Silver Sable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Silver Sable
Personnage de fiction apparaissant dans
Silver Sable.

Alias Silver Sablinova
Origine Symkarie (en) (« Symkaria » en VO)
Activité mercenaire
chef d'entreprise
Pouvoirs spéciaux
Affiliation Wild Pack (en) / Intruders
Heroes for Hire (en)
Entourage Spider-Man

Créé par Tom DeFalco
Ron Frenz
Josef Rubinstein
Première apparition Amazing Spider-Man #265 (juin 1985)
Éditeurs Marvel Comics

Silver Sable, alias Silver Sablinova, est un personnage de fiction appartenant à l'univers de Marvel Comics. Créée par Tom DeFalco, Ron Frenz et Josef Rubinstein, le personnage apparaît pour la première fois dans Amazing Spider-Man #265 de juin 1985.

Silver Sable est également le titre d'une série de comic books centrée sur ce personnage.

Bien que parfois considéré comme un mercenaire légitime, ses méthodes et motivations l'ont parfois amenée en conflit avec les super-héros. De temps en temps, elle est considérée comme un allié de Spider-Man et d'autres héros.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

La mercenaire Silver Sablinova est originaire de Symkarie (Symkaria), un petit état voisin de la Latvérie, où le mercenariat est légal. Elle est aussi présidente de la société « Silver Sable International ». Sa mère fut tuée par des ennemis de son père, qui dirigeait un groupe chassant les Nazis. Elle travaille avec son oncle Morty, qui fait office de liaison et gestionnaire.

Une légende dit que ses cheveux auraient blanchi après avoir vu sa mère se faire assassiner. On sait qu'elle fut mariée à L’Étranger, mais le couple divorça très vite.

Elle rencontra pour la première fois Spider-Man alors qu'elle tentait de capturer le voleur Black Fox (en). Elle resta alliée au Tisseur, quand ce dernier dut affronter le Sinistre Syndicat (en), et le rejoignit lui et Captain America pour stopper les plans terroristes de Crâne Rouge contre son pays.

Pendant le crossover Infinity War (en), elle assista au dîner diplomatique entre la Symkarie et la Latvérie, et fut presque assassinée par le doppleganger ayant pris la place de Fatalis.

Elle recruta plusieurs super-héros pour l'aider au sein de son « Wild Pack (en) », comme le Paladin, le Chat, l'Homme-sable, Roller Skater (« Rocket Racer » en VO), etc.

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Animes[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Personnages de la série Silver Sable[modifier | modifier le code]

LightBright[modifier | modifier le code]

Lightbright est une super-héroïne apparue pour la première fois dans Silver Sable #16 en 1993. De son vrai nom Obax Majid, c'est un mutante qui peut voler et générer une puissante lumière qu'elle peut convertir en chaleur ou en rayon, calmant ceux qui la regardent.

Lightbright faisait partie des Bio-Genes, rebelles somaliens qui cherchaient à repousser l'armée américaine de leur pays pour le contrôler. Ils attaquèrent les mercenaires menés par Silver Sable jusqu'à l'interruption du combat par le Baron Von Strucker et l'HYDRA, intéressés par le contrôle de la Somalie. Battlestar risqua sa vie pour sauver Lightbright, et cette dernière se rangea du côté des mercenaires. Elle fut par la suite engagée par Silver Sable, sur recommandation de Battlestar.

Lightbright fut ensuite envoyée en mission en Bosnie pour lutter contre des terroristes affiliés à l'HYDRA. Quand elle refusa de signer le Superhuman Registration act (en), elle fut capturée par Iron Man, tout comme Lectronn. Elle fut libérée de la prison de la Zone négative par Captain America et les héros rebelles. On ignore depuis ses activités[1].

Parutions[modifier | modifier le code]

  • Amazing Spider-Man
  • Silver Sable & The Wild Pack 1 à 35 de 1993 à 1995 par Gregory Wright & Steve Butler.
  • Silver Sable #1-5
  • Sable and Fortune #1-4, 2006 par Brendan Cahill, John Burns & Laurenn McCubbin.
  • Deadpool : « Il faut sauver le soldat Wilson », 2010 par Duane Swierczynski et Jason Pearson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lightbright » sur Marvunapp.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]