Mariya Lasitskene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maria Kuchina)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koutchina.

Mariya Lasitskene
Image illustrative de l’article Mariya Lasitskene
Mariya Lasitskene demandant 2,04 m le 13 juin 2017 lors des FBK Games d'Hengelo.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 2009 -
Nationalité Drapeau : Russie Russe
Naissance (26 ans)
Lieu Prokhladny
Taille 1,80 m
Poids 57 kg
Entraîneur Gennadiy Gabrilyan
Records
Plein air : 2,06 m (2017 et 2019) / En salle : 2,04 m (2018)
Distinctions
Trophée de l'athlète européenne de l'année en 2019
Palmarès
Championnats du monde 3 - -
Champ. du monde en salle 2 - -
Ligue de diamant 4 1 -
Championnats d'Europe 1 1 -
Champ. d'Europe en salle 2 - -

Mariya Lasitskene (Мари́я Алекса́ндровна Ласицкéне, Mariya Aleksandrovna Lasitskene/Lasickienė), née Mariya Kuchina (en russe : Мари́я Ку́чина), le à Prokhladny, est une athlète russe, spécialiste du saut en hauteur.

Championne du monde en salle 2014 puis en plein air à Pékin en 2015, elle remporte en tant qu'athlète neutre autorisée (ANA) deux nouveaux titres mondiaux, à Londres en 2017 en plein air et à Birmingham en 2018 en salle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Mariya Kuchina se révèle lors des Championnats du monde jeunesse de 2009 en remportant la médaille d'argent du saut en hauteur avec 1,85 m, derrière l'Italienne Alessia Trost. Elle s'impose dès l'année suivante à Singapour lors de la première édition des Jeux olympiques de la jeunesse avec un saut à 1,89 m[1].

En début de saison 2011, Mariya Kuchina franchit une barre à 1,97 m lors du meeting en salle de Třinec, en République tchèque[2]. Elle établit à cette occasion un nouveau record du monde junior de la discipline, améliorant d'un centimètre la précédente meilleure marque mondiale junior de la Bulgare Desislava Aleksandrova-Mladenova datant de la saison 1994[3]. Elle remporte fin juillet 2011 le titre des championnats d'Europe juniors, à Tallinn en Estonie, en établissant un nouveau record personnel avec 1,95 m.

Lors des championnats du monde juniors 2012 de Barcelone, la Russe décroche la médaille de bronze, derrière l’Italienne Alessia Trost et la Seychelloise Lissa Labiche, avec un saut à 1,88 m[4].

Elle est sélectionnée dans l'équipe de Russie lors des 4es championnats d'Europe par équipes disputés à Gateshead au Royaume-Uni. L'épreuve du saut en hauteur féminin se déroule en salle en raison des mauvaises conditions climatiques et Mariya Kuchina remporte finalement le concours en franchissant 1,98 m, nouveau record personnel en salle. En juillet 2013, aux championnats du monde universitaires de Kazan, en Russie, Kuchina bat d'un centimètre son record personnel avec 1,96 m mais s'incline au nombre d'essais franchis devant la Polonaise Kamila Stepaniuk[5].

Championne du monde en salle à Sopot (2014)[modifier | modifier le code]

Mariya Lasitskene lors des championnats d'Europe 2014.

Elle franchit pour la première fois de sa carrière la barre des 2 mètres en début de saison 2014 en réalisant un saut à 2,01 m le 6 février à Stockholm[6]. Elle confirme son état de forme un mois plus tard lors des championnats du monde en salle de Sopot en Pologne, en effaçant une barre à 2,00 m à son premier essai, après avoir franchi 1,85 m, 1,90 m et 1,94 m, puis 1,97 m à sa deuxième tentative. Elle remporte son premier titre mondial en salle et partage la médaille d'or avec la Polonaise Kamila Lićwinko qui réussit la même série de sauts[7]. Le 5 juillet 2014, lors du Meeting Areva de Paris comptant pour la Ligue de diamant, Kuchina égale dans un premier temps son record personnel d'1,98 m au deuxième essai puis franchit 2,00 m à sa troisième tentative. Elle sera devancée au classement final par la Croate Blanka Vlašić, 2,00 m également, aux essais. Le 17 août, elle devient vice-championne d'Europe à Zurich avec 1,99 m, devancée par l'Espagnole Ruth Beitia (2,01 m), puis elle remporte les deux semaines suivantes le DN Galan de Stockholm sous des conditions météorologiques difficiles avec 1,94 m, puis le Weltklasse de Zurich avec 2,00 m (record personnel égalé), ce qui lui permet de remporter la « diamond race » de la Ligue de diamant 2015, devant les Croates Ana Šimić et Blanka Vlašić.

En fin de saison, elle remporte la Coupe continentale à Marrakech avec 1,99 m, devant l'Américaine Chaunté Lowe (1,97 m) et Ana Šimić (1,95 m).

Championne du monde en plein air à Pékin (2015)[modifier | modifier le code]

Deuxième des bilans européens (2,00 m) derrière la Polonaise Kamila Lićwinko (2,02 m), Kuchina fait partie des favorites pour prétendre au titre européen en salle, à Prague. En mars, elle se qualifie pour cette finale et y remporte l'or en franchissant 1,97 m au troisième essai, tout comme l'Italienne Alessia Trost, mais la devance lors des barrages, étant la seule à pouvoir franchir une deuxième fois 1,97 m, après des échecs successifs à 1,99 m et 2,01 m. Le bronze revient à Kamila Lićwinko[8].

Mariya Lasitskene et son coach Gennadiy Gabrilyan à Moscou le 23 février 2017, lorsque la Russe établit un nouveau record personnel à 2,03 m.

Le 21 juin, elle participe aux Championnats d'Europe par équipes à Tcheboksary, dans son pays natal. Elle parvient à remporter le concours avec 1,99 m, devançant l'Espagnole Ruth Beitia, la Polonaise Kamila Lićwinko, et la Suédoise Erika Kinsey (1,97 m). En juillet, elle égale son record personnel à Monaco lors du Meeting Herculis à son second essai[9]. Elle termine ensuite deuxième des Championnats de Russie avec 1,97 m, devancée par Anna Chicherova (2,00 m). Elle se qualifie le pour la finale des Championnats du monde de Pékin. Elle remporte deux jours plus tard son premier titre mondial en plein air à l'âge de 22 ans, en effaçant une barre à 2,01 m (record personnel) extérieur. Elle devance aux essais la Croate Blanka Vlašić et sa compatriote Anna Chicherova[10]. À Bruxelles le 11 septembre, elle remporte le concours avec 2,01 m, avant de faire l'impasse à 2,03 m et d'échouer par trois fois à 2,04 m. Elle termine 2e du classement général de la Ligue de diamant, à seulement une unité de Ruth Beitia.

2016 : saison malgré la suspension de la Russie[modifier | modifier le code]

Kuchina réalise sa rentrée en salle le 9 janvier 2016 à Tcheliabinsk où elle s'empare de la meilleure performance mondiale de la saison avec 1,91 m. Ses participations à des compétitions et championnats internationaux semblent compromis dû à la suspension de l'équipe de Russie à la suite du scandale de dopage organisé. Il se peut donc que Kuchina ne puisse défendre son titre mondial en salle et participer aux Championnats d'Europe d'Amsterdam en juin et aux Jeux olympiques de Rio en août. Elle améliore cette marque à 1,93 m le 22 janvier à Moscou. Le 14 février, Kuchina améliore la meilleure performance mondiale de l'année d'un centimètre, la portant à 1,98 m[11].

Avec 67 autres athlètes, la Russe fait appel afin de pouvoir participer aux Jeux olympiques de Rio. Sa demande est rejetée comme celle de 66 autres athlètes, à l'exception de Darya Klishina. En réaction, Kuchina se dit être « déçue, indignée, triste et incompréhensive sur ce qu'il se passe »[12]. Le 2 novembre, il est annoncé que les athlètes russes refusés à Rio de Janeiro recevront de l'argent pour avoir manqué l'évenement : Mariya Kuchina va donc recevoir l'équivalent de 63 000 dollars[13].

Second titre mondial sous la bannière neutre à Londres (2017)[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 2017, elle établit une meilleure performance mondiale de l'année provisoire avec 1,94 m[14]. La semaine suivante, elle franchit une barre à 2,00 m à Moscou, au 1er essai avant de clôturer son concours, signant une nouvelle MPMA et la 1re athlète au-dessus des 2 mètres cette année[15].

Demande et autorisation à participer en athlète neutre[modifier | modifier le code]

Mariya Lasitskene lors des mondiaux 2017.

Mariya Kuchina a demandé à l'IAAF la possibilité de courir sous couleur neutre lors de compétitions et championnats suite à la suspension de son pays[16]. Elle, ainsi que Anzhelika Sidorova, Elena Korobkina ou encore Sergey Shubenkov, devrait recevoir une réponse mi-février[16]. Elle réagit le 5 février 2017 suite à la prolongation de la suspension de la Russie comme quelque chose qui les « touche profondément, mais qui ne les fait pas abandonner »[17].

Le 21 février, elle s'impose aux Championnats de Russie en établissant un nouveau record personnel à 2,03 m et une MPMA, améliorant de 2 centimètres son ancienne marque de 2014[18]. Elle explique ensuite toujours attendre une réponse de l'IAAF pour participer en tant qu'athlète neutre (ANA) aux Championnats d'Europe en salle de Belgrade qui se déroulent dans 10 jours. Elle dit être prête à « faire le voyage n'importe quel jour » pour s'y rendre[18]. Deux jours plus tard, le nom de 3 athlètes russes sont révélés par l'IAAF pour participer sous cette bannière, sur 9 cas examinés[19]. Mariya Kuchina ne figure pas parmi la liste de ces 9 athlètes[20].

Le 11 avril, l'IAAF annonce que Lasitskéné et six autres athlètes sont autorisés à concourir sous le drapeau neutre, permettant ainsi une participation aux Championnats du monde de Londres où elle viendra défendre son titre[21]. Elle ouvrira sa saison estivale au Prefontaine Classic de Eugene fin mai[22].

Retour international : victoires en Ligue de diamant et en World Challenge[modifier | modifier le code]

Lors de cette compétition, le 27 mai, Lasitskene remporte la compétition avec un saut à 2,03 m, record personnel en plein air[23]. Elle établit par la même occasion la meilleure performance mondiale de l'année ainsi qu'un record du meeting, anciennement détenu par Anna Chicherova (2,02 m en 2012)[23].

Le 4 juin, elle saute 2,00 m à Opole et établit un nouveau record du meeting[24]. Quatre jours plus tard, lors du Golden Gala de Rome, elle franchit de nouveau 2,00 m et s'impose loin devant Kamila Lićwinko (1,96 m) et Yuliya Levchenko (1,94 m)[25]. Elle échoue par trois fois à 2,05 m[25].

Kamila Lićwinko et Mariya Lasitskene faisant le tour d'honneur lors des championnats du monde de Londres, avec la Russe sans drapeau.

Le 11 juin, elle participe au FBK Games d'Hengelo et lors de cette compétition, la Russe confirme une nouvelle fois sa domination internationale incontestable en réalisant la superbe performance de 2,04 m à son 1er essai, établissant ainsi un record du meeting (Heike Henkel 2,03 m en 1992), une meilleure performance mondiale de l'année et un record personnel[26]. C'est par ailleurs le meilleur saut réalisé par une sauteuse depuis 2013 où l'Américaine Brigetta Barrett avait réalise cette hauteur et la 14e femme de l'histoire à franchir 2,04 m ou plus. Lasitskene tentera par 3 fois à 2,10 m, barre synonyme de record du monde, mais échoue dans ses tentatives[26]. Deux jours plus tard, elle remporte sa 5e victoire consécutive de l'année en cinq compétitions, en s'imposant aux Paavo Nurmi Games de Turku avec 1,95 m[27]. C'est la seule fois de l'année où elle ne franchit pas la barre des 2 mètres, mesure où elle échoue 3 fois[27]. Le 16 juin, elle franchit 1,97 m à Joukovski[28]. Le 18 juin, elle retourne au-dessus des 2 mètres en remportant le Bauhaus-Galan de Stockholm avec 2,00 m, avant de s'attaquer à 2,06 m, sans succès[29] puis réalise de nouveau cette performance, à Moscou le 24.

2,06 m à Lausanne[modifier | modifier le code]

Le 6 juillet, lors de l'étape de l'Athletissima à Lausanne, la Russe franchit 2,01 m puis 2,06 m, établissant ainsi son record personnel, une meilleure performance mondiale de l'année, un record de la ligue de diamant et un record du meeting[30]. Sa performance, qui est la plus élevée depuis les 2,07 m de sa compatriote Anna Chicherova en 2011, est la 5e meilleure performance mondiale de tous les temps ex-aecquo, derrière celle de Stefka Kostadinova (2,09), Blanka Vlašić (2,08), Lyudmila Andonova et Anna Chicherova (2,07). Elle échoue dans sa tentative de record du monde à 2,10 m[30]. Le 9, elle s'impose à Londres avec 2,00 m, avant d'échouer à 2,03 m (une fois) et à 2,08 m (deux fois)[31] puis efface 2,01 m lors de la Coupe de Russie à Ierino (ru) le 14 juillet[32].

Le 16 juillet, elle franchit 2,00 m à Padoue avant de rater de peu 2,08 m[33]. Le 22, elle remporte le Meeting Herculis de Monaco avec un record du meeting à 2,05 m[34], échouant à nouveau de peu à 2,08 m[35].

Titre mondial à Londres[modifier | modifier le code]

Le 12 août, et en parfaite favorite, Mariya Lasitskene remporte la médaille d'or des championnats du monde de Londres avec un saut à 2,03 m, devançant sur le podium Yuliya Levchenko (Ukraine, 2,01 m) et Kamila Lićwinko (Pologne, 1,99 m). Elle est la première Athlète neutre autorisée (hommes et femmes confondus) à remporter l'or dans ces mondiaux[36]. Elle réalise un tour d'honneur sans drapeau et a eu l'IAAF pour hymne national[37].

Trois jours plus tard, elle est de nouveau sur les pistes avec le meeting de Varsovie qu'elle remporte avec 1,95 m[38]. Le 1er septembre, pour sa dernière compétition de la saison à l'occasion du Mémorial Van Damme, elle ajoute une nouvelle victoire à sa saison et reste invaincue, s'imposant avec 2,02 m. Dernière étape de la ligue de diamant, elle remporte le trophée pour la seconde fois de sa carrière après 2014[39].

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Titre mondial en salle[modifier | modifier le code]

Mariya Lasitskene entreprend la saison hivernale 2018 dès le mois de décembre 2017, le 23 à Minsk en Biélorussie, où elle saute déjà une barre à 2,00 m, avant de tenter 2,08 m, le record du monde en salle, mais sans succès[40]. Le 17 janvier 2018, elle améliore sa propre meilleure performance mondiale de l'année à Moscou, grâce à un saut à 2,01 m[41].

Le 25 janvier 2018, son autorisation de concourir en tant qu'athlète neutre est prolongé par l'IAAF[42]. Deux jours plus tard, à Volgograd, elle réalise la meilleure performance en salle depuis 2011 en franchissant une barre à 2,04 m, record personnel en salle[43]. Elle attaque une barre à 2,07 m (un centimètre de moins que le record du monde) mais échoue de peu[43].

Mariya Lasitskene à Madrid en 2018

Le 6 février, elle remporte la réunion consacrée au saut en hauteur de Banská Bystrica, avec 2,02 m[44]. Elle devance Levern Spencer (1,94 m) et signe sa 34e victoire consécutive, étant invaincue depuis juin 2016[44]. Deux jours plus tard, elle remporte le meeting de Madrid avec 2,00 m[45]. Championne de Russie le 13 février avec 1,88 m (sa compétition la plus basse depuis 2015), elle remporte ensuite l'étape de Toruń du circuit mondial en salle de l'IAAF avec une nouvelle performance de 2,00 m, avant d'échouer à 2,05 m[46]. Elle bat Yuliya Levchenko (1,93 m) et Erika Kinsey (1,90 m)[46].

Le 25 février, elle remporte à Glasgow le classement général du crcuit mondial en salle de l'IAAF grâce à une victoire avec 1,95 m, devant la Britannique Morgan Lake[47].

Le 1er mars, dans un concours où ses adversaires ne semblent pas réaliser de grandes performances, Mariya Lasitskene remporte en grande favorite le titre des championnats du monde en salle de Birmingham avec un saut à 2,01 m[48]. Elle devance de 8 centimètres la tenante du titre Vashti Cunningham et l'Italienne Alessia Trost, bronzée. La Russe, désormais âgée de 25 ans, décroche son second titre mondial en salle après Sopot en 2014[49].

Saison estivale[modifier | modifier le code]

Le 12 mai, Mariya Lasitskene effectue sa rentrée estivale internationale à l'occasion de la deuxième étape de la ligue de diamant, au Shanghai Golden Grand Prix, où elle s'impose avec 1,97 m après un duel face à la vice-championne olympique Mirela Demireva (1,94 m). Le 31 mai, c'est au Golden Gala de Rome qu'elle s'impose en effaçant la meilleure performance mondiale de l'année avec 2,02 m, battant à nouveau Mirela Demireva (1,94 m) et l'Italienne Elena Vallortigara (1,94 m également)[50]. Quatre jours plus tard, à Hengelo, elle améliore sa meilleure performance mondiale de l'année d'un centimètre, à 2,03 m. Le 10 juin, elle enchaine sa 42e victoire consécutive depuis 2016 en battant aux essais seulement avec 2,00 m Mirela Demireva, qui établit son nouveau record personnel, lors du Bauhaus-Galan de Stockholm[51].

Le 30 juin, elle enchaîne sa 45e victoire consécutive à l'occasion du Meeting de Paris, où elle remporte son duel face à l'heptathlonienne Nafissatou Thiam. Lasitskene franchit une barre à 2,04 m, améliorant ainsi sa propre meilleure performance mondiale de l'année, et battant le record du meeting détenu par Blanka Vlašić avec 2,02 m. Elle échoue ensuite de peu à 2,08 m[52]. Thiam termine 2e avec 1,97 m[52].

Le 13 juillet, à Rabat, sa série de victoire s'arrête soudainement, la Russe étant incapable d'effacer une barre à 1,94 m. Elle termine 3e ex-aecquo avec 1,90 m, derrière ses rivales Mirela Demireva (1,94 m) et Yuliya Levchenko (1,94 m)[53]. Six jours plus tard, elle remporte les championnats de Russie à Kazan avec 2,00 m, devant Anna Chicherova (1,90 m)[54]. Le 22, elle remporte la réunion de Londres en égalant sa propre MPMA avec 2,04 m, dans un duel acharné avec l'étoile montante Italienne Elena Vallortigara, auteure de 2,02 m[55].

Championne d'Europe à Berlin[modifier | modifier le code]

Le 10 août, en parfaite favorite, Mariya Lasitskene remporte la finale des championnats d'Europe dans le stade olympique de Berlin, avec un saut de 2,00 m, échouant ensuite à 2,04 m (impasse à 2,02 m), devançant aux essais la Bulgare Mirela Demireva (2,00 m) et l'Allemande Marie-Laurence Jungfleisch (1,96 m)[56]. Sa victoire est entachée d'une incompréhension du public lorsqu'elle jette son sac au sol, visiblement déçu de sa performance[57].

Après le championnat, elle s'impose à Göteborg avec 1,97 m et égale cette marque lors de la finale de la Ligue de diamant à Zurich, remportant ainsi pour la 4e fois le trophée, un record chez les femmes au saut en hauteur[58]. Elle conclue sa saison par une victoire pour l'équipe d'Europe lors de la Coupe continentale d'athlétisme 2018 à Ostrava avec 2,00 m, devant l'Ouzbèke Svetlana Radzivil (1,95 m) et la Sainte-Lucienne Levern Spencer (1,93 m)[59].

En novembre, elle est nommée dans la liste générale des pour la récompense d'Athlète de l'année 2018[60].

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Second titre européen en salle[modifier | modifier le code]

En pleine préparation pour la saison hivernale, Mariya Lasitskene débute par une compétition à Minsk le 22 décembre 2018, dans un centre commercial : face à un contingent ukrainien, elle s'impose en effaçant 2,00 m et échoue de peu à 2,07 m, barre synonyme de deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps[61]. Néanmoins, le 17 janvier, elle est sèchement battue par Anna Chicherova lors d'une compétition à Tcheliabinsk, 1,97 m contre 2,01 m, meilleure performance mondiale de l'année[62]. Elle reprend ensuite les devants en signant six victoires consécutives, 5 en Russie et 1 en Slovaquie, avec à chaque fois un saut à 2,00 m ou plus, dont un record personnel égalé à 2,04 m le 3 février[63].

Le 3 mars 2019, la Russe sous bannière neutre remporte la médaille d'or des championnats d'Europe en salle à Glasgow avec une barre à 2,01 m, devant l’Ukrainienne Yuliya Levchenko (1,99 m) et la Lituanienne tenante du titre Airinė Palšytė (1,97 m)[64]. Il s'agit de son deuxième titre dans la compétition après Prague en 2015[65].

Saison estivale[modifier | modifier le code]

Dans des conditions météorologiques très difficiles, Lasitskene fait sa rentrée à Stockholm, le 30 mai, et s'impose avec une modeste performance d'1,92 m[66]. Elle s'améliore le 13 juin en établissant à Oslo la meilleure performance mondiale de l'année avec 2,01 m, soit un centimètre de mieux qu'Anna Chicherova[67], puis avec 2,02 m à Chorzów quelques jours plus tard[68]. Le 20 juin, lors du Golden Spike Ostrava, elle égale son record personnel de 2,06 m, avant de s'attaquer au record du monde à 2,10 m, sans succès[69].

Le 30 juin, elle s'impose à Palo Alto avec 2,04 m, améliorant d'un centimètre son record du meeting[70], puis gagne à Lausanne avec 2,02 m le 5 juillet, avant d'échouer de peu à 2,07 m[71]. Le 12 juillet, elle remporte le Meeting Herculis de Monaco avec 2,00 m[72].

Le 10 septembre, lors du Match Europe - États-Unis à Minsk, elle réalise un triplé européen, mais subit sa première défaite depuis juillet 2018 avec 1,98 m par les Ukrainiennes Yuliya Levchenko (2,02 m) et Iryna Herashchenko (1,98 m), à seulement deux semaines des mondiaux[73].

Aux championnats du monde, dans un concours d'exception, Mariya Lasitskene parvient à remporter un troisième titre mondial avec un saut à 2,04 m, battant aux essais l'adolescente Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh (18 ans, 2,04 m) et l'Américaine Vashti Cunningham. Première athlète à remporter trois titres mondiaux, elle remporte également les trois titres consécutivement. Elle fait ainsi mieux que Stefka Kostadinova, titrée en 1987 et 1995, et que Blanka Vlašić, titrée en 2007 et 2009[74].

Le 26 octobre, elle est élue Athlète européenne de l'année à Tallinn, succédant à la Britannique Dina Asher-Smith[75].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Mariya Kuchina a entretenu une relation avec le sauteur en hauteur Vadim Vrublevskiy (record à 2,26 m), mais ils se sont ensuite séparés. Par ailleurs, Vrublevskiy a écopé, le 26 avril 2016, de deux ans de suspension pour dopage[76].

Elle se marie le 17 mars 2017 à Naltchik (Kabardino-Balkarie) avec un commentateur de tennis russe d'origine lituanienne, Vladas Lasitskas[77]. De nombreuses personnalités du monde sportif russe étaient présentes lors du mariage. Kuchina concourt désormais en compétition sous le nom de Mariya Lasitskene[78].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
Représentant la Drapeau : Russie Russie
2009 Championnats du monde cadets Bressanone 2e 1,85 m
Festival olymp. de la jeunesse europ. Tampere 2e 1,85 m
2010 Jeux olympiques de la jeunesse Singapour 1re 1,89 m
2011 Championnats d'Europe juniors Tallinn 1re 1,95 m
2012 Championnats du monde juniors Barcelone 3e 1,88 m
2013 Championnats d'Europe par équipes Gateshead 1re 1,98 m
Universiade Kazan 2e 1,96 m
DécaNation Valence 1re 1,92 m
2014 Championnats du monde en salle Sopot 1re 2,00 m
Championnats d'Europe par équipes Brunswick 1re 1,95 m
Championnats d'Europe Zurich 2e 1,99 m
DécaNation Angers 1re 1,92 m
Coupe continentale Marrakech 1re 1,99 m
Ligue de diamant 1re détails
2015 Championnats d'Europe en salle Prague 1re 1,97 m
Championnats d'Europe par équipes Tcheboksary 1re 1,99 m
Championnats du monde Pékin 1re 2,01 m
Jeux mondiaux militaires Mungyeong 1re 1,95 m
Ligue de diamant 2e détails
En tant qu' ANA flag (2017).svg athlète neutre
2017 Championnats du monde Londres 1re 2,03 m
Ligue de diamant 1re 2,02 m
2018 Circuit mondial en salle de l'IAAF 1re détails
Championnats du monde en salle Birmingham 1re 2,01 m
Championnats d'Europe Berlin 1re 2,00 m
Ligue de diamant 1re 1,97 m
Coupe continentale Ostrava 1re 2,00 m
2019 Championnats d'Europe en salle Glasgow 1re 2,01 m
Ligue de diamant 1re 1,99 m
Championnats du monde Doha 1re 2,04 m
Jeux mondiaux militaires Wuhan 1re 2,01 m

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Saut en hauteur Plein air 2,06 m Drapeau : Suisse Lausanne
Drapeau : République tchèque Ostrava

En salle 2,04 m Drapeau : Russie Volgograd
Drapeau : Russie Moscou

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

Date Marque Date Lieu Rang[79]
2008 1,83 m
Drapeau : Russie Krasnodar
Drapeau : Russie Vladimir
136
2009 1,87 m Drapeau : Qatar Doha 53
2010 1,91 m Drapeau : Russie Penza 32
2011 1,97 m Drapeau : République tchèque Trinec
2012 1,96 m Drapeau : République tchèque Trinec
2013 1,98 m Drapeau : Royaume-Uni Gateshead
2014 2,00 m
Drapeau : France Paris
Drapeau : Suisse Zurich
2
2015 2,01 m

Drapeau : République populaire de Chine Pékin
Drapeau : Belgique Bruxelles
2
2016 2,00 m Drapeau : Russie Joukovski 2
2017 2,06 m Drapeau : Suisse Lausanne 1
2018 2,04 m

Drapeau : Russie Volgograd
Drapeau : France Paris
Drapeau : Royaume-Uni Londres
1
2019 2,06 m Drapeau : République tchèque Ostrava 1

Performances au-dessus de 2 m[modifier | modifier le code]

Mariya Lasitskene franchit la barre des 2 m ou plus 80 fois durant de sa carrière, dans 59 concours différents. La première fois le 16 janvier 2014 à Chelyabinsk (Drapeau : Russie) et la dernière fois le 23 octobre 2019 à Wuhan (Drapeau : République populaire de Chine).

Le 30 juin 2019, elle dépasse Kajsa Bergqvist (70) au classement des meilleures sauteuses au-delà des 2,00 mètres de l'histoire, pour devenir 3e, derrière la Bulgare Stefka Kostadinova (197) et la Croate Blanka Vlašić (129).

En plein air
Numéro Hauteur Lieu Date Résultat
1 2,00 m Drapeau : France Paris 5 juillet 2014 2
2 Drapeau : Suisse Zurich 28 août 2014 1
3 Drapeau : Monaco Monaco 17 juillet 2015 1
4 Drapeau : Croatie Zagreb 8 septembre 2015 1
5 Drapeau : Russie Joukovski 21 juillet 2016 1
6 Drapeau : Pologne Opole 4 juin 2017 1
7 Drapeau : Italie Rome 8 juin 2017 1
8 Drapeau : Suède Stockholm 18 juin 2017 1
9 Drapeau : Russie Moscou 24 juin 2017 1
10 Drapeau : Royaume-Uni Londres 9 juillet 2017 1
11 Drapeau : Italie Padoue 17 juillet 2017 1
12 Drapeau : Suède Stockholm 10 juin 2018 1
13 Drapeau : Russie Kazan 19 juillet 2018 1
14 Drapeau : Allemagne Berlin 10 août 2018 1
15 Drapeau : République tchèque Ostrava 9 septembre 2018 1
16 Drapeau : Monaco Monaco 12 juillet 2019 1
17 Drapeau : Russie Cheboksary 24 juillet 2019 1
18 2,01 m Drapeau : République populaire de Chine Pékin 29 août 2015 1
19 Drapeau : Belgique Bruxelles 11 septembre 2015 1
20 Drapeau : Russie Erin[Où ?] 14 juillet 2017 1
21 Drapeau : Russie Joukovski 23 juin 2018 1
22 Drapeau : Norvège Oslo 13 juin 2019 1
23 Drapeau : République populaire de Chine Wuhan 23 octobre 2019 1
24 2,02 m Drapeau : Belgique Bruxelles 1er septembre 2017 1
25 Drapeau : Italie Rome 31 mai 2018 1
26 Drapeau : Pologne Chorzow 16 juin 2019 1
27 Drapeau : Suisse Lausanne 5 juillet 2019 1
28 2,03 m Drapeau : États-Unis Eugene 27 mai 2017 1
29 Drapeau : Royaume-Uni Londres 12 août 2017 1
30 Drapeau : Pays-Bas Hengelo 3 juin 2018 1
31 2,04 m Drapeau : Pays-Bas Hengelo 11 juin 2017 1
32 Drapeau : France Paris 30 juin 2018 1
33 Drapeau : Royaume-Uni Londres 22 juillet 2018 1
34 Drapeau : États-Unis Palo Alto 30 juin 2019 1
35 Drapeau : Qatar Doha 30 septembre 2019 1
36 2,05 m Drapeau : Monaco Monaco 21 juillet 2017 1
37 2,06 m Drapeau : Suisse Lausanne 6 juillet 2017 1
38 Drapeau : République tchèque Ostrava 20 juin 2019 1
En salle
Numéro Hauteur Lieu Date Résultat
1 2,00 m Drapeau : Russie Tcheliabinsk 16 janvier 2014 1
2 Drapeau : Pologne Sopot 8 mars 2014 1
3 Drapeau : Russie Moscou 18 janvier 2017 1
4 Drapeau : Biélorussie Minsk 23 décembre 2017 1
5 Drapeau : Espagne Madrid 8 février 2018 1
6 Drapeau : Pologne Toruń 15 février 2018 1
7 Drapeau : Biélorussie Minsk 22 décembre 2018 1
8 Drapeau : Russie Moscou 25 janvier 2019 1
9 Drapeau : Slovaquie Banská Bystrica 9 février 2019 1
10 2,01 m Drapeau : Suède Stockholm 6 février 2014 1
11 Drapeau : Russie Moscou 17 janvier 2018 1
12 Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 1er mars 2018 1
13 Drapeau : Russie Volgograd 27 janvier 2019 1
14 Drapeau : Royaume-Uni Glasgow 3 mars 2019 1
15 2,02 m Drapeau : Slovaquie Banská Bystrica 6 février 2018 1
16 Drapeau : Allemagne Cottbus 30 janvier 2019 1
17 Drapeau : Russie Moscou 15 février 2019 1
18 2,03 m Drapeau : Russie Moscou 21 février 2017 1
19 Drapeau : Russie Moscou 20 janvier 2019 1
20 2,04 m Drapeau : Russie Volgograd 27 janvier 2018 1
21 Drapeau : Russie Moscou 3 février 2019 1

Progression[modifier | modifier le code]

En extérieur (premiers franchissements)[80]
Âge Hauteur Lieu Date Compétition
21 2,00 m Drapeau : France Paris
Drapeau : Suisse Zurich

Meeting de Paris
Weltklasse Zurich
22 2,01 m Drapeau : République populaire de Chine Pékin
Drapeau : Belgique Bruxelles

Championnats du monde
Mémorial Van Damme
24 2,03 m Drapeau : États-Unis Eugene Prefontaine Classic
2,04 m Drapeau : Pays-Bas Hengelo FBK Games
2,06 m Drapeau : Suisse Lausanne Athletissima
26 Drapeau : République tchèque Ostrava Golden Spike Ostrava

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « JO de la jeunesse: les Russes remportent six médailles », rian.ru, (consulté le 27 janvier 2011)
  2. (en) « A star is born as Kuchina sets world junior indoor best », athleticsweekly.com (consulté le 27 janvier 2011)
  3. (en) « Kuchina clears 1.97m World junior best in Trinec », iaaf.org (consulté le 27 janvier 2011)
  4. (en) Emeterio Valiente, « Barcelona 2012 - Event Report - Women's High Jump Final », sur iaaf.org,
  5. (en) Hans van Kuijen, « Mexico's Rivera flies out to 8.46m, Ibrahimov Games record at World University Games », sur iaaf.org,
  6. (en) A. Lennart Julin, « Dibaba breaks world indoor 3000m record with 8:16.60 in Stockholm », sur iaaf.org,
  7. (en) Simon Turnbull, « Report: women's high jump final – Sopot 2014 », sur iaaf.org,
  8. Kuchina en or à la hauteur
  9. « Meeting de Monaco : Mariya Kuchina remporte le saut en hauteur », sur lequipe.fr, (consulté le 2 novembre 2016)
  10. Mariya Kuchina championne du monde du saut en hauteur
  11. MPM pour Kuchina à la hauteur
  12. (en-GB) Alec Luhn, « Mariya Kuchina leads Russian athletes’ lament over Cas Olympics decision », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 2 novembre 2016)
  13. (en-US) Alexey Mosko, « Russia to pay athletes disqualified in Olympic doping scandal up to $16,000 », Russia Beyond The Headlines,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2016)
  14. « IAAF: High Jump - women - senior - indoor - 2017 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 13 janvier 2017)
  15. (de) « Flash-News des Tages », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne, consulté le 20 janvier 2017)
  16. a et b Avec AFP, « Dopage : Shubenkov espère être autorisé à concourir le mois prochain », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2017)
  17. (en) « 'It's hit us very painfully': Russian track athletes react to extension of international ban over doping », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2017)
  18. a et b (en) « Russian athletes await neutrals verdict », SuperSport official website,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2017)
  19. « IAAF: IAAF approves the application of three Russians to compete internationally as neutral athletes| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 24 février 2017)
  20. « Дарья Клишина станет единственной представительницей сборной России на зимнем ЧЕ в Белграде | Новости | Российский Стадион - информационное агентство », sur stadium.ru (consulté le 24 février 2017)
  21. « IAAF: IAAF approves the application of seven Russians to compete internationally as neutral athletes| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 avril 2017)
  22. (ru) « Легкоатлетка Кучина начнет сезон этапом "Бриллиантовой лиги" в американском Юджине », ТАСС,‎ (lire en ligne, consulté le 15 avril 2017)
  23. a et b (ru) « Russia’s Lasitskene wins high jump in Diamond League event in Eugene, US », TASS,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mai 2017)
  24. (de) « Mutaz Essa Barshim über 2,37 Meter », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juin 2017)
  25. a et b « IAAF: Rohler cracks 90m again, Stefanidi raises world lead to 4.85m in Rome - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 9 juin 2017)
  26. a et b « AA Drink FBK Games - Tickets », sur www.timetronics.be (consulté le 11 juin 2017)
  27. a et b « IAAF: Fajdek throws world-leading 82.40m in Turku| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juin 2017)
  28. Maria Lasitskene, « 1.97 yesterday in Zhukovskiy. And see you in Stockholm @bauhausgalan in a couple of hours. @Diamond_League press-conference at 13.00https://twitter.com/diamond_league/status/875719841591820288 … », sur @MariaKuchina, (consulté le 17 juin 2017)
  29. G. Sc. @GaetanScherrer, « Ce qu'il faut retenir du meeting de Stockholm : Andre De Grasse régale, Sandra Perkovic battue », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2017)
  30. a et b Rédaction, « Mariya Lasitskene près du record du monde à la hauteur », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2017)
  31. « EXCLU VIDEO - Londres/hauteur : Lasitskene passe encore les 2 mètres - SFR Sport », sur sport.sfr.fr (consulté le 14 juillet 2017)
  32. « Мария Ласицкене одержала победу на Кубке России », sport.ru,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2017)
  33. « Athlétisme - Padoue - Lasitskene une nouvelle fois à 2,00 m », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  34. G. Sc. @GaetanScherrer, « Ce qu'il faut retenir du meeting de Monaco : Usain Bolt termine en beauté, des MPM à la pelle », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2017)
  35. Track&Field 1, « Women's High Jump - Diamond League 2017 Monaco », (consulté le 22 juillet 2017)
  36. (ru) « Russia’s Lasitskene wins high jump gold at London World Championships », TASS,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017)
  37. (ru) « Neutral triumph of Russian athletics: Lasitskene wins gold at 2017 World Championships », TASS,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017)
  38. (de) « Robert Harting gewinnt in Warschau », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne, consulté le 20 août 2017)
  39. RTL Newmedia, « Memorial Van Damme - Lasitskene gagne la hauteur, Nafi Thiam quatrième », RTL sport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 septembre 2017)
  40. (en) « European Athletics - Lasitskene opens indoor season with 2.00m in Minsk », sur european-athletics (consulté le 24 décembre 2017)
  41. (it) « Breaking: Mariya Lasitskene 2,01 in calzamaglia! Il Video », Queen Atletica,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  42. (ru) « IAAF approves neutral-status applications from 18 Russian track and fielders », TASS,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2018)
  43. a et b (it) « Mariya Lasitskene vola a Volgograd! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2018)
  44. a et b (it) « Banska: è ancora e sempre Mariya Lasitskene (sopra i 2 mt) - Trost terza con sb! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2018)
  45. « IAAF: Husillos and Lasitskene excel in Madrid while Dos Santos jumps world lead | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 9 février 2018)
  46. a et b « IAAF: Lisek and Bukowiecki dominate in Torun| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 février 2018)
  47. « IAAF: Manning gets upper hand in Glasgow while Bosworth breaks world best| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 25 février 2018)
  48. « IAAF: world indoor championships day 1 wrap », sur iaaf.org (consulté le 2 mars 2018)
  49. « IAAF: Report: women's high jump - IAAF World Indoor Championships Birmingham 2018| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 mars 2018)
  50. « IAAF: World leads for Manyonga and Lasitskene top infield action in Rome - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juin 2018)
  51. « IAAF: Echevarria sails windy 8.83m in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 juin 2018)
  52. a et b « IAAF: Semenya’s 1:54.25 one of seven world leads in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er juillet 2018)
  53. « Lavillenie et Lasitskene s'écroulent, Hassan brille », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2018)
  54. (it) « Anna Chicherova, il ritorno! Seconda ai campionati russi dietro la Lasitskene! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2018)
  55. « IAAF: Korir scorches to 800m world lead in London | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2018)
  56. « IAAF: Teenage Ingebrigtsen kicks to 1500m gold at European Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 11 août 2018)
  57. « Mike Rowbottom: Is there a right and a wrong way to celebrate sporting success? », sur www.insidethegames.biz, (consulté le 7 juillet 2019)
  58. « 16 vainqueurs de la Diamond League sacrés à Zürich », sur sport.be (consulté le 7 juillet 2019)
  59. (en) « Report: women's high jump - IAAF Continental Cup Ostrava 2018| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  60. (en) « World Athlete of the Year 2018 nominees – jumps| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  61. (en) « European Athletics - Lasitskene clears 2.00m and attempts 2.07m in Minsk », sur european-athletics (consulté le 7 juillet 2019)
  62. « 2019 Chelyabinsk Diary: Chicherova beats Lasitskene, with 2.01m, Ukhov wins at 2.31m! - RunBlogRun », sur www.runblogrun.com (consulté le 7 juillet 2019)
  63. « Mariya Lasitskene Clears Huge 2.04m in Moscow - Live Athletics Streams, Videos, Results and schedules - Watch Athletics », sur www.watchathletics.com (consulté le 7 juillet 2019)
  64. « Euro d'athlétisme: la Russe Mariya Lasitskene remporte la hauteur », la-croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 7 juillet 2019)
  65. (en) « Muir completes double-double as European Indoor Championships conclude| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  66. « Kipruto Stahl Stockholm Diamond League | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  67. (en) « Warholm sizzles 47.33 European record in Oslo - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  68. (en) « Fajdek gains revenge on Nowicki in Chorzow| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  69. (en) « Miller-Uibo breaks 300m world best, Lasitskene tops 2.06m and Kirt joins 90-metre club in Ostrava| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  70. (en) « Romani takes surprise shot put win in Stanford – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  71. (en) « Lisek tops six metres in Lausanne – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  72. (en) « Lisek improves to 6.02m in Monaco - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 13 juillet 2019)
  73. (en) « Levchenko tops 2.02m in Minsk as Europe powers to duel match victory over USA| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 11 septembre 2019)
  74. « World Championships Doha 2019 women high jump report | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 3 octobre 2019)
  75. « Karsten Warholm et Mariya Lasitskene élus Athlètes européens de l'année », sur RTBF Sport, (consulté le 27 octobre 2019)
  76. sudinfo.be, « Athlétisme: six athlètes russes sévèrement sanctionnés pour dopage », sudinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2017)
  77. « Чемпионка мира в прыжках в высоту Мария Кучина вышла замуж за спортивного журналиста », sur rsport.ru (consulté le 18 mars 2017)
  78. « Кучина вышла замуж! | RusAthletics - Легкая атлетика России », sur www.rusathletics.com (consulté le 18 mars 2017)
  79. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année
  80. (en) Top list High jump all time, site de IAAF, consulté le 1er décembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :