Parçay-Meslay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parçay (homonymie).

Parçay-Meslay
Parçay-Meslay
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Vouvray
Intercommunalité Tours Métropole Val de Loire
Maire
Mandat
Bruno Fenet
2014-2020
Code postal 37210
Code commune 37179
Démographie
Gentilé Parcillons
Population
municipale
2 269 hab. (2015 en diminution de 1,52 % par rapport à 2010)
Densité 161 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 33″ nord, 0° 44′ 47″ est
Altitude Min. 74 m
Max. 122 m
Superficie 14,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Parçay-Meslay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Parçay-Meslay
Liens
Site web parcay-meslay.fr

Parçay-Meslay est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Parçay-Meslay est située sur les hauteurs de la Loire, à proximité de Rochecorbon. Son altitude moyenne est de 50 m et elle est majoritairement entourée de vignobles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1893 1925 Baptiste Serrault    
1925 1935 Léon Tulasne    
1935 1947 Marcel Lefèvre    
1947 1959 Germain Martin    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Jackie Soulisse DVD  
mars 2014 en cours Bruno Fenet UMP puis LR[1]  
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 2 269 habitants[Note 1], en diminution de 1,52 % par rapport à 2010 (Indre-et-Loire : +2,45 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
510495505536538555601606603
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
606559583576592595637598586
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
611598554529572620662629628
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6547811 1121 5381 7572 1982 2842 2932 283
2015 - - - - - - - -
2 269--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Grange de Meslay, ferme fortifiée du XIIIe siècle qui dépendait de l'Abbaye de Marmoutier, avec une porte monumentale et une grange de 1 500 m2[7]. Elle sert de cadre au festival annuel des Fêtes Musicales, dit Festival de la Grange de Meslay.

Dans l'église paroissiale, deux tableaux de Johannes Desvergnes, La Multiplication des pains et le Christ et le centurion, le premier est signé et daté 1742[8].

La Commanderie, est un logis seigneurial, de style gothique flamboyant et bâti au cours du XVe siècle. Cet édifice a été inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2005[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sviatoslav Richter, fondateur en 1963 du festival de la Grange de Meslay.
  • Patrick L'hermite, artiste plasticien, diplômé des Arts Graphiques et Publicitaires de l’École Brassart, a fait don à la commune d'une peinture en exposition permanente à l'église de Parçay-Meslay.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Parçay-Meslay

Les armes de Parçay-Meslay se blasonnent ainsi :

Fascé d'argent et de gueules de huit pièces, au néflier arraché de sinople fruité au naturel, brochant sur le tout, au chef d'azur chargé d'une tête d'homme de profil d'or accostée de deux grappes de raisin aussi d'argent[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Gaurier (dir.), Marguerite Allet, Paul Blanchard et al., La vie quotidienne à Parçay-Meslay de 1900 à 1950, Claude Even, (lire en ligne [PDF]).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :