Chaunté Lowe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lowe.
Chaunté Lowe Portail athlétisme
Chaunte Howard-Lowe Istanbul 2012.jpg
Chaunté Lowe lors des Championnats du monde en salle 2012.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Naissance (32 ans)
Lieu Templeton
Taille 1,75 m
Poids 59 kg
Entraîneur Mario Howe
Records
Actuelle détentrice du record d'Am. du Nord, d'Am. centrale et des Caraïbes du saut en hauteur :

• En plein air : 2,05 m (2010)
• En salle : 2,02 m (2012)

Palmarès
Championnats du monde - 1 -
Champ. du monde en salle 1 - 1
Champ. ibéro-américains 1 - -
Ligue de diamant 1 1 -
Champ. des États-Unis 11 2 1

Chaunté Lowe (née Howard le à Templeton) est une athlète américaine spécialiste du saut en hauteur, vice-championne du monde en 2005 puis championne du monde en salle en 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Étudiante à l'université Georgia Institute of Technology d'Atlanta, Chaunté Howard se distingue durant l'année 2004 en remportant successivement les Championnats NCAA en salle et en plein air. Deuxième des Championnats des États-Unis avec 1,95 m, elle obtient sa qualification pour les Jeux olympiques d'Athènes, compétition dans laquelle elle échoue en qualifications (1,85 m).

Barre des 2 mètres (2005)[modifier | modifier le code]

Chaunté Howard-Lowe au meeting de Berlin en 2008

Elle franchit pour la première fois de sa carrière une barre placée à deux mètres à l'occasion du meeting de Liège, le . Sélectionnée pour les Championnats du monde d'Helsinki grâce à sa deuxième place obtenue durant les Championnats nationaux de Carson, en Californie, elle s'adjuge la médaille d'argent du concours de la hauteur avec un saut à 2,00 m, soit deux centimètres de moins que la championne du monde suédoise Kajsa Bergqvist. Chaunté Howard devient la première sauteuse en hauteur américaine à remporter une médaille lors d'un championnat du monde en plein air, vingt-deux ans après Louise Ritter, troisième des championnats inauguraux de 1983, disputés également à Helsinki.

Auteur de la deuxième meilleure performance de l'année 2005 derrière Kajsa Bergqvist[1], l'Américaine se classe quatrième de la Finale mondiale d'athlétisme de Monaco avec un saut à 1,93 m.

Début 2006, Chaunté Howard devient championne des États-Unis en salle avec une barre à 2,01 m mais ne se classe que huitième des Championnats du monde en salle de Moscou après trois échecs à 1,96 m. Le , à Indianapolis, elle remporte son premier titre national en plein air (2,01 m).

Retour (2008)[modifier | modifier le code]

Chaunté Howard-Lowe lors des Championnats du monde 2009

De retour sur les pistes d'athlétisme en 2008, Chaunté Howard-Lowe remporte les Championnats américains pour la deuxième fois de sa carrière et obtient ainsi sa sélection pour les Jeux olympiques d'été de 2008. À Pékin, l'Américaine se classe sixième de la finale avec un bond à 1,99 m, sa meilleure performance de la saison. En 2009, à Eugene, elle remporte ses troisièmes Championnats des États-Unis après avoir effacé 1,95 m dès son premier essai.

Aux Championnats du monde de Berlin, l'Américaine se qualifie pour la finale mais ne parvient pas à décrocher une nouvelle médaille lors de cette compétition. Elle se classe septième du concours avec 1,96 m.

Une saison derrière Blanka Vlasic (2010)[modifier | modifier le code]

Chaunté Howard-Lowe lors des Championnats du monde en salle 2010

Lors des Championnats du monde en salle de 2010 à Doha, elle se qualifie de justesse pour la finale en réussissant 1,92 m à son dernier essai. Elle décroche finalement une médaille de bronze en finale avec un saut à 1,98 m à son deuxième essai, ce qui représente son record personnel. l'Américaine termine donc 3e du concours derrière Blanka Vlašić et Ruth Beitia.

Le , Chaunté Howard-Lowe efface la barre de 2,04 m lors de la réunion de Cottbus, en Allemagne, établissant le meilleur saut de sa carrière ainsi que la meilleure performance mondiale de l'année. Elle établit également un nouveau record des États-Unis en plein air en améliorant d'un centimètre l'ancienne marque détenue par Louise Ritter depuis l'année 1988[2].

Le 26 juin, l'Américaine décroche son troisième titre national consécutif à Des Moines et améliore d'un centimètre son record personnel et son record des États-Unis avec 2,05 m. Dans la foulée elle s'empare de la 2de place au concours du saut en longueur avec 6,90 m, derrière Brittney Reese[3].

Championne du monde en salle (2012)[modifier | modifier le code]

Chaunté Howard-Lowe lors des Championnats du monde en salle 2012

Elle décroche son deuxième titre national indoor en début de saison 2012, à Albuquerque, et signe à l'occasion un nouveau record des États-Unis avec 2,02 m, améliorant de deux centimètres l'ancienne meilleure marque nationale détenue depuis 1995 par Tisha Waller[4]. Début mars, aux championnats du monde en salle d'Istanbul, l'Américaine est la seule athlète à effacer une barre à 1,98 m. Elle remporte son premier titre mondial, devant Anna Chicherova, Antonietta Di Martino et Ebba Jungmark, médaillées d'argent ex-æquo[5].

Lors de la saison estivale, elle remporte le meeting de Shanghai (1,92 m), d'Oslo (1,97 m), comptant pour la Ligue de diamant. Entre deux, elle se classe 3e du Prefontaine Classic de Eugene, aux États-Unis avec 1,97 m, derrière les Russes Anna Chicherova (2,02 m) et Svetlana Shkolina (2,00 m). Elle remporte ensuite les sélections olympiques américaines avec 2,01 m, son meilleur saut de la saison, la qualifiant pour les Jeux olympiques de Londres. Lowe est vainqueure en juillet du Meeting Areva de Paris (1,97 m) et du British Grand Prix de Londres (2,00 m) faisant d'elle une des candidates potentielles au podium olympique.

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Pour sa seconde finale olympique, Chaunté Lowe est prétendante au podium, tout comme Anna Chicherova et Svetlana Shkolina. Le 11 août, elle franchit lors de cette finale 1,97 m à son 2nd essai, avant d'échouer par trois fois à 2 m[6]. Elle est classée 6e, laissant revenir le titre à Anna Chicherova (2,05 m), la médaille d'argent à sa compatriote Brigetta Barrett (2,03 m) qu'elle avait devancé aux sélections olympiques et Svetlana Shkolina (2,03 m)[6].

En fin de saison, l'Américaine remporte son 1er trophée de la Ligue de diamant.

Second retour (2014)[modifier | modifier le code]

Chaunté Howard-Lowe lors des Championnats du monde 2009

Réalisant sa 3e pause maternité de sa carrière sportive en 2013, Lowe participe aux Championnats des États-Unis où elle se classe 2eavec 1,94 m derrière Inika McPherson (2,00 m) mais celle-ci sera disqualifiée pour dopage. En fin de saison, elle se rend en France pour le DécaNation où elle franchit 1,85 m et prend la 3e place du concours.

Sélectionnée pour la Coupe continentale dans l'équipe des Amériques avec la Lucienne Levern Spencer, Lowe améliore sa meilleure performance de la saison en franchissant 1,97 m à son 1er essai, échouant à 1,99 m[7]. Elle est battue par la Russe Mariya Kuchina (1,99 m)[7].

2015 : saison mitigée[modifier | modifier le code]

Durant la saison en salle, Lowe ne réussi que la performance d'1,88 m à deux reprises. Malgré cela, elle remporte les Championnats des États-Unis avec 1,91 m (SB égalé) sans tout de même atteindre les minimas de qualifications pour les Championnats du monde de Pékin. Finalement, elle est intégrée dans l'équipe américaine pour ses championnats du monde mais termine dernière du tour qualificatif où elle n'arrive pas à franchir 1,80 m.

2016 : retour au meilleur niveau[modifier | modifier le code]

Le 16 janvier, elle franchit 1,92 m à Birmingham et est devancée aux essais par Levern Spencer. Elle continue sur sa lancée en franchissant le 6 février à Albuquerque une barre à 1,95 m : elle est devancée aux essais par Vashti Cunningham[8]. Elle égale cette marque le 28 février en plein air à Austin. Le 13 mars, Lowe se classe troisième des Championnats des États-Unis en salle avec 1,93 m[9].

Elle participe à un heptathlon les 1er et 2 avril à Daytona Beach : elle réalise des records personnels sur 200 m (24 s 72, - 1,8 m/s), sur le 800 m (2 min 35 s 01), le lancer du javelot (17,70 m) et le lancer du poids (9,99 m). Elle réussit 5 133 points pour son 1er heptathlon, performance qui est donc son record personnel[10]. Le record du monde est toujours les 7 291 points de Jackie Joyner-Kersee de 1988[11].

En mai suivant, Chaunté Lowe-Howard participe aux Championnats ibéro-américains à Rio de Janeiro, sur le stade olympique accueillant les Jeux olympiques l'été suivant. Alignée sur le saut en hauteur, l'Américaine remporte la médaille d'or avec un saut à 1,96 m, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année[12],[13]. Le lendemain, Lowe s'aligne également sur l'épreuve de l'heptathlon[14] et réalise lors de la 1re journée 13 s 96 (SB) sur le 100 m haies, 1,93 m en hauteur, 9,44 m au lancer du poids ainsi qu'un record personnel sur 200 m (24 s 47)[15].

Le 28 mai 2016, l'Américaine participe au Prefontaine Classic de Eugene où elle franchit dès son 1er essai 1,95 m, confirmant ainsi sa grande régularité[16]. Elle signe le 11 juin suivant sa 6e victoire consécutive en s'imposant à Kingston avec 1,93 m[17]. Le 2 juillet, Lowe obtient officiellement sa qualification pour les Jeux olympiques de Rio en remportant les Sélections olympiques américaines avec un saut à 2,01 m à son 2nd essai, son meilleur résultat depuis 2012 et améliore par la même occasion la meilleure performance mondiale de l'année (1,99 m par Kamila Lićwinko)[18].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Peu après les championnats du monde d'Helsinki, Chaunté Lowe se marie au triple-sauteur Mario Howe. Ensemble, ils ont deux filles : Jasmine (née en 2007) et Aurora (née en 2011)[19] et un garçon né en 2013[19].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2005 Championnats du monde Helsinki 2e 2,00 m
Finale mondiale Monaco 4e 1,93 m
2006 Championnats du monde en salle Moscou 8e 1,94 m
2008 Jeux olympiques Pékin 6e 1,99 m
Finale mondiale Stuttgart 5e 1,97 m
2009 Championnats du monde Berlin 7e 1,96 m
Finale mondiale Thessalonique 4e 1,97 m
2010 Championnats du monde en salle Doha 3e 1,98 m
Ligue de diamant 2e détails
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1re 1,98 m
Jeux olympiques Londres 6e 1,97 m
Ligue de diamant 1re détails
2014 DécaNation Angers 3e 1,85 m
Coupe continentale Marrakech 2e 1,97 m
2016 Championnats ibéro-américains Rio de Janeiro 1re 1,96 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro
Ligue de diamant 3e détails

National[modifier | modifier le code]

En plein air
Championnat Place Marque Lieu Date
USA 2004 2e 1,95 m Sacramento
USA 2005 2e 1,90 m Carson
USA 2006 1re 2,01 m Indianapolis
USA 2008 1er 1,97 m Eugene
USA 2009 1re 1,95 m Eugene
USA 2010 1re 2,05 m Des Moines
USA 2012 1re 2,01 m Eugene
USA 2014 1re 1,94 m Sacramento
USA 2015 1re 1,91 m Eugene
USA 2016 1re 2,01 m Eugene
En salle
Championnat Place Marque Lieu Date
USA 2006 1re 1,95 m Boston
USA 2012 1re 2,02 m Albuquerque
USA 2015 1re 1,88 m Aubière
USA 2016 3e 1,93 m Portland
Chaunté Howard-Lowe au meeting de Karlsruhe en 2010
  • Championnats NCAA : vainqueur du saut en hauteur en 2004 et 2005 (plein air et salle)

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
200 m 24 s 47 Drapeau : Brésil Rio de Janeiro 15 mai 2016
Saut en hauteur En plein air 2,05 m AR Drapeau : États-Unis Des Moines 26 juin 2010
En salle 2,02 m AR Drapeau : États-Unis Albuquerque 26 février 2012
Saut en longueur En plein air 6,90 m Drapeau : États-Unis Des Moines 26 juin 2010
En salle 6,39 m Drapeau : États-Unis Albuquerque 26 février 2012
Heptathlon 5 133 pts Drapeau : États-Unis Daytona Beach 2 avril 2016

Meilleures performances de l'année[modifier | modifier le code]

Saut en hauteur
Année Marque Date Lieu Rang[20]
2001 1,84 m Drapeau : États-Unis Raleigh
2002 1,87 m Drapeau : États-Unis Raleigh 64e
2003 1,89 m
Drapeau : États-Unis Philadelphie
Drapeau : États-Unis Palo Alto
68e
2004 1,98 m Drapeau : États-Unis Provo 10e
2005 2,00 m

Drapeau : Belgique Liège
Drapeau : Belgique Heusden-Zolder
Drapeau : Finlande Helsinki
2e
2006 2,01 m Drapeau : États-Unis Indianapolis 5e
2007
2008 2,00 m
Drapeau : Italie Rieti
Drapeau : Croatie Zagreb
7e
2009 1,98 m

Drapeau : États-Unis Athens
Drapeau : Norvège Oslo
Drapeau : Suisse Zürich
8e
2010 2,05 m Drapeau : États-Unis Des Moines 1re
2011
2012 2,02 m (i) Drapeau : États-Unis Albuquerque 5e
2013
2014 1,97 m Drapeau : Maroc Marrakech 9e
2015 1,91 m
Drapeau : États-Unis New York
Drapeau : États-Unis Eugene
35e
2016 2,01 m Drapeau : États-Unis Eugene 1re

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Meilleures performances mondiales de l'année 2005, apulanta.fi, consulté le 6 mars 2010
  2. (en) American record a new highwater mark for Lowe, universalsports.com, mis en ligne le 30 mai 2010
  3. (en) Chaunte Howard Lowe wins third U.S. high jump title, Los Angeles Times, 26 juin 2010
  4. (en)Kirby Lee, « Lowe improves US record to 2.02m, four world leads in Albuquerque - USA Indoor champs, day 2 », sur iaaf.org,‎ (consulté le 27 février 2012)
  5. (en)Bob Ramsak, « Istanbul 2012 : Women's High Jump - Final », sur iaaf.org,‎ (consulté le 18 mars 2012)
  6. a et b « IAAF: High Jump Series Result | The XXX Olympic Games | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2016)
  7. a et b « IAAF: High Jump Series Result | 2nd IAAF Continental Cup 2014 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2016)
  8. « IAAF: Payne clears 4.88m in Albuquerque – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2016)
  9. « IAAF: Teenage star Cunningham flies high at US Indoor Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2016)
  10. « Profile of Chaunte LOWE | All-Athletics.com », sur www.all-athletics.com (consulté le 16 mai 2016)
  11. « IAAF Moscow », sur iaaf-ebooks.s3.amazonaws.com (consulté le 16 mai 2016)
  12. « Raquel Álvarez inaugura el medallero español | WangConnection », sur www.wangconnection.com (consulté le 14 mai 2016)
  13. (es) « Estadio olímpico de atletismo una prueba más para Río de Janeiro - CDN », sur CDN (consulté le 16 mai 2016)
  14. « chaunte on Twitter », sur Twitter (consulté le 16 mai 2016)
  15. « chaunte on Twitter », sur Twitter (consulté le 16 mai 2016)
  16. « Levern retains DL lead with second place at Prefontaine Classic Diamond League », sur St. Lucia News Online (consulté le 12 juin 2016)
  17. « Meet Results », sur racersgrandprix.com (consulté le 12 juin 2016)
  18. « IAAF: Six world leads on third day of US Olympic Trials| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 juillet 2016)
  19. a et b (en) « Chaunte Lowe, biography », sur usatf.org
  20. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :