Musique océanienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique océanienne regroupe arbitrairement les divers types de musiques traditionnelles rencontrées en Océanie. Celles-ci sont principalement liées à deux peuples :

S'y ajoutent la musique calédonienne et d'autres variétés insulaires au territoire restreint.

Ces musiques sont caractérisées par leurs contextes rituels ou festifs, leurs attaches à la danse et au chant, leur pauvre instrumentation (quelques tambours et flûtes, très peu d'instruments à cordes) et leur absence de système ou théorie. Il s'agit, tout comme en Afrique, de musique de tradition orale, sans grand développement savant, liée à la vie des tribus ou d'ethnies.

À cette origine tribale et primitive s'est greffée depuis 200 ans une forte influence chrétienne protestante, formant un vaste répertoire d'hymnes religieux.

Il existe aussi des courants plus modernes (classique ou rock), notamment dans la musique australienne ou néo-zélandaise, mais on peut se demander dans quelle mesure ils n'appartiennent pas tout simplement à la musique occidentale (anglo-saxonne ou française) ?[non neutre]