Climat d'Indre-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Indre-et-Loire (en rouge) sur une carte de la France métropolitaine

Le climat de l'Indre-et-Loire est un climat tempéré de type océanique dégradé.

Il est caractérisé par des températures moyennes comprises entre 4,7 °C et 19,8 °C. Les hivers sont doux (min 1,9 °C / max 12,3 °C) et pluvieux. Les étés connaissent en général chaque année au moins un épisode caniculaire de quelques jours même s'ils sont beaux et doux (min 11,1 °C / max 25,5 °C) le reste du temps. Les précipitations sont de 696 mm sur l'année. Les chutes de neige y sont rares, il tombe quelques flocons, en moyenne 9 jours par an.

Réseaux des stations météorologiques d'Indre-et-Loire[modifier | modifier le code]

Le réseau de Météo-France[modifier | modifier le code]

Le réseau d'observations de Météo-France en Indre-et-Loire est constitué de 19 stations météorologiques automatiques[1] :

Ce réseau est complété par 22 stations manuelles de niveau 4[1] : Avon-les-Roches, Bourgueil, Boussay, Château-Renault, Courcoué, Esves-le-Moutier, Fondettes, Le Grand-Pressigny, Joué-lès-Tours, Lignières-de-Touraine, L'Île-Bouchard, Luynes, Monnaie, Neuvy-le-Roi, Perrusson, Reugny, Saint-Avertin, Saint-Branchs, Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Laurent-de-Lin, Saint-Laurent-en-Gâtines, Savigné-sur-Lathan et Tours.

Le réseau StatIC[modifier | modifier le code]

Le département d'Indre-et-Loire compte deux stations du réseau StatIC (réseau des stations amateurs en ligne d'Infoclimat)[2],[3] :

Données climatiques à la station de Tours–Parçay-Meslay[modifier | modifier le code]

La station météorologique de Tours–Parçay-Meslay (47° 26′ 31″ N, 0° 44′ 46″ E), est située au nord-nord-est de Tours, à proximité immédiate de l'aéroport de Tours Val de Loire, à une altitude de 108 mètres.

Ville Ensoleillement
(h/an)
Pluie
(mm/an)
Neige
(j/an)
Orage
(j/an)
Brouillard
(j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Tours–Parçay-Meslay[4]. 1 845 695 9 19 52
Paris 1 661 637 12 18 10
Nice 2 724 733 1 29 1
Strasbourg 1 693 665 29 29 53
Brest 1 605 1 211 7 12 75

Le tableau suivant donne les moyennes mensuelles de température et de précipitations pour la station de Tours–Parçay-Meslay recueillies sur la période 1981 - 2010 :

Relevés météorologiques de la station de Tours–Parçay-Meslay - 1981-2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 1,9 3,9 5,6 9,2 12,1 14 13,8 11,1 8,6 4,6 2,5 7,5
Température moyenne (°C) 4,7 5,2 8,1 10,4 14,2 17,5 19,8 19,6 16,5 12,2 7,8 5 11,8
Température maximale moyenne (°C) 7,3 8,5 12,3 15,2 19,1 22,8 25,5 25,5 21,8 16,8 10,9 7,5 16,1
Ensoleillement (h) 69,2 92 142,1 180,4 202,5 228,2 249,1 239 186 123,3 79,5 57,1 1 848
Précipitations (mm) 66,3 55,9 50,2 55,9 62,3 46,1 53,2 42,6 53,3 71 69,7 71,2 695,9
Source : Météo Centre : Tours[5]
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7,3
2
66,3
 
 
 
8,5
1,9
55,9
 
 
 
12,3
3,9
50,2
 
 
 
15,2
5,6
55,9
 
 
 
19,1
9,2
62,3
 
 
 
22,8
12,1
46,1
 
 
 
25,5
14
53,2
 
 
 
25,5
13,8
42,6
 
 
 
21,8
11,1
53,3
 
 
 
16,8
8,6
71
 
 
 
10,9
4,6
69,7
 
 
 
7,5
2,5
71,2
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm
Relevés météorologiques de la station de Tours - Parcay-Meslay
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Record de froid (°C)
date du record
−17,4
1987
−14,2
1963
−10,3
2005
−3,4
1974
−0,6
1957
2,6
1969
4,3
1965
4,8
1986
0,9
1956
−2,8
1950
−9
1956
−18,5
1964
−18,5
1964
Record de chaleur (°C)
date du record
16,9
1975
21
1958
26,4
1955
29,3
1949
32,1
1953
36,7
1976
37,8
1949
39,8
2003
34,8
1953
29
1985
22,6
1955
18,9
1953
39,8
2003
Nombre de jours avec gel 10,6 9,1 6,7 2 0,1 0 0 0 0 0,5 6,2 10,2 45,3
Record de vent (km/h)
date du record
115
1998
122
2010
112
1988
94
1994
119
1988
86
1987
130
2003
119
1992
97
1995
104
1987
104
1987
130
1999
130
1999
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
36,4
1961
30,6
1997
33,8
1980
29,4
2001
62
2009
58
1970
52,7
1999
61,8
1997
48
2003
44
1966
36,6
1997
34,9
1976
62
2009
Source : LaMeteo.org [6]


La comparaison des moyennes trentenaires à la station de Tours[5] (données ci-dessous) semble mettre en évidence une certaine élévation du niveau des températures (minimales, moyennes et maximales) sur les trois périodes de référence ; les paramètres d'ensoleillement et de précipitations n'évoluent pas de manière lisible[Note 1].

Évolution des moyennes trentenaires à la station de Tours–Parçay-Meslay
1961-1990 1971-2000 1981-2010
température minimale moyenne (en°C) 6,9 7,1 7,5
température moyenne (en°C) 11,2 11,4 11,8
température maximale moyenne (en°C) 15,4 15,7 16,1
ensoleillement (en h) 1 815,6 1 799,0 1 848,0
précipitations (en mm) 678,9 704,0 695,9

Aperçu du climat[modifier | modifier le code]

L'ensemble du département connaît un climat tempéré océanique dit dégradé[7] en raison de la relative proximité de la côté atlantique. Dominé par un flux d'ouest, il se caractérise par des températures clémentes, les moyennes mensuelles minimales n'étant jamais négatives, même en hiver ; en été, des périodes de fortes chaleurs sont courantes, avec parfois un véritable épisode caniculaire de quelques jours, comme lors de la canicule européenne de 2003 où un record inégalé de température instantanée a été enregistré à 39,8 °C le [8]. Aucun mois n'est véritablement sec, les précipitations mensuelles moyennes étant toujours supérieures à 40 mm.

Le nord de la Touraine semble être soumis, plus que le reste du département, à des fortes et soudaines variations de température[9]. Les légers reliefs du sud-est du département comme la Ronde de Céré et la forêt de Brouard semblent suffisants pour créer un obstacle aux masses d'air atlantiques, conférant à cette partie de l'Indre-et-Loire une pluviométrie un peu plus importante que celle enregistrée dans le reste de la Touraine[10].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ces remarques ne résultent pas d'une analyse statistique des données présentées. Elles n'ont qu'une valeur indicative.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cartes des stations météorologiques de Météo France en Indre-et-Loire en service au 3 février 2015 », sur le site de Météo France (consulté le 23 février 2015).
  2. « Le réseau StatIC », sur le site infoclimat.fr (consulté le 23 février 2015).
  3. « Cartes des stations amateurs », sur le site infoclimat.fr (consulté le 23 février 2015).
  4. « Normes météorologiques pour Tours », sur le site de l'association La Météo.org (consulté le 23 février 2015).
  5. a et b « Normes météorologiques pour Tours », sur le site de l'association Météo-Centre (consulté le 17 février 2015).
  6. « Records météo : Tours », sur www.lameteo.org (consulté le 23 février 2015)
  7. « Les climats du monde », sur le site de l'encyclopédie Larousse (consulté le 30 juillet 2016).
  8. « Records météo : Tours », sur le site lameteo.org de Frédéric Decker (consulté le 30 juillet 2016).
  9. Jean-Mary Couderc, « Les formations végétales naturelles de la Gâtine tourangelle », Norois, no 51,‎ , p. 383 (DOI 10.3406/noroi.1966.1799).
  10. Pierre Leveel, Histoire de Touraine et d'Indre-et-Loire, Chambray-lès-Tours, CLD, , 991 p. (ISBN 978-2-85443-157-5), p. 20.