Musique limousine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musique limousine
Origines stylistiques Musique traditionnelle
Instruments typiques chant, chabrette, vielle à roue, violon (principaux)
Popularité Drapeau de la France France
Scènes régionales Limousin
Charente limousine
Dordogne

Genres associés

musique folk
néo-trad
musique auvergnate
(musique occitane)

La musique limousine est la musique traditionnelle de ce qu'on entend comme la région du Limousin, mais qui plus justement a pour cadre une idée d'aire culturelle limousine fondée sur l'aire linguistique de l'occitan limousin.

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreux collectages réalisés depuis les années 1970[1] ont permis de restituer et de conserver des airs des joueurs du XXe siècle, notamment ceux des « vielleux » et « violoneux » de la montagne limousine, la vielle à roue et le violon étant deux instruments emblématiques du patrimoine musical régional. À ces deux pratiques instrumentales, s'ajoutent l'accordéon diatonique et la chabrette (cornemuse limousine) ; ces quatre instruments sont ceux qui ont le plus laissé de traces musicales et d'interprètes au XXe siècle[2].

Il ne faut cependant pas relier forcément la musique traditionnelle limousine aux costumes folkloriques et aux personnes relativement âgées. En effet, la pratique importante de cette musique est très répandue, dans toutes les catégories d'âges, des enfants aux retraités. Elle a été facilitée et entretenue par la création, en 1971, à Limoges, de l'Association des Ménétriers du Massif Central, une des premières associations nationales de formation mutualisée en musique et en danses traditionnelles, et plus tard encore, en 1987[3], du premier département de « musiques et danses traditionnelles » en France, au sein du Conservatoire à rayonnement régional de Limoges (à l'époque conservatoire national de région). Y sont enseignés la pratique des danses et ensembles musicaux traditionnels (et pas folkloriques) et cinq instruments : la vielle à roue, la cornemuse du centre, le violon, l'accordéon diatonique et la chabrette limousine.

Diverses associations (Roule et ferme derrière, Musiqu'à deux, Et la moitié !, Valsaviris...), ainsi que ledit département de musique traditionnelle et le Centre régional des musiques traditionnelles, organisent tout au long de l'année des festivals (Rencontres musicales de Nedde, Balaviris, Semaine occitane), des stages, des concerts et des bals dans toute la région.

Les danses pratiquées dans ces bals sont, parmi les plus communes, la valse, les bourrées (à 2 et 3 temps) (ainsi que les giattes et les bourrées des Monédières), la mazurka, la sautière, la scottish, la scottish-valse, la polka et la polka piquée.

La musique limousine se transmet et se représente via des événements festifs réguliers, festivals, bals, rencontres, des ouvrages et une discographie, en Limousin et ailleurs.

Musique actuelle[modifier | modifier le code]

Pratiques et création[modifier | modifier le code]

Apports récents[modifier | modifier le code]

À l'instar de ce qu'on observe ailleurs en France, de nombreuses danses d'origines géographiques (Berry, Quercy, Poitou, Bretagne, Pyrénées, ...) et d'époques diverses se greffent à cette dizaine de danses « classiques ». Parmi elles, les branles issus de la Renaissance (branle des Chevaux, branle double...), les branles du Berry (branles d'Ecueillé, ronds d'Argenton), les danses pyrénéennes comme le mutxiko (ou Zazpi jauziak), plus connu sous le nom de 7 sauts ou le carnaval de Lanz (Pays Basque), la chapelloise (Norvège), le cercle circassien (Angleterre, Northumberland), la cochinchine (Danemark), les rondes, les rondeaux (rond d'Arjuzanx, ...), l'avant-deux (Ouest de la France), le quadrille et les danses bretonnes (an-dro...).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Documentation du Département de musique traditionnelle du CRR de Limoges
  2. Françoise Etay, Le violon traditionnel en Limousin, mémoire de maîtrise d'éducation musicale, sous la direction d'Édith Weber, Université Paris-Sorbonne, 1983 en ligne.
  3. Thierry Lamireau, « Musique Traditionnelle et Culture Populaire en Limousin, Latitudes, France Culture », (consulté le 2 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]