Alaquàs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alaquàs
Alacuás (es)
Blason de Alaquàs
Héraldique
Alaquàs
Carrer Major et mairie d'Alaquàs.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Valence Province de Valence
Comarque Horta Oest
District judic. Torrent
Maire
Mandat
Antonio Saura (PSPV-PSOE)
2019
Code postal 46970
Démographie
Gentilé Alacuasense
Population 29 561 hab. ()
Densité 7 580 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 27′ 26″ nord, 0° 27′ 40″ ouest
Altitude 42 m
Superficie 390 ha = 3,90 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne
Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Alaquàs
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Alaquàs
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Alaquàs
Liens
Site web www.alaquas.org

Alaquàs, en valencien[1] (et officiellement[N 1] Alacuás en castillan), est une commune de la province de Valence, dans la Communauté valencienne, en Espagne. Elle est située dans la comarque d'Horta Oest et dans la zone à prédominance linguistique valencienne[3]. Sa population s'élevait à 29 561 habitants en 2019 (INS).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité vient de l'arabe الأقواس (al-aqūās), «les arcs» ou «les arcades»[4]. On ne sait avec exactitude à quels arcs ce nom fait référence. Plusieurs hypothèses ont été énoncées: ceux de l'aqueduc reliant la ville à celle de Manises; ceux passant au dessous du cours d'eau de Poyo; ou encore ceux du château musulman de la cité.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune d'Alaquàs se situe à 42 m d'altitude et s'étend sur 3,9 km². Elle se trouve dans la région de l'Horta de Valence, à 7 km à l'ouest de la capitale provinciale et dans la zone de l'Horta Oest. Le territoire communal a une forme allongée qui s'étend d'est en ouest. Son centre ville touche celui de la commune voisine, Aldaia.

La commune est située dans la zone ouest de l'agglomération de Valence.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal d'Alaquàs est voisin de celui des communes suivantes : Aldaia, Torrent, Picanya et Xirivella, toutes situées dans la province de Valence.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien que l'on ai retrouvé des vestiges romains et des pièces de monnaies datant de l'époque impériale, le centre-ville d'Alaquàs est d'origine musulman. Elle a été conquise par Jaime I en 1238 et est ensuite passé dans les mains de Bernat de Castellnou, Ponç Soler, avant de revenir à al Couronne. En 1319, Joan Escrivà en fit l'acquisition avant de la transmettre au Vilaragut puis aux Alugar.

En 1557, le roi Philippe II créa le comté d'Alaquàs dont la gérence revint à Luis Pardo de la casta en 1584. C'est lui qui, au dessus des fortifications musulmanes antérieures, fit construire le Castillo d'Alaquàs.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1520, on dénombrait environ 120 familles dans le centre-ville (soit approximativement 550 personnes), qui grossit jusqu'à 200 familles (environ 900 habitants) en 1609. L'expulsion des Morisques (descendants des familles musulmanes) en 1611 a causé des changements considérables, à tel point qu'en 1646, seulement 153 familles restaient (689 habitants), puis 143 en 1713 (644 habitants). Un relevé de 1877 dénombrait à cette époque 2000 habitants.

Le 20ème siècle, et particulièrement sa deuxième moitié, a complètement modifié la dynamique de la ville, qui n'a cessé de croître en population. Etant à la périphérie de Valence, sa première vocation a été celle d'une ville-dortoir, avant de devenir un village plus industrialisé (en 1970, 72% de l'activité provenait du secteur secondaire).

Évolution démographique d'Alaquàs[5]
1857 1887 1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970
Population 1 846 2 062 2 370 2 672 2 765 3 276 3 753 4 332 8 116 19 639
1981 1991 2000 2006 2007 2010 2013 2015 2017 2019
Population 23 550 24 107 26 939 30 104 30 177 30 270 30 273 29 838 29 474 29 561

Politique[modifier | modifier le code]

Maires depuis les élections de 1979
Période Maire Parti Politique
1979-1983 Albert Taberner PCE
1983-1987 Francisco Tàrrega PSPV-PSOE
1987-1991 Francisco Tàrrega PSPV-PSOE
1991-1995 Adrià Hernández PSPV-PSOE
1995-1999 Adrià Hernández PSPV-PSOE
1999-2003 Jorge Alarte Gorbe PSPV-PSOE
2003-2007 Jorge Alarte Gorbe PSPV-PSOE
2007-2011 Jorge Alarte Gorbe

Elvira García Campos (depuis 2009)

PSPV-PSOE
2011-2015 Elvira García Campos PSPV-PSOE
2015-2019 Elvira García Campos PSPV-PSOE
2019- Antonio Saura Martin PSPV-PSOE

Economie[modifier | modifier le code]

En 2008, 45% de l'activité économique d'Alaquàs était assuré par l'industrie, 53% par les services et seulement 2% par l'agriculture. Sur les 134 ha disponibles, 99 étaient dédiés à la cultures d'agrumes et 35 à celle d'herbacés.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Castillo d'Alaquàs: Aussi appelé Castillo des Quatres Tours ou Palais des Aguilar. Sa construction (probablement par dessus des vestiges musulmans formant partie de la ceinture défensive de la ville) a été initiée par Luis Pardo de la casta, premier comte d'Alaquàs en 1582. Il s'agit d'un édifice rectangulaire de 40m de côté, avec quatre tours de 25m de hauteur et une cour intérieure de style romain. Il a été classé monument historique en 1918, en réponse à un projet de démolition qui a échoué, et a été l'objet de plusieurs restaurations depuis les années 1940. Le 3 février 2003, la mairie en a fait l'acquisition.
  • Eglise de l'Assomption: Accolé au Castillo, elle semble avoir été finalisée en 1649 (d'après les dalles marquées).
  • Eglise de la Vierge de l'Olivier: Il s'agit du temple d'un ancient couvent de Minimes qui, jusqu'en 1537, était sous l'ordre dominicain, et plus tard en 1887, occupé par les Oblates du Christ Prêtre.

Culture[modifier | modifier le code]

Fêtes[modifier | modifier le code]

  • Fiestas mayores: de la fin août à début septembre.
  • Fallas: durant le mois de mars.
  • Fiesta del Porrat: célébrée au printemps, en l'honneur de Saint François de Paul. Une foire culinaire est organisée et l'on partage des "calderetas" entre voisins

Evènements[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Officiel depuis le 20 février 1981 (auparavant Alacuás)[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València, , 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 384
  2. (es) Varaciones de los municipios de España desde 1842, Ministerio de administraciones públicas, , 364 p. (lire en ligne)
  3. Loi 4/1983 du 23 novembre 1983 relative à l'utilisation et l'enseignement du valencien
  4. Asín Palacios, Miguel, « Contribución a la toponimia árabe de España », Madrid: Consejo Superior de Investigaciones Científicas,‎ , p.44
  5. Population selon l'Instituto Nacional de Estadística de España. Alteraciones de los municipios en los Censos de Población desde 1842, Series de población de los municipios de España desde 1996.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]