Saint-Féliu-d'Avall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Féliu-d'Avall
Saint-Féliu-d'Avall
L'avenue principale (D 916) à Saint-Féliu-d'Avall
Blason de Saint-Féliu-d'Avall
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Perpignan
Canton Vallée de la Têt
Intercommunalité Perpignan Méditerranée Métropole
Maire
Mandat
Roger Garrido
2018-2020
Code postal 66170
Code commune 66174
Démographie
Population
municipale
2 765 hab. (2016 en augmentation de 10,34 % par rapport à 2011)
Densité 256 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 40′ 57″ nord, 2° 44′ 21″ est
Altitude Min. 63 m
Max. 114 m
Superficie 10,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Saint-Féliu-d'Avall

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Saint-Féliu-d'Avall

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Féliu-d'Avall

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Féliu-d'Avall

Saint-Féliu-d'Avall Écouter est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Saint-Féliciens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Féliu-d'Avall est située dans le canton de la Vallée de la Têt et dans l'arrondissement de Perpignan, au sein de la vallée de la Têt, dans sa section comprise entre Ille-sur-Têt et Perpignan[1].

Situation de la commune

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Féliu-d'Avall[1]
Corneilla-la-Rivière Pézilla-la-Rivière
Saint-Féliu-d'Amont Saint-Féliu-d'Avall[1] Le Soler
Castelnou
(par un quadripoint)
Thuir

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

À la Révolution française, le nom de la commune s’écrivait Saint-Féliu-d’Avail ou d’Aval sans le double l[3]. En catalan, le nom de la commune est Sant Feliu d'Avall[4]. Le nom de la commune en français est un calque du catalan, avall signifiant « aval », Feliu étant la version catalane du prénom Félix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décret du , Saint-Féliu-d'Avall perd plusieurs portions de territoire, rattachées à Pézilla-la-Rivière[5].

En décembre 2017, les victimes de l'accident de Millas sont les passagers d'un bus scolaire ramenant des élèves à Saint-Féliu-d'Avall[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Guillaume Ribou Rad. Négociant
Conseiller général du canton de Millas (1923 → 1934)
Les données manquantes sont à compléter.
Francis Boot UDF Ancien préfet des Pyrénées-Orientales
[7]
(décès)
Henri Dufour app. PS  
Annie Bertran SE  
[8] Robert Taillant[9]
(décès)
SE Retraité de la DGFiP
[10] En cours Roger Garrido SE Retraité de la SNCF

Jumelage[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie ancienne[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H)[Note 1].

Évolution de la population
1365 1378 1470 1515 1553 1643 1709 1720 1730
55 f31 f39 f42 f27 f15 f166 f156 f150 f
1765 1767 1774 1789 1790 - - - -
500 H795 H893 H195 f900 H----
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Démographie contemporaine[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12]. En 2016, la commune comptait 2 765 habitants[Note 2], en augmentation de 10,34 % par rapport à 2011 (Pyrénées-Orientales : +4,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8167189441 0961 1601 2091 2781 3031 323
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3071 3121 3711 3851 2821 3211 3651 4031 414
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4381 3621 3621 4031 3161 3251 2861 1851 242
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2411 5331 4611 7921 9562 1602 3662 3962 426
2013 2016 - - - - - - -
2 5722 765-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[14] 1975[14] 1982[14] 1990[14] 1999[14] 2006[15] 2009[16] 2013[17]
Rang de la commune dans le département 38 37 39 46 46 47 47 48
Nombre de communes du département 232 217 220 225 226 226 226 226

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Féliu-d'Avall dispose d'une école maternelle publique, avec un effectif de 81 élèves en 2014[18] et 88 élèves en 2015 répartis sur quatre classes[19], ainsi que d'une école élémentaire publique, avec un effectif de 147 élèves en 2014[20].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fêtes patronales : 21 août et 30 novembre[21].

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 27 344 €[22].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Une distillerie ( Grap Sud) est présente sur la commune. Son activité est très réduite (compost). Diverses entreprises et commerces sont également implantés sur la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Féliu-d'Avall Blason D'argent au sautoir de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 1470 : pour Saint-Féliu-d'Avall et Saint-Féliu-d'Amont.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. « Plan séisme » (consulté le 8 mai 2017)
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  5. Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  6. Julien Marion, « Robert Taillant, maire de Saint-Féliu-d’Avall : « Je suis effondré » », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017).
  7. « Décès d'Henri Dufour, maire de Saint-Féliu d'Avall », sur la-clau.net
  8. « Robert Taillant, maire de Saint-Feliu d'Avall est décédé », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018).
  9. [PDF] « Liste des maires du département des Pyrénées-Orientales à la suite des élections municipales et communautaires des 23 et 30 mars 2014 », sur http://la-clau.net.
  10. FPV et Ch. Zonta, « Suite au décès de Robert Taillant, Roger Garrido est le nouveau maire de Saint-Féliu-d'Avall », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mai 2018).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  15. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  16. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  17. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  18. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, école maternelle publique La Trobada de Saint-Féliu-d'Avall
  19. « Rentrée : des tensions dans les villages catalans », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 2 septembre 2015)
  20. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, école élémentaire publique Louis Clerc de Saint-Féliu-d'Avall
  21. Michel de La Torre, Pyrénées-Orientales : Le guide complet de ses 224 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5066-7)
  22. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).
  23. (en) « IFBB World Juniors & Masters Championships 2016 : Official contests results », sur www.ifbb.com, (consulté le 6 février 2017)
  24. « Body-building : Alain Pagès titré champion du monde », L'Indépendant,‎