Cité des Coutures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cité des Coutures
Cité des Coutures
Vue du quartier depuis le campanile de la gare
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Ville Limoges
Étapes d’urbanisation XXe siècle
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 07″ nord, 1° 16′ 18″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Limoges

Voir sur la carte administrative de Limoges
City locator 14.svg
Cité des Coutures

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cité des Coutures
Vue de la cité
Autre vue

La cité des Coutures est un ensemble de logement social de la ville de Limoges (Haute-Vienne), construit par Roger Gonthier, architecte de la gare de Limoges-Bénédictins à proximité et à la même époque que celle-ci (1925-1932) alors que la ville est marquée par une forte activité industrielle aux XIXe et XXe siècles. La construction de la cité s'inscrit d'ailleurs dans une grande vague d'édification de logements sociaux à Limoges, qui s'étale sur toute la première moitié du XXe siècle, alors que l'industrie de la chaussure et de la porcelaine sont encore très puissantes.

L'ensemble est à l'origine constitué de 540 logements, auxquels on ajoute des équipements collectifs, une cour intérieure et des commerces. Dans les années 1950, on construit 75 logements supplémentaires[1]. Quartier très industriel, les Coutures accueillent dans leur cité une part importante d'employés de la chaussure - environ 15 % - mais aussi, proximité de la gare oblige, 4 à 5 % de cheminots[2],[3].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la cité, par sa configuration fermée, est le siège d'un groupe de résistants (parmi lesquels la future épouse d'André Foussat, député de 1945 à 1956), dont plusieurs seront dénoncés. En juin 1940, une bombe est larguée sur les immeubles, faisant trois victimes. Une plaque rappelle le passé du quartier à travers la guerre, sur une façade.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Office Public de l'Habitat de Limoges Métropole - Historique
  2. Architecture et patrimoine du XXe siècle en Haute-Vienne, Direction régionale des Affaires culturelles-Conservation régionale des monuments historiques, 2009
  3. Listes nominatives du recensement, Archives départementales de la Haute-Vienne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.-M. Ferrer & Ph. Grandcoing, Une histoire de Limoges, Limoges, Culture et patrimoine, 2003
  • P. Plas & C. Druelle-Korn, 150 ans d'avenir, Clermont-Ferrand, Un, deux... quatre éditions, 2009
  • Laurent Bourdelas, Histoire de Limoges, Geste Editions, 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]