Télé Millevaches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Télé Millevaches
Logo de Télé Millvaches
Logo de Télé Millvaches

Création
Propriétaire Association Télé Millevaches
Slogan La télévision qui se mêle de ceux qui la regardent.
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Web TV locale associative
Siège social Faux-la-Montagne
Site web www.telemillevaches.net
Diffusion
Diffusion par internet via leur site web

Télé Millevaches est une télévision associative couvrant le territoire du plateau de Millevaches, dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Descriptif[modifier | modifier le code]

Télé Millevaches est une association, créée en 1986[1], dont l’objet est de « contribuer à la revitalisation du territoire de Millevaches » selon trois principes [2] :

  • Faire circuler l’information entre les différentes communes du plateau et entre les habitants eux-mêmes, en portant témoignages des initiatives, des expériences et de l’actualité locale et en proposant également une information adaptée venant d’autres régions ;
  • Susciter débats et réflexions, en traitant des sujets qui sont des enjeux de développement pour la région, en interviewant les acteurs et en apportant des éléments de réflexion et d’action ;
  • Valoriser l’image du pays : en mettant en évidence les différentes facettes de la vie locale et en diffusant à l’extérieur de la région l’image de ce territoire. Le regard de TMV est un regard attentif qui se veut à la fois positif et critique.

Après des cassettes, des DVD peuvent être emprunter gratuitement dans les mairies du plateau de Millevaches. « Des projections publiques, des débats, des ateliers d'éducation aux médias, des formations à la réalisation de reportages et la participation de tout un chacun à ses activités. Pas de scoops, mais une attention exigeante aux questions qui comptent : les services au public, l'accueil de nouvelles populations, l'histoire, l'aménagement du territoire »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1986, un groupe d’habitants des communes de Faux-la-Montagne, Peyrelevade et Gentioux-Pigerolles ressent la nécessité et l’envie de dynamiser le territoire sur lequel ils vivent, de favoriser la communication entre des habitants éloignés géographiquement mais aussi de mettre en valeur le patrimoine, les actions culturelles et les initiatives innovantes mises en place sur le plateau de Millevaches.

C'est pour répondre à ces objectifs que ce groupe, dont l'un de ses membres est Michel Lulek[4], de créer ce qui est considéré comme une des premières expériences de télévision locale en France. En 1988, Franz-Olivier Giesbert qualifie Télé Millevaches de « Télévision faite par des gens intelligents » » en précisant : « C’est la télévision de demain »[5].

L'un des objectifs de l'époque était de revaloriser l’image que les habitants avaient de leur propre lieu de vie et de montrer que ce secteur rural savait accueillir de nouveaux habitants. À cela venait s’ajouter l’utilité de se doter d’un outil capable de favoriser le débat et la réflexion autour de ces questions.

Le groupe s’engage donc dans la conception d’un magazine vidéo mensuel d’informations locales, le Magazine du Plateau, avec un premier numéro en avril 1986[6]. Le fonctionnement est assuré au départ par des bénévoles accompagnés par des objecteurs de conscience. Le projet suscite rapidement un vif intérêt auprès de la population et des élus qui voient dans ce projet un nouvel outil au service du territoire.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Télé Millevaches possède aujourd'hui plus de 300 magazines du plateau, ce qui représente environ 1 500 reportages. De 1986 à 1993 : journaux no 0 à no 80 ; de 1993 à 2014 : magazines no 1 à no 222.

Début 2015, l'ensemble des archives de Télé Millevaches sont consultables sur le site Internet de l'association.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]