Levern Spencer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Levern Spencer
Image illustrative de l’article Levern Spencer
Levern Spencer en 2009.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 2000 - en activité
Nationalité Drapeau de Sainte-Lucie Saint-Lucienne
Naissance (34 ans)
Lieu Cacao Babonneau, Castries
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 50 kg (110 lb)
Entraîneur Petros Kyprianou
Records
Record de Sainte-Lucie du :

Saut en hauteur en plein air : 1,98 m (2010)

Saut en hauteur en salle : 1,95 m (2014, 2016 et 2018)
Dirigeant sportif
John Regis, Gregory Dickson
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Jeux du Commonwealth 1 - 2
Ligue de diamant - 1 -
Champ. d'Amérique centrale 6 - -
Jeux d'Amérique centrale 3 - 1
Jeux panaméricains 1 - 1

Levern Donaline Spencer (née le 23 juin 1984 à Castries) est une athlète de Sainte-Lucie, spécialiste du saut en hauteur.

Médaillée de bronze aux championnats du monde cadets de 2001 à Debrecen, elle remporte en 2018 le titre aux Jeux du Commonwealth de Gold Coast, après deux médailles de bronze en 2010 et 2014. Elle est également cinq fois titrée aux championnats d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Levern Spencer débute dans sa carrière internationale en remportant les championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes en 2001, à l'âge de 17 ans seulement. Depuis, elle y a remporté les cinq titres suivants en 2005, 2008, 2009, 2011 et en 2013.

Elle termine en 2006 à Melbourne à la cinquième place des Jeux du Commonwealth avec 1,83 m. Elle prend ensuite la troisième place des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes avec 1,88 m.

En 2007, lors des qualifications des Championnats du monde d'Osaka, elle se qualifie pour la finale en égalant son record national d'1,94 m. En finale, elle prend la quinzième place avec un saut à 1,90 m.

Parmi les meilleures mondiales (2010)[modifier | modifier le code]

Sa saison 2010 commence le par le meeting d'Athens en Géorgie. Elle franchit une barre de 1,98 m et améliore son record national de 3 cm, établit en 2009 à Saragosse[1].

Elle enchaine les concours et prend ensuite par deux fois là 3e place à Oslo et à Rome dans le circuit de la Ligue de Diamant, successivement avec 1,94 m et 1,95 m. Elle sera devancée les deux fois par la Croate Blanka Vlašić et l'Américaine Chaunte Lowe. À la fin de l'année, Spencer termine à la 5e place de la Ligue de Diamant.

Aux Jeux du Commonwealth se tenant en Inde, Spencer remporte le bronze avec un saut d'1,88 m. En fin d'année, elle remporte le jackpot de la finale Élite des Jeux Finlandais après avoir remporté 5 des meetings.

Elle prend en septembre à Split (Croatie), la troisième place de la première édition de la Coupe continentale avec un saut à 1,88 m, derrière la Croate Blanka Vlašić (2,05 m) et la Suédoise Emma Green (1,92 m).

Saisons mitigées (2011, 2012)[modifier | modifier le code]

2011 est une saison en demi-teinte pour Levern Spencer. En Ligue de diamant, elle ne prend qu'une seconde place lors du Golden Gala de Rome avec 1,92 m, derrière Blanka Vlašić qui établit la meilleure performance mondiale de l'année (1,95 m). Elle établit quelques jours plus tard à Hengelo sa meilleure performance personnelle de la saison avec 1,94 m.

À Daegu, lors des championnats du monde , Spencer est la première des athlètes non-qualifiées en finale, après avoir franchit toutes ses barres aux premiers essais jusque 1,92 m, butant ensuite par trois fois à 1,95 m. Elle remporte ensuite son cinquième titre lors des Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes avec 1,82 m. Lors des Jeux panaméricains, elle termine à la septième place avec 1,81 m, faisant l'impasse à 1,84 m et échouant par trois fois à 1,87 m.

En Mars 2012, elle participe aux Championnats du monde en salle d'Istanbul mais est éliminée dès les qualifications avec un saut à 1,88 m. Elle est récompensée par le Comité Solidaire Olympique pour pouvoir s'entrainer dans de meilleures conditions en vue des Jeux olympiques. Dès le début d'année, elle part en Allemagne, afin de recevoir de bonnes installations. En août, est éliminée en qualifications aux Jeux olympiques de Londres, franchissant 1,90 m. Son meilleur saut de la saison est d'1,91 m, réalisé à Ratisbonne.

Retour des bonnes performances (2013, 2015)[modifier | modifier le code]

Après deux saisons très mitigées, Levern Spencer retrouve les sensations. En juillet, l'athlète de Sainte-Lucie remporte son sixième titre continental en s'imposant avec 1,95 m lors des Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes à Morelia au Mexique[2]. Le mois suivant, elle participe aux championnats du monde de Moscou. Qualifiée pour la finale avec 1,92 m, elle termine ce championnat à la 11e place, se contentant d'1,89 m.

Levern Spencer lors du meeting de Karlsruhe en 2010

En mars 2014, elle améliore son record national lors des qualifications des Championnats du monde en salle de Sopot avec 1,95 m. Elle se classe le lendemain à la septième place du concours avec 1,94 m. Par la suite, lors du meeting annuel d'Athens, Levern Spencer franchit une barre à 1,96 m. Cette performance la rapproche de son record national datant de 2010. En juillet, elle participe aux Jeux du Commonwealth de Glasgow. Elle y remporte une nouvelle médaille de bronze, quatre ans après celle remportée à New Delhi en Inde, grâce à un saut à 1,92 m. Elle est devancée par l'Australienne Eleanor Patterson, victorieuse en 1,94 m et de l'Anglaise Isobel Pooley, qui franchit 1,92 m également.

Elle s'impose en fin de saison au Festival des sports panaméricains (1,88 m) et aux Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes (1,89 m)[3]. Il se classe ensuite cinquième de la Coupe continentale de Marrakech avec 1,87 m, concours remporté par la Russe Mariya Kuchina (1,99 m).

En 2015, Spencer réalise des concours très réguliers. Dans plusieurs étapes de Ligue de diamant, à Doha, Rome, Birmingham et New York, elle réalise 1,91 m. En juillet, elle remporte les Jeux panaméricains avec 1,94 m à son troisième essai. C'est la première médaille d'or pour Sainte-Lucie dans ces Jeux panaméricains depuis leur création. Elle remporte ensuite les Championnats NACAC avec 1,91 m. Elle échoue ensuite à 1,96 m[4].

Fin août, Levern Spencer participe aux Championnats du monde de Pékin. Avec 1,92 m, elle se qualifie pour la finale où elle réalise une très décevante douzième et dernière place avec 1,88 m.

2016 : marque l'histoire de son pays[modifier | modifier le code]

Levern Spencer change d'entraîneur à l'occasion de la saison 2016 et est désormais entraînée par Petros Kyprianou[5]. Elle fait sa rentrée en salle à Birmingham aux États-Unis où elle s'impose avec un saut à 1,86 m. Le 16 janvier, elle franchit, toujours dans cette ville, 1,92 m et devance aux essais l'Américaine Chaunté Lowe. Le 13 février, à Hustopece, Spencer remporte le meeting en égalant son propre record national à 1,95 m. Elle échoue par trois fois à 1,97 m et devance au classement final la Nigériane Doreen Amata (1,93 m) et la Tchèque Michaela Hrubá (1,93 m)[6]. Le 20 février, elle continue sur sa série de victoires en terminant 1re ex-æquo avec Alessia Trost du Glasgow Indoor Grand Prix avec un saut à 1,93 m au 2e essai.

5e des mondiaux en salle de Portland[modifier | modifier le code]

Le 20 mars 2016, Spencer se classe 5e de la finale des championnats du monde en salle de Portland avec 1,93 m, échouant de peu à 1,96 m lors de son premier essai, ce qui lui aurait donné le titre mondial[7]. Le 30 avril 2016, elle remporte les Drake Relays avec une barre à 1,95 m, meilleure performance mondiale de l'année, avant d'échouer à 2,00 m[8].

Le 14 mai suivant, Spencer écrit un peu plus l'histoire de son pays en devenant la première athlète de Sainte-Lucie (homme et femme confondus) à remporter un meeting de la Ligue de diamant : elle s'impose au Shanghai Golden Grand Prix avec une barre à 1,94 m, devançant aux essais l'Ouzbèke Nadiya Dusanova[9]. Quatre jours plus tard, elle se classe 5e du World Challenge Beijing avec 1,90 m, dans un concours remporté par la Bulgare Mirela Demireva (1,93 m)[10]. Fin juin, elle remporte les Championnats nationaux avec 1,94 m[5].

6e aux Jeux olympiques de Rio[modifier | modifier le code]

Le 18 août, elle participe aux qualifications des Jeux olympiques de Rio de Janeiro : avec toutes ses barres franchies au premier essai, y compris les 1,94 m requis pour accéder à la finale, Levern Spencer devient la première athlète (hommes et femmes confondus) de Sainte-Lucie à intégrer une finale olympique[11]. Deux jours plus tard, elle franchit 1,93 m au premier essai et se classe 6e de la finale, réalisant le meilleur résultat pour n'importe quel sportif de son pays[12]. Son retour à Sainte-Lucie est célébré par la population[13].

Le 27 août, elle établit sa meilleure performance de la saison à 1,96 m lors du Meeting de Paris où elle termine 2e derrière Ruth Beitia (1,98 m)[14]. Quelques jours plus tard, elle prend la 8e place du Weltklasse Zurich, performance qui lui permet de se classer 2e du classement général de la Ligue de diamant avec 25 points derrière Ruth Beitia (61 pts), un exploit pour la petite île de Sainte-Lucie en athlétisme[15].

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Levern Spencer ouvre sa saison 2017 en Guyana avec un saut à 1,88 m, concours remporté[16]. Le 28 avril, elle remporte les Drake Relays à Des Moines avec 1,91 m, dans un concours réalisé en salle suite à des conditions météorologiques désastreuses. Le 21 mai, à Kingston, elle franchit 1,90 m[17] quelques jours après avoir remporté à Baie-Mahault le meeting avec une marque d'1,92 m, sa meilleure performance de la saison[18]. Au meeting de Rome, début juin, elle se blesse, et doit s'éloigner des pistes durant 2 mois[19].

Comme en 2009, Spencer est la seule athlète (masculin et féminin confondus) à représenter Sainte-Lucie aux Championnats du monde de Londres du 4 au 13 août 2017[20]. Elle est éliminée en qualifications le 10 août avec 1,89 m[21].

Saison 2018 : médaille d'or aux Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Levern Spencer décide à nouveau de faire une saison hivernale en 2018, avec en ligne de mire les championnats du monde en salle de Birmingham. Début janvier, à Clemson, elle atteint tout d'abord les minimas pour les Jeux du Commonwealth de 2018 où elle fait figure de favorite, avec 1,90 m[22]. Le 25 janvier, à Ostrava, elle saute 1,88 m avant de réaliser deux jours plus tard à Hustopeče une performance d'1,93 m, remportant par la même occasion la compétition[23].

Le 30 janvier, à Třinec, Levern Spencer s'impose lors de la compétition en égalant son record national en salle d'1,95 m,[24] datant de 2014 et 2016. Elle tente par la suite 1,97 m, sans succès[25]. Le 3 février, à Karlsruhe, elle saute 1,92 m[26]. Le 6 février, elle termine 2e de la réunion de Banská Bystrica, uniquement consacrée au saut en hauteur, avec 1,94 m[27]. Elle est devancée par la double championne du monde Mariya Lasitskene (2,02 m)[27]. Le 15 février, elle termine 4e à Toruń avec 1,90 m, derrière Mariya Lasitskene (2,00 m), Yuliya Levchenko (1,93 m) et Erika Kinsey (1,90 m)[28]. Le 1er mars, elle termine à une décevante 10e place aux championnats du monde en salle de Birmingham avec un saut à 1,84 m[29].

Le 14 avril, pour sa première compétition estivale, Levern Spencer remporte la médaille d'or des Jeux du Commonwealth de Gold Coast : au terme d'un duel acharné face à l'Anglaise Morgan Lake et l'Australienne Nicola McDermott, la Sainte-Lucienne parvient à effacer une barre à 1,95 m, ce que ces adversaires ne feront pas[30]. Auteure de la meilleure performance mondiale de l'année, elle entre dans l'histoire de son pays en décrochant la première médaille d'or de la nation dans les Jeux du Commonwealth, après avoir remporté seulement 3 médailles de bronze, dont 2 appartenant déjà à elle[31]. À son retour en Sainte-Lucie, le 19 avril, elle est accueillie en héroïne à l'aéroport national[32],[33].

Après les Jeux, Spencer ne franchit pas 1,90 m lors des trois prochaines compétitions : aux Drake Relays, elle se contente d'1,88 m, qu'elle égale à Rome, et d'1,85 m à Shanghai. Le 3 juin, aux FBK Games d'Hengelo, elle termine 5e avec 1,91. Le 10 juin, au Bauhaus-Galan de Stockholm, elle termine 6e avec 1,90 m. Le 13 juin, lors du Filothei Women Gala d'Athènes, elle franchit 1,96 m pour remporter le concours, et réaliser son meilleur saut depuis 2014. Elle tente par trois fois la barre des 2,00 mètres, sans succès[34].

Par la suite 9e du Meeting de Paris avec 1,90 m, elle signe ensuite deux victoires consécutives à Espoo et Bragança Paulista avec 1,92 m. Néanmoins, elle échoue à réaliser deux autres podiums en ligue de diamant : 9e à Rabat (1,90 m) et 10e à Londres (1,87 m). Le 2 août, lors des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes de Barranquilla, Levern Spencer surclasse ses adversaires et décroche son troisième titre consécutif après Mayagüez en 2010 et Veracruz en 2014, grâce à un saut à 1,90 m. Elle devance la Mexicaine Ximena Esquivel (1,86 m) et la Colombienne María Fernanda Murillo (1,86 m)[35].

Le 10 août, à Toronto, Levern Spencer remporte son troisième titre consécutif (en un même nombre d'édition) aux championnats d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes 2018. Avec un saut à 1,91 m, elle égale son propre record des championnats réalisé en 2015 et devance sur le podium les Américaines Elizabeth Patterson (1,88 m) et Loretta Blaut (1,82 m)[36]. Avec cette victoire, elle est automatiquement qualfiée pour les Jeux panaméricains de 2019, où elle défendra son titre, et pour les championnats du monde 2019 à Doha[36].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2000 Jeux de la CARIFTA Cadets Saint-Georges 3e 1,73 m
2001 Jeux de la CARIFTA Juniors Bridgetown 1re 1,79 m
Championnats du monde cadets Debrecen 3e 1,81 m
Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Guatemala 1re 1,80 m
2002 Jeux de la Carifta Juniors Nassau 2e 1,82 m
Championnats du monde juniors Kingston 8e 1,83 m
Jeux du Commonwealth Manchester 12e 1,74 m
2003 Jeux de la CARIFTA Juniors Port-d'Espagne 2e 1,86 m
Championnats panaméricains juniors Bridgetown 2e 1,83 m
Jeux panaméricains Saint-Domingue 5e 1,83 m
2005 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Nassau 1re 1,94 m
2006 Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Carthagène des Indes 3e 1,88 m
Jeux du Commonwealth Melbourne 5e 1,83 m
2007 Championnats NACAC San Salvador 1re 1,89 m
Jeux panaméricains Rio de Janeiro 3e 1,87 m
Championnats du monde Osaka 15e 1,90 m
2008 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Cali 1re 1,91 m
2009 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes La Havane 1re 1,91 m
2010 Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Mayagüez 1re 1,94 m
Coupe continentale Split 3e 1,88 m
Jeux du Commonwealth New Delhi 3e 1,88 m
2011 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Mayagüez 1re 1,82 m
Jeux panaméricains Guadalajara 6e 1,81 m
2013 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Morelia 1re 1,95 m
Championnats du monde Moscou 11e 1,89 m
2014 Championnats du monde en salle Sopot 7e 1,94 m
Jeux du Commonwealth Glasgow 3e 1,92 m
Coupe continentale Marrakech 5e 1,87 m
Festival des sports panaméricains Mexico 1re 1,88 m
Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Veracruz 1re 1,89 m
2015 Jeux panaméricains Toronto 1re 1,94 m
Championnats NACAC San José 1re 1,91 m
Championnats du monde Pékin 12e 1,88 m
Ligue de diamant 5e détails
2016 Circuit mondial en salle de l'IAAF 3e détails
Championnats du monde en salle Portland 5e 1,93 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 6e 1,93 m
Ligue de diamant 2e détails
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 10e 1,84 m
Jeux du Commonwealth Gold Coast 1re 1,95 m
Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Barranquilla 1re 1,90 m
Championnats NACAC Toronto 1re 1,91 m
Ligue de diamant 5e 1,85 m
Coupe continentale Ostrava 3e 1,93 m

• Jeux olympiques : qualifications en 2008 et 2012
• Championnats du monde : qualifications en 2005, 2009, 2011 et 2017
• Championnats du monde en salle : qualifications 2012

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Marque Lieu Date
Saut en hauteur Plein air 1,98 m (NR) Drapeau : États-Unis Athens
En salle 1,95 m (NR) Drapeau : Pologne Sopot
Drapeau : République tchèque Hustopeče
Drapeau : États-Unis Des Moines[37]
Drapeau : République tchèque Třinec



Meilleures performances par années[modifier | modifier le code]

Plein air[38]
Date Marque Date Lieu Rang[39]
2000 1,73 m Drapeau : Grenade Saint-Georges
2001 1,84 m Drapeau : Grenade Saint-Georges 110
2002 1,83 m
Drapeau : Jamaïque Kingston 153
2003 1,86 m
Drapeau : Grenade Saint-Georges
Drapeau : Trinité-et-Tobago Port-d'Espagne
96
2004 1,88 m Drapeau : Grenade Saint-Georges 68
2005 1,94 m Drapeau : Bahamas Nassau 19
2006 1,90 m Drapeau : États-Unis Walnut 47
2007 1,94 m Drapeau : Japon Osaka 22
2008 1,93 m Drapeau : États-Unis Athens 29
2009 1,95 m Drapeau : Espagne Saragosse 12
2010 1,98 m Drapeau : États-Unis Athènes 7
2011 1,94 m Drapeau : Pays-Bas Hengelo 21
2012 1,91 m Drapeau : Allemagne Ratisbonne 41
2013 1,95 m Drapeau : Mexique Morelia 14
2014 1,96 m Drapeau : États-Unis Athènes 13
2015 1,94 m
Drapeau : Espagne Madrid
Drapeau : Canada Toronto
13
2016 1,96 m Drapeau : France Paris 12
2017 1,92 m Drapeau : France Baie-Mahault 22
2018 1,96 m Drapeau : Grèce Athènes 8
Meilleures performances de Levern Spencer (top 10)
Numéro Marque Compétition Lieu Date
1 1,98 m Georgia Invitational Drapeau : États-Unis Athens 8 mai 2010
2 1,96 m Pfingstsportfest Drapeau : Allemagne Rehlingen 24 mai 2010
Georgia Invitational Drapeau : États-Unis Athens 12 avril 2014
Meeting de Paris Drapeau : France Paris 27 août 2016
Filothei Women Gala Drapeau : Grèce Athènes 13 juin 2018
6 1,95 m Gran Premio Gobierno de Aragón Drapeau : Espagne Saragosse 18 juillet 2009
Golden Gala Drapeau : Italie Rome 10 juin 2010
Mémorial Primo-Nebiolo Drapeau : Italie Turin 12 juin 2010
Vattenfall Meeting Drapeau : Finlande Espoo 30 juin 2010
Championnats d'AMCAC Drapeau : Mexique Morelia 15 juillet 2013
Championnats du monde en salle Drapeau : Pologne Sopot 7 mars 2014
Monrovia high jump Tour Drapeau : République tchèque Hustopeče 13 février 2016
Drake Relays Drapeau : États-Unis Des Moines 30 avril 2016
Monrovia high jump Tour Drapeau : République tchèque Třinec 30 janvier 2018
Jeux du Commonwealth Drapeau : Australie Gold Coast 14 avril 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Levern Leaps To World #2 », www.terryfinisterre.blogspot.com,‎ (lire en ligne)
  2. « IAAF: Fisher and Adams impress in the sprints at Central American and Caribbean Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er mai 2016)
  3. « IAAF: Moreno bids farewell on top, Silva over 4.60m at Central American and Caribbean Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er mai 2016)
  4. « IAAF: Dwyer, Jefferson and Burks the stars of the final day of NACAC Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er mai 2016)
  5. a et b « Levern wins kudos from Flow » (consulté le 3 juillet 2016)
  6. « IAAF: Tamberi clears world-leading 2.38m in Hustopece – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er mai 2016)
  7. « IAAF: High Jump Series Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 29 août 2016)
  8. « IAAF: High Jump - women - Senior - outdoor - 2016 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er mai 2016)
  9. « Programme 2016 & Results - Diamond League - Shanghai », sur shanghai.diamondleague.com (consulté le 14 mai 2016)
  10. « SoyCobarde on Twitter », sur Twitter (consulté le 18 mai 2016)
  11. (en-US) TEGNA, « Georgia's Chaunte Lowe, Levern Spencer qualify for high jump final », WXIA,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Zach Shugan @ZachShugan, « Former Bulldog Levern Spencer finishes 6th at Olympics », The Red and Black,‎ (lire en ligne)
  13. « Saint Lucia celebrates Olympian Levern Spencer », sur St. Lucia Times News, (consulté le 3 août 2017)
  14. « Levern clears season-best in Diamond League » (consulté le 31 août 2016)
  15. « Programm / Zeitplan / Resultate - Diamond League - Zurich », sur zurich.diamondleague.com (consulté le 1er septembre 2016)
  16. (en-US) « Hackett tops 200 ‘B’ at Grenada Invitational », trinidadexpress,‎ (lire en ligne)
  17. (en-ca) « Alyx pockets treasure chest of $3,500 », My Prince George Now,‎ (lire en ligne)
  18. « Meeting d'athlétisme : Pluie de records sur la piste de Baie-Mahault - guadeloupe 1ère », guadeloupe 1ère,‎ (lire en ligne)
  19. « IAAF: High and low – Levern Spencer| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 15 juin 2018)
  20. Terry Finisterre, « Levern Spencer is the sole athlete representing Saint Lucia at the IAAF World Championships in London this week.pic.twitter.com/EWBbjNorsM », sur @terryfinisterre, (consulté le 3 août 2017)
  21. « Athletics-World championships women's high jump qualification results », The Economic Times,‎ (lire en ligne)
  22. (it) « Clemson: decolla la Orji nel triplo - altro sudafricano-sprinter: Titi WL sui 200 e record nazionale », Queen Atletica,‎ (lire en ligne)
  23. « El ruso Lysenko, mejor marca mundial de altura con 2,37 », Eurosport Espana,‎ (lire en ligne)
  24. (it) « Ufficiale: Lysenko è un androide... altro super-volo a Trinec! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne)
  25. (es) « Yorgelis Rodríguez vio lejos el techo en el salto de altura », CiberCuba,‎ (lire en ligne)
  26. (it) « Karlsruhe: 5 italiani, ma senza tanta gloria - cannonata di Su Bingtian e Sharika Nelvis », Queen Atletica,‎ (lire en ligne)
  27. a et b (it) « Banska: è ancora e sempre Mariya Lasitskene (sopra i 2 mt) - Trost terza con sb! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne)
  28. « IAAF: Lisek and Bukowiecki dominate in Torun| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 février 2018)
  29. (it) « Breaking - Mondiali Indoor: Alessia Trost di Bronzo! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne)
  30. (en-US) « Levern Spencer wins gold at Commonwealth Games - St. Lucia Times News », St. Lucia Times News,‎ (lire en ligne)
  31. « IAAF: Obiri and Manangoi lead Kenyan 1-2s on day seven of Commonwealth Games | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 20 avril 2018)
  32. (en-US) « Hail The High Jump Queen! - St. Lucia News From The Voice St. Lucia », St. Lucia News From The Voice St. Lucia,‎ (lire en ligne)
  33. (en) « Levern shares gold with St Lucia – ‘We did it together’ », sur www.loopslu.com (consulté le 20 avril 2018)
  34. (en) « Στην κορυφή η Στεφανίδη στο 19ο Filothei Women Gala by Stoiximan », sport24,‎ (lire en ligne)
  35. « IAAF: Spencer wins third CAC Games high jump title, Walcott his first| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 6 août 2018)
  36. a et b « IAAF: Spencer completes hat-trick as eight records are set on first day of NACAC Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 11 août 2018)
  37. La compétition de Des Moines a été déplacée en intérieur suite à des conditions météorologiques désastreuses. L'IAAF reconnaît cette performance comme réalisée en extérieur, tandis que la Fédération Nationale la qualifie d'intérieure
  38. (en) « Meilleures performances mondiales de l'année », sur apulanta.fi (consulté le 29 octobre 2011)
  39. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :