Carali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carali
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Fratrie
Conjoint
Enfants
Autres informations
A travaillé pour

Paul Karali, dit Carali, est un auteur de bande dessinée né le à Héliopolis (Égypte).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il émigre à 15 ans au Liban où il rencontre Gudule (Anne Liger-Belair, dite) qui devient sa compagne. Il arrive à Paris en 1970[1]. Il fait des jeux pour Pif Gadget puis dessine pour différents journaux (Hara-Kiri[1], Pilote, l'Écho des savanes[1], Charlie mensuel[1], Fluide glacial, Charlie Hebdo).

Il fonde Le Petit Psikopat en 1982 qui devient Psikopat plus tard[Quand ?][1], ainsi que les éditions du Zébu en 1989[1] qui publient le Psikopat et les albums des auteurs du journal. Ses travaux parus dans le journal sont collectés en albums[1].

De 1984 à 1986, il dessine également dans le magazine d'informatique Hebdogiciel (illustrations, virgules et manchettes des programmes des numéros 78 au 168), puis dans Micro News. Il a également collaboré au journal l'Idiot international, hebdomadaire satirique fondé par Jean-Paul Sartre, sous la direction de Jean-Edern Hallier.

En 1999 il fonde le groupe musical Copains comme cochons avec Lerouge.

En 2019, Carali publie le dernier numéro de Psikopat[2].

Famille et entourage[modifier | modifier le code]

Carali est membre de la famille Karali. Il est le (petit) frère d'Édouard Karali, dit Édika, et le père d'Olivier Carali alias Olivier Ka et de Mélanie Carali alias Mélaka. Son fils aîné, Frédéric, tient une boutique consacrée au cinéma : La Bande des Cinés.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Amateur d'humour absurde (docteur Tutut, par exemple), il s'empare sans complexes des sujets « adultes » et son travail s'apparente aux auteurs underground américains tels que Robert Crumb et Gilbert Shelton (deux auteurs dont il devient un des éditeurs français). Plus tard, il s'intéresse au récit, avec Les contes d'un conteur et même à l'autobiographie (Monsieur Paulot). Ses dessins, en noir et blanc, sont pour l'essentiel réalisés à l'encre de Chine.[réf. nécessaire]

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Tome 1, éditions Albin Michel, 1981 (ISBN 2-226-01343-1)
  2. Tome 2, Éditions du Zébu, 1998[3], (ISBN 2-908806-25-8)
  3. Tome 3, La Boîte à Bulles, 2008 (ISBN 978-2-84953-062-7)
  • Le Docteur Tutut :
    • Les Histoires du Docteur Tutut, éditions du Square, 1979
    • Docteur Tutut est un cas, Calva, 1983
    • Docteur Tutut est rassurant, éditions du Zébu, 1999
  • Monsieur Paulot
  1. Les Vacances de Monsieur Paulot, éditions du Zébu, 2002[4]
  2. La Poule à Paulot, éditions du Zébu, 2002
  3. Mutinerie à la ferme, La Boîte à Bulles, 2006
  4. Y a comme un souci !, Psikopat, 2016
  • Absurdicus : 2 tomes, éditions du Zébu, 2016
  • Kolossale rigolade : 7 tomes, 2011 à 2018
  • Odeur de brûlé, 2 tomes, Psikopat, 2015 à 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) « Carali », sur Lambiek comiclopedia.
  2. « Carali ferme sa petite entreprise : le Psikopat se saborde… », sur BDZoom.com (consulté le 9 janvier 2020)
  3. Laurent Mélikian, « Relevé de conteur », BoDoï, no 19,‎ , p. 10.
  4. Olivier Maltret, « Psiképatant », BoDoï, no 52,‎ , p. 16.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]