Marc Large

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marc Large, né le à Roanne (Loire), est un dessinateur de presse, de bande dessinée, illustrateur et écrivain français.

Dessin d'humour et d'actualité[modifier | modifier le code]

Marc Large dessine ou a dessiné pour Charlie-Hebdo[1], Siné Hebdo, Vigousse, Sud Ouest, Rue89, Kamikaze, Bakchich, Zélium, Psikopat, Causette, Siné Mensuel, Fluide Glacial, etc.

Durant quelques années, il dessine aussi en direct sur Alegria (chaîne de Canalsat), un exercice qu'il poursuit pour des congrès, conférences et séminaires.

En 2007, il réalise des illustrations pour des causes défendues par Renaud.

En 2005 et 2008, il illustre deux bandes dessinées dont Brèves du Sud-Ouest.

En 2009, Marc Large collabore à l'ouvrage collectif Le petit Alévêque illustré et dessine pour Nicolas Traparic dans l'ouvrage Renaud des Gavroches.

En 2010, il dessine chaque semaine pour la presse, dans Siné Hebdo, Vigousse, Bakchich, Sud Ouest, Rue89, La Mèche et dans le mensuel Kamikaze.

Il publie aussi un livre intitulé Dessins Mal élevés aux Éditions La Lauze. Un recueil de dessins de presse sur des textes de Siné, Denis Robert, Didier Porte, Étienne Liebig, Noël Godin et Christophe Alévêque. Une suite est éditée en 2012, avec Le dernier dessin où l'on cause, sur des textes de Étienne Liebig, Hénin Liétard et Christophe Salengro.

De 2011 à 2014, avec la mairie de Dax et l'association Satirailleurs, il organise le festival Satiradax[2].

En 2013, Marc Large et Christophe Alévêque réalisent le livre J'aime pas la crise aux Éditions Hoëbeke.

En mars 2013, il reçoit le trophée du meilleur dessin professionnel lors du 20e Presse Citron de l’École Estienne[3].

En septembre 2013, il devient le dessinateur quotidien du journal Sud Ouest, avec Urbs[4].

En 2015, Marc Large participe au film Renaud, on t'a dans la peau ! de Didier Varrod et Nicolas Maupied[5]. Il réalise plus d'une centaine de dessins qui illustrent des séquences du documentaire qui paraîtra le 11 mai 2015, sur France 3, en prime time[6]. Un succès d'audience avec près de 2,8 millions de téléspectateurs et plus de 11 % de parts de marché, signant là la meilleure performance sur la case depuis le début de l'année 2015.

Entre juin et novembre 2015, il dessine pour Charlie Hebdo.

En 2017, il réalise le livre On n'est pas sérieux quand on a 2017 ans avec Guillaume Meurice[7].

Dessin réaliste et littérature[modifier | modifier le code]

Marc Large est également auteur de dessins réalistes et d'aquarelles pour des carnets de voyages, dont Pyrénées sauvages, Landes secrètes ou Euskadi sacré.

Il anime des émissions consacrées à la nature et réalise des storyboards pour le cinéma, dont le film Sextine avec Jean-Pierre Castaldi, Fabrice Éboué et Christian Décamps du groupe de rock progressif Ange.

En 2008, il publie le roman Xan de l'Ours, la légende de l'homme sauvage, une histoire composée de faits réels et de légendes basques. Renaud en signe la préface.

Parallèlement, avec Peio Serbielle et le cinéaste Patrice de Villemandy, il réalise le film Xan naiz ni, Voyage en Terres Sauvages, une fresque de paysages fantastiques et d'animaux sauvages filmés au Pays basque, dans une partie du Béarn et des Landes. Les commentaires sont extraits du roman Xan de l'Ours et la bande originale est tirée de l'album Naiz[8].

En 2009, sur un texte de Nicolas Traparic, il illustre le livre Renaud des Gavroches. Cet ouvrage fait aussi l'objet d'un documentaire de 26 minutes réalisé par Gregori Martin, Matthieu Besnard et Christophe Bonnard, avec Christophe Alévêque et Muriel Huster[9].

En 2010, il participe au livre collectif Paroles d'écolos avec Fred Vargas, Yves Frémion, Christian Laborde, Éric Petetin, etc.

En 2016, il signe la préface du livre et de l'album Les Hurlements d'Léo chantent Mano Solo[10].

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Carnet de voyage[modifier | modifier le code]

Bande dessinée et illustration[modifier | modifier le code]

Roman et ouvrage historique[modifier | modifier le code]

  • Les premiers hommes du Sud-Ouest, Préhistoire dans le Pays basque, le Béarn, les Landes, Éditions Cairn, préface de Jacques Blot (archéologue), 2006.
  • Xan de l'Ours, la légende de l'homme sauvage, préface de Renaud, Éditions Cairn, 2008[16].
  • Histoire des bateliers et regard sur le Courant d'Huchet (Collectif), Éditions Association des bateliers du Courant d'Huchet, 2008.
  • Paroles d'écolos (Collectif), éditions Astobelarra / Le Grand Chardon, avec Fred Vargas, Yves Frémion, Christian Laborde, Éric Petetin, etc., 2010[17].

Dessin de presse[modifier | modifier le code]

  • Traces d'humOurs (Collectif), éditions Klundoeil, avec Pascal Simon, Bodard, Lerouge, Pichon, Biz, Goulesque, Moine, Gibo, Jiho, Deligne, M'ric, Gab, 2008.
  • Le petit Alévêque illustré (Collectif), éditions Chiflet et Cie textes de Christophe Alévêque, illustrations d'Aurel, Carali, Dobritz, Faujour, Gab, Large, Lindingre, Pakman, Sergio et Siné, 2009.
  • Bêtes de pouvoir (Collectif), éditions Nouveau Monde, textes de Guillaume Doizy et Jacky Houdré, 2010.
  • Dessins mal élevés, Éditions La Lauze. Dessins de Marc Large, textes de Siné, Denis Robert, Didier Porte, Étienne Liebig, Noël Godin et Christophe Alévêque, 2010.
  • L'almanach 2011 du dessin de presse et de la caricature (Collectif), de FECO France, Pat à Pan éditions. 2011.
  • L'almanach 2012 du dessin de presse et de la caricature (Collectif), de FECO France, Pat à Pan éditions. 2012.
  • Présidents, poil aux dents ! : 150 ans de caricatures présidentielles (Collectif), Flammarion, textes de Didier Porte et Guillaume Doizy, 2012.
  • Le dernier dessin où l'on cause, Éditions La Lauze, dessins de presse de Marc Large, textes d'Étienne Liebig, postface de Hénin Liétard, quatrième de couverture de Christophe Salengro, 2012.
  • L'humour contre l'exclusion (Collectif), Éditions Hugo, 2012.
  • On n'est pas sérieux quand on a 2017 ans, Éditions Un point c'est tout !, dessins de Marc Large, textes de Guillaume Meurice. 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Annuaire Aquitain des professionnels de la bande dessinée, Image et bande dessinée, 2002.
  • Bande dessinée en Aquitaine, le guide, Arpel, 2004.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]