Anne-Marie Colchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colchen.

Anne-Marie Colchen
Image illustrative de l’article Anne-Marie Colchen
Anne-Marie Colchen en 1953.
Contexte général
Sport Athlétisme, Basket-ball
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance
Lieu de naissance Le Havre (Seine-Inférieure)
Décès (à 91 ans)
Taille 1,82 m (6 0)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnat du monde de basket-ball 0 0 1
Championnats d'Europe d'athlétisme 1 1 0
Championnat de France de saut en hauteur
Championnat de France de Basket-ball féminin
4/3
Anne-Marie Colchen, 'croquée' en 1946.
Anne-Marie Colchen en équipe de France de basket-ball (janvier 1949).

Anne-Marie Colchen (épouse Maillet), née le au Havre (Seine-Inférieure[N 1]) et morte le , est une athlète et basketteuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1949, l’industriel Roger Belin, grand amateur de sport, embauche Anne-Marie dans son usine en qualité de comptable[1].

Après son retrait de la pratique sportive, elle a également formé beaucoup de jeunes joueurs et joueuses au sein de la commission technique du comité de basket des Bouches-du-Rhône ; elle y a marqué de son empreinte le basket provençal en s'investissant en tant que dirigeante, présidente de la commission des jeunes, de la commission prospective et même vice-présidente du comité en 1985-1986[2]. Elle a également longtemps été arbitre sur la Côte d'Azur[J 1].

Elle meurt le [3]. Ses obsèques ont eu lieu le dans la plus stricte intimité.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Anne-Marie Colchen (n° 7) avec l'équipe de France de basket-ball en 1953.

Dès l'âge de 15 ans, elle s'adonne à l'athlétisme et au basket au sein du même club, l'Association sportive Augustin Normand (ASAN)[N 2],[4]. Sous les couleurs de ce patronage catholique, affilié au Rayon sportif féminin, elle accumule les performances avant que le commissariat aux sports de Vichy n'oblige le RSF à fusionner le avec son homologue masculin, la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France (FGSPF). L'ambiance lui plaît, mais ses coéquipières étant loin d'être à sa hauteur, elle se laisse séduire en 1949 par le CS Château-Thierry, dont l'équipe des juniores vient de remporter le titre de championne de France et a de grandes ambitions. En 1952, elle a le mal du pays et revient au Havre de 1953 à 1956[J 2].

Elle fait partie des membres de la Fédération sportive de France (FSF) sélectionnés pour les Jeux olympiques de Londres en 1948[J 3] et de ceux qui représentent la FSF à ceux de la XVe olympiade à Helsinki en 1952[J 4]. Elle est titrée en saut en hauteur et a également obtenu d’excellentes performances sur les haies et sur divers lancers. Elle compte 63 sélections[3] en équipe de France entre 1946 et 1956. Le , au stade Géo André[5] à Paris, elle porte le record fédéral FSF du lancer de javelot — catégorie senior féminine — à 29,08 m[J 5]. ⁸Le , elle fait ses adieux à l'ASAN après avoir remporté la coupe nationale féminine excellence[J 6]. Elle joue au basket au plus haut niveau jusqu'à la fin des années 1960 au CS Toulon.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Basket-ball[modifier | modifier le code]

En basket, Anne-Marie Colchen est :

Elle est sélectionnée soixante-trois fois[J 7] en équipe de France dés l'âge de 21 ans : première sélection le à Bruxelles (Belgique) contre la Belgique, dernière sélection le à Prague (Tchécoslovaquie) contre l'équipe d'Autriche.

Lors de la finale du championnat de France 1950, elle marque 35 des 50 points de son équipe qui remporte le titre pour un point d’écart (50-49) grâce à son tir du milieu du terrain à une seconde de la fin[1].

Athlétisme[modifier | modifier le code]

Elle est sélectionnée onze fois en équipe de France d'athlétisme, de 1946 à 1955, où elle est :

  • deux fois détentrice du record de France de saut en hauteur, durant plus de 10 années (1,60 m, puis 1,63 m en 1949) ;
  • Médaille d'or championne d'Europe de saut en hauteur en 1946[J 7] ;
  • Médaille d'argent vice-championne d'Europe du relais 4 × 100 m en 1946 (avec Léa Caurla, Claire Brésolles et Monique Drilhon) ;
  • Médaille d'or championne de France de saut en hauteur en 1946, 1948, 1949 et 1950.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Anne-Marie Colchen est :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ancien nom de la Seine-Maritime.
  2. du nom de la gloire locale, l'ingénieur qui a adapté l'hélice à la propulsion des navires et a créé cette association aux alentours de 1918 pour ses ouvriers

Références[modifier | modifier le code]

  • Autres références :
  1. a et b « Anne-Marie Colchen : Une pionnière française, s’en est allée », sur basketretro.com (consulté le 30 janvier 2017)
  2. « Comité départemental des Bouches-du-Rhône de basket-ball : avis de décès », sur comite13basket.fr (consulté le 1er février 2017)
  3. a et b Sylvain Bourdois Chupin, « Une pionnière nous a quittés », ffbb.com, (consulté le 27 janvier 2017)
  4. « A propos de nous : notre histoire », sur wixsite.com (consulté le 30 janvier 2017)
  5. « Records et meilleures performances d'athlétisme FSF : Performances féminines », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n°212, Paris, Fédération sportive de France, (consulté le 7 février 2017)
  6. « Anne-Marie Colchen s’en est allée », sur athle.fr (consulté le 1er février 2017)
  7. « Présidence de la République : Ordre national de la Légion d'honneur », sur france-phaleristique.com (consulté le 22 avril 2009)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]