Rosemarie Ackermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ackermann.
Rosemarie Ackermann Portail athlétisme
Bundesarchiv Bild 183-N0623-0020, Rosemarie Witschas.jpg
Rosemarie Ackermann en 1974
Informations
Discipline(s) Saut en hauteur
Nationalité Est-allemande puis allemande
Lieu 4 avril 1952 à Lohsa
Records
Ancienne détentrice du record du monde du saut en hauteur. Première femme à franchir la barre des 2,00 m
Distinctions
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 1977
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats d'Europe 1 1 0

Rosemarie Ackermann, née Rosemarie Witschas le 4 avril 1952 à Lohsa (Saxe), est une ancienne athlète est-allemande qui pratiquait le saut en hauteur et fut la première femme à passer une barre placée à 2 m. Elle a remporté pour la République démocratique allemande la médaille d'or aux Jeux de Montréal.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Ackermann prend part aux Jeux olympiques d'été de 1972 à Munich sous son nom de jeune fille et y termine à la septième place.

Aux Championnats d'Europe de 1974 à Rome, elle remporte son premier titre international. Avec une hauteur de 1,95 m, elle améliore d'un centimètre le record du monde vieux de deux ans de la Bulgare Yordanka Blagoeva. Toujours en 1974, elle épouse le joueur de handball Manfred Ackermann et prend son nom de famille.

Elle enregistre sa meilleure saison en 1976. Peu avant les Jeux olympiques, le , elle améliore son record du monde avec 1,96 m. Aux Jeux de Montréal, elle remporte l'or avec un saut à 1,93 m, devant l'Italienne Sara Simeoni et Yordanka Blagoeva.

Ackermann réussit encore par deux fois à améliorer le record du monde, 1,97 m le à Helsinki et deux semaines plus tard, le 26 août à Berlin, elle franchit 2,00 m. Elle établit ce record en ventral, technique qui était alors en passe d'être abandonné depuis les succès de Dick Fosbury en 1968 et de Ulrike Meyfarth en 1972 dans la technique du premier nommé. La même année, elle est élue personnalité sportive allemande de l'année (RDA).

Elle perd son titre européen en 1978 au profit de Sara Simeoni. Elle y avait pourtant, tout comme Simeoni, franchi une barre à 2,01 m, mais la fit tomber par après en célébrant son saut et du se contenter de la deuxième place du concours avec comme saut valable, une hauteur de 1,99 m.

Ackermann termine sa carrière sportive en 1980 après les Jeux olympiques de Moscou où elle termine au pied du podium.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Rosemarie Ackermann en 1978.

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe en salle[modifier | modifier le code]

Records du monde[modifier | modifier le code]

  • 1,94 m au saut en hauteur le à Berlin-Est (record de Yordanka Blagoeva égalé)
  • 1,95 m au saut en hauteur le à Rome (amélioration du record codétenu avec Blagoyeva)
  • 1,96 m au saut en hauteur le à Dresde (amélioration de son record)
  • 1,97 m au saut en hauteur le à Helsinki (amélioration de son record)
  • 2,00 m au saut en hauteur le à Berlin (amélioration de son record, battu le par Sara Simeoni)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]


Précédée par Rosemarie Ackermann Suivie par
Drapeau : Bulgarie Yordanka Blagoeva
Record du monde du Saut en hauteur
-
Drapeau : Italie Sara Simeoni