Airinė Palšytė

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Airinė Palšytė Portail athlétisme
Airinė Palšytė 2016.jpg
Airinė Palšytė lors des Championnats du monde en salle de Portland en mars 2016.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Nationalité Drapeau : Lituanie Lituanienne
Naissance (25 ans)
Lieu Kaunas
Taille 1,86 m
Poids 62 kg
Entraîneur Tatiana Krasauskiene
Records
2,01 m (NR, 2017)
Palmarès
Universiade 1 1 -
Championnats d'Europe - 1 -
Champ. d'Europe en salle 1 - -
Championnats de Lituanie 11 2 -

Airinė Palšytė (née le à Vilnius) est une athlète lituanienne, spécialiste du saut en hauteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière chez les jeunes[modifier | modifier le code]

Airine Palsyte lors des Championnats du monde 2013

Sa première compétition internationale est le Festival olympique de la jeunesse européenne de 2009 où elle se qualifie pour la finale mais y renonce par la suite pour blessure. Ensuite, elle prend part aux Championnats du monde jeunesse à Bressanone (Italie) où elle termine au pied du podium avec 1,82 m.

En 2010, elle améliore le record national junior à Vilnius avec 1,92 m. Elle est ensuite éliminée en qualifications des Championnats du monde en salle de Doha (1,85 m). Elle égale ce record national junior en plein air le à Budapest où elle se classe deuxième des Championnats d'Europe par équipes derrière Emma Green. et en salle le à Vilnius. Elle devient vice-championne du monde junior à Moncton le . En 2011, elle égale le record national en 1,96 m pour une médaille d'argent à l'Universiade d'été de Shenzhen, devancée aux essais par Brigetta Barrett.

2012 et 2013[modifier | modifier le code]

Aux mondiaux en salle d'Istanbul, elle est la première éliminée avec 1,92 m. Aux Championnats d'Europe d'Helsinki elle se qualifie avec 1,90 m, sa meilleure performance de la saison, avant de finir 9e de la finale (1,89 m) remportée par Ruth Beitia (1,97 m). Aux Jeux olympiques, elle se classe 11e de la finale avec 1,89 m pour sa 1re participation aux Jeux.

Airinė Palšytė remporte la médaille d'argent des championnats d'Europe espoirs de 2013 avec 1,92 m, derrière l'Italienne Alessia Trost (1,98 m). Elle se qualifie quelques semaines plus tard en finale des championnats du monde de Moscou, compétition où elle termine avant dernière en 1,89 m avant d'échouer à 1,93 m[1].

Records nationaux (2014)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison en salle, aux Championnats de Lituanie, elle améliore son propre record national en franchissant la hauteur d'1,97 m. Elle se classe 3e au rang mondial de la saison. Aux mondiaux en salle de Sopot, elle est à nouveau éliminée, échouant à 1,95 m[2].

Palšytė lors du meeting de Doha en mai 2015.

Le 27 juillet, Palsyté établit un record national en franchissant 1,98 m à son 3e essai. Malheureusement, elle ne se classe que 13e des championnats d'Europe de Zurich avec 1,90 m. La semaine suivante, elle remporte le meeting d'Eberstadt en égalant ces 1,98 m dès le 1er essai. Elle échoue ensuite de peu à 2,00 m[3]. Elle clôt sa saison lors du Dagens Nyheter Galan de Stockholm avec 1,94 m derrière la Russe Mariya Kuchina, sous des conditions météorologiques désastreuses.

Entre records et blessures (2015)[modifier | modifier le code]

Airine Palsyté fait sa rentrée au meeting d'Hustopeče où elle se classe 3e avec 1,92 m, derrière Alessia Trost et Ruth Beitia. Trois jours plus tard, elle se rend au meeting de Cottbus où elle égale son propre record de Lituanie avec 1,98 m. Elle est toutefois devancée par la Polonaise Kamila Lićwinko (2,00 m).

Le 20 février lors des Championnats de Lituanie à Klaipéda, Airine améliore son record personnel à 1,99 m avant d'échouer par trois fois à 2,01 m. Fait rare, la barre a été malencontreusement positionée à 1,986 m par les juges. Par conséquent, l'IAAF officialise sa performance à 1,98 m car selon les règles de la Fédération Internationale, « l'erreur ne doit pas dépasser 1 mm »[4],[5].

Airinė Palšytė aux mondiaux en salle 2016.

Deux semaines plus tard, elle échoue au pied du podium des Championnats d'Europe en salle en franchissant 1,94 m, battu aux essais pour la médaille de bronze par la Polonaise Kamila Lićwinko (1,94 m). La Russe Mariya Kuchina remporte le titre (1,97 m), devançant l'Italienne Alessia Trost[6].

Elle remporte le 15 mai 2015 le meeting de Doha, qui est la première étape de la ligue de diamant avec la marque d'1,94 m. Elle se blesse lors du meeting de Birmingham mais reprend rapidement la compétition lors des Universiade à Gwangju où elle remporte la médaille d'or avec un saut à 1,84 m. Elle stoppe ensuite son concours, préférant se préserver. Le 7 août à Palanga, elle devient championne de Lituanie avec 1,95 m, ratant ensuite par trois fois à 1,97 m.

Elle est la 1re éliminée des qualifications des Championnats du monde de Pékin avec 1,89 m, des problèmes de dos l'empêchant de s'exprimer complètement[7]. Elle met ensuite un terme à sa saison.

Saison 2016[modifier | modifier le code]

La Lituanienne ouvre sa saison en salle le 27 janvier 2016 à Cottbus où elle réalise un concours parfait avec toutes ses barres à son 1er essai jusque 1,97 m, meilleure performance mondiale de l'année. Elle échoue de peu à 2,00 m, dans sa tentative de record national.

Le 20 mars 2016, Palsyté échoue au pied du podium des championnats du monde en salle de Portland avec 1,96 m, échouant à 1,99 m[8]. Le 7 juillet, à l'occasion des Championnats d'Europe d'Amsterdam, la Lituanienne devient vice-championne d'Europe ex-aecquo avec la Bulgare Mirela Demireva grâce à saut un à 1,96 m[9]. Elle n'est devancée que par Ruth Beitia (1,98 m)[9].

Airinė Palšytė célébrant son saut à 2,01 m lors de l'Euro Indoor de Belgrade.

Elle se classe 13e de la finale des Jeux olympiques de Rio avec 1,88 m[10].

Barre des 2 mètres et championne d'Europe (2017)[modifier | modifier le code]

Airiné Palsyté ouvre sa saison 2017 le 25 janvier à Cottbus où elle égale la MPMA de Ruth Beitia avec 1,95 m[11].

3 jours plus tard, après avoir approché cette barre depuis 3 saisons, elle franchit pour la 1re fois la barre des 2,00 m à Vilnius et établit à cette occasion un record national, une meilleure performance mondiale de l'année et s'inscrit ainsi parmi les favorites pour le titre européen à Belgrade[12].

Le 4 mars, lors de l'Euro en salle de Belgrade, Palšytė décroche la médaille d'or en battant la championne olympique Ruth Beitia, en effaçant une barre à 2,01 m[13]. Cette superbe performance est une meilleure performance mondiale de l'année ainsi qu'un record national[13]. C'est par ailleurs son 1er titre international majeur[13].

Pour sa première compétition de la saison estivale, lors du Prefontaine Classic de Eugene, la Lituanienne est contrainte d'abandonner après un seul saut à 1,84 m suite à des douleurs dans la jambe[14]. Du fait de cette blessure, la championne d'Europe en salle n'ouvre sa saison estivale que le 20 juillet, à l'occasion des championnats nationaux à Palanga : elle remporte un énième titre avec une modeste performance d'1,85 m[15]. Non-déçue de cette performance, elle déclare avoir réalisé des sauts à 1,90 m pendant ses deux semaines de stage et qu'elle a toujours l'espoir d'une bonne performance aux championnats du monde de Londres[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2009 Championnats du monde jeunesse Bressanone 4e 1,82 m
2010 Championnats d'Europe par équipes Budapest 2e 1,92 m
Championnats du monde juniors Moncton 2e 1,89 m
2011 Championnats d'Europe par équipes Novi Sad 2e 1,89 m
Championnats d'Europe juniors Tallinn 2e 1,91 m
Universiade Shenzhen 2e 1,96 m
2012 Championnats d'Europe Helsinki 9e 1,89 m
Jeux olympiques Londres 11e 1,89 m
2013 Championnats d'Europe par équipes Kaunas 2e 1,88 m
Championnats d'Europe espoirs Tampere 2e 1,92 m
Championnats du monde Moscou 12e 1,89 m
2014 Championnats d'Europe Zurich 13e 1,90 m
2015 Championnats d'Europe en salle Prague 4e 1,94 m
Universiade Gwangju 1re 1,84 m
2016 Championnats du monde en salle Portland 4e 1,96 m
Championnats d'Europe Amsterdam 2e 1,96 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 13e 1,88 m
2017 Championnats d'Europe en salle Belgrade 1re 2,01 m

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Saut en hauteur En plein air 1,98 m (NR) Drapeau : Lituanie Kaunas
Drapeau : Allemagne Eberstadt
27 juillet 2014
24 août 2014
En salle 2,01 m (NR) Drapeau : Serbie Belgrade 4 mars 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « IAAF: High Jump Result | 14th IAAF World Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 13 juin 2016)
  2. « IAAF: High Jump Result | IAAF World Indoor Championships 2014 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 13 juin 2016)
  3. TTEngineer, « Airinė Palšytė 200cm Eberstadt 2014 08 24 (third attempt so close) », (consulté le 13 juin 2016)
  4. « Kuriozai Lietuvos čempionate: teisėjai atėmė rekordą iš A. Palšytės, V. Žūsinaitė finišavo basa », sur DELFI (consulté le 13 juin 2016)
  5. Valdas Valintėlis, « 198,6 cm - still a record! », sur www.facebook.com (consulté le 13 juin 2016).
  6. « Airinė Palšytė - 4 vieta - ne pasaulio pabaiga. Juolab,... | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 13 juin 2016)
  7. « IAAF: High Jump Result | 15th IAAF World Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 13 juin 2016)
  8. « IAAF: High Jump Series Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 29 août 2016)
  9. a et b « Competitions - European Athletics Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 7 juillet 2016)
  10. « IAAF: High Jump Series Result | The XXXI Olympic Games | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 10 septembre 2016)
  11. (de) « Holzdeppe schnuppert an EM-Norm, Lisek überragt », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  12. (lt) DELFI, « VIDEO: Airine Palšyte alistas esimese Balti naiskõrgushüppajana kahe meetri piiri », Sport,‎ (lire en ligne)
  13. a, b et c (en) « Competitions - European Athletics Indoor Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 4 mars 2017)
  14. Robertas Trakys, LLAF, « A. Palšytę „Deimantinės lygos“ varžybose stabdė trauma, pergalę šventė M. Lasickienė », DELFI,‎ (lire en ligne)
  15. a et b Robertas Trakys, LLAF, « Palangoje įspūdingai diską švystelėjęs A. Gudžius atskleidė tikslus pasaulio čempionate », DELFI,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]