Partit Socialista del País Valencià-PSOE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parti socialiste du Pays valencien-PSOE
(ca) Partit Socialista del País Valencià-PSOE
Image illustrative de l’article Partit Socialista del País Valencià-PSOE
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Ximo Puig
Fondation 27 juin 1978
Siège Avinguda de l’Oest, 48
46001 Valence
Présidente Juana Serna
Vice-secrétaire général Manolo Mata
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie, progressisme, valencianisme
Affiliation nationale PSOE
Couleurs
  • rouge
Site web pspvpsoe.es
Présidents de groupe
Parlement Manolo Mata
Congrès des députés Adriana Lastra
Sénat Ander Gil
Représentation
Députés régionaux
27 / 99
Députés
10 / 32
Sénateurs
8 / 17
Conseillers municipaux
2 084 / 5 716

Le Parti socialiste du Pays valencien-PSOE (en catalan : Partit Socialista del País Valencià-PSOE, PSPV-PSOE) est la fédération territoriale du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) en Communauté valencienne.

Né de la fusion de la Fédération socialiste valencienne-PSOE et du Parti socialiste du Pays valencien en 1978, le PSPV-PSOE gouverne la Généralité valencienne, sous la présidence de Joan Lerma, pendant les 12 premières années de l'autonomie valencienne. En 1995, les socialistes sont renvoyés dans l'opposition, où ils passent cinq législatures et connaissent plusieurs crises de direction. Ils retrouvent finalement le pouvoir en 2015, en coalition avec Compromís, sous la direction de Ximo Puig.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation et premières années[modifier | modifier le code]

La fédération valencienne du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) fusionne le 26 juin 1978 avec le Parti socialiste du Pays valencien (PSPV) — fondé le 8 juin 1976[1] par le rassemblement de plusieurs formations socialistes — et le Parti socialiste populaire (PSP). La nouvelle entité, qui constitue la fédération territoriale du PSOE dans les trois provinces valenciennes, prend le nom de Parti socialiste du Pays valencien-PSOE[2].

Joan Lerma au pouvoir[modifier | modifier le code]

Vingt ans d'opposition[modifier | modifier le code]

Présidence de Ximo Puig[modifier | modifier le code]

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Titulaire Mandat Fonction
Joan Pastor (es)[3]
(1 an, 3 mois et 8 jours)
Francisco Rodríguez[4]
Président de la direction provisoire

(1 mois et 25 jours)
Joan Lerma[5]
(17 ans, 11 mois et 7 jours)
Président de la Généralité valencienne (1983-1995)
Joan Romero (es)[6]
(1 an, 8 mois et 22 jours)
Juana Serna (ca)[7]
Présidente de la direction provisoire

(5 mois et 21 jours)
Joan Ignasi Pla[8]
(2 jours)
Diego Macià (es)[9]
Président de la direction provisoire

(6 mois et 28 jours)
Maire d'Elche (1995-2007)
Francisco Granados (es)[10]
Président de la direction provisoire

(5 mois et 4 jours)
Délégué du gouvernement (1990-1995)
Joan Ignasi Pla[11]
(7 ans et 26 jours)
Joan Lerma[12]
Président de la direction provisoire

(11 mois et 8 jours)
Président de la Généralité valencienne (1983-1995)
Jorge Alarte (es)[13]
(3 ans, 6 mois et 4 jours)
Maire d'Alacuás (1999-2009)
Ximo Puig[14] depuis le
(8 ans, 5 mois et 27 jours)
Maire de Morella (1995-2012)
Président de la Généralité valencienne (depuis 2015)

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Parlement valencien[modifier | modifier le code]

Année Chef de file Voix % # Sièges Gouvernement
1983 Joan Lerma 982 567 51,38 1er
51 / 89
Lerma I
1987 Joan Lerma 828 961 41,28 (Decrease2.svg) 1er (Steady.svg)
41 / 89
Lerma II
1991 Joan Lerma 860 429 42,85 (Increase2.svg) 1er (Steady.svg)
45 / 89
Lerma III
1995 Joan Lerma 804 463 33,98 (Decrease2.svg) 2e (Decrease2.svg)
32 / 89
Opposition
1999 Antoni Asunción 768 548 33,91 (Steady.svg) 2e (Steady.svg)
35 / 89
Opposition
2003 Joan Ignasi Pla 874 288 35,95 (Increase2.svg) 2e (Steady.svg)
35 / 89
Opposition
2007 Joan Ignasi Pla 838 987 34,49 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
37 / 99
Opposition
2011 Jorge Alarte (es) 687 141 28,04 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
33 / 99
Opposition
2015 Ximo Puig 509 098 20,57 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
23 / 99
Puig I
2019 Ximo Puig 643 909 23,87 (Increase2.svg) 1er (Increase2.svg)
27 / 99
Puig II

Cortes Generales[modifier | modifier le code]

Année Chef de file Congrès des députés Sénat Gouvernement
Voix % # Sièges
1977 Felipe González 678 429 36,40 1er
13 / 29
8 / 12
Opposition
1979 Felipe González 698 677 37,41 (Increase2.svg) 1er (Steady.svg)
13 / 29
6 / 12
Opposition
1982 Felipe González 1 118 354 53,33 (Increase2.svg) 1er (Steady.svg)
19 / 29
9 / 12
González I
1986 Felipe González 993 439 47,72 (Decrease2.svg) 1er (Steady.svg)
18 / 31
9 / 12
González II
1989 Felipe González 878 377 41,67 (Decrease2.svg) 1er (Steady.svg)
16 / 31
9 / 12
González III
1993 Felipe González 935 325 38,57 (Decrease2.svg) 2e (Decrease2.svg)
12 / 31
4 / 12
González IV
1996 Felipe González 990 993 38,63 (Steady.svg) 2e (Steady.svg)
13 / 32
3 / 12
Opposition
2000 Joaquín Almunia 826 595 34,41 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
12 / 32
3 / 12
Opposition
2004 José Luis Rodríguez Zapatero 1 127 700 43,08 (Increase2.svg) 2e (Steady.svg)
14 / 32
3 / 12
Zapatero I
2008 José Luis Rodríguez Zapatero 1 124 414 41,32 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
14 / 33
3 / 12
Zapatero II
2011 Alfredo Pérez Rubalcaba 697 474 27,05 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
10 / 33
3 / 12
Opposition
2015 Pedro Sánchez 531 489 19,95 (Decrease2.svg) 3e (Decrease2.svg)
7 / 32
2 / 12
Opposition
2016 Pedro Sánchez 539 278 20,91 (Decrease2.svg) 2e (Steady.svg)
6 / 33
0 / 12
Opposition (2016-2018), Sánchez I (2018-2019)
04/2019 Pedro Sánchez 746 486 27,96 (Increase2.svg) 1er (Increase2.svg)
10 / 32
9 / 12
Sánchez I
11/2019 Pedro Sánchez 700 159 27,82 (Decrease2.svg) 1er (Steady.svg)
10 / 32
6 / 12
Sánchez II

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Jaime Millas, « Hacia la unidad de los socialistas », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  2. (es) Jaime Millas, « Consumada la unidad socialista en el País Valenciano », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  3. (es) Mari Carmen Raneda, « El PSOE valenciano aprueba la las negociaciones para la unidad con el PSPV », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  4. (es) Jaime Millas, « Dimite la ejecutiva socialista del País Valenciano », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  5. (es) Jaime Millas, « El sector crítico del PSOE, derrotado ampliamente en Valencia », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  6. (es) Joaquín Ferrandis, « El renovador Romero, nuevo líder del socialismo valenciano por tres votos », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  7. (es) Joaquín Ferrandis, « Juana Serna preside una gestora del PSPV controlada por ciscaristas y asuncionistas », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  8. (es) Joaquín Ferrandis, « Pla asume la secretaría general del PSPV con el aval de sólo el 43% de los delegados del congreso », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  9. (es) Joaquin Pérez, « El presidente de la nueva comisión gestora receta "hablar mucho" para alcanzar el consenso », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  10. (es) Juanjo García del Moral, « Granados será el único portavoz de la nueva gestora del PSPV », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  11. (es) Joaquín Ferrandis, « Pla gana el congreso de los socialistas valencianos sólo por 10 votos », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  12. (es) Cristina Vázquez et Joaquín Ferrandis, « El PSOE nombra una gestora en Valencia tras la dimisión de Pla por el escándalo de su piso », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  13. (es) « Alarte, nuevo secretario general del PSPV-PSOE », Levante EMV,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  14. (es) Adolf Beltran, « Puig aglutina el frente contra Alarte y se convierte en líder del PSPV », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]