Élections générales espagnoles de 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1986 Drapeau de l'Espagne 1993 Suivant
Élections générales de 1989
350 sièges du Congrès des députés
(Majorité absolue : 176 sièges)
208 sièges du Sénat
le
Type d’élection élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 29 604 055
Votants 20 645 686
69,74 %  -0,8
Votes valables 20 493 089
Votes nuls 152 779
Votes blancs 141 402
Felipe González par Claude Truong-Ngoc juillet 2013.jpg PSOE – Felipe González
Voix 8 115 568
39,60 %
 -4,4
Sénateurs élus 107  -17
Députés élus 175  -9
José María Aznar 2002b (cropped).jpg PP – José María Aznar
Voix 5 285 972
25,79 %
 -0,2
Sénateurs élus 78  +15
Députés élus 107  +2
Julio Anguita en el Ateneo de Córdoba en 2004 (Recortada).jpg IU – Julio Anguita
Voix 1 858 588
9,07 %
 +4,4
Sénateurs élus 1  +1
Députés élus 17  +10
Adolfo Suárez 1977b (cropped).jpg CDS – Adolfo Suárez
Voix 1 617 716
7,89 %
 -1,3
Sénateurs élus 1  -2
Députés élus 14  -5
Miquel Roca i Junyent (cropped).jpg CiU – Miquel Roca Junyent
Voix 1 032 243
5,04 %
 0
Sénateurs élus 10  +2
Députés élus 18  0
Président du gouvernement
Sortant Élu
Felipe González
PSOE
Felipe González
PSOE

Les 5es élections générales espagnoles se sont tenues le .

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Congrès des députés[modifier | modifier le code]

Partis Votes  % Dif. Sièges Dif.
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) 8 115 568 39,60 -4,46 175 -9
Parti populaire (PP) 5 285 972 25,79 -0,22 107 +2
Convergence et Union (CiU) 1 032 243 5,04 +0,02 18 =
Gauche unie (IU) 1 858 588 9,07 +4,44 17 +10
Centre démocratique et social (CDS) 1 617 716 7,89 -1,33 14 -5
Parti nationaliste basque (PNV) 254 681 1,24 -0,29 5 -1
Herri Batasuna (HB) 212 278 1,06 -0,09 4 -1
Parti andalou (PA) 212 687 1,04 n/a 2 n/a
Union valencienne (UV) 144 924 0,71 +0,39 2 +1
Solidarité basque (EA) 136 955 0,67 n/a 2 n/a
Gauche basque (EE) 105 238 0,51 -0,02 2 =
Parti aragonais régionaliste (PAR) 71 733 0,35 -0,01 1 =
Groupements indépendants des Canaries (AIC) 64 767 0,32 -0,01 1 1
Inscrits 29 604 055 100,00
Votants 20 645 868 69,74 -0,75
Valides (votants et nuls) 20 493 089 99,26 +0,83
Exprimés (valides et blancs) 20 351 686 99,31 -0,09

Sénat[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Pour la troisième fois consécutive, le PSOE du Président du Gouvernement Felipe González a remporté le scrutin en remportant exactement la moitié des sièges à pourvoir (il sauvera par la suite sa majorité absolue grâce à l'exclusion des deux députés d'Herri Batasuna) tandis que le Parti populaire, successeur de l'Alliance populaire et toujours présidé par Manuel Fraga, reste toujours stable en sièges et en voix et que la coalition Gauche unie effectue une importante remontée en faisant plus que doubler son nombre de représentants à la chambre basse.