Psaume 31 (30)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Détail d'un vitrail de la Cathédrale Notre-Dame de Fribourg. La banderole à gauche mentionne le verset 5 du Psaume 31.

Le psaume 31 (30 selon la numérotation grecque) est un psaume qui exprime la confiance en Dieu.


Texte[modifier | modifier le code]

verset original hébreu[1] traduction française de Louis Segond[2] Vulgate[3] latine
1 לַמְנַצֵּחַ, מִזְמוֹר לְדָוִד. Au chef des chantres. Psaume de David. in finem psalmus David
2 בְּךָ-יְהוָה חָסִיתִי, אַל-אֵבוֹשָׁה לְעוֹלָם; בְּצִדְקָתְךָ פַלְּטֵנִי. Éternel ! je cherche en toi mon refuge :

Que jamais je ne sois confondu ! Délivre-moi dans ta justice !

in te Domine speravi non confundar in aeternum in iustitia tua libera me
3 הַטֵּה אֵלַי, אָזְנְךָ-- מְהֵרָה הַצִּילֵנִי:הֱיֵה לִי, לְצוּר-מָעוֹז--לְבֵית מְצוּדוֹת; לְהוֹשִׁיעֵנִי. Incline vers moi ton oreille, hâte-toi de me secourir !

Sois pour moi un rocher protecteur, une forteresse, où je trouve mon salut !

inclina ad me aurem tuam adcelera ut eruas me esto mihi in Deum protectorem et in domum refugii ut salvum me facias
4 כִּי-סַלְעִי וּמְצוּדָתִי אָתָּה; וּלְמַעַן שִׁמְךָ, תַּנְחֵנִי וּתְנַהֲלֵנִי. Car tu es mon rocher, ma forteresse ;

et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras.

quoniam fortitudo mea et refugium meum es tu et propter nomen tuum deduces me et enutries me
5 תּוֹצִיאֵנִי--מֵרֶשֶׁת זוּ, טָמְנוּ לִי: כִּי-אַתָּה, מָעוּזִּי. Tu me feras sortir du filet qu’ils m’ont tendu ;

car tu es mon protecteur.

educes me de laqueo hoc quem absconderunt mihi quoniam tu es protector meus
6 בְּיָדְךָ, אַפְקִיד רוּחִי: פָּדִיתָ אוֹתִי יְהוָה--אֵל אֱמֶת. Je remets mon esprit entre tes mains ;

tu me délivreras, Éternel, Dieu de vérité !

in manus tuas commendabo spiritum meum redemisti me Domine Deus veritatis
7 שָׂנֵאתִי, הַשֹּׁמְרִים הַבְלֵי-שָׁוְא; וַאֲנִי, אֶל-יְהוָה בָּטָחְתִּי. Je hais ceux qui s’attachent à de vaines idoles,

et je me confie en l’Éternel.

odisti observantes vanitates supervacue ego autem in Domino speravi
8 אָגִילָה וְאֶשְׂמְחָה, בְּחַסְדֶּךָ:אֲשֶׁר רָאִיתָ, אֶת-עָנְיִי; יָדַעְתָּ, בְּצָרוֹת נַפְשִׁי. Je serai par ta grâce dans l’allégresse et dans la joie ;

car tu vois ma misère, tu sais les angoisses de mon âme,

exultabo et laetabor in misericordia tua quoniam respexisti humilitatem meam salvasti de necessitatibus animam meam
9 וְלֹא הִסְגַּרְתַּנִי, בְּיַד-אוֹיֵב; הֶעֱמַדְתָּ בַמֶּרְחָב רַגְלָי. et tu ne me livreras pas aux mains de l’ennemi,

tu mettras mes pieds au large.

nec conclusisti me in manibus inimici statuisti in loco spatioso pedes meos
10 חָנֵּנִי יְהוָה, כִּי צַר-לִי:עָשְׁשָׁה בְכַעַס עֵינִי; נַפְשִׁי וּבִטְנִי. Aie pitié de moi, Éternel ! car je suis dans la détresse ;

j’ai le visage, l’âme et le corps usés par le chagrin.

miserere mei Domine quoniam tribulor conturbatus est in ira oculus meus anima mea et venter meus
11 כִּי כָלוּ בְיָגוֹן, חַיַּי-- וּשְׁנוֹתַי בַּאֲנָחָה:כָּשַׁל בַּעֲו‍ֹנִי כֹחִי; וַעֲצָמַי עָשֵׁשׁוּ. Ma vie se consume dans la douleur,

et mes années dans les soupirs ; ma force est épuisée à cause de mon iniquité, et mes os dépérissent.

quoniam defecit in dolore vita mea et anni mei in gemitibus infirmata est in paupertate virtus mea et ossa mea conturbata sunt
12 מִכָּל-צֹרְרַי הָיִיתִי חֶרְפָּה, וְלִשְׁכֵנַי מְאֹד-- וּפַחַד לִמְיֻדָּעָי:רֹאַי בַּחוּץ-- נָדְדוּ מִמֶּנִּי. Tous mes adversaires m’ont rendu un objet d’opprobre,

de grand opprobre pour mes voisins, et de terreur pour mes amis ; ceux qui me voient dehors s’enfuient loin de moi.

super omnes inimicos meos factus sum obprobrium et vicinis meis valde et timor notis meis qui videbant me foras fugerunt a me
13 נִשְׁכַּחְתִּי, כְּמֵת מִלֵּב; הָיִיתִי, כִּכְלִי אֹבֵד. Je suis oublié des cœurs comme un mort,

je suis comme un vase brisé.

oblivioni datus sum tamquam mortuus a corde factus sum tamquam vas perditum
14 כִּי שָׁמַעְתִּי, דִּבַּת רַבִּים-- מָגוֹר מִסָּבִיב:בְּהִוָּסְדָם יַחַד עָלַי; לָקַחַת נַפְשִׁי זָמָמוּ. J’apprends les mauvais propos de plusieurs,

l’épouvante qui règne à l’entour, quand ils se concertent ensemble contre moi : Ils complotent de m’ôter la vie.

quoniam audivi vituperationem multorum commorantium in circuitu in eo dum convenirent simul adversus me accipere animam meam consiliati sunt
15 וַאֲנִי, עָלֶיךָ בָטַחְתִּי יְהוָה; אָמַרְתִּי, אֱלֹהַי אָתָּה. Mais en toi je me confie, ô Éternel !

Je dis : Tu es mon Dieu !

ego autem in te speravi Domine dixi Deus meus es tu
16 בְּיָדְךָ עִתֹּתָי; הַצִּילֵנִי מִיַּד-אוֹיְבַי, וּמֵרֹדְפָי. Mes destinées sont dans ta main ;

délivre-moi de mes ennemis et de mes persécuteurs !

in manibus tuis sortes meae eripe me de manu inimicorum meorum et a persequentibus me
17 הָאִירָה פָנֶיךָ, עַל-עַבְדֶּךָ; הוֹשִׁיעֵנִי בְחַסְדֶּךָ. Fais luire ta face sur ton serviteur,

sauve-moi par ta grâce !

inlustra faciem tuam super servum tuum salvum me fac in misericordia tua
18 יְהוָה--אַל-אֵבוֹשָׁה, כִּי קְרָאתִיךָ; יֵבֹשׁוּ רְשָׁעִים, יִדְּמוּ לִשְׁאוֹל. Éternel, que je ne sois pas confondu quand je t’invoque.

Que les méchants soient confondus, qu’ils descendent en silence au séjour des morts !

Domine ne confundar quoniam invocavi te erubescant impii et deducantur in infernum
19 תֵּאָלַמְנָה, שִׂפְתֵי-שָׁקֶר: הַדֹּבְרוֹת עַל-צַדִּיק עָתָק--בְּגַאֲוָה וָבוּז. Qu’elles deviennent muettes, les lèvres menteuses,

qui parlent avec audace contre le juste, avec arrogance et dédain !

muta fiant labia dolosa quae loquuntur adversus iustum iniquitatem in superbia et in abusione
20 מָה רַב-טוּבְךָ, אֲשֶׁר-צָפַנְתָּ לִּירֵאֶיךָ:פָּעַלְתָּ, לַחֹסִים בָּךְ; נֶגֶד, בְּנֵי אָדָם. Oh ! combien est grande ta bonté,

que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, que tu témoignes à ceux qui cherchent en toi leur refuge, à la vue des fils de l’homme !

quam magna multitudo dulcedinis tuae Domine quam abscondisti timentibus te perfecisti eis qui sperant in te in conspectu filiorum hominum
21 תַּסְתִּירֵם, בְּסֵתֶר פָּנֶיךָ-- מֵרֻכְסֵי-אִישׁ:תִּצְפְּנֵם בְּסֻכָּה; מֵרִיב לְשֹׁנוֹת. Tu les protèges sous l’abri de ta face contre ceux qui les persécutent,

tu les protèges dans ta tente contre les langues qui les attaquent.

abscondes eos in abdito faciei tuae a conturbatione hominum proteges eos in tabernaculo a contradictione linguarum
22 בָּרוּךְ יְהוָה: כִּי הִפְלִיא חַסְדּוֹ לִי, בְּעִיר מָצוֹר. Béni soit l’Éternel !

Car il a signalé sa grâce envers moi, comme si j’avais été dans une ville forte.

benedictus Dominus quoniam mirificavit misericordiam suam mihi in civitate munita
23 וַאֲנִי, אָמַרְתִּי בְחָפְזִי-- נִגְרַזְתִּי, מִנֶּגֶד עֵינֶיךָ:אָכֵן--שָׁמַעְתָּ, קוֹל תַּחֲנוּנַי; בְּשַׁוְּעִי אֵלֶיךָ. Je disais dans ma précipitation :

Je suis chassé loin de ton regard ! Mais tu as entendu la voix de mes supplications, quand j’ai crié vers toi.

ego autem dixi in excessu mentis meae proiectus sum a facie oculorum tuorum ideo exaudisti vocem orationis meae dum clamarem ad te
24 אֶהֱבוּ אֶת-יְהוָה, כָּל-חֲסִידָיו:אֱמוּנִים, נֹצֵר יְהוָה; וּמְשַׁלֵּם עַל-יֶתֶר, עֹשֵׂה גַאֲוָה. Aimez l’Éternel, vous qui avez de la piété !

L’Éternel garde les fidèles, et il punit sévèrement les orgueilleux.

diligite Dominum omnes sancti eius %quoniam; veritates requirit Dominus et retribuit abundanter facientibus superbiam
25 חִזְקוּ, וְיַאֲמֵץ לְבַבְכֶם-- כָּל-הַמְיַחֲלִים, לַיהוָה. Fortifiez-vous et que votre cœur s’affermisse,

vous tous qui espérez en l’Éternel !

viriliter agite et confortetur cor vestrum omnes qui speratis in Domino

Usages liturgiques[modifier | modifier le code]

Dans le judaïsme[modifier | modifier le code]

Le verset 6 entre dans Baruch Hashem L'Olam à l'office du soir[4]. Il fait aussi partie du Chema du coucher[5].

Dans le christianisme[modifier | modifier le code]

Jésus a cité le verset 6 de ce psaume au moment de son agonie, mentionné en Lc 23,46.

Chez les catholiques[modifier | modifier le code]

Le Psaume 31 (30) est actuellement chanté dans la liturgie des Heures à l’office de complies le mercredi (versets 2 à 9).

Mise en musique[modifier | modifier le code]

Le psaume 31 (30) a été mis en musique par divers compositeurs. Par exemple Felix Mendelssohn dans une version a capella.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’original hébreu provient du site Sefarim, du grand rabbinat de France.
  2. La traduction de Louis Segond est disponible sur Wikisource, de même que d'autres traductions de la Bible en français.
  3. La traduction de la Vulgate est disponible sur le Wikisource latin.
  4. D’après le Complete ArtScroll Siddur, compilation des prières juives, p. 265
  5. D’après le Complete ArtScroll Siddur, compilation des prières juives, p. 293

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nombreux sont les auteurs qui ont commenté les psaumes. Voici quelques ouvrages parmi les plus connus, classés par ordre chronologique :

Liens externes[modifier | modifier le code]