Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel
Pays France
Localisation Saint-Just-le-Martel
Site web http://www.st-just-humour.fr

Le 26e salon s'est tenu du 29 septembre au 7 octobre 2007.
Affiche du 27e salon.

Le Salon international du dessin de presse et d'humour (de son nom complet Salon international de la Caricature, du Dessin de presse et d'humour depuis l'édition de 2004) se tient tous les ans à Saint-Just-le-Martel (Haute-Vienne). Il est consacré, comme son nom l'indique, au dessin de presse, à la caricature, au dessin humoristique.

Le premier salon s'est tenu du 1er au . Le créateur est Gérard Vandenbroucke, ancien maire de Saint-Just-le-Martel.

Initialement installé dans un chapiteau mobile, le salon se tient depuis 2011 (pour la 30e édition) dans un centre construit spécialement, dénommé Espace Loup (du nom d'un des premiers dessinateurs qui est venu au salon).

Historique[modifier | modifier le code]

En 2015, après l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo, Maryse Wolinski fait don au salon du contenu du bureau de son mari assassiné Georges Wolinski. Le bureau est intégralement reconstitué et installé à Saint-Just[1]. Deux ans plus tard, une place Georges-Wolinski est inaugurée à proximité[2].

En , la grande salle de l'Espace Loup accueille une cérémonie d'hommage au fondateur du salon, Gérard Vandenbroucke, tout juste disparu[3], à laquelle participe de nombreux dessinateurs, ainsi que l'ancien président de la République François Hollande[4].

Le , le ministre de la Culture Franck Riester annonce vouloir créer en France une « maison du dessin de presse et du dessin satirique », conformément au vœu de Georges Wolinski, et charge le président du Centre national du livre de remettre ses propositions pour le mois de mai[5]. Largement perçue par la presse et les acteurs politiques limousins comme l'expression d'une méconnaissance de l'antériorité et de l'expérience du site de Saint-Just-le-Martel dans le domaine, cette annonce provoque la réaction de plusieurs responsables, alors que la ville de Bordeaux se porte candidate à l'accueil de la future maison[6],[7],[8]. En septembre 2020, la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot fait part de son soutien à la candidature de Saint-Just-le-Martel, tandis que le nouveau maire de Bordeaux Pierre Hurmic reconnaît que la localité est « plus pertinente » que la préfecture régionale[9]. Peu après, la Région Nouvelle-Aquitaine s'engage dans le projet, qui concerne désormais à la fois Saint-Just et la ville de Limoges, où un bâtiment industriel est pressenti pour accueillir un musée de la caricature[10].

En 2021, après le retrait de Bordeaux et de Strasbourg, les sites de Paris et Limoges-Saint-Just demeurent en lice pour accueillir une « maison européenne du dessin de presse »[11]. En janvier 2022, Emmanuel Macron annonce finalement que c'est le site parisien qui est désigné, l'option limousine s'avérant plus coûteuse et symboliquement moins pertinente selon les critères choisis. Cet arbitrage suscite la désapprobation des élus locaux de Haute-Vienne et de l'équipe du centre de Saint-Just[12],[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Grand prix de l'humour tendre[modifier | modifier le code]

Prix du jeune Talent[modifier | modifier le code]

  • 2005 : MRIC
  • 2006 : Pat Lentin, caricaturiste

Grand prix de l'humour vache[modifier | modifier le code]

Prix Gérard Vandenbroucke[modifier | modifier le code]

2019 : Pierre Ballouhey

Prix du public[modifier | modifier le code]

Prix de la fidélité[modifier | modifier le code]

Prix spécial[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Jepida

Prix Nature et gourmandise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le bureau de Wolinski reconstitué à Saint-Just-le-Martel », sur Le Populaire du Centre, (consulté le ).
  2. Alexandra Filliot, « Une place Georges Wolinski pour Saint-Just-le-Martel », sur France 3, (consulté le ).
  3. Annaïck Demars, « Saint-Just-le-Martel et les dessinateurs de presse pleurent la mort de Gérard Vandenbroucke », sur France 3, (consulté le ).
  4. Pascal Coussy, « Dernier hommage à Gérard Vandenbroucke à Saint-Just-le-Martel », sur France 3, (consulté le ).
  5. « Franck Riester, ministre de la Culture, annonce la création d’une maison du dessin de presse et du dessin satirique », sur culture.gouv.fr, (consulté le ).
  6. Jean-Paul Sportiello, « Le ministre de la Culture souhaite la création d’une maison du dessin de presse qui existe déjà... à Saint-Just-le-Martel ! », sur Le Populaire du Centre, (consulté le ).
  7. Pierre Dumas, « Bordeaux est candidate pour accueillir... La Maison du dessin de presse qui existe déjà à Saint-Just-le-Martel ! », sur Le Populaire du Centre, (consulté le ).
  8. Isabelle Rio, « Colère et incompréhension du centre de dessin de presse à St-Just-le-Martel », sur France 3, (consulté le ).
  9. Alain Ginestet, « Le futur "musée de la caricature" sera "probablement installé à Saint-Just-le-Martel", selon Roselyne Bachelot », sur France Bleu Limousin, (consulté le ).
  10. Thomas Vinclair, « Limoges : la région propose de mettre à disposition un de ses bâtiments pour le futur musée de la caricature », sur France Bleu Limousin, (consulté le ).
  11. Thomas Milon, « Limoges toujours en lice pour la maison du dessin de presse », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  12. Cédric Pietralunga, « Macron choisit Paris pour accueillir la Maison du dessin de presse », sur Le Monde, (consulté le ).
  13. Jean-Pierre Gourvest, « «C’est une trahison !» : Saint-Just ne digère pas l’installation de la «maison du dessin de presse» à Paris », sur Le Parisien, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]