017)
  2. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 20 janvier 2013
  3. « Fiche de doublage VQ du film » sur Doublage QC - consulté le 13 novembre 2014
  4. a, b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Business sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Original Soundtrack - Bad Boys », sur AllMusic (consulté le 14 mars 2017)
  8. « BAD BOYS - Original Score Album by Mark Mancina », Buysoundtrax.stores.yahoo.net (consulté le 15 mars 2012)
  9. (en) « Bad Boys (1995) », sur Rotten Tomatoes, Flixster
  10. (en) « Bad Boys (1995) », sur Metacritic
  11. (en) Todd McCarthy, « Bad Boys review », sur Variety, Reed Business Information,
  12. (en) Ebert, Roger., Siskel, Gene., 1995 Bad Boys Review [Internet Video] - Buena-Vista Television
  13. « Critiques presse Bad Boys », sur Allociné.fr (consulté le 16 mars 2017)
  14. Voir Box-office 1995 au Canada et aux États-Unis, section Classement par Week End
  15. a et b (en) « Bad Boys - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 14 mars 2017)
  16. « Bad Boys », sur JP box-office.com (consulté le 14 mars 2017)
  17. L'automobile au cinéma : les anecdotes - L'Internaute

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]