Naltchik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Naltchik
Нальчик
Blason de Naltchik
Héraldique
Drapeau de Naltchik
Drapeau
Monument « Avec la Russie pour toujours ».
Monument « Avec la Russie pour toujours ».
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord-Caucase
District fédéral Nord-Caucase
Sujet fédéral Flag of Kabardino-Balkaria.svg Kabardino-Balkarie
Code postal 360000 — 360051
Code OKATO 83 401
Indicatif (+7) 8662
Démographie
Population 239 098 hab. (2013)
Densité 1 583 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 29′ N 43° 37′ E / 43.483, 43.617 ()43° 29′ Nord 43° 37′ Est / 43.483, 43.617 ()  
Altitude 490 m
Superficie 15 100 ha = 151 km2
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1822
Statut Ville depuis 1921
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Naltchik

Géolocalisation sur la carte : Kabardino-Balkarie

Voir sur la carte administrative de Kabardino-Balkarie
City locator 14.svg
Naltchik

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Naltchik

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Naltchik
Liens
Site web www.adm-nalchik.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Naltchik (en russe et karatchaï-balkar : Нальчик ; en kabarde : Налшык) est une station thermale et la capitale de la république de Kabardino-Balkarie, en Russie. Sa population s'élevait à 239 098 habitants en 2013.

Elle a reçu le titre de « Ville de la gloire militaire (en) », par oukaze présidentiel, le 25 mars 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située dans le Caucase du Nord, à 512 m d'altitude. Naltchik se trouve à 217 km au sud-est de Stavropol et à 1 430 km au sud-est de Moscou.

Naltchik se trouve au bord de la rivière du même nom qui fait partie du bassin du Terek. Le centre-ville est à 490m d'altitude et certains faubourgs à 600m d'altitude. La superficie de la municipalité est de 150 km2 et de ses espaces verts de 991 hectares. La ville possède un parc d'attraction et des lacs artificiels, propices à la baignade d'été, un immense parc, menant à la forêt, et des sources d'eau minérale.

Climat[modifier | modifier le code]

Les mois les plus chauds sont : juin (température moyenne maximale 28 °C), juillet (31 °C), août (30 °C) ; les plus froids : décembre (température moyenne minimale -3 °C), janvier (-4 °C), février (-5 °C).

Dénomination[modifier | modifier le code]

Naltchik signifie en langue locale fer à cheval, car elle se trouve sur une hauteur rappelant la forme d'un demi-cercle, comme un fer à cheval. C'est pourquoi celui-ci se retrouve dans le blason de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine de Naltchik remonterait à 1724 avec l'arrivée de quelques foyers, mais c'est en 1808 qu'elle devient un petit bourg du nom de Kabardy (Кабарды), centre politique et administratif local des princes kabardes. En 1818, une forteresse russe y est construite sur ce qui constitue la ligne frontalière fortifiée du Caucase et ainsi une petite ville voit le jour qui se développe tout au long du XIXe siècle. Naltchik devient sloboda en 1862. Il y avait alors 2 300 habitants.

Naltchik reçoit officiellement le statut de ville en septembre 1921 et devient en 1922 la capitale de la région autonome de Kabardino-Balkarie. En 1936, elle devient la capitale de la république socialiste soviétique autonome de Kabardino-Balkarie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Naltchik est occupée par l'Allemagne nazie du 28 octobre 1942 au 3 janvier 1943. Elle est libérée par la 37e armée du nord du front transcaucasien de l'Armée rouge et par des partisans. La ville, qui est gravement endommagée, est immédiatement reconstruite. Un combinat de viande rouvre rapidement, les lignes téléphoniques sont rétablies le 15 mars, le théâtre dramatique et l'orchestre philharmonique reprennent leurs activité en juin 1943. Le 8 mars 1944, tous les habitants de nationalité balkare sont déportés par train en Kirghizie et au Kazakhstan sur ordre de Staline, sous l'accusation de collaboration avec l'ennemi. Ils ne seront autorisés à revenir dans la république de Kabardino-Balkariequ'en 1957. La plupart des bâtiments du centre ville datent des années 1960 et 1970. Naltchik devient une station thermale en 1966, mais il existe en centre-ville des rues préservées de maisons individuelles d'avant 1917.

Depuis 1991, elle est la capitale de la république de Kabardino-Balkarie, sujet de la fédération de Russie. Des manifestations éclatent en août 1991 devant le palais des soviets exigeant le retrait de la statue de Lénine, ce qui est fait. Toutefois les manifestations reprennent du 24 septembre au 4 octobre 1992, réclamant la libération du président autoproclamé de la confédération des peuples montagnards du Caucase, Chanibov, dans le contexte de la première guerre de Tchétchénie, alors que tout le pays est en proie à un total délitement économique et politique et que la Tchétchénie s'enfonce dans la sécession. Les mois qui suivent sont tragiques pour la ville, où le chômage frappe la majorité de la population et les entreprises ferment les unes après les autres. Le nouveau président de la république de Kabardino-Balkarie, Valeri Kokov (1941-2005)[1] accueille des milliers de réfugiés tchétchènes en 1995 dans les anciennes maisons de cure et hôtels de la ville.

La résurrection de la ville date de 1997, avec un retour à la stabilité politique, la restauration des bâtiments et des parcs et au fil des mois une amélioration du niveau de vie, malgré le temps d'arrêt de la crise économique d'août 1998. À la fin de l'année 1999, elle est redevenue une station thermale. Un tiers de la ville a le statut de zone de cure et de repos et la circulation automobile y est interdite. Plus de quarante maisons de repos accueillent des touristes et des curistes.

Attaque de Naltchik[modifier | modifier le code]

Le 13 octobre 2005, entre 9 h et 10 h du matin, des actes terroristes commis par des islamistes se réclamant de l'organisation du « Front du Caucase » basé en Tchétchénie, causèrent la mort de 14 civils, de 35 membres des forces de l'ordre, sur neuf cibles, plus trois commissariats. Du côté des terroristes, on compta selon eux 37 morts, mais selon les sources russes, il est fait état de 89 morts et de 36 capturés. Les combats se poursuivirent le 14 octobre.

Article détaillé : Attaque de Naltchik.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1990, la situation démographique de Naltchik s'est détériorée. L'accroissement naturel était de 7,5 pour mille en 1990, avec un taux de natalité de 15,4 pour mille et un taux de mortalité de 7,9 pour mille. La natalité a fortement baissé (7,9 pour mille en 2005) et la mortalité a augmenté (9,1 pour mille), si bien que le solde naturel est faiblement négatif (–1,2 pour mille en 2005).

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1897* 1926* 1939* 1959* 1970* 1979*
4 809 12 893 47 970 87 617 145 690 207 406
1989* 2002* 2010* 2012 2013 2014
234 547 274 974 240 203 239 337 239 098 -


Nationalités[modifier | modifier le code]

Au recensement de 2002, la population de Naltchik se composait de [3] :

  • Kabardes : 42,8 %
  • Russes : 29,8 %
  • Balkars : 14,2 %
  • Autres : 13,2 %

Religion[modifier | modifier le code]

La majorité de la population est soit chrétienne orthodoxe, soit musulmane sunnite. La congrégation catholique des Frères de Saint-Jean s'y est installée récemment.

Culture[modifier | modifier le code]

Établissement thermal à Naltchik

La ville possède un musée de l'histoire et de l'art local, un musée des sciences et techniques, et quatre théâtres :

  • le théâtre d'art dramatique russe
  • le théâtre de verdure, en forme d'amphithéâtre
  • le théâtre kabarde
  • le théâtre balkar.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville possède plusieurs établissements d'enseignement supérieur dont l'université nationale kabardino-balkare Berbekov qui comprend une dizaine de facultés, fondée en 1957.

Transport[modifier | modifier le code]

Naltchik possède un aéroport (code AITA : NAL).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Président de 1992 à 2005.
  2. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 sur », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru
  3. (ru) Population de Kabardino-Balkarie par subdivision administrative et par nationalité aux recensements de 1897, 1926, 1939, 1959, 1970, 1979, 1989 et 2002 sur le site ethno-kavkaz.narod.ru Consulté le 11 octobre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :