Psaume 18 (17)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
fin du psaume 18, dans le psautier d'Utrecht, manuscript carolingien.

Le psaume 18 (17 selon la numérotation grecque) est un Psaume dont le texte est quasiment identique à celui du chapitre 22 du Deuxième livre de Samuel. Selon Charles et Emilie Briggs dans la revue 'Critical Commentary International', ce psaume tire sa matière du deuxième livre de Samuel, qui a peut-être été écrit par David lui-même, laquelle plusieurs éditeurs ont adaptée par la suite en vue de son utilisation dans le culte public[1].


Texte[modifier | modifier le code]

verset original hébreu[2] traduction française de Louis Segond[3] Vulgate[4] latine
1 לַמְנַצֵּחַ, לְעֶבֶד יְהוָה--לְדָוִד:אֲשֶׁר דִּבֶּר, לַיהוָה, אֶת-דִּבְרֵי, הַשִּׁירָה הַזֹּאת--בְּיוֹם הִצִּיל-יְהוָה אוֹתוֹ מִכַּף כָּל-אֹיְבָיו, וּמִיַּד שָׁאוּל. Au chef des chantres. Du serviteur de l’Éternel, de David, qui adressa à l’Éternel les paroles de ce cantique, lorsque l’Éternel l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit : in finem puero Domini David quae locutus est Domino verba cantici huius in die qua eripuit eum Dominus de manu omnium inimicorum eius et de manu Saul et dixit
2 וַיֹּאמַר-- אֶרְחָמְךָ יְהוָה חִזְקִי. Je t’aime, ô Éternel, ma force ! diligam te Domine fortitudo mea
3 יְהוָה, סַלְעִי וּמְצוּדָתִי-- וּמְפַלְטִי:אֵלִי צוּרִי, אֶחֱסֶה-בּוֹ; מָגִנִּי וְקֶרֶן-יִשְׁעִי, מִשְׂגַּבִּי. Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri ! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite ! Dominus firmamentum meum et refugium meum et liberator meus Deus meus adiutor meus et sperabo in eum protector meus et cornu salutis meae et susceptor meus
4 מְהֻלָּל, אֶקְרָא יְהוָה; וּמִן-אֹיְבַי, אִוָּשֵׁעַ. Je m’écrie : Loué soit l’Éternel ! Et je suis délivré de mes ennemis. laudans invocabo Dominum et ab inimicis meis salvus ero
5 אֲפָפוּנִי חֶבְלֵי-מָוֶת; וְנַחֲלֵי בְלִיַּעַל יְבַעֲתוּנִי. Les liens de la mort m’avaient environné, et les torrents de la destruction m’avaient épouvanté ; circumdederunt me dolores mortis et torrentes iniquitatis conturbaverunt me
6 חֶבְלֵי שְׁאוֹל סְבָבוּנִי; קִדְּמוּנִי, מוֹקְשֵׁי מָוֶת. les liens du sépulcre m’avaient entouré, les filets de la mort m’avaient surpris. dolores inferni circumdederunt me praeoccupaverunt me laquei mortis
7 בַּצַּר-לִי, אֶקְרָא יְהוָה-- וְאֶל-אֱלֹהַי אֲשַׁוֵּעַ:יִשְׁמַע מֵהֵיכָלוֹ קוֹלִי; וְשַׁוְעָתִי, לְפָנָיו תָּבוֹא בְאָזְנָיו. Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, j’ai crié à mon Dieu ; de son palais, il a entendu ma voix, et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles. cum tribularer invocavi Dominum et ad Deum meum clamavi exaudivit de templo sancto; suo vocem meam et clamor meus in conspectu eius introibit in aures eius
8 וַתִּגְעַשׁ וַתִּרְעַשׁ, הָאָרֶץ-- וּמוֹסְדֵי הָרִים יִרְגָּזוּ;וַיִּתְגָּעֲשׁוּ, כִּי-חָרָה לוֹ. La terre fut ébranlée et trembla, les fondements des montagnes frémirent, et ils furent ébranlés, parce qu’il était irrité. et commota est et contremuit terra et fundamenta montium conturbata sunt et commota sunt quoniam iratus est eis
9 עָלָה עָשָׁן, בְּאַפּוֹ-- וְאֵשׁ-מִפִּיו תֹּאכֵל;גֶּחָלִים, בָּעֲרוּ מִמֶּנּוּ. Il s’élevait de la fumée dans ses narines, et un feu dévorant sortait de sa bouche : Il en jaillissait des charbons embrasés. ascendit fumus in ira eius et ignis a facie eius exarsit carbones succensi sunt ab eo
10 וַיֵּט שָׁמַיִם, וַיֵּרַד; וַעֲרָפֶל, תַּחַת רַגְלָיו. Il abaissa les cieux, et il descendit : Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds. inclinavit caelos et descendit et caligo sub pedibus eius
11 וַיִּרְכַּב עַל-כְּרוּב, וַיָּעֹף; וַיֵּדֶא, עַל-כַּנְפֵי-רוּחַ. Il était monté sur un chérubin, et il volait, il planait sur les ailes du vent. et ascendit super cherubin et volavit volavit super pinnas ventorum
12 יָשֶׁת חֹשֶׁךְ, סִתְרוֹ-- סְבִיבוֹתָיו סֻכָּתוֹ;חֶשְׁכַת-מַיִם, עָבֵי שְׁחָקִים. Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui, il était enveloppé des eaux obscures et de sombres nuages. et posuit tenebras latibulum suum in circuitu eius tabernaculum eius tenebrosa aqua in nubibus aeris
13 מִנֹּגַהּ, נֶגְדּוֹ: עָבָיו עָבְרוּ--בָּרָד, וְגַחֲלֵי-אֵשׁ. De la splendeur qui le précédait s’échappaient les nuées, lançant de la grêle et des charbons de feu. prae fulgore in conspectu eius nubes eius transierunt grando et carbones ignis
14 וַיַּרְעֵם בַּשָּׁמַיִם, יְהוָה--וְעֶלְיוֹן, יִתֵּן קֹלוֹ; בָּרָד, וְגַחֲלֵי-אֵשׁ. L’Éternel tonna dans les cieux, le Très-Haut fit retentir sa voix, avec la grêle et les charbons de feu. et intonuit de caelo Dominus et Altissimus dedit vocem suam *grando et carbones ignis;
15 וַיִּשְׁלַח חִצָּיו, וַיְפִיצֵם; וּבְרָקִים רָב, וַיְהֻמֵּם. Il lança ses flèches et dispersa mes ennemis, il multiplia les coups de la foudre et les mit en déroute. et misit sagittas et dissipavit eos et fulgora multiplicavit et conturbavit eos
16 וַיֵּרָאוּ, אֲפִיקֵי מַיִם, וַיִּגָּלוּ, מוֹסְדוֹת תֵּבֵל:מִגַּעֲרָתְךָ יְהוָה-- מִנִּשְׁמַת, רוּחַ אַפֶּךָ. Le lit des eaux apparut, les fondements du monde furent découverts, par ta menace, ô Éternel ! Par le bruit du souffle de tes narines. et apparuerunt fontes aquarum et revelata sunt fundamenta orbis terrarum ab increpatione tua Domine ab inspiratione spiritus irae tuae
17 יִשְׁלַח מִמָּרוֹם, יִקָּחֵנִי; יַמְשֵׁנִי, מִמַּיִם רַבִּים. Il étendit sa main d’en haut, il me saisit, il me retira des grandes eaux ; misit de summo et accepit me adsumpsit me de aquis multis
18 יַצִּילֵנִי, מֵאֹיְבִי עָז; וּמִשֹּׂנְאַי, כִּי-אָמְצוּ מִמֶּנִּי. il me délivra de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi. eripiet me de inimicis meis fortissimis et ab his qui oderunt me quoniam confirmati sunt super me
19 יְקַדְּמוּנִי בְיוֹם-אֵידִי; וַיְהִי-יְהוָה לְמִשְׁעָן לִי. Ils m’avaient surpris au jour de ma détresse ; mais l’Éternel fut mon appui. praevenerunt me in die adflictionis meae et factus est Dominus protector meus
20 יְקַדְּמוּנִי בְיוֹם-אֵידִי; וַיְהִי-יְהוָה לְמִשְׁעָן לִי. Il m’a mis au large, il m’a sauvé, parce qu’il m’aime. et eduxit me in latitudinem salvum me faciet quoniam voluit me
21 יְקַדְּמוּנִי בְיוֹם-אֵידִי; וַיְהִי-יְהוָה לְמִשְׁעָן לִי. L’Éternel m’a traité selon ma droiture, il m’a rendu selon la pureté de mes mains ; et retribuet mihi Dominus secundum iustitiam meam et secundum puritatem manuum mearum retribuet mihi
22 כִּי-שָׁמַרְתִּי, דַּרְכֵי יְהוָה; וְלֹא-רָשַׁעְתִּי, מֵאֱלֹהָי. car j’ai observé les voies de l’Éternel, et je n’ai point été coupable envers mon Dieu. quia custodivi vias Domini nec impie gessi a Deo meo
23 כִּי כָל-מִשְׁפָּטָיו לְנֶגְדִּי; וְחֻקֹּתָיו, לֹא-אָסִיר מֶנִּי. Toutes ses ordonnances ont été devant moi, et je ne me suis point écarté de ses lois. quoniam omnia iudicia eius in conspectu meo sunt et iustitias eius non reppuli a me 
24 וָאֱהִי תָמִים עִמּוֹ; וָאֶשְׁתַּמֵּר, מֵעֲו‍ֹנִי. J’ai été sans reproche envers lui, et je me suis tenu en garde contre mon iniquité. et ero inmaculatus cum eo et observabo ab iniquitate mea 
25 וַיָּשֶׁב-יְהוָה לִי כְצִדְקִי; כְּבֹר יָדַי, לְנֶגֶד עֵינָיו. Aussi l’Éternel m’a rendu selon ma droiture, selon la pureté de mes mains devant ses yeux. et retribuet mihi Dominus secundum iustitiam meam et secundum puritatem manuum mearum in conspectu oculorum eius 
26 עִם-חָסִיד תִּתְחַסָּד; עִם-גְּבַר תָּמִים, תִּתַּמָּם. Avec celui qui est bon tu te montres bon, avec l’homme droit tu agis selon la droiture, cum sancto sanctus eris et cum viro innocente innocens eris
27 עִם-נָבָר תִּתְבָּרָר; וְעִם-עִקֵּשׁ, תִּתְפַּתָּל. avec celui qui est pur tu te montres pur, et avec le pervers tu agis selon sa perversité. et cum electo electus eris et cum perverso perverteris
28 כִּי-אַתָּה, עַם-עָנִי תוֹשִׁיעַ; וְעֵינַיִם רָמוֹת תַּשְׁפִּיל. Tu sauves le peuple qui s’humilie, et tu abaisses les regards hautains. quoniam tu populum humilem salvum facies et oculos superborum humiliabis 
29 כִּי-אַתָּה, תָּאִיר נֵרִי; יְהוָה אֱלֹהַי, יַגִּיהַּ חָשְׁכִּי. Oui, tu fais briller ma lumière ; l’Éternel, mon Dieu, éclaire mes ténèbres. quoniam tu inluminas lucernam meam Domine Deus meus inluminas tenebras meas
30 כִּי-בְךָ, אָרֻץ גְּדוּד; וּבֵאלֹהַי, אֲדַלֶּג-שׁוּר. Avec toi je me précipite sur une troupe en armes, avec mon Dieu je franchis une muraille. quoniam in te eripiar a temptatione et in Deo meo transgrediar murum
31 הָאֵל, תָּמִים דַּרְכּוֹ:אִמְרַת-יְהוָה צְרוּפָה; מָגֵן הוּא, לְכֹל הַחֹסִים בּוֹ. Les voies de Dieu sont parfaites, la parole de l’Éternel est éprouvée ; il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui. Deus meus inpolluta via eius eloquia Domini igne examinata protector est omnium sperantium in eum
32 כִּי מִי אֱלוֹהַּ, מִבַּלְעֲדֵי יְהוָה; וּמִי צוּר, זוּלָתִי אֱלֹהֵינוּ. Car qui est Dieu, si ce n’est l’Éternel ; et qui est un rocher, si ce n’est notre Dieu ? quoniam quis deus praeter Dominum et quis deus praeter Deum nostrum 
33 הָאֵל, הַמְאַזְּרֵנִי חָיִל; וַיִּתֵּן תָּמִים דַּרְכִּי. C’est Dieu qui me ceint de force, et qui me conduit dans la voie droite. Deus qui praecingit me virtute et posuit inmaculatam viam meam 
34 מְשַׁוֶּה רַגְלַי, כָּאַיָּלוֹת; וְעַל בָּמֹתַי, יַעֲמִידֵנִי. Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me place sur mes lieux élevés. qui perfecit pedes meos tamquam cervorum et super excelsa statuens me 
35 מְלַמֵּד יָדַי, לַמִּלְחָמָה; וְנִחֲתָה קֶשֶׁת-נְחוּשָׁה, זְרוֹעֹתָי. Il exerce mes mains au combat, et mes bras tendent l’arc d’airain. qui doces manus meas in proelium et posuisti arcum aereum brachia mea 
36 וַתִּתֶּן-לִי, מָגֵן יִשְׁעֶךָ: וִימִינְךָ תִסְעָדֵנִי; וְעַנְוַתְךָ תַרְבֵּנִי. Tu me donnes le bouclier de ton salut, ta droite me soutient, et je deviens grand par ta bonté. et dedisti mihi protectionem salutis tuae et dextera tua suscepit me et disciplina tua correxit me in finem et disciplina tua ipsa me docebit 
37 תַּרְחִיב צַעֲדִי תַחְתָּי; וְלֹא מָעֲדוּ, קַרְסֻלָּי. Tu élargis le chemin sous mes pas, et mes pieds ne chancellent point. dilatasti gressus meos subtus me et non sunt infirmata vestigia mea 
38 אֶרְדּוֹף אוֹיְבַי, וְאַשִּׂיגֵם; וְלֹא-אָשׁוּב, עַד-כַּלּוֹתָם. Je poursuis mes ennemis, je les atteins, et je ne reviens pas avant de les avoir anéantis. persequar inimicos meos et conprehendam illos et non convertar donec deficiant
39 אֶמְחָצֵם, וְלֹא-יֻכְלוּ קוּם; יִפְּלוּ, תַּחַת רַגְלָי. Je les brise, et ils ne peuvent se relever ; ils tombent sous mes pieds. confringam illos nec poterunt stare cadent subtus pedes meos
40 וַתְּאַזְּרֵנִי חַיִל, לַמִּלְחָמָה; תַּכְרִיעַ קָמַי תַּחְתָּי. Tu me ceins de force pour le combat, tu fais plier sous moi mes adversaires. et praecinxisti me virtute ad bellum subplantasti insurgentes in me subtus me 
41 וְאֹיְבַי, נָתַתָּה לִּי עֹרֶף; וּמְשַׂנְאַי, אַצְמִיתֵם. Tu fais tourner le dos à mes ennemis devant moi, et j’extermine ceux qui me haïssent. et inimicos meos dedisti mihi dorsum et odientes me disperdisti 
42 יְשַׁוְּעוּ וְאֵין-מוֹשִׁיעַ; עַל-יְהוָה, וְלֹא עָנָם. Ils crient, et personne pour les sauver ! Ils crient à l’Éternel, et il ne leur répond pas ! clamaverunt nec erat qui salvos faceret ad Dominum nec exaudivit eos 
43 וְאֶשְׁחָקֵם, כְּעָפָר עַל-פְּנֵי-רוּחַ; כְּטִיט חוּצוֹת אֲרִיקֵם. Je les broie comme la poussière qu’emporte le vent, je les foule comme la boue des rues. et comminuam illos ut pulverem ante faciem venti ut lutum platearum delebo eos
44 תְּפַלְּטֵנִי, מֵרִיבֵי-עָם: תְּשִׂימֵנִי, לְרֹאשׁ גּוֹיִם; עַם לֹא-יָדַעְתִּי יַעַבְדוּנִי. Tu me délivres des dissensions du peuple ; tu me mets à la tête des nations ; un peuple que je ne connaissais pas m’est asservi. eripe me de contradictionibus populi constitues me in caput gentium 
45 לְשֵׁמַע אֹזֶן, יִשָּׁמְעוּ לִי; בְּנֵי-נֵכָר, יְכַחֲשׁוּ-לִי. Ils m’obéissent au premier ordre, les fils de l’étranger me flattent ; populus quem non cognovi servivit mihi in auditu auris oboedivit mihi
46 בְּנֵי-נֵכָר יִבֹּלוּ; וְיַחְרְגוּ, מִמִּסְגְּרוֹתֵיהֶם. les fils de l’étranger sont en défaillance, ils tremblent hors de leurs forteresses. filii alieni mentiti sunt mihi filii alieni inveterati sunt et claudicaverunt a semitis suis
47 חַי-יְהוָה, וּבָרוּךְ צוּרִי; וְיָרוּם, אֱלוֹהֵי יִשְׁעִי. Vive l’Éternel, et béni soit mon rocher ! Que le Dieu de mon salut soit exalté, vivit Dominus et benedictus Deus meus et exaltetur Deus salutis meae 
48 הָאֵל--הַנּוֹתֵן נְקָמוֹת לִי; וַיַּדְבֵּר עַמִּים תַּחְתָּי. le Dieu qui est mon vengeur, qui m’assujettit les peuples, Deus qui dat vindictas mihi et subdidit populos sub me liberator meus de gentibus iracundis
49 מְפַלְּטִי, מֵאֹיְבָי: אַף מִן-קָמַי, תְּרוֹמְמֵנִי; מֵאִישׁ חָמָס, תַּצִּילֵנִי. qui me délivre de mes ennemis ! Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires, tu me sauves de l’homme violent. et ab insurgentibus in me exaltabis me a viro iniquo eripies me 
50 עַל-כֵּן, אוֹדְךָ בַגּוֹיִם יְהוָה; וּלְשִׁמְךָ אֲזַמֵּרָה. C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Éternel ! Et je chanterai à la gloire de ton nom. propterea confitebor tibi in nationibus Domine et psalmum dicam nomini tuo
51 מַגְדִּל, יְשׁוּעוֹת מַלְכּוֹ:וְעֹשֶׂה חֶסֶד, לִמְשִׁיחוֹ--לְדָוִד וּלְזַרְעוֹ; עַד-עוֹלָם. Il accorde de grandes délivrances à son roi, et il fait miséricorde à son oint, à David, et à sa postérité, pour toujours. magnificans salutes regis eius et faciens misericordiam christo suo David et semini eius usque in saeculum 

Usages liturgiques[modifier | modifier le code]

Dans le judaïsme[modifier | modifier le code]

Ce psaume 18 est récité le septième jour de Paque, d'après certaines traditions[5].

Le verset 32 est récité avant Ein Keloheinou[6].

Le verset 51 fait partie de la version de semaine de Birkat Hamazon[7].

Dans le christianisme[modifier | modifier le code]

Dans Rm 15,9, Saint Paul cite le verset 49.

Chez les catholiques[modifier | modifier le code]

Le Psaume 18 (17) est actuellement chanté dans la liturgie des Heures à l’office des lectures du mercredi et du jeudi de la première semaine, où il est proposé en 6 sections.

Mise en musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Augustus Briggs et Emilie Grace Briggs, A Critical and Exegetical Commentary on the Book of Psalms, vol. 1, Edinburgh, T & T Clark, (lire en ligne), p. 137-141
  2. L’original hébreu provient du site Sefarim, du grand rabbinat de France.
  3. La traduction de Louis Segond est disponible sur Wikisource, de même que d'autres traductions de la Bible en français.
  4. La traduction de la Vulgate est disponible sur le Wikisource latin.
  5. D’après le ArtScroll Tehillim, page 329
  6. D’après le Complete ArtScroll Siddur, compilation des prières juives, p. 477
  7. D’après le Complete ArtScroll Siddur, compilation des prières juives, p. 195

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nombreux sont les auteurs qui ont commenté les psaumes. Voici quelques ouvrages parmi les plus connus, classés par ordre chronologique :

Liens externes[modifier | modifier le code]