Iolanda Balaș

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balas.
Iolanda Balaș Portail athlétisme
Iolanda Balaș 1967.jpg
Iolanda Balaș en 1967.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 1952–1967
Nationalité Drapeau : Roumanie Roumaine
Naissance
Lieu Timișoara, Actual Timis county CoA.png Timiș
Décès (à 79 ans)
Lieu Bucarest
Taille 1,85 m
Records
Ancienne détentrice du record du monde du saut en hauteur
Distinctions
Élue au Temple de la renommée de l'IAAF en 2012
Palmarès
Jeux olympiques 2 - -
Championnats d'Europe 2 1 -

Iolanda Balaș épouse Sőtér (en hongrois, Jolán Balázs), née le 12 décembre 1936 à Timișoara et morte le 11 mars 2016 à Bucarest[1], est une athlète roumaine issue de la minorité hongroise, spécialiste du saut en hauteur. Elle a remporté deux titres olympiques et a amélioré à quatorze reprises le record du monde de la discipline. Elle a été la première Roumaine à remporter une médaille d'or olympique en 1960. Elle a porté le record du monde de 1,75 m à 1,91 m, un record qui allait durer dix ans. Elle a été invaincue pendant 140 compétitions consécutives. Retirée des compétitions en raison d'une rupture du tendon d'Achille en 1967, elle a présidé la Fédération roumaine d'athlétisme de 1988 à 2002.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Balaș a dominé pendant une décennie la scène internationale du saut en hauteur. Entre 1957 et 1967, elle a remporté 150 concours de suite[2] et amélioré 14 fois le record du monde 1,74 m à 1,91 m.

Elle est la seule athlète à avoir défendu avec succès son titre olympique de saut en hauteur. Aux Jeux olympiques d'été de 1960 de Rome, elle a battu sa dauphine, la Polonaise Jarosława Jóźwiakowska de 14 cm. Quatre ans plus tard, à Tokyo, elle devançait Michele Brown-Mason de 10 cm.

Elle a également connu le succès lors des championnats d'Europe. Si en 1954 à Berne, elle dut se contenter de l'argent, elle remporta le titre lors des deux éditions suivantes.

Ce n'est qu'avec la technique du Fosbury-flop que les autres athlètes arrivèrent au même niveau que Balaș. Le 4 septembre 1971, Ilona Gusenbauer sauta 1,92 m battant le record détenu depuis dix ans par Iolanda Balaș.

Elle est élue au Temple de la renommée de l'IAAF en octobre 2012[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Performance
1954 Championnats d'Europe Berne 2e 1,65 m
1956 Jeux olympiques Melbourne 5e 1,67 m
1958 Championnats d'Europe Stockholm 1re 1,77 m
1960 Jeux olympiques Rome 1re 1,85 m
1962 Championnats d'Europe Belgrade 1re 1,83 m
1964 Jeux olympiques Tokyo 1re 1,90 m

Records du monde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Iolanda Balas est morte », sur lequipe.fr, 11 mars 2016
  2. (en) Mazdon S. J. : "Iolanda Balas - 150 Wins In a Row", Track Stats, vol. 29, n° 4, décembre 1991
  3. (en) IAAF, « High Jump legends Balas and Kostadinova to be inducted into the IAAF Hall of Fame », sur iaaf.org,‎ (consulté le 13 octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]