Parti populaire de Navarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parti populaire de Navarre
(es) Partido Popular de Navarra
Image illustrative de l’article Parti populaire de Navarre
Logotype officiel.
Présentation
Président Santiago Cervera
Fondation
Disparition 1991
Siège C/Carlos III n° 13-15
31003 Pampelune
Secrétaire général Carlos García Adanero
Positionnement Centre droit à droite
Idéologie Conservatisme, Démocratie chrétienne, Libéralisme
Couleurs Bleu, Blanc
Site web ppnavarra.es
Représentation
Parlement de Navarre
2 / 50

Le Parti populaire de Navarre (PPN, Partido Popular de Navarra en espagnol) est l'organisation territoriale du Parti populaire au sein de la Communauté forale de Navarre. Il s'est recréé en octobre 2008 après la rupture entre le PP et l'Union du peuple navarrais. Le PPN est un parti d'idéologie conservatrice.

La première organisation territoriale du PP en Navarre fut créée en 1989, en continuité d'Alliance populaire, intégrant le Parti démocrate populaire et le Parti libéral. Le PPN fut intégré en 1991 à l'Union du peuple navarrais après la signature d'un accord qui dura 17 ans.

Le PPN se définit comme foraliste, partisan du maintien du for au sein d'une Espagne unie. Ainsi, il ne reconnaît pas le droit à l'autodétermination.

Fondation et dissolution[modifier | modifier le code]

Le Parti populaire de Navarre célébra son premier congrès en février 1990, où fut élu comme premier président Jaime Ignacio del Burgo. Le premier exécutif, en plus de Jaime Ignacio del Burgo, fut composé de José Ignacio López Borderías, Ángel Ciprés, Fernando Labarga et José Luis Sarría. Son siège fut établi sur l'avenue San Ignacio, proche de la place Príncipe de Viana à Pampelune.

Le Parti populaire se présenta aux Élections générales de 1989 au sein d'une coalition avec l'Union du peuple navarrais. En 1991, le Parti populaire et l'UPN signèrent un pacte spécifiant que le PPN se fondaient au sein de l'UPN. Ainsi, l'Union du peuple navarrais est devenu le référent du Parti populaire en Navarre, l'ensemble de ses parlementaires élus rejoignaient donc le groupe du Parti populaire.

Refondation[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, une rupture eut lieu entre l'UPN et le PP, après plusieurs désaccords entre les deux partis, notamment la divergence de vues au moment du vote de la loi de finances 2009 au Congrès des députés, où l'UPN donna l'instruction de s'abstenir alors que le PP souhaitait voter contre. Les parlementaires de l'UPN se divisèrent lors de ce vote puisque Carlos Salvador suivit les instructions de sa direction alors que Santiago Cervera suivit les instructions du Parti populaire en votant contre. Ce dernier fut donc expulsé de l'Union du peuple navarrais et le Parti populaire suspendit ses relations avec l'UPN et, quelque temps après, initia la refondation de son parti en Navarre.

Le premier élu à avoir rejoint le PPN refondé fut le sénateur José Cruz Pérez Lapazarán, le 1er novembre. Par la suite, d'autres responsables de l'UPN quittèrent leur parti le 3 novembre : l'unique député européen Javier Pomés, l'autre sénateur José Ignacio Palacios et le député Santiago Cervera. Ils rejoignirent ainsi le PPN et furent chargés d'organiser provisoirement le parti. Le sénateur Palacios fut notamment nommé coordinateur de la commission interne au Parti populaire chargée d'organiser le congrès fondateur[1]. D'autres élus locaux prirent également l'initiative de rejoindre le PPN[2],[3],[4].

La déclaration des principes du Parti populaire de Navarre fut publiée le . Dans celle-ci fut notamment affirmée l'irrévocabilité du caractère espagnol de la Navarre, le fait que le régime foral était suffisant et qu'il devait être harmonisé avec la Constitution et enfin la nécessité de supprimer la Quatrième disposition transitoire de cette même Constitution. Le PPN s'engagea également à promouvoir l'intégration de la culture navarraise à l'ensemble culturel espagnol, y compris pour la zone bascophone. Il rejeta également toute idée de négociation avec ETA et déclara sa vocation européenne[5].

Les premiers sondages sur les intentions de vote (en novembre 2008) attribuèrent au Parti populaire de Navarre 9,1 % des suffrages, qui se traduiraient ainsi par cinq sièges sur les 50 que comporte le Parlement de Navarre. L'Union du peuple navarrais perdait, dans le même temps, autant de voix. Les meilleurs scores furent notamment enregistrés dans la région de Pampelune et dans la Ribera[6].

Aux Élections européennes de 2009, le Parti populaire se présenta seul en Navarre. De son côté, l'UPN ne présenta aucun candidat et ne donna officiellement aucune consigne de vote. Mais Yolanda Barcina, récemment élue à la présidence de l'UPN, fit une déclaration parlant de ceux ayant les mêmes principes et valeurs, une allusion claire au PPN[7]. Le Parti populaire obtint 75 989 votes en Navarre, soit 38,50 % des suffrages, se plaçant comme la première force du territoire. L'un des députés européens élus fut le navarrais Pablo Zalba.

Leaders[modifier | modifier le code]

Charges publiques[modifier | modifier le code]

En plus des députés au Congrès, des sénateurs et des députés européens, le Parti populaire compte des élus locaux élus sous étiquette UPN qui l'ont rejoint. Ainsi, le PP compte des conseilleurs dans plusieurs communes : Pampelune (1 conseiller[8]), Burlada (5 conseillers), Funes (3 conseillers), Valle de Egüés (2 conseillers), Villava (1 conseiller), Leitza (1 conseiller), Olite (1 conseiller), Berriozar (1 conseiller) et Barañáin (1 conseiller).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Partido Popular de Navarra » (voir la liste des auteurs).