Culture afro-américaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aux États-Unis, la Culture afro-américaine ou culture noire désigne diverses traditions culturelles des communautés afro-américaines. Elle fait à la fois partie, et se distingue de la culture américaine. Les afro-américains sont officiellement définis par le Bureau du recensement des États-Unis comme des personnes ayant des origines parmi les populations noires d'Afrique[1]. Leur culture commence par celle des Africains qui furent tenus en esclavage en Amérique. Malgré le fait que ces esclaves aient été empêchés de pratiquer leurs traditions culturelles, certaines d'entre elles survécurent et se sont trouvées mêlées à des éléments de la culture américaine.

Après l'abolition de l'esclavage, ces traditions purement afro-américaines continuèrent à évoluer. Alors que les Afro-américains n'étaient plus tenus en esclavage, leur culture s'est souvent développée à l'écart de l'évolution de la culture américaine à cause de la persistance de la ségrégation raciale. En conséquence, la culture afro-américaine est devenue une part significative de la culture américaine et reste aujourd'hui une partie distincte et unique de celle-ci. Musique, arts, littérature, religion, cuisine, et bien d'autres éléments de la culture américaine sont emprunts de l'influence afro-américaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire des Afro-Américains.

Dès les débuts de l'esclavage, les propriétaires d'esclaves ont cherché à contrôler ceux-ci en les dépouillant de leur culture africaine. Ces derniers sont cependant parvenus à conserver de nombreux éléments de leur culture ancestrale. Ces éléments se sont trouvés mêlés à ceux de la culture euro-américaine pour en former une nouvelle, distincte à la fois des cultures africaine et américaine.

Langue[modifier | modifier le code]

Des générations d'errance imposée à la communauté afro-américaine ont façonné différentes langues ou expressions verbales. Les propriétaire d'esclaves, souvent de manière intentionelle, mélangeaient les groupes ethniques différents afin de décourager la communication dans toute autre langue que l'anglais. Ceci, combiné à l'interdiction de l'éducation, conduisit au développement de pidgins, mélanges simplifiés de deux langues ou plus que des locuteurs de différentes langues pouvaient utiliser pour communiquer[2].

Religion[modifier | modifier le code]

Cuisine[modifier | modifier le code]

Art, musique et littérature[modifier | modifier le code]

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

La politique afro-américaine est liée au mouvement de défense des droits civiques et au communautarisme noir. Les emblèmes de la politique protestataire afro-américaine sont Malcolm X et Martin Luther King.

Costume traditionnel[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jesse McKinnon, « The Black Population: 2000 », United States Census Bureau,‎ 2001 (consulté le 3 juin 2007)
  2. (en) « Slavery in America: Historical Overview », slaveryinamerica.org (consulté le 17 mai 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]