José Luis Ábalos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

José Luis Ábalos
Illustration.
José Luis Ábalos en .
Fonctions
Ministre espagnol de l'Équipement
En fonction depuis le
(6 mois et 7 jours)
Président du gouvernement Pedro Sánchez
Gouvernement Sánchez
Prédécesseur Íñigo de la Serna
Secrétaire à l'Organisation
du Parti socialiste ouvrier espagnol
En fonction depuis le
(1 an, 5 mois et 26 jours)
Secrétaire général Pedro Sánchez
Prédécesseur César Luena
Porte-parole du groupe socialiste au Congrès des députés

(26 jours)
Législature XIIe
Prédécesseur Antonio Hernando
Successeur Margarita Robles
Député aux Cortes Generales

(9 ans et 21 jours)
Élection
Réélection

Circonscription Valence
Législature IXe, Xe, XIe, XIIe
Groupe politique Socialiste
Prédécesseur Inmaculada Rodríguez-Piñero
Successeur Alicia Piquer Sancho
Biographie
Nom de naissance José Luis Ábalos Meco
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Torrent (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique PSOE
Profession Professeur

José Luis Ábalos
Ministres espagnols de l'Équipement

José Luis Ábalos Meco, né le à Torrent, est un homme politique espagnol membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Devenu député de la circonscription de Valence en 2009, il est nommé ministre de l'Équipement le par Pedro Sánchez.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié sous régime de la propriété communautaire. Il possède deux logements et deux locaux commerciaux à Valence ainsi qu'un autre logement à Madrid. Ábalos s'intéresse à la littérature et participe chaque année à la feria des Fallas de Valence[1].

Profession[modifier | modifier le code]

José Luis Ábalos Meco est professeur et consultant en coopération internationale. Il contribue occasionnellement dans le journal ABC en écrivant des articles d'opinion.

Un début de carrière local[modifier | modifier le code]

Il débute son parcours politique en intégrant les Jeunesses communistes en 1976 puis deux ans plus tard le PCE. Il s'inscrit finalement au PSOE en 1981.

De 1983 à 1987, il est chef de cabinet du délégué du gouvernement dans la Communauté valencienne Eugenio Burriel puis de 1988 à 1991, il exerce la même responsabilité pour le conseiller au Travail du gouvernement régional. À partir de 1989 et jusqu'en 1992, il est chargé de la direction de la Coopération internationale du gouvernement de la communauté autonome.

Il siège au conseil municipal de Valence du au et comme député provincial à la députation de Valence de 2003 à 2007. Au conseil municipal, c'est lui qui élabore la stratégie socialiste pour réaliser l'opposition à la maire conservatrice Rita Barberá.

En 2000, il présente sa candidature au secrétariat général du PSPV-PSOE, bénéficiant de l'appui de Ciprià Ciscar, mais il est battu de dix voix par Joan Ignasi Pla. Il devient alors vice-secrétaire général, succédant à Antonio Mira-Perceval ; fonction qu'il quitte en 2004. En 2012, il est porté au secrétariat général du groupement socialiste de la ville de Valence, prenant la suite de Carmen Martínez Ramírez[2].

Député au congrès puis porte-parole[modifier | modifier le code]

José Luis Ábalos lors du congrès du PSOE d'Estrémadure en 2017.

Le , il devient député pour Valence au Congrès des députés en remplacement de Inmaculada Rodríguez-Piñero Fernández, démissionnaire à la suite de sa nomination comme secrétaire générale aux Infrastructures. Il est réélu lors des élections de 2011, 2015 et 2016[3]. Il abandonne alors son mandat de conseiller municipal. Suite aux élections de 2015, il intègre la direction du groupe socialiste et fait partie du cercle de confiance de Pedro Sánchez. Il refuse de s'abstenir lors du vote d'investiture de Mariano Rajoy contrevenant aux ordres du comité fédéral socialiste et vote contre comme quatorze autres de ses collègues. Il se maintient alors très proche de Sánchez et le convainc de présenter une nouvelle candidature au secrétariat général socialiste. Il organise alors les meetings de Sánchez principalement dans la Communauté valencienne et anime les groupements socialistes restés fidèles à l'ex-secrétaire général à le soutenir de nouveau. Peu après la victoire de Pedro Sánchez lors du 39e congrès du PSOE en 2017, il est nommé porte-parole provisoire du groupe socialiste au Congrès des députés. Il assume ces fonctions à partir du [4]. Après la tenue du congrès, il est nommé secrétaire à l'Organisation et numéro trois du parti. En conséquence, il quitte son poste de porte-parole parlementaire ; charge qui revient à l'ancienne magistrate Margarita Robles[5].

Ministre de l'Équipement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 17 cosas que no sabías de José Luis Ábalos », sur El Huffington Post (consulté le 27 mai 2017)
  2. Unidad Editorial Internet, « José Luis Ábalos, nuevo secretario general del PSPV en la provincia de Valencia », El Mundo,‎ (lire en ligne)
  3. « José Luis Ábalos Meco », sur Grupo socialista (consulté le 26 novembre 2016)
  4. « José Luis Ábalos, portavoz provisional del PSOE en el Congreso », La Vanguardia,‎ (lire en ligne)
  5. (es) Luis Ángel Sanz, « La magistrada Margarita Robles será la nueva portavoz del PSOE en el Congreso de los Diputados », ELMUNDO,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site du Congrès des députés : XIIe législature.