Bal musette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musette.
Musette.jpg

Le musette est le genre musical dont jouent les orchestres de musette ou de bal-musette. Il regroupe les genres musicaux cités ci-après, mais seulement lorsqu'ils sont joués dans le style musette. En effet, les différences de style sont importantes entre, par exemple, la valse viennoise et la valse musette ou le tango argentin et le tango musette.

Du son musette au bal musette[modifier | modifier le code]

On a parfois fait dériver musette du patronyme du trouvère Colin Muset (XIIIe siècle)[1], mais cette étymologie ne tient pas : l’ancien français muse (sorte de cornemuse rustique, déverbal de muser, jouer de la musette, dérivant du bas latin du VIIIe siècle mūsus d'origine obscure) est attesté dès 1170[2].

Au XVIIIe siècle, la musette est une danse au tempo lent à deux ou trois temps. Puis au XIXe siècle, le style de musique « musette » naîtra du mélange des folklores italien et auvergnat, deux communautés réunies dans le quartier de la Bastille à Paris. Le bal des bougnats ou « bal à la musette » dans lequel on danse au son de la musette et de la cornemuse, sera supplanté au XXe siècle par le « bal musette », l'accordéon remplaçant les instruments folkloriques anciens et la valse détrônant la bourrée[3],[4].

Dans son sens moderne, le bal musette est un bal populaire où l'on danse généralement au son de l'accordéon sur différents genres musicaux :

  • la java qui est une danse spécifique née du musette peut-être la seule danse à deux qui soit réellement née en France

et des formes musette de danses existantes :

Dans le musette, les danseurs cherchent des danses plus faciles, plus sensuelles et plus rapides que les versions habituelles. Ainsi que des danses susceptibles d'être dansées dans des espaces réduits, jusqu'à une arrière salle de bistro.

L'entrée du bal musette est gratuite. Mais les danseurs achètent des jetons à la caisse. Ces jetons étaient en aluminium ou en bronze, de formes diverses (cercle, losange, octogone...) avec des découpures différentes permettant de les identifier dans l'obscurité au simple toucher. Ils portaient au recto le nom du bal et au verso l'inscription "Bon pour une danse". Vers la moitié de la danse, le patron du bal passait entre les couples avec une sacoche en annonçant "Passez la monnaie" et les danseurs donnaient un jeton de bal[4]

Les orchestres de musette actuels sont généralement composés d'instruments amplifiés, comme la guitare, l'accordéon, la basse électrique, le clavier, le synthétiseur, la batterie et d'un chanteur.

Le déclin[modifier | modifier le code]

À compter de 1968 environ, le musette régresse pour des causes convergentes :

  • le développement des danses à quatre temps telles que le rock'n'roll
  • la mondialisation des musiques sous les influences anglo-saxonnes
  • l'apparition des synthétiseurs qui marginalisent les musiciens dans les bals. Et surtout ceux du musette qui cherchaient à s'adapter aux attentes des danseurs.
  • la transformation des quartiers populaires de Paris en quartiers haut de gamme et le départ des classes populaires vers les banlieues.

Principaux bals musette à Paris à la grande époque du musette[modifier | modifier le code]

Artistes du musette[modifier | modifier le code]

En 1976, Marcel Mouloudji et Marcel Azzola sortent une anthologie de la chanson musette intitulée Et ça tournait !, vingt-quatre titres célébrant la valse musette[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amandine Dewaele : Les origines du bal musette, mémoire de maîtrise d'anthropologie, Paris VIII, 1995
  • Roger Chenault : La danse musette, Édition de l'auteur, Courbevoie, 1995
  • Alphonse Boudard et Marcel Azzola : La valse musette et l'accordéon, Solar, 1998

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sallentin, L'improvisateur français, Volume 13
  2. Voir musette sur le site du CNRTL
  3. Rémi Hess, La valse, un romantisme révolutionnaire, Editions Métailié, coll. « Sciences humaines »,‎ avril 2003, 192 p. (ISBN 2-86424-468-3) p. 147-148
  4. a et b Henri Joannis Deberne, Danser en société, Christine Bonneton,‎ mars 1999, 223 p. (ISBN 2-86253-229-0) p. 72-73
  5. Sony Music / Sony Music Media, ASIN : B000053ZYO

Liens externes[modifier | modifier le code]