L'Araignée (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Araignée.
L’Araignée
Titre original Spider-Man
Genre Animation
Création Stan Lee, Steve Ditko
Production Studio Krantz Animation
Musique Hank Gotzenberg, Bob Harris, Ray Ellis
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 52
Durée 25 minutes
Diff. originale

L’Araignée (Spider-Man) est une série télévisée d'animation américaine en 52 épisodes de 25 minutes, créée d'après la bande dessinée éponyme et diffusée entre le et le sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée pour la première fois le sur TF1 dans l'émission Restez donc avec nous. Elle a été rediffusée à partir du 29 juin 1981 sur TF1 dans Croque-Vacances. Au Québec, elle a été diffusée durant les années 1980 sur TVJQ.

Genèse[modifier | modifier le code]

Créé par les dessinateurs Stan Lee et Steve Ditko, le personnage de l'Araignée a paru dans les bandes dessinées Marvel en 1962. La première saison du dessin animé reprend les personnages de méchants présents dans la BD (le Docteur Octopus, le Bouffon Vert) mais des nouveaux ennemis de l'Araignée sont inventés pour la série, tels que Parafino, le Docteur Magnéto ou le Docteur Pétrolum. Les saisons suivantes comporteront uniquement des « méchants » inédits dans la bande dessinée. La plupart du temps, à de très rares exceptions près, lorsque ce n'est pas le cas, les méchants du comic book, quand ils reviennent dans la saison 3, n'apparaîtront que dans des épisodes montages… Par exemple, l’épisode Les reptiles de Connors est en fait un remontage de l’épisode 3 de la saison 1 Dans le domaine des caïmans avec quelques coupures et de nouveaux dialogues pour faire croire à un nouvel épisode inédit.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Peter Parker, jeune photographe, est mordu par une araignée radioactive. Il s'aperçoit qu'il a des dons hors du commun comme ceux d'adhérer aux murs et de pressentir le danger. Il décide de mettre ses pouvoirs au service de la justice en combattant le crime sous le masque de l'Araignée. Monsieur Jameson, le patron irascible du Daily Bugle, journal où travaille le jeune Parker, n'a de cesse de découvrir la véritable identité de l'Araignée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Note : le doublage a été réalisé au Québec (studio Cinélume)[1]. C'était le cas de nombreuses séries diffusées en France dans les années 1960-1970 (Le Roi Léo, Cosmos 1999, Le prince Saphir, Les Robinson suisses, etc.).

Épisodes[modifier | modifier le code]

Certains épisodes de 25 minutes comprenait deux histoires.

Première saison (1967-1968)[modifier | modifier le code]

  1. Le Pouvoir du Docteur Octopus / L’Araignée au-dessous de zéro (The Power of Dr. Octopus / Sub-Zero for Spidey)
  2. Dans le domaine des caïmans / Électro, l’étincelle humaine (Where Crawls the Lizard / Electro the Human Lightning Bolt)
  3. La Menace de Mysterio (The Menace of Mysterio)
  4. Le Défi du vautour / Capturé par Jonathan Jameson (The Sky Is Falling / Captured by J. Jonah Jameson)
  5. Ne marchez jamais sur un scorpion / Les Sables du crime (Never Step on a Scorpion / Sands of Crime)
  6. Diète destructive / L’Heure de l'enchantement (Diet of Destruction / The Witching Hour)
  7. Electro s’enfuit / La Menace Parafino (Kilowatt Kaper / The Peril of Parafino)
  8. La Corne du rhinocéros (Horn of the Rhino)
  9. L’Idole avec un seul œil / Le Fantôme de la 5e avenue (The One-Eyed Idol / Fifth Avenue Phantom)
  10. La Revanche du docteur Magnéto / Le Sinistre Premier Ministre (The Revenge of Dr. Magneto / The Sinister Prime Minister)
  11. La Nuit des vilains / Voici des problèmes (The Night of the Villains / Here Comes Trubble)
  12. L’Araignée rencontre le docteur Personne / Le Fakir fantastique (Spider-Man Meets Dr. Noah Boddy / The Fantastic Fakir)
  13. Le Retour du Hollandais volant / Représentation d’adieu (Return of The Flying Dutchman / Farewell Performance)
  14. Le Rhinocéros en or / Les Plans secrets (The Golden Rhino / Blueprint for Crime)
  15. La Mouche et l’Araignée / Le Glissant Docteur Pétrolum (The Spider and the Fly / The Slippery Dr. Von Schlick)
  16. Le Vautour s’y plie / Les Ombres de la terreur (The Vulture's Prey / The Dark Terrors)
  17. Le Triomphe du terrible docteur Octopus / Le Magicien malicieux (The Terrible Triumph of Dr. Octopus / Magic Malice)
  18. La Fontaine de la terreur / Le Violoniste fou (Fountain of Terror / Fiddler on the Loose)
  19. Pour avoir l’Araignée / Double Identité (To Catch a Spider / Double Identity)
  20. Le Scorpion s'évade / Les Imposteurs (Sting of the Scorpion / Trick or Treachery)

Deuxième saison (1968-1969)[modifier | modifier le code]

  1. L’Origine de l’Araignée (The Origin of Spider-Man)
  2. Le Roi épinglé (King Pinned)
  3. Bougeotte Ville (Swing City)
  4. Criminels dans les nuages (Criminals in the Clouds)
  5. La Menace du fond de la Terre (Menace from the Bottom of the World)
  6. La Poussière du diamant (Diamond Dust)
  7. L’Araignée contre les hommes-taupes (Spider-Man Battles the Molemen)
  8. Le Fantôme des profondeurs du temps (Phantom from the Depths of Time)
  9. Le Sorcier diabolique (The Evil Sorcerer)
  10. La Créature grimpante (Vine)
  11. Pardo présente (Pardo Presents)
  12. La Ville en or sur les nuages (Cloud City of Gold)
  13. Neptune, la capsule spatiale (Neptune's Nose Cone)
  14. À la maison (Home)
  15. Blotto attaque la ville (Blotto)
  16. Le Fracas du tonnerre (Thunder Rumble)
  17. Le Casque astral (Spider-Man Meets Skyboy)
  18. L’Araignée au frais (Cold Storage)
  19. Enfermer une araignée (To Cage a Spider)

Troisième saison (1969-1970)[modifier | modifier le code]

  1. La Chose ailée / Les Reptiles de Connors (The Winged Thing / Connor's Reptiles)
  2. Le Bonhomme de neige / L’Araignée contre Desperado (Trouble with Snow / Spider-Man Vs. Desparado)
  3. Maître du ciel / Lavage de cerceau (Sky Harbor / The Big Brainwasher)
  4. Le Professeur Prétoresse / L’Invisible Docteur (Scourge of the Scarf / The Vanishing Dr. Vespasian)
  5. Les Bijoux / La Naissance du micro-homme (Super Swami / The Birth of Micro Man)
  6. Le Chevalier / Le Diabolique Docteur Dumpty (Knight Must Fall / The Devious Dr. Dumpty)
  7. Venu de nulle part (Up From Nowhere)
  8. Les Rayons maléfiques (Rollarama)
  9. Rhino / La Folie de Mysterio (Rhino / The Madness of Mysterio)
  10. L’Araignée et les extraterrestres (Revolt in the Fifth Dimension)
  11. Les Esclaves (Specialists and Slaves)
  12. De retour vers la Terre (Down to Earth)
  13. Voyage vers le futur (Trip to Tomorrow)

Les génériques français[modifier | modifier le code]

Deux génériques ont été produits en français :

  • le 1er générique de 1977 est interprété par un chanteur québécois inconnu (compositeurs : Hank Gotzenberg, Bob Harris et Ray Ellis)
  • le 2e générique de 1979 est interprété par Noam (compositeur : Bob Harris ; paroles : Paul Francis Webster)

Autour de la série[modifier | modifier le code]

Cette série a été produite à très bas coût (surtout après la 2e saison, à la suite de la faillite de l’un de ses créateurs). Ces économies sont clairement visibles dans le dessin animé (stocks shots utilisés à profusion, épisodes précédents remontés pour en créer un inédit). Cependant, le générique très réussi, la qualité du doublage québécois et l'atmosphère particulière qui se dégage du dessin animé, ont fait de L'Araignée un succès en France.

La saison 3 connaît beaucoup de remontages d’épisodes dans un souci d’économie.

Mary Jane Watson n'apparaît que dans un seul épisode, le sixième de la saison 3, Lavage de cerveau, dans lequel elle est revisitée sous la forme de la nièce du capitaine George Stacy afin de pallier l’absence de la fille de ce dernier, Gwen Stacy.

Les origines de certains méchants du comic book sont modifiées, éludées ou le personnage possède une personnalité entièrement différente de celle du comics.

Par exemple: le Dr Connors devient bien le Lézard mais non pas dans l'espoir de faire repousser son bras grâce à un sérum, puisqu'il a bien ses deux bras dans le dessin animé. Mais après des recherches effectuées sur des reptiles pour contrer la fièvre des marais, il a essayé le sérum sur lui-même. Les origines d'Électro et son identité sont éludées. Le Bouffon Vert (appelé Lutin Vert ici) n'est plus obsédé par l'idée de devenir le maître de la pègre de New-York comme dans le comic book mais par des objets relatifs au fantastique (esprits, fantômes, magie et sorcelleries) et nous ne connaissons pas son identité. D'autres ont des origines quasi identiques à leur contrepartie comic comme Mysterio (appelé Joël et non Quentin Beck dans la VF et supposément cascadeur contrairement à la VO). Pour certaines raisons la version du Vautour présente dans la série n'est pas Adrian Toomes mais Blackie Drago, le second Vautour (temporaire avant le retour de Toomes dans le comics) qui était le seul Vautour en exercice pendant la diffusion.

La fille dont Peter (Pierre dans la saison 1 de la VF) Parker est amoureux est Betty Brant, la secrétaire de J. Jonah Jameson du journal Daily Bugle où Peter travaille, comme c'était le cas avant l'arrivée de Gwen dans la vie du Tisseur dans la BD.

Les seuls épisodes de la saison 2 à être des adaptations du comic ou offrir un méchant du comic book sont les deux premiers (le premier montre les origines de spider-man tandis que le second montre son premier combat contre le Caïd et son embauche au Daily Bugle) et le dernier (qui est une adaptation d'un épisode du comic où George Stacy apparaît… soit les épisodes : L'origine de l'Araignée, Le roi épinglé et Enfermer une Araignée.

Les seuls épisodes de la saison 3 qui ne sont pas des remontages des aventures de la saison 1 avec des méchants de la BD ou des épisodes n'ayant que des méchants propres à la série sont : Lavage de cerveau (ou apparaissent le Caïd pour la seconde et dernière fois, Mary Jane Watson et une version différente de George Stacy, méconnaissable par rapport à la seconde saison) et La folie de Mystério dans lequel Mystério revient une 3e et dernière fois mais lui aussi sous un aspect méconnaissable…

Excepté ces 5 épisodes, perclus de défauts inhérents aux dernières saisons (animation limitée, répétitions de stock shots à gogo, aventures inédites avec des méchants complètements inconnus au bataillon ou des créatures grotesques qu'on n'a jamais vues dans la bande dessinée), seule la première saison est relativement fidèle aux comics.

Produits dérivés (France)[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Albums de l'Araignée aux éditions Lug [1] (1977 à 1987)

Disques 45 tours[modifier | modifier le code]

  • Spiderman, L'araignée : Générique chanté par Noam[2] - Label : CBS - HS Records ; Référence : 8039 ; Année : 1979

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Faviez, La Télé : Un destin animé, Société des Ecrivains,‎ , 168 p. (ISBN 9782748047264, lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jean-Jacques Jelot-Blanc, 30 ans de séries et de feuilletons à la TV, Pac,‎ (ISBN 2853362418) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]