Marvel's Spider-Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spider-Man (homonymie).

Marvel's
Spider-Man
Image illustrative de l'article Marvel's Spider-Man
Logo du jeu Marvel's Spider-Man.

Éditeur Sony Interactive Entertainment
Développeur Insomniac Games
Concepteur Bryan Intihar, Ryan Smith
Musique John Paesano

Début du projet 2014
Date de sortie
Licence Marvel
Franchise Spider-Man
Genre Action
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 4
Média Blu-ray
Langue Multilingue
Contrôle Manette de jeu

Évaluation ESRB : T ?
PEGI : 16 ?

Marvel's Spider-Man (ou simplement Spider-Man) est un jeu vidéo d'action développé par Insomniac Games et édité par Sony Interactive Entertainment en collaboration avec Marvel, sorti le 7 septembre 2018 en exclusivité sur la console PlayStation 4.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers et contexte[modifier | modifier le code]

L'univers du jeu est entièrement créé par Insomniac Games en collaboration avec Marvel Games et ne reprend pas celui des comics et des univers cinématographiques de l'homme araignée. Certains des personnages du jeu n'ont, de ce fait, pas le même rôle que dans les comics. Néanmoins, certains lieux associés à l'univers des comics de Marvel sont présents tels que l'ambassade du Wakanda et la Tour des Avengers[1].

Le joueur incarne principalement Peter Parker, âgé de 23 ans et scientifique, qui agit comme justicier dans le costume de Spider-Man, dans la ville de New York. L'histoire du jeu se concentre sur la répression des criminels dans la ville tandis que Peter Parker lutte déjà depuis huit années contre le crime[2].

Personnages[modifier | modifier le code]

Le joueur incarne principalement Spider-Man, de son vrai nom Peter Benjamin Parker, qui a été mordu par une araignée radioactive lorsqu'il était lycéen. Il gagna alors les capacités d'une araignée comme la force, la vitesse et la robustesse. À la suite de la mort de son oncle Ben, tué par un criminel que Peter aurait pu arrêter, il dédia sa vie à aider la population, et s'impliqua personnellement avec sa tante May[3].

Néanmoins, Spider-Man doit désormais faire face à de nombreux super-vilains dont Martin Li, alias Mister Negative, un philanthrope et dirigeant d’un foyer de sans-abris[4]. Il y a aussi Wilson Fisk, Shocker[5], Taskmaster[6], Electro[7], le Vautour[7], Silver Sable[8] et bien d'autres.

D'autres personnages viennent cependant en aide à l'homme-araignée comme Miles Morales, âgé de 15 ans ou Mary Jane Watson[8]. Cette dernière, également jouable, possède son propre arc narratif[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Peter Parker combat le crime à New-York dans le costume de Spider-Man depuis huit ans. Après des années à échouer à le faire traduire en justice, il parvient à arrêter Wilson Fisk – dit Le Caïd – avec l'aide du capitaine Yuri Watanabe. En parallèle, Parker travaille avec le Dr Otto Octavius à développer des prothèses de bras technologiquement avancées qu'ils peinent à mettre au point, et épaule sa tante May Parker, bénévole au F.E.A.S.T. (Food, Emergency Aid, Shelter and Training), une fondation d'aide aux sans-abris créée par Martin Li, un riche homme d'affaires.

Alors que Parker pense qu'une période de calme se profile, un nouveau gang apparaît, les Démons Intérieurs, qui visent les propriétés de Fisk. Spider-Man constate que les membres du gang manipulent une forme d'énergie sombre qui rend l'affrontement rude. Dans sa traque des Démons, Parker recroise Mary Jane Watson, son ex-petite amie devenue journaliste au Daily Bugle qui s'intéresse au trafic d'œuvres d'art mené par Fisk ; dans l'une d'elles, Mary-Jane trouve une cachette contenant un dossier à propos du Souffle du Diable, une arme biologique conçue à l'origine comme remède contre les maladies dégénératives. Parker accepte l'aide de Mary-Jane avec réticence, les Démons constituant une grande menace.

Ils se retrouvent pour une cérémonie de récompense du policier Jefferson Davis par le maire et directeur d'Oscorp Norman Osborn, mais malgré ses pouvoirs, Parker ne peut empêcher un attentat qui tue beaucoup de monde dont Davis. Parker n'a que le temps de surprendre le leader des Démons, Mister Negative, qui n'est autre que Martin Li. Peter décide d'aider le fils unique de Davis, Miles Morales, et l'invite à rejoindre le F.E.A.S.T. Osborn engage la milice privée de Silver Sablinova pour assurer l'ordre dans la ville, et celle-ci n'a aucune confiance en Spider-Man. Peter fouille le bureau de Li et découvre qu'il compte mettre la main sur le Souffle du Diable. Malgré ses efforts, il ne parvient pas à empêcher Li de voler l'artefact, mais parvient, avec l'aide de Mary-Jane, à éviter la contamination dans Grand Central Station et envoyer Li au Raft. Parker voit également Octavius s'enfoncer peu à peu dans une obsession d'étendre le concept de ses prothèses en un harnais portant quatre membres tentaculaires contrôlés directement par son esprit, et de prendre sa revanche sur Osborn.

Octavius lance finalement son assaut sur Ryker's Island et le Raft, permettant la libération des prisonniers et d'ennemis de Spider-Man comme le Vautour, le Rhino, le Scorpion, Electro et Mister Negative. Les Sinistres Six s'unissent contre Spider-Man avant qu'Octavius ne libère le Souffle du Diable sur Times Square. Les contaminés sont nombreux, dont Tante May. Le chaos règne dans la ville et Osborn déclare la loi martiale avant de s'enfermer dans son laboratoire pour mettre au pont un remède au Souffle du Diable. Spider-Man doit arrêter les prisonniers qui s'emparent des immeubles, les forces de Sable qui arrêtent des innocents injustement, et les criminels en costumes améliorés qui sévissent sur l'ordre d'Octavius. En s'infiltrant dans le penthouse d'Osborn, Mary-Jane découvre que le Souffle du Diable devait guérir Harry Osborn, souffrant d'une maladie dégénérative qui a déjà tué sa mère, et qu'enfant, Martin Li fut un des sujets de test, mais qu'il a tué ses parents en gagnant ses pouvoirs. Elle trouve l'emplacement du laboratoire où est développé le remède et Spider-Man s'y rend, convainquant Silver Sable de le laisser passer. Il vainc Li avant d'être brutalement battu par Octavius, qui part avec le remède.

À peine remis, Parker se construit une tenue renforcée pour affronter Octavius au sommet de la tour d'Oscorp, d'où il voulait forcer Osborn à avouer ses crimes en le faisant chanter. Dans l'affrontement, Octavius révèle qu'il sait que Peter est Spider-Man et propose de garder le secret en échange d'une alliance contre Osborn. Peter refuse et laisse Octavius vaincu, ses prothèses détruites. La dose de remède est trop faible et Peter doit choisir entre sauver May, trop malade, ou la laisser mourir pour permettre une plus grande production et la guérison de tous. Il se résout à laisser mourir May, qui lui révèle qu'elle savait que son neveu était Spider-Man et qu'elle est fière de lui. Trois mois après l'enterrement de May, New York est redevenue calme, Peter et Mary-Jane décident de se remettre en couple.

Une scène à mi-générique révèle que Miles a été mordu par une araignée et gagné des pouvoirs arachnéens ; quand il les montre à Peter, celui-ci lui révèle qu'il est Spider-Man. Une scène post-générique montre Norman Osborn retourner à son laboratoire observer l'évolution de l'état de Harry, plongé dans une cuve avec une substance en forme de toiles noires. Quand Osborn pose la main sur la vitre, la substance réagit.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Marvel's Spider-Man est un jeu d'action en vue à la troisième personne qui se déroule dans un monde ouvert. Le joueur est amené à incarner principalement Peter Parker, aussi bien en civil qu'en costume de Spider-Man, lors de nombreuses missions principales ou annexes, rythmées par une météo dynamique et un cycle jour/nuit[10], lesquelles peuvent être achevées de différentes manières[11]. En effet, le joueur peut adopter un style de jeu qui lui est propre même si certaines missions sont axées sur l'infiltration et d'autres clairement orientées vers l'action[5].

Le joueur est également amené à incarner d'autres personnages comme Mary Jane[1],[5].

Le joueur, en attachant des toiles d'araignées aux buildings, peut se déplacer dans la ville en se balançant d'immeubles en immeubles. La physique du personnage est prise en compte, ce qui conduit le joueur à gérer la trajectoire, la vitesse et les changements de direction[10]. Spider-Man est également capable d’enchaîner des figures de parkour au sol, courir sur les murs et rebondir sur de nombreux éléments afin de conserver sa vitesse de déplacement, tandis qu'un système de navigation rapide permet au joueur de rejoindre différents lieux de ville en instantanée[10].

Tout au long du jeu, le joueur accumule de l'expérience en terminant des missions, en gagnant des combat et en explorant la ville, ce qui améliore les capacités de Spider-Man[10]. Certaines capacités seront plus ou moins prévalentes, selon le costume vêtu[10].

Développement[modifier | modifier le code]

En 2014, le projet naît d'une décision de Marvel Games de sortir un jeu vidéo édité par Sony Interactive Entertainment. Suite à cela, Sony demanda à Insomniac Games, si celui-ci était en accord pour travailler avec Marvel Games. Insomniac Games accepta la proposition et vit s'offrir la possibilité de choisir l'univers et le personnage qu'il souhaitait parmi l'ensemble du catalogue de super-héros de Marvel[12]. Spider-Man est alors le premier jeu sous licence développé par Insomniac Games[13], tandis que le studio américain avait l'habitude de créer ses propres licences telles que Spyro (1998), puis Ratchet and Clank (2002) et encore Resistance (2006). En parallèle du jeu vidéo, Marvel Studios – filiale de Marvel Games – décida de produire un nouveau film centré sur le personnage de comics de Spider-Man et baptisé Spider-Man : Homecoming. Pour autant, le jeu vidéo d'Insomniac Games n'est pas une adaptation de ce film, puisqu'il raconte sa propre histoire[3]. En effet, Jay Ong, le PDG de Marvel Games explique lui-même « que [la société] a donné la liberté à Insomniac Games de raconter leur propre histoire. On va travailler avec eux, embrasser leur vision et les aider à mener à bien leur projet »[14]. Par ailleurs, au cours du projet en 2017, Spider-Man était déjà prévu comme le premier épisode d'une série[15].

Bryan Intihar, producteur de Sunset Overdrive – autre jeu du studio – et ancien animateur de communauté en ligne d'Insomniac Games, est le directeur créatif du projet. Dans une interview accordé à Jeuxvideo.com lors de la PGW 2017, il revient notamment sur les fondements du jeu en expliquant que « notre idée était surtout de développer un jeu avec une histoire et des personnages intéressants ». En ce qui concerne le gameplay, le studio s'est en partie inspiré des meilleurs éléments de jeu de ses précédents opus tels que Sunset Overdrive et Ratchet and Clank[5]. Brian Horton rejoint le studio Insomniac Games à partir du , où il prend immédiatement part au dessein en tant que directeur de la conception[16]. Le jeu est réalisé à partir d'une version modifiée du moteur de jeu de Sunset Overdrive, un précédent jeu du studio conçu en exclusivité pour la Xbox One[17].

Le développement du jeu prend fin en juillet 2018[18].

Promotion et commercialisation[modifier | modifier le code]

C'est en 2016, lors de la conférence de l'E3 de Sony, que le jeu est présenté pour la première fois à travers une bande-annonce[19].

À l'occasion de l'E3 de 2017, la conférence de Sony se clôt par une vidéo d'une durée de 9 minutes présentant le gameplay de Spider-Man. La date de sortie est alors fixée pour l'année 2018, en exclusivité sur PlayStation 4[14], et compatible avec la version Pro[20]. Un second trailer de gameplay est dévoilé au cours de la PGW 2017, montrant cette fois-ci le personnage de Mary Jane lors de séquences d'investigation et d'infiltration[21]. Dès lors, plus aucune information n'émane sur le projet, jusqu'à janvier 2018, où le studio dévoile via un tweet que le jeu est en phase de test[22]. À ce moment, Gameblog suppose que le jeu sera « une exclusivité de poids » à Sony[23].

Début avril 2018, Sony profite de l'interview de Bryan Intihar paru dans un numéro de Game Informer (et dont le jeu figure sur la première page de couverture du magazine), afin de dévoiler la date de sortie au 7 septembre 2018[1]. L'éditeur dévoile également une édition collector[6].

Avec son passage remarqué à l'E3 2018, Spider-Man est l'un des rares jeux à avoir été présenté trois fois lors de cet événement annuel. En effet, c'est lors de l'E3 2016 que le jeu a été présenté pour la première fois, suivi d'une vidéo de gameplay pour l'E3 2017.

Début 2018, dans un contexte où l'utilisation de micro transactions est de plus en plus utilisé par les éditeurs de jeux vidéo au sein des production AAA, Insomniac Games, quant à lui, rejette catégoriquement ce modèle économique[10]. Au contraire, le studio mise sur des chapitres additionnels payants (DLC), lancés après la sortie du jeu[10]. Une semaine avant la sortie du jeu, l'annonce de trois chapitres additionnels, regroupé sous le nom La Ville qui ne dort jamais (The City that Never Sleeps) est faite par James Stevenson, agissant comme principal porte-parole d'Insomniac Games[24]. L'histoire mettra en scène le retour de la Maggia dans la guerre des gangs dans Manhattan. Le premier DLC, Le Casse (The Heist), sort le 23 octobre 2018 : il propose des missions mettant en avant la Chatte Noire et sa relation trouble avec Spider-Man ainsi que des défis organisés par Screwball et des costumes supplémentaires. Le deuxième DLC, La Guerre des gangs (Turf Wars), sort le 20 novembre 2018 et montre la tentative de prise de contrôle violente de Hammerhead sur la Maggia.

Bande-son[modifier | modifier le code]

Musiques et sons[modifier | modifier le code]

Audio[modifier | modifier le code]

Yuri Lowenthal incarne Spider-Man/Peter Parker. Laura Bailey prête sa voix à Mary Jane Watson dans la version originale[25].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Canard PC (FR) 8/10[26]
EGM (US) 9/10[27]
Game Informer (US) 9/10[28]
Hardcore Gamer (US) 4,5/5[29]
Presse numérique
Média Note
Destructoid (US) 9,5/10[30]
Game Revolution (US) 4/5[32]
Gameblog (FR) 7/10[31]
GameSpot (US) 9/10[33]
GamesRadar+ (US) 4,5/5[34]
IGN (US) 8,7/10[35]
JeuxActu (FR) 18/20[36]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20[37]
USgamer (US) 4,5/5[38]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 89,65 % (basé sur 51 critiques)[39]
Metacritic 87 % (basé sur 94 critiques)[40]

Marvel's Spider-Man est à l'unanimité favorablement accueilli par la presse spécialisée, qui fut autorisée à publier ses avis et notes trois jours avant la sortie du jeu[41]. Les sites de compilations de notes comme Metacritic et GameRankings enregistrent respectivement un score moyen de 87 % et 89,65 %, en se basant au moins sur une cinquantaine de critiques différentes[39],[40].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Depuis l'annonce du jeu lors de l'E3 2016, Marvel's Spider-Man est très attendu aussi bien par les joueurs que les journalistes[4],[21],[23]. Par exemple, fin 2017, à l'occasion des The Game Awards, Spider-Man concourt dans la catégorie des jeux les plus attendus de l'année 2018, aux côtés de The Last of Us Part II, Red Dead Redemption 2, Monster Hunter: World et God of War, bien qu'il ne parvient pas à remporter le lauréat[42]. Aussi, lors des Game Critics Awards durant l'E3 2018, le jeu est désigné « meilleur jeu d'action/aventure » et « meilleur jeu sur console » du salon[43]. De même, à l'issue de la gamescom 2018, en août, Spider-Man est nominé dans la catégorie « meilleur jeu d'action »[44], tandis qu'il est récompensé d'un lauréat comme étant le « meilleur jeu sur PlayStation 4 »[45].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Erwan Lafleuriel, « Marvel's Spiderman : les nouveaux détails de gameplay », sur IGN France, (consulté le 5 avril 2018).
  2. « Spider-Man PS4 (titre provisoire) », sur Playstation (consulté le 1er août 2016).
  3. a et b (en) « Spider-Man », sur Marvel (consulté le 31 août 2016).
  4. a et b « Spider-man sur PS4 : date de sortie, bandes-annonces, gameplay, toutes les infos », sur PaperGeek.fr, (consulté le 15 janvier 2018).
  5. a b c et d Yannick Le Fur, « Spider-Man : Vers un jeu fun et plus scénarisé », sur jeuxvideo.com, Levallois-Perret, L'Odyssée Interactive, (consulté le 18 janvier 2018).
  6. a et b Maxime Chao, « Spider-Man : un nouveau trailer de gameplay vertigineux et des infos sur la date de sortie ! », sur Jeux Actu, (consulté le 5 avril 2018).
  7. a et b Gautoz, « Spider-Man prend cher et prépare sa sortie en septembre : L'Araignée VS la lie de New-York : ça tourne mal », sur Gamekult, (consulté le 22 juillet 2018).
  8. a et b Capucine Trollion, « "Marvel's Spider-Man" : l'héroïne Silver Sable au centre du nouveau trailer », sur RTL, (consulté le 22 juillet 2018).
  9. Clotaire Jacquier, « Spider-Man : les développeurs parlent du personnage de Mary Jane », sur jeuxvideo.com, Levallois-Perret, L'Odyssée Interactive, (consulté le 22 juillet 2018).
  10. a b c d e f et g Jarod, « Spider-Man rejette les microtransactions : Mais ne dit pas non aux DLC », sur Gamekult, (consulté le 22 juillet 2018).
  11. MalloDelic, « Spider-Man : Quelques informations dévoilées par le directeur créatif », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 5 avril 2018).
  12. « Insomniac Games a eu accès au catalogue Marvel, d'autres jeux à venir ? », sur JeuxVideo-Live, (consulté le 18 mars 2018).
  13. (en) « Marvel Approached Sony About Creating A Marvel Game; Wanted It To Be Treated As A First Party Game – ThisGenGaming » (consulté le 1er août 2016).
  14. a et b « E3 2017 : le jeu Spider-Man tisse enfin sa toile en vidéo », IGN France,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2017).
  15. (en) « Spider-Man leads Marvel's "epic" new console strategy », GamesIndustry.biz,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mars 2017).
  16. Jarod, « Insomniac Games recrute Brian Horton pour son Spider-Man », sur Gamekult, (consulté le 21 janvier 2018).
  17. (en) Colin Campbell, « The 50 most anticipated games of 2018 », Les 50 jeux les plus attendus de 2018, sur Polygon, (consulté le 4 février 2018).
  18. Jarod, « Insomniac Games a bouclé le développement de Spider-Man : Les délais seront tenus », sur Gamekult, (consulté le 30 août 2018).
  19. « E3 2016 : Spider-Man tisse sa toile sur PS4 en vidéo », (consulté le 1er août 2016).
  20. « E3 2017 > Spider-Man : voici 10 min de gameplay impressionnantes sur PS4 Pro » (consulté le 14 juin 2017).
  21. a et b « Spider-Man PS4 : Tout savoir sur le titre d'Insomniac », sur Gameblog, (consulté le 18 janvier 2018).
  22. « Spider-Man : le jeu est en phase de test », sur JVFrance, (consulté le 15 janvier 2018).
  23. a et b « Spider-Man PS4 : Une exclusivité de poids à venir ? », sur Gameblog, (consulté le 15 janvier 2018).
  24. ChewbieFR, « Spider-Man : trois aventures additionnelles après la sortie », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 30 août 2018).
  25. ChewbieFR, « Spider-Man : Mary Jane se trouve une voix », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 22 juillet 2018).
  26. Noël Malware, Test : Marvel's Spider-Man - Mi-homme, mygale, octobre 2018, Canard PC n°387, p. 36-37.
  27. (en) Josh Harmon, « Marvel’s Spider-Man review : Amazing fantasy », sur EGM, (consulté le 8 septembre 2018).
  28. (en) Andrew Reiner, « Spider-Man : Spinning An Amazing Web », sur Game Informer, (consulté le 7 septembre 2018).
  29. (en) Adam Beck, « Review: Marvel’s Spider-Man », sur Hardcore Gamer, (consulté le 8 septembre 2018).
  30. (en) Chris Carter, « Review: Spider-Man », sur Destructoid, (consulté le 8 septembre 2018).
  31. « TEST de Marvel's Spider-Man : L'Araignée a tout piqué », sur Gameblog, (consulté le 8 septembre 2018).
  32. (en) Jason Faulkner, « Spider-Man PS4 Review – My Spidey-Senses Are Tingling », sur Game Revolution, (consulté le 8 septembre 2018).
  33. (en) Edmond Tran, « Marvel's Spider-Man PS4 Review: Amazing Fantasy : Spinning an astonishing tale. », sur GameSpot, (consulté le 8 septembre 2018).
  34. (en) Leon Hurley, « Marvel's Spider-Man review : "About as good as superhero gaming gets" », sur GamesRadar+, (consulté le 8 septembre 2018).
  35. (en) Jonathon Dornbush, « Marvel's Spider-Man PS4 : A spectacular adventure. », sur IGN, (consulté le 8 septembre 2018).
  36. Maxime Chao, « Test Marvel's Spiderman (PS4) : Digne d'une toile de maître ? », sur Jeux Actu, (consulté le 8 septembre 2018).
  37. Logan, Kaaraj, « Test : Spider-Man : L’Araignée côtoie-t-elle les sommets de l’Open World ? », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 6 septembre 2018).
  38. (en) Mike Williams, « Marvel's Spider Man Review : Amazing. Spectacular. Sensational. Superior. Does Marvel's Spider-Man live up to those adjectives? », sur USgamer, (consulté le 8 septembre 2018).
  39. a et b (en) « Marvel's Spider-Man », sur GameRankings (consulté le 7 septembre 2018).
  40. a et b (en) « Marvel's Spider-Man », sur Metacritic (consulté le 7 septembre 2018).
  41. Maxime Chao, « Test Spider-Man : la presse sous le charme de l'homme-araignée, voici toutes les notes », sur JeuxActu, (consulté le 9 septembre 2018).
  42. (en) « Awards », sur thegameawards.com (consulté le 4 février 2018).
  43. Jarod, « Resident Evil 2 élu jeu de l'E3 2018 par la presse : Spider-Man et Anthem également plébiscités », sur Gamekult, (consulté le 22 juillet 2018).
  44. « La GamesCom 2018 dévoile la liste des nominés pour ses Awards », sur JeuxVideo-Live, (consulté le 31 août 2018).
  45. Adrien Deyres, « Gamescom Awards 2018 : voici la liste des gagnants ! », sur GameWave, (consulté le 31 août 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]