Más Madrid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Más Madrid
Image illustrative de l’article Más Madrid
Logotype officiel.
Présentation
Chefs de file Manuela Carmena
Íñigo Errejón
Fondation (plateforme)
(parti)
Scission de Podemos
Disparition (parti)
Présidente Carmen Patiño
Positionnement Gauche
Couleurs
  • Vert foncé
  • Vert émeraude
Site web masmadrid.org
Représentation
Députés régionaux
20 / 129
Mairie de Madrid
19 / 57
Sénateurs
1 / 11

Más Madrid (en français : Plus de Madrid) est un mouvement politique espagnol créé en par la maire de Madrid Manuela Carmena dans la perspective de sa candidature aux élections municipales du . Il a été, de février à septembre 2019, enregistré comme parti politique, avant d'être remplacé par Más País.

Subsistent actuellement les groupes parlementaires à la mairie de Madrid et à l'Assemblée de Madrid, ainsi que la plateforme militante.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Más Madrid est lancée lors d'une réunion publique organisée par Manuela Carmena au parc du Retiro, dans le centre de Madrid. Y participent notamment les six conseillers municipaux de Podemos, dont la porte-parole de la Ville Rita Maestre, suspendus pour avoir refusé de participer aux primaires de leur parti en vue de désigner les candidats aux prochaines élections municipales[1].

Extension régionale[modifier | modifier le code]

Le , le candidat de Podemos aux élections du à l'Assemblée de Madrid Íñigo Errejón annonce postuler également sous la bannière de Más Madrid dans une lettre et une vidéo — publiée sur le réseau social Twitter. Bien qu'il se considère toujours comme le candidat de Podemos, le secrétaire général du parti Pablo Iglesias lui souhaite « bonne chance dans son nouveau projet » mais confirme que Podemos aura bien une candidature propre pour l'élection régionale[2],[3].

Enregistrement comme parti[modifier | modifier le code]

Más Madrid est enregistré le au registre des partis politiques du ministère de l'Intérieur. À l'image de la formule choisie en pour Ahora Madrid, il s'agit d'une décision technique et juridique liée à la législation électorale (qui ne reconnaît que les partis, leurs coalitions éventuelles, et les associations d'électeurs), le parti n'étant pas destiné à avoir une structure et une vie internes. Ainsi, sa présidente Carmen Patiño n'aura pas de présence publique ou médiatique et n'est qu'une militante parmi les autres[4].

Candidature aux législatives[modifier | modifier le code]

Lors d'une assemblée des militants organisée le 22 septembre 2019, le parti décide de se présenter aux élections générales anticipées du 10 novembre suivant, convoquées après que l'incapacité du Parti socialiste et d'Unidas Podemos à s'entendre a empêché l'investiture du président du gouvernement. Más Madrid ambitionne de se présenter dans les circonscriptions les plus peuplées et de mobiliser l'électorat progressiste tenté par l'abstention du fait de la mésentente entre les socialistes et la gauche radicale[5].

Il se transforme le 30 septembre 2019 en un nouveau parti, Más País[6]. Au niveau des institutions madrilènes, les groupes d'élus à l'Assemblée et au conseil municipal conservent cependant leurs noms, et le site web reste actif.

Élections à l'Assemblée de Madrid[modifier | modifier le code]

Année Tête de liste % Mandats Rang Gouvernement
2019 Íñigo Errejón 14,69
20 / 129
4e Opposition

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Ana Cabanillas et Pablo García, « Manuela Carmena lanza la candidatura ‘Más Madrid’ desde su cocina », El Independiente,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2019).
  2. (es) Gloria Rodríguez-Pina et Juan José Mateo, « Carmena y Errejón se alían y convocan primarias alternativas a las de Podemos », El País,‎ (lire en ligne).
  3. (es) Aitor Riveiro, « Iglesias sitúa a Errejón fuera del partido y anuncia que Podemos e IU se presentarán contra él en las autonómicas », eldiario.es,‎ (lire en ligne).
  4. (es) Aitor Riveiro, « Más Madrid, la plataforma de Carmena y Errejón, ya es un partido político », eldiario.es,‎ (lire en ligne).
  5. (es) Fátima Caballero, « Más Madrid decide presentarse a las generales y lanza la campaña a unas horas del sí de Errejón », eldiario.es,‎ (lire en ligne, consulté le 22 septembre 2019).
  6. (es) « Más Madrid cambia su nombre a Más País », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]