Musique martiniquaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique traditionnelle image illustrant la Martinique
Cet article est une ébauche concernant la musique traditionnelle et la Martinique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La musique martiniquaise tient ses origines des musiques venues d'Europe et d'Afrique, compte tenu de son histoire créole. Elle s'est ensuite enrichie de rythmes des autres îles de la Caraïbe et a évolué de façon très étroite avec la musique guadeloupéenne. Au XXe siècle, la Martinique se trouvera au carrefour de plusieurs influences, jazz et différenciations des langues latines et caribéennes. Plusieurs personnalités jouent un rôle à la fois d'interprète, compositeur mais aussi de musicologue pour préserver les mélodies traditionnelles, notamment après le drame de l'éruption de la montagne Pelé et la destruction de la Capitale Saint Pierre en 1902 avec le risque d'effacement de nombreuses archives et traditions. Parmi ces personnalités, on peut citer Victor Coridun ou encore Léon Apanon.

Musique traditionnelle[modifier | modifier le code]

Dans la musique traditionnelle on connaît surtout la musique du violon carnaval de Martinique et la biguine ; on distingue les musiques de mornes et les musiques de bal.

Les musiques de mornes[modifier | modifier le code]

Les musiques de bal[modifier | modifier le code]

Le bal martiniquais op. 249 est une œuvre pour deux pianos du compositeur Darius Milhaud qui cite des thèmes traditionnels écrite à la suite d'une escale sur son trajet en Amérique du Sud.

Musique actuelle[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]