Massacres et attentats pendant l'insurrection de Boko Haram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

De nombreux massacres sont commis pendant l'insurrection de Boko Haram. Ils causent la morts de plusieurs milliers de personnes, en majorité des civils.

Depuis 2009, le conflit a fait au moins 13 000 morts. L'armée nigériane est notamment accusée par Amnesty International de crimes de guerre et Boko Haram de crimes contre l'humanité[1]. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont pris la fuite pour échapper à la prise de contrôle de Boko Haram[2].

Exactions commises par l'armée nigériane[modifier | modifier le code]

Membres présumés de Boko Haram exécutés sommairement par égorgement par des militaires de l'armée nigériane en 2014.

Le 15 octobre 2013, Amnesty International affirme que des centaines de prisonniers islamistes de Boko Haram, ou des personnes suspectées d'avoir des liens avec eux, ont été exécutés dans les prisons nigérianes dans les six premiers mois de l'année 2013, principalement à la caserne de Giwa, à Maiduguri et aux centres de détention Sector Alpha et Presidential Lodge, à Damaturu. Selon le témoignage d'un haut gradé de l'armée nigériane, plus de 950 prisonniers sont morts dans les six premiers mois de l'année 2013. L'Association a relevé des exécutions par balles et par étouffements, d'autres ont succombé à leurs blessures après avoir été torturés, d'autres encore sont morts de faim[3],[4],[5],[6]. Ces exactions se poursuivent et selon des habitants de Maiduguri, le cimetière de la ville est gardé par l'armée et chaque jour des camions amènent des corps d'hommes exécutés par les militaires[7]. Le 31 mars 2014, Amnesty International déclare que ces exactions se poursuivent et que près de 150 détenus de Giwa sont morts en prison depuis janvier et que leurs corps ont été conduits par l'armée à la morgue de l’hôpital spécialisé de l'État[8].

Article détaillé : Bataille de Giwa.

Le , la caserne de Giwa, à Maiduguri, est attaquée par Boko Haram qui libère plusieurs centaines de détenus. Selon Amnesty International, de nombreux prisonniers évadés sont repris par les militaires après la bataille et plus de 600 d'entre eux sont exécutés dans divers quartiers de la ville[8].

Selon Florent Geel, responsable du bureau Afrique de la FIDH, au cours des années 2013 et 2014, l'armée et les milices nigérianes arrêtent 4 500 à 5 000 personnes à Maiduguri, qui sont par la suite portées disparues[9].

Le , Amnesty International affirme dans un nouveau rapport que 20 000 hommes et jeunes garçons ont été arrêtés par l'armée nigériane lors d'opérations contre Boko Haram. Parmi ces derniers, plus 7 000 sont morts en détention depuis mars 2011, victimes de tortures, de maladies, de fumigations, de faim ou de soif. De plus 1 200 personnes ont été tuées par l'armée depuis février 2012, « dans des conditions contraires à la légalité »[10].

Amnesty International affirme par la suite qu'au moins 149 autres personnes sont mortes dans le centre de détention militaire de Giwa entre janvier et mai 2016, dont 12 enfants presque tous âgés de moins de 5 ans. Le 12 février 2016, les autorités nigérianes annoncent la libération de 275 détenus de Giwa, dont 50 enfants mais en mars, ce centre compte encore 1 200 prisonniers, dont 120 enfants[11],[12],[13],[14].

Exactions commises par l'armée camerounaise[modifier | modifier le code]

Selon Amnesty International, l'armée et les services de renseignement camerounais ont largement pratiquée la torture dans 20 sites de l'extrême-nord du pays[15],[16],[17]. Plusieurs détenus y trouvent la mort ; Ilaria Allegrozzi, l'auteure du rapport de juillet 2017, indique que : « sur les 101 victimes interrogées, 32 déclarent avoir vu des individus mourir des suites des actes de torture qui leur avaient été infligés »[16]. Vingt-quatre méthodes de torture différentes ont été recensées par l'ONG[16]. Selon RFI : « Certains ont été suspendus mains et jambes attachées dans le dos, frappés avec toutes sortes d'objets, soumis à des simulacres de noyade, contraints de dormir dans les toilettes ou de boire de l'urine »[17]. Selon Ilaria Allegrozzi, la majorité des détenus sont des hommes âgés de 18 à 45 ans, mais la torture de femmes d'enfants et de handicapés est également signalée : « Ce ne sont pas des combattants arrêtés les armes à la main, mais ce sont pour l’essentiel des personnes qui ont eu la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, interpellées sans mandat officiel, ciblées parce qu’elles sont originaires du nord du Cameroun, musulmanes, d’ethnie Kanouri, réfugiées ou faisant des affaires au Nigeria »[16]. Elle indique aussi que beaucoup ont été « dénoncés par des voisins qui cherchaient à régler des contentieux personnels »[16]. Au moins 130 hommes et jeunes garçons raflés dans les villages de Madame et de Double, le 28 décembre 2014, sont toujours portés disparus en juillet 2017[16]. En novembre 2016, trois lycéens sont condamnés à 10 ans de prison, simplement pour avoir partagé par SMS une blague sur Boko Haram[18].

Exactions commises par Boko Haram[modifier | modifier le code]

De leur côté, les djihadistes de Boko Haram commettent de nombreux massacres, principalement contre des civils des villages où sont constituées des milices d'autodéfense, les élèves et les professeurs d'établissements scolaires et les chrétiens. En 2013, Bertrand Monnet, directeur de la chaire Management des risques criminels de l'EDHEC déclare :

« Il faut savoir qu'à côté de Boko Haram, AQMI, le MUJAO ou Ansar Eddine sont des agneaux. Les terroristes de Boko Haram sont des barbares : ils tuent des centaines de personnes toute l'année, mitraillent des églises, lancent des grenades pendant les offices et font des raids dans les villages chrétiens qu'ils transforment en Oradour-sur-Glane. Ce qui déclenche d'ailleurs des représailles contre des musulmans[19]. »

Le , Amnesty International qualifie les exactions commises par Boko Haram de crimes contre l'humanité[20].

Le , Human Rights Watch déclare avoir comptabilisé 95 attaques commises Boko Haram lors des six premiers mois de l'année 2014, elles ont causé la mort d'au moins 2 053 civils, dont 1 446 dans l'État de Borno[21].

Le nom officiel de Boko Haram est « Jamāʿat ʾahl al-sunnah li-l-Daʿwah wa-al-Jihād » qui signifie en arabe « Peuple engagé dans la propagation de l'enseignement du prophète Mahomet et du jihad ». Dans sa définition abrégée en haoussa, « Boko Haram » signifie « L'éducation occidentale est un péché »[22]. Boko Haram cible donc particulièrement les lycées et les écoles où est dispensé un enseignement jugé trop occidental par les islamistes. À plusieurs reprises, ces derniers attaquent des établissements scolaires, massacrant professeurs et lycéens comme à Mamudo, Gujba ou Buni Yadi. Si les lycéennes ne sont pas tuées, elles sont souvent enlevées pour être mariées de force à des djihadistes, une vingtaine sont ainsi enlevées le , lors du massacre de Konduga. Le rapt le plus important a lieu le 14 avril à Chibok, 276 lycéennes âgées de 12 à 17 ans sont capturées par des islamistes qui effectuent un raid sur la ville (53 d'entre elles parviennent à s'échapper dans les trois semaines qui suivent selon la police nigériane)[23],[24],[25],[26],[27]. Le 5 mai, le rapt des lycéennes de Chibok est revendiqué par Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram qui déclare : « J'ai enlevé les filles. Je vais les vendre sur le marché, au nom d'Allah. [...] J'ai dit que l'éducation occidentale devait cesser. Les filles, vous devez quitter (l'école) et vous marier »[28].

Selon le gouverneur de l'État de Borno, 176 enseignants ont été assassinés et 900 écoles ont été détruites par Boko Haram de 2011 à [29]. Selon Human Rights Watch, de 2009 à 2015, 910 écoles ont été détruites, 1 500 ont dû fermer, 611 enseignants ont été assassinés, 19 000 autres se sont enfuis, des centaines d'élèves ont été enlevés et près d'un millions d'enfants ont été privés d'enseignement[30].

L'année 2015 est la plus meurtrière. L'ONG britannique Action on Armed Violence (AOAV, Action contre la violence armée) recense 84 attaques commises par Boko Haram au Nigeria pendant l'année 2015, qui ont causé la mort de 3 048 personnes, dont 96 % de civils. AOAV recense également 923 morts ou blessés dans les attaques au Tchad et au Cameroun. L'ONG note une augmentation de 190 % du nombre des morts et des blessés par rapport à 2014 et de 167 % pour le nombre des attentats-suicides[31].

2010[modifier | modifier le code]

Décembre 2010[modifier | modifier le code]

Le 24

2011[modifier | modifier le code]

Mai 2011[modifier | modifier le code]

Le 29
  • Drapeau du Nigeria Bauchi : l'explosion de trois bombes artisanales dans un marché situé sur une base militaire fait 10 morts et 20 blessés[36].

Juin 2011[modifier | modifier le code]

Le 16
  • Drapeau du Nigeria Abuja : premier attentat-suicide de Boko Haram, contre le quartier général de la police[37].

Juillet 2011[modifier | modifier le code]

Le 9
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : après un attentat qui blesse trois militaires, des soldats de l'armée nigériane incendient un marché et massacrent 23 ou 25 civils. Amnesty International fait également état d'accusations de viols[38],[39].

Août 2011[modifier | modifier le code]

Le 26

Novembre 2011[modifier | modifier le code]

Le 4

Décembre 2011[modifier | modifier le code]

Le 22
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : un attentat à la bombe fait 20 morts[37].
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : quatre policiers et un civil sont tués dans une attaque[37].
Le 25

2012[modifier | modifier le code]

Avril 2012[modifier | modifier le code]

Le 8
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Kaduna : un attentat à la bombe près d'une église fait 39 morts et plus de 30 blessés[44].
  • Drapeau du Nigeria Dikwa : dans la nuit du 8 au 9, des djihadistes attaquent et incendient un commissariat de police, une banque et un hôtel. Un homme politique local, un sergent de police, un civil et trois assaillants sont tués[44].

Juin 2012[modifier | modifier le code]

Le 3
  • Drapeau du Nigeria Bauchi : un attentat-suicide dans une église chrétienne fait 15 morts, dont le kamikaze, et 40 blessés[45].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Kaduna et Zaria : des attentats-suicides frappes trois églises à Kaduna et une cathédrale et une église à Zaria, tuant 16 personnes. À Kaduna, ces attaques entraînent des représailles des chrétiens contre les musulmans, au total les violences font au moins 52 morts et 150 blessés. Boko Haram revendique les attentats le lendemain[37],[46],[47],[48].

Octobre 2012[modifier | modifier le code]

Le 2
  • Drapeau du Nigeria Mubi : 26 à 40 personnes sont tuées et 15 blessées par des inconnus dans un foyer universitaire. Boko Haram est suspecté[49],[50],[51].

Novembre 2012[modifier | modifier le code]

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Maiduguri : environ 40 jeunes hommes sont raflés par des militaires nigérians et mitraillés dans plusieurs quartiers de la ville[52].

2013[modifier | modifier le code]

Mars 2013[modifier | modifier le code]

Le 18

Avril 2013[modifier | modifier le code]

Du 19 au 22
  • Drapeau du Nigeria Bataille de Baga : l'armée nigériane attaque la ville de Baga. Elle affirme que 30 rebelles et six civils sont tués, mais la Croix-Rouge fait état d'au moins 187 morts tandis qu'une sénateur nigérian donne un bilan de 228 morts. Selon des témoignages d'habitants, les militaires nigérians auraient ouvert le feu sur la population sans discernement[54],[55],[56],[57].

Juin 2013[modifier | modifier le code]

Le 10
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri ; 11 à 13 personnes sont massacrées dans le quartier d'Hausari, par 10 assaillants qui avaient mis en scène un faux enterrement et cachés des fusils dans un cercueil[58].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Damaturu ; sept élèves et deux professeurs sont assassinés dans un établissement scolaire[59].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri ; 9 étudiants d'une école privée sont tués alors qu'ils passaient un examen[59].

Juillet 2013[modifier | modifier le code]

Le 6
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Mamudo ; des hommes armés attaquent un lycée, 41 élèves et un professeur sont assassinés. Boko Haram a démenti être à l'origine de l'attaque, mais lui a cependant apporté son soutien[60].

Août 2013[modifier | modifier le code]

Le 11
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Konduga ; des hommes de Boko Haram ouvrent le feu sur la foule dans la mosquée de la ville, 44 habitants sont tués[61],[62].
  • Drapeau du Nigeria Ngom : 12 habitants du village sont massacrés par les islamistes[62].
Le 19
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Dumba ; des hommes de Boko Haram ouvrent le feu sur des habitants à la sortie de la mosquée de la ville, 35 personnes sont tuées et 14 blessées[63],[64].

Septembre 2013[modifier | modifier le code]

Le 4
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Gajiram ; des djihadistes venus en camions ou à pied pénètrent dans le marché de la ville de Gajiran, située à 85 kilomètres de Maiduguri, dans l'état de Borno. Après s'être mêlés aux commerçants, les islamistes ouvrent le feu, au moins 15 habitants sont tués[65],[66],[67].
Le 18
Le 19
  • Drapeau du Nigeria Entre Maiduguri et Damboa ; 16 autres voyageurs sont assassinés[69].
Le 29

Octobre 2013[modifier | modifier le code]

Le 20
Le 31

Novembre 2013[modifier | modifier le code]

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Près de Gulumba ; 13 passagers d'un bus sont tués dans une embuscade[72].
Le 2
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Firgu ; un convoi nuptial est attaqué sur la route de Bama-Banki, au moins 30 personnes sont tuées[73].
Le 21
  • Drapeau du Nigeria Sandiya ; une trentaine d'islamistes se déplaçant à bord de pick-up et de motos entrent dans le village « en chantant Allahu Akbar et en tirant partout ». Ils auraienr voulu se venger des habitants accusés de « de collaborer avec les forces de sécurité pour les traquer ». 12 personnes sont assassinées[74],[75].
Le 29
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Sabon Gari ; vers 23h35, les djihadistes de Boko Haram attaquent le village de Sabon Gari, dans le district de Damboa, dans l'État de Borno, à 90 kilomètres de Maiduguri. Des hommes armés, transportés par des pick-up, incendient une centaine de boutiques et détruisent plusieurs véhicules. 17 personnes sont tuées lors de l'attaque selon des témoins. Les djihadistes repartent finalement vers 4 heures du matin 17 personnes sont tuées dans l'attaque du village[76].

Décembre 2013[modifier | modifier le code]

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Baga ; 7 pêcheurs sont tués et 14 blessés par les djihadistes[76].
Le 28
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Tashan Alade ; dans ce village dont la population est majoritairement chrétienne, deux ou trois hommes suspectés d'être des djihadistes se rendent à une fête - un enterrement de vie de garçon ou un mariage - et ouvrent le feu sur la foule « sans distinction ». 12 personnes sont tuées et 7 blessées[77],[78].

2014[modifier | modifier le code]

Janvier 2014[modifier | modifier le code]

Le 7
  • Drapeau du Nigeria Près de Madobi, dans l'État de Kano ; des hommes armés ouvrent le feu sur une mosquée. Trois personnes sont tuées et douze sont blessées[79].
Le 12
  • Drapeau du Nigeria Yawuma-ango et Jabulam ; cinq hommes sont tués dans ces deux villages[80].
Le 14
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri ; un attentat-suicide commis dans un marché de la ville fait 19 morts[81].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Gashigar ; dans ce village de pêcheurs, situé dans l'État de Borno, sept habitants sont tués par balles par des hommes suspectés d'être de Boko Haram. Trois autres se noient en tentant de fuir et les assaillants brûlent une soixantaine de maisons[80].
Le 21
  • Drapeau du Nigeria Njaba ; dans ce village de l'État de Borno, dix habitants sont tués par des hommes de Boko Haram et des dizaines de maisons sont incendiées[82].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Kaya ; dans ce village de l'État de Borno, huit habitants sont tués par les rebelles islamistes[82].
Le 26

Février 2014[modifier | modifier le code]

Le 11
Le 15
Le 25
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Shuwa, de Kirchinga et de Michika ; ces localités sont la cible de trois attaques, dont l'une contre un collège chrétien, faisant 37 morts[90]. L’armée a confirmé les trois attaques mais n’a fait état que d’un soldat et de trois civils tués, ainsi que six islamistes[91].

Mars 2014[modifier | modifier le code]

Le 1er
Le 2
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Mafa ; 29 habitants sont tués dans l'attaque de la localité par les islamistes[94].
Le 14
  • Drapeau du Nigeria Bataille de Giwa ; environ 600 prisonniers sont fusillés par l'armée nigériane après une attaque de Boko Haram contre une caserne et une prison de Maiduguri[8].
Le 18
Le 25

Avril 2014[modifier | modifier le code]

Le 1er
Le 5
  • Drapeau du Nigeria Buni Gari, dans l'État de Yobe ; 17 habitants sont tués, dont certains dans une mosquée, lorsque des hommes de Boko Haram ouvrent le feu sur la population[99].
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Dikwa, dans l'État de Borno ; six professeurs et deux agents de sécurité sont assassinés dans un collège et plusieurs femmes sont également enlevées. Le même jour, trois autres habitants sont tués à Kala-Balge[100].
Le 11
  • Drapeau du Nigeria Entre Maiduguri et Biu, la route est bloquée par des rebelles islamistes près du village de Dalwa et huit automobilistes sont assassinés[100].
Le 13
Le 14
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Nyanya ; un véhicule piégé fait 75 morts et 141 blessés dans une gare routière en périphérie d'Abuja, la capitale du pays. L'attaque est revendiquée par Boko Haram[102].

Mai 2014[modifier | modifier le code]

Le 1er
Le 5
Le 18
  • Drapeau du Nigeria Kano ; un kamikaze tue quatre civils, dont une fille de 12 ans[106].
Le 19
  • Drapeau du Nigeria Alagarno ; 17 habitants sont massacrés par les islamistes[107],[108].
Le 20
  • Drapeau du Nigeria Shawa ; 9 personnes sont tuées par les islamistes[107],[108].
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Jos ; au moins 118 personnes sont tuées par l'explosion de deux véhicules piégés dans un marché de la ville[109].
Le 21
  • Drapeau du Nigeria Chukku Nguddoa, dans l'État de Borno ; 29 paysans sont massacrés et 10 autres blessés par les hommes de Boko Haram qui incendient également le village[110].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Kerenua et deux autres villages sont mis à sac par les islamistes qui tuent 29 habitants[111].
Le 25
  • Drapeau du Nigeria Kamuya ; des hommes armés ouvrent le feu sur la foule d'un marché et tuent 24 personnes[108].
Le 26
  • Drapeau du Nigeria Ashigashiya et un autre village de l'État de Borno ; les islamistes assassinent neuf habitants[112].
Le 28
Le 29
  • Drapeau du Nigeria Nuwari, Musari et Walori, près de la frontière camerounaise ; des attaques contre les villageois font au moins 15 morts[114].

Juin 2014[modifier | modifier le code]

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Mubi ; plus de 40 personnes sont tuées par l'explosion d'un véhicule piégé à l'intérieur d'un stade de football[115].
Le 3
Le 4
Le 11
  • Drapeau du Nigeria Tohya et Wurojene, près de Chibok ; les islamistes tuent au moins cinq villageois[118].
Le 13
  • Drapeau du Nigeria Daku, un village chrétien de l'État de Borno ; au moins 15 personnes sont tuées lorsqu'une vingtaine d'assaillants ouvrent le feu sur la foule du marché[119].
Le 17
Le 20
  • Drapeau du Nigeria Kwaranglum et Tsaha, près de Chibok ; plus de 10 villageois sont tués lors d'une attaque de Boko Haram[121].
Le 23
  • Drapeau du Nigeria Kano, un attentat contre l'université de la ville fait 8 morts et 12 blessés[122].
Le 25
  • Drapeau du Nigeria Attentat d'Abuja ; une voiture piégée explose près d'un centre commercial, faisant 22 morts et 17 blessés[123].
Le 29

Juillet 2014[modifier | modifier le code]

En juillet 2014, Jeune Afrique comptabilise 9 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 225 civils[127].

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri ; l'explosion d'un camion piégé sur un le marché de Monday Market fait au moins 15 morts, dont des commerçantes âgées et des enfants[128].
Le 6
  • Drapeau du Nigeria Krenuwa ; le village est attaqué par Boko Haram, six civils sont assassinés et un milicien et cinq islamistes sont tués lors de l'affrontement qui suit l'attaque[129].
Le 14
Le 17 et 18
Le 23
  • Drapeau du Nigeria Attentats de Kaduna : deux attaques kamikazes ont lieu, dont une visant Muhammadu Buhari, elles font au moins 42 morts[132].
  • Drapeau du Nigeria Garubula, près de Biu ; 12 personnes, dont le chef du village, sont abattus par des hommes de Boko Haram[133].
Le 24
  • Drapeau du Nigeria Kano : un engin explosif improvisé caché dans une fontaine à eau explose à une gare routière, l'attentat tue une femme et fait huit blessés[134].
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Kano : une bombe actionnée à distance explose devant l'église Saint-Charles du quartier chrétien de Sabon Gari. Cinq personnes sont tuées et huit blessées par l'attentat. Le même jour, dans la même ville, une femme kamikaze blesse cinq policiers[133].
Le 30
  • Drapeau du Nigeria Kano : une femme kamikaze se fait exploser à la faculté de la ville, six étudiants sont tués[135].

Août 2014[modifier | modifier le code]

En août 2014, Jeune Afrique comptabilise 3 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 638 civils[127].

Le 6
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Doron Baga : des hommes de Boko Haram font un raid contre un village de pêcheurs situé sur le Lac Tchad. Au moins 97 jeunes hommes âgés de 15 à 30 ans sont emmenés de force par les djihadistes. Ces derniers brûlent également plusieurs habitations et tuent 28 hommes, ils ne laissent dans le village que les enfants et les femmes[139],[140],[141].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Durwa et Maforo : dans ces deux villages, 10 réfugiés venus du village de Krenuwa sont massacrés par les djihadistes[142].

Septembre 2014[modifier | modifier le code]

En septembre 2014, Jeune Afrique comptabilise 2 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 36 civils[127].

Le 17
  • Drapeau du Nigeria Kano : deux kamikazes se font exploser à l'intérieur d'un campus, l'attaque fait 13 morts et 34 blessés[143],[144].
Le 19
  • Drapeau du Nigeria Mainok : au moins 23 civils sont tués par Boko Haram dans l'attaque d'un marché[145].

Octobre 2014[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, Jeune Afrique comptabilise 4 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 34 civils[127].

Le 6
  • Drapeau du Nigeria Ngambu : sept civils sont décapités par les djihadistes[146].
Le 19
  • Drapeau du Nigeria Gava : cinq civils sont abattus par des islamistes[147].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Azare : un attentat à la bombe fait cinq morts et douze blessés[148].
Le 23
  • Drapeau du Nigeria Ndongo : 17 villageois sont assassinés par des hommes de Boko Haram[149],[150].

Novembre 2014[modifier | modifier le code]

En novembre 2014, Jeune Afrique comptabilise 8 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 395 civils[127].

Le 3
Le 6
  • Drapeau du Nigeria Assassinat du Shaykh Muhammad Ul Amin An Nafada At Tijani : un groupe armé fait irruption dans une mosquée de Gombe lors de la prière des fidèles et tue le Shaykh Muhammad Ul Amin An Nafada en pleine prosternation ainsi qu'une dizaine de personnes. Le Shaykh, affilié à la voie soufie tijaniyyah, était une importante figure de l'Islam sunnite au Nigéria et de par le monde, ayant été à l'origine de la construction de près de 1000 zawiyah.
Le 10
Le 19
Le 20
Le 24
  • Drapeau du Nigeria Damasak : la ville est prise par les djihadistes, environ 50 habitants sont tués[155],[156].
Le 25
Le 28
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Kano : au moins 120 morts et 270 blessés dans une attaque commise à la grande mosquée de la ville par des kamikazes et des hommes armés[158].

Décembre 2014[modifier | modifier le code]

En août 2014, Jeune Afrique comptabilise 7 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 325 civils[127].

Le ?
  • Drapeau du Nigeria Mundu : le village est attaqué et brûlé par l'armée nigériane, cinq civils sont tués[159].
Le 1er
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Gajiganna : des islamistes présumés assassinent 11 personnes[161].
Le 11
Le 14
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Madagali : au moins 100 hommes sont exécutés pour avoir refusé de rejoindre Boko Haram[136].
  • Drapeau du Nigeria Gumsuri : au moins 32 personnes sont tuées, dont l'imam et le chef de milice du village, et 185 à 191 enlevées, dont des femmes et des enfants, dans l'attaque du village de Gumsuri[163].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Gombe : deux bombes déposées dans une gare d'autobus font au moins 20 morts et 60 blessés[164].
  • Drapeau du Nigeria Bauchi : une explosion dans un marché fait au moins 7 morts et 19 blessés[165].

2015[modifier | modifier le code]

Janvier 2015[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, Jeune Afrique comptabilise 9 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 300 civils[127].

Le 1er
  • Drapeau du Cameroun Entre Waza et Mora, au Cameroun : les djihadistes enlèvent un car près de la frontière et emportent plusieurs otages. Onze passagers sont retrouvés égorgés, et six autres blessés[166].
Entre le 3 et le 7
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Baga : Boko Haram prend le contrôle de la base militaire de Baga[167] puis détruit 16 localités dont Baga[168], faisant de plusieurs centaines à 2 000 morts et 20 000 déplacés selon Amnesty International[169] et la presse anglo-saxonne[170].
Le 6
  • Drapeau du Nigeria Katarko, près de Damaturu : Boko Haram attaque le village, tue 25 hommes et capture 218 habitants, dont 192 sont finalement relâchés le 23 janvier[171].
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : une petite fille de 10 ans se fait exploser dans un marché de la ville. La bombe tue 19 personnes et fait 18 blessés[172].
Le 11
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : un double attentat-sucicide commis par deux femmes dans le marché de Kasuwar Jagwal tue quatre civils et en blesse 20 autres[173].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Gombe : un kamikaze se fait exploser dans le marché de Kasuwar Arawa, faisant 5 morts et 11 blessés[174].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Gashagar : des djihadistes attaquent le marché du village à la mitrailleuse et font des dizaines de victimes[175].
Le 18
  • Drapeau du Nigeria Gombe : un kamikaze fait 4 morts et 48 blessés dans une gare routière[176].
Le 23
  • Drapeau du Nigeria Kambari, près de Maiduguri : des hommes de Boko Haram attaquent un village et tuent 15 personnes[177].

Février 2015[modifier | modifier le code]

En février 2015, Jeune Afrique comptabilise 12 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 235 civils[127].

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : attentat suicide près du domicile d'un homme politique fait sept morts[178].
  • Drapeau du Nigeria Gombe : deux explosions font cinq morts[178].
Le 2
  • Drapeau du Nigeria Gombe : un attentat-suicide commis par deux femmes kamikazes vise le président Goodluck Jonathan, il a lieu dans le parking du stade de Gombe quelques minutes après le départ du président. L'explosion fait 18 blessés[179].
Le 4
Le 15
  • Drapeau du Nigeria Damaturu : un attentat-suicide fait 7 morts et 32 blessés[181].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Yamarkumi, près de Biu : trois kamikazes font 36 morts dans le village[182].
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : un kamikaze fait deux morts et 13 blessés graves dans un restaurant[182].
Le 20
  • Drapeau du Nigeria Thlaimakalama et Gatamarwa, près de Chibok : les deux villages sont détruits par les djihadistes, 30 habitants sont tués[183].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : une petite fille kamikaze de 7 ans fait 5 morts et 19 blessés dans le marché de Kasuwar Jagwal[184].
Le 24
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : une bombe explose dans un bus à la gare de Tashar Dan-Borno, faisant au moins 17 morts et 27 blessés[185],[186].
  • Drapeau du Nigeria Kano : deux kamikazes font 10 à 34 morts dans une gare routière[186],[187].
Le 26
  • Drapeau du Nigeria Biu : un kamikaze se fait exploser jeudi dans une gare routière et fait au moins 18 morts. Un second kamikaze a est abattu par des militaires avant de pouvoir actionner sa charge explosive[187].
  • Drapeau du Nigeria Jos : un attentat fait 17 morts[188].

Mars 2015[modifier | modifier le code]

En mars 2015, Jeune Afrique comptabilise 8 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 316 civils[127].

Entre le 2 et le 19 mars
  • Drapeau du Nigeria Bama : les djihadistes de Boko Haram brûlent puis abandonnent la ville devant l'avancée de l'armée nigériane. Avant de partir, les combattants massacrent leurs femmes, généralement mariées de force, dans le but selon des témoins, qu'elles restent « pures » et ne se remarient pas avec des « infidèles » et ce « jusqu'à ce qu'ils se retrouvent au paradis ». Le massacre fait au moins plusieurs dizaines de victimes et aurait été ordonné par un chef du groupe, certains combattants auraient cependant refusé d'obéir[189],[190],[191],[192],[193],[194],[195],[196].
Le 2
  • Drapeau du Niger Lac Tchad : les djihadistes attaquent des villages insulaires, au moins 19 habitants sont tués[197].
Le 5
  • Drapeau du Nigeria Gwoza : plusieurs habitants sont massacrés par les djihadistes[198].
Le 6
Le 7
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : un kamikaze fait 7 morts et 17 blessés dans le marché Monday Market[201].
le 15
  • Drapeau du Nigeria Gwoza : comme à Bama, les djihadistes massacrent leurs femmes avant de s'enfuir, sur un ordre qui aurait pu avoir été donné par Abubakar Shekau lui-même[202]
Le 19
  • Drapeau du Nigeria Gamboru Ngala : Boko Haram reprend la ville, abandonnée par l'armée tchadienne, et massacre 11 réfugiés qui avaient regagné leurs maisons[203].
Le 20
  • Drapeau du Nigeria Damasak : après la bataille de Damasak, un charnier contenant environ une centaine de corps, dont des vieillards, des femmes et des enfants, exécutés par balles ou décapités, est exhumé[204],[205].
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Buratai : Boko Haram décapite au moins 23 personnes dans un village[206].

Avril 2015[modifier | modifier le code]

En avril 2015, Jeune Afrique comptabilise 4 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 69 civils[127].

Le 3
  • Drapeau du Tchad Près de Tchoukou Telia : des djihadistes tendent une embuscade et tuent sept civils tchadiens, certains sont égorgés, d'autres tués par balle[207].
Le 5
  • Drapeau du Nigeria Kwajafa : des hommes de Boko Haram ouvrent le feu sur la foule dans un village et tuent 24 personnes[208].
Le 17
  • Drapeau du Cameroun Bia : 19 personnes sont tuées dans un raid de Boko Haram sur un village, la plupart des victimes sont décapitées[209],[210].
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Bultaram : 21 déplacés qui tentaient regagner leur village sont arrêtés par des hommes de Boko Haram et abattus par balles[211].

Mai 2015[modifier | modifier le code]

En mai 2015, Jeune Afrique comptabilise 5 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 107 civils[127].

Le 14
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : trois femmes kamikazes se font exploser au cours d'une attaque, au moins trois militaires et six miliciens sont tués[212].
Le 15
  • Drapeau du Nigeria Kayamla et Bale : Boko Haram attaque deux villages et massacre 55 personnes, dont 30 à Kayamla et 25 à Bale[213].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Damaturu : un attentat-suicide dans une gare routière fait 7 morts et environ 30 blessés[214].
Le 25
  • Drapeau du Nigeria Pambula-Kwamda : des djihadistes entrent pendant la nuit dans un village de l'État d'Adamawa et tuent 10 hommes à la machette[215].
Le 30

Selon le Council on Foreign Relations, 73 civils sont tués par Boko Haram du 16 et 21 mai lors de cinq attaques, dont deux opérations kamikazes[217].

Juin 2015[modifier | modifier le code]

En juin 2015, Jeune Afrique comptabilise 9 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 221 civils[127].

Le 2
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : Un attentat-suicide sur un marché de bétail fait 13 morts et 24 blessés selon la Croix-Rouge[218].
Le 4
  • Drapeau du Nigeria Yola : un attentat dans un marché fait au moins 31 morts et 38 blessés[219].
Le 7
  • Drapeau du Nigeria Huyum : le village est incendié par Boko Haram et au moins 15 habitants sont tués[220].
Le 11
  • Drapeau du Nigeria Une attaque djihadiste a lieu dans cinq villages de l'État de Borno, 37 civils sont massacrés[221].
Le 15
Le 18
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : un double attentat-suicide fait 10 à 20 morts dans un marché[225].
  • Drapeau du Nigeria Debiro Biu : une trentaine de djihadistes attaquent un village reculé et tuent 20 personnes[226].
Le 23
  • Drapeau du Nigeria Gujba : une petite fille kamikaze de 12 ans fait 10 morts et au moins 30 blessés dans un marché[227].
  • Drapeau du Nigeria Debiro Hawul : les auteurs de l'attaque de Debiro Biu attaquent un second village et font 22 morts[226].
  • Drapeau du Niger Près de Bosso, 15 villageois sont tués par l'EI[228].

Juillet 2015[modifier | modifier le code]

À la mi-juillet 2015, Jeune Afrique comptabilise 12 attaques djihadistes qui causent la mort d'au moins 338 civils[127].

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Monguno : deux villages situés à 8 kilomètres de cette ville sont attaqués par Boko Haram et 48 civils sont fusillés[229]
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Kukawa : 97 habitants sont massacrés par les djihadistes[229].
Le 2
  • Drapeau du Nigeria Malari : une adolescente kamikaze de 15 ans se fait exploser dans une mosquée et tue 12 personnes[230].
  • Drapeau du Nigeria Mussa : 31 habitants d'un village sont massacrés[231],[232].
Le 3
Le 5
  • Drapeau du Nigeria Potiskum : un attentat-suicide dans une église fait cinq morts[234].
  • Drapeau du Tchad Merom : Boko Haram attaque deux villages au bord du Lac Tchad. 13 hommes sont égorgés à Merom la nuit du 4 au 5, puis une douzaine de chameliers sont égorgés à leur tour dans un autre village quelques heures plus tard. Les assaillants prennent la fuite lorsque les gardes du corps du chef de canton ont fini par riposter par des tirs[235].
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Jos : deux explosions dans un centre commercial et une mosquée font 51 morts[236].
Le 7
  • Drapeau du Nigeria Zaria : un attentat kamikaze dans des locaux administratif fait 25 morts et 32 blessés[237].
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Quatre villages près de Monguno sont attaqués par l'État islamique et au moins 43 personnes sont fusillées ou égorgées[238].
Le 11
  • Drapeau du Tchad N'Djaména : un homme dissimulé sous un voile intégral se fait exploser dans un marché, faisant au moins 15 morts[239].
Le 12
  • Drapeau du Cameroun Fotokol : deux kamikazes se font exploser, le premier dans un marché tuant 13 civils et un militaire tchadien, le second près d'une base du BIR de l'armée camerounaise, sans faire de victimes cette fois. 4 militaires tchadiens et 3 militaires camerounais sont également blessés[240],[241],[242].
Le 14
  • Drapeau du Tchad Tetewa : une île du Lac Tchad en territoire tchadien est attaquée pendant la nuit du 13 au 14 par une quinzaine d'hommes armés qui massacrent cinq enfants élèves dans une école coranique et un commerçant malien[243].
  • Drapeau du Nigeria Garin-Giwa : huit personnes sont exécutées par les djihadistes sur ce village au bord du lac Tchad[244].
  • Drapeau du Nigeria Ngamdu : au moins 20 automobilistes sont massacrées par l'EI[244].
  • Drapeau du Nigeria Damasak : au moins 5 habitants sont tués[244].
Le 15
  • Drapeau du Niger Gamgara, près de Bosso : une dizaine de villageois sont tués par Boko Haram[245]
Le 16
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Damaturu : trois jeunes filles mineures kamikazes se font exploser, près d'une mosquée et du terrain de prière de l'Aïd el-Fitr, font au moins 13 morts[248],[249].
Le 22
  • Drapeau du Cameroun Maroua : un double attentat-suicide effectué deux petites filles dans le marché central et le quartier Barmaré fait au moins 13 morts, dont les deux kamikazes, et 32 blessés[250],[251].
  • Drapeau du Nigeria Gombe : trois explosions dans une mosquée, dans un petit marché, et près de la gare routière de Duky font 37 morts et 105 blessés[252].
Le 24
  • Drapeau du Nigeria Maikadiri : 21 civils sont massacrés par les djihadistes dans un village au sud de l'État de Borno[253].
Le 25
  • Drapeau du Cameroun Maroua : une petite fille kamikaze d'une douzaine d'années se fait exploser dans un bar Le Boucan et fait 20 morts et 79 blessés[254].
Le 26
  • Drapeau du Nigeria Damaturu : un attentat kamikaze près de l'entrée du marché central fait au moins 16 morts et environ 50 blessés. L'explosion aurait été déclenchée à distance et la femme qui portait les explosifs était connue pour ses troubles psychologiques selon des témoins[255].
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Près de Baga, 10 pêcheurs sont égorgés par des djihadistes[256].

Août 2015[modifier | modifier le code]

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Malari : des djihadistes tuent 13 jeunes et blessent 27 personnes, dont des femmes et des enfants. Selon des rescapés, les assaillants reprochaient aux habitants d'avoir indiqué aux militaires les lieux où ils se cachaient[257].
Le 3 et 4
Le 4
  • Drapeau du Nigeria Les djihadistes arrêtent un minibus entre Baga et Monguno, et neuf pêcheurs sont descendus et abattus. Un deuxième minibus parvient cependant à s'enfuit[258].
Le 5
  • Drapeau du Nigeria Tadagara et Dunbulwa : 9 villageois sont tués par les djihadistes, des centaines d'autres s'enfuient vers Potiskum[260].
Le 11
Le 13
Les 28 et 29
  • Drapeau du Nigeria Baanu, Hambagda et Karnuwa : des djihadistes à cheval massacrent 79 villageois[267].

Septembre 2015[modifier | modifier le code]

Le 3
  • Drapeau du Cameroun Kolofata : un attentat fait 9 morts, dont deux kamikazes, et 21 blessés[269].
Le 20
  • Drapeau du Cameroun Mora : deux kamikazes se font exploser, tuant un policier et deux autres personnes. Le policier avait repéré les suspects et entrepris de les fouiller, provoquant l'explosion prématurée des kamikazes et empêchant probablement un carnage plus important dans le marché de la ville[270].
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Maiduguri : l'explosion de trois bombes fait 117 morts[271].
  • Drapeau du Nigeria Monguno : 21 à 28 personnes sont tuées par l'explosion d'une bombe dans un marché[272].
Le 24
  • Drapeau du Niger N’Gourtoua, un village à une quarantaine de kilomètres de Diffa, subit une attaque de Boko Haram qui fait 15 morts et 4 blessés, plus 22 maisons incendiées[273].

Octobre 2015[modifier | modifier le code]

Le 1er
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : au moins 10 personnes sont tuées et 39 blessées dans quatre attentats suicide[274].
Le 2
  • Drapeau du Nigeria Abuja : Une double explosion provoquée par deux kamikazes dans la capitale nigériane a fait au moins 18 morts et 41 blessés[274].
Le 4
  • Drapeau du Niger Diffa : cinq civils, un militaire et les quatre porteurs de bombes sont tués dans des attaques suicide[275].

Le 7

  • Drapeau du Nigeria Damaturu : Au moins quatorze personnes ont été tuées dans trois attentats-suicides[276]
Le 10
  • Drapeau du Tchad Attentat de Baga Sola : cinq explosions dans cette ville située près du Lac Tchad font 41 morts et 48 blessés. L'attaque a été commise par cinq kamikazes ; deux femmes et trois adolescents[277],[278].
Le 11
  • Drapeau du Cameroun Kangaleri, près de Mora : deux femmes kamikazes se font exploser faisant 9 morts et 29 blessés[279].
Le 13
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : Trois explosions frappent le quartier de Ajilari Cross et font au moins 7 morts [280],[281].
Le 15
  • Drapeau du Nigeria Molai : des kamikazes se font exploser dans une mosquée dans les faubourgs de Maiduguri, faisant 30 morts[282],[283].
Le 21
  • Drapeau du Nigeria Jingalta : des membres de Boko Haram fuyant une offensive de l'armée nigériane ouvrent le feu sur quatre véhicules en train de circuler et tuent leurs 20 occupants[284].
Le 23
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : un attentat-suicide dans une mosquée fait 28 morts[285].
  • Drapeau du Nigeria Yola : un attentat dans la mosquée de Jambutu fait 27 morts et 96 blessés[285].
Les 27 et 28
  • Drapeau du Niger Ala : 13 villageois sont abattus par balles pendant la nuit dans un village à une trentaine de kilomètres de Diffa[286].

Novembre 2015[modifier | modifier le code]

Le 9
  • Drapeau du Cameroun Fotokol : deux femmes kamikazes font 3 morts près d'une mosquée[287].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Yola : une bombe explose dans un marché du quartier de Jambutu, près de la mosquée, alors que les fidèles quittaient les lieux après la prière du soir. L'attaque fait au moins 32 morts[288],[289].
Le 18
  • Drapeau du Nigeria Kano : deux adolescentes kamikazes âgées de 11 et 18 ans se font exploser dans un marché des téléphones portables et font 15 morts et 53 blessés[288],[290].
Le 21
  • Drapeau du Cameroun Fotokol : quatre jeunes femmes kamikazes se sont fait exploser et font 5 morts, dont un chef traditionnel[291].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : une jeune femme kamikaze se fait exploser au milieu d'un groupe de réfugiés, dans un marché en banlieue de Maiduguri, faisant 8 morts et 7 blessés[292].
Le 25
  • Drapeau du Niger Gogone : le village est attaqué par les djihadistes, les villageois tentent de se défendre avec des arcs et des flèches, mais 18 d'entre eux sont tués, dont au moins deux enfants, et 70 maisons sont brûlées[293].
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Dakasoye, près de Kano : un attentat-suicide vise une procession chiite et fait au moins 21 morts[294].

Décembre 2015[modifier | modifier le code]

Le 5
  • Drapeau du Tchad Loulou Fou : un triple attentat-suicide dans un marché sur une île du lac Tchad fait 27 morts, sans compter les trois kamikazes, et plus de 80 blessés[295].
Le 11
  • Drapeau du Cameroun Kolofata : un kamikaze tue sept civils[296].
  • Drapeau du Nigeria Kamuya : les djihadistes attaquent un village et massacrent 14 personnes, certaines sont décapitées[297].
Le 12
  • Drapeau du Nigeria Warwara, Mangari et Bura-Shika : trois villages près de Biu sont attaqués et incendiés par les djihadistes, au moins 30 habitants sont tués et 20 blessés, pour la plupart à la machette et à la hache[298].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Mafa : quatre petites filles kamikazes et un garde civil sont tués dans un attentat[299].
Le 25
  • Drapeau du Nigeria Kimba : 14 villageois sont tués dans une attaque djihadiste[300].
Le 28
  • Drapeau du Nigeria Madagali : au moins 30 personnes sont tuées dans un attentat-suicide commis par deux femmes kamikazes dans un marché[301].

2016[modifier | modifier le code]

Janvier 2016[modifier | modifier le code]

Le 10
  • Drapeau du Nigeria Madagali : des hommes de Boko Haram assassinent sept personnes et brûlent 10 maisons[302].
Le 13
  • Drapeau du Cameroun Kouyapé : un attentat-suicide commis par un adolescent contre une mosquée d'un village près de Kolofata fait au moins 12 morts[303],[304].
Le 25
  • Drapeau du Cameroun Bodo : des attentats dans un marché du village font au moins 32 morts, dont quatre jeunes filles kamikazes, et 86 blessés[305].
Le 27
  • Drapeau du Nigeria Chibok : 13 personnes sont tuées par trois kamikazes[306].
Le 28
  • Drapeau du Nigeria Kerawa : Quatre civils sont tués par deux femmes kamikazes[307].
Le 30
  • Drapeau du Nigeria Massacre de Dalori : un village, près de Maiduguri, est attaqué par des djihadistes à bord de deux voitures et à motos. Trois femmes kamikazes se font également exploser. Au moins 85 personnes sont tuées et le village est rasé[308],[309].
Le 31
  • Drapeau du Tchad Guié : dans un village du lac Tchad, un kamikaze à moto tue au moins une personne et fait 32 blessés[308].
  • Drapeau du Tchad Miterine : dans un autre village du lac Tchad, un autre kamikaze fait 2 morts et 24 blessés[308].

Février 2016[modifier | modifier le code]

Le 9
  • Drapeau du Nigeria Attentat de Dikwa : deux femmes kamikazes se font exploser dans un camp de réfugiés, causant la mort de 58 personnes[310].
Le 10
Le 12
  • Drapeau du Nigeria Kahifa : 8 villageois sont tués[313].
Le 13
  • Drapeau du Nigeria Yakhari : 22 habitants sont égorgés par des djihadistes, probablement les mêmes que ceux auteurs de l'attaque de Kahifa[313].
Le 19
  • Drapeau du Cameroun Meme : un double attentat-suicide mené par deux jeunes filles dans un marché fait 24 morts et 112 blessés[314].

Mars 2016[modifier | modifier le code]

Le 16
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : deux femmes kamikazes se font exploser dans une mosquée du quartier de Molai, tuant 25 fidèles[315].
Le 17
  • Drapeau du Niger Bosso : cinq kamikazes — deux jeunes hommes et trois adolescentes — attaquent un détachement militaire. Quatre des assaillants parviennent à se faire exploser et une des adolescente est abattue. Deux soldats sont blessés et le commandant de la place de Bosso est mortellement touché[316],[317],[318].

Avril 2016[modifier | modifier le code]

Le ~ 6
  • Drapeau du Nigeria Gurum et Dokshi : des djihadistes attaquent deux villages, tuent au moins 20 habitants et volent du bétail et de la nourriture[319],[320].
Le 20
  • Drapeau du Nigeria Zango : une attaque nocturne est effectuée par des djihadistes à cheval, au moins 11 villageois sont tués et plusieurs blessés, dont six grièvement[319].

Mai 2016[modifier | modifier le code]

Le 19
  • Drapeau du Niger Yébi : un village près de Bosso est attaqué dans la soirée par une vingtaine d'hommes armés qui incendient 10 maisons et tuent au moins 8 civils[321].
Le 31
  • Drapeau du Niger Yébi : le village est attaqué une deuxième fois par une quarantaine d'insurgés, six civils sont tués[322].

Juin 2016[modifier | modifier le code]

Le ?
  • Drapeau du Nigeria dans un village près de Marte, 80 civils auraient été massacrés par l'armée nigériane[323],[324].
Le 10
  • Drapeau du Nigeria Mairari : quatre femmes sont égorgées par une quinzaine de djihadistes à moto dans un village à 80 kilomètres de Maiduguri[325]
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Kuda : des djihadistes ouvrent le feu sur la foule lors d'une veillée funéraire en l'honneur d'un chef local dans le village de Kuda, près de la ville de Gulak, dans l'État d'Adamawa. La fusillade tue 24 personnes, principalement des femmes. Les djihadistes incendient quelques maisons, volent les réserves de nourriture, puis repartent au bout d'une heure[326].
Le 29 ou 30
  • Drapeau du Cameroun Djakana : un kamikaze fait au moins 11 morts et 4 blessés au milieu d'un rassemblement de villageois, qui attendaient l'heure de la prière pendant la nuit[327].

Juillet 2016[modifier | modifier le code]

Le 8
  • Drapeau du Nigeria Damboa : un kamikaze se fait exploser dans une mosquée et tue six personnes. Peu avant, un autre kamikaze s'était fait exploser sans faire de victimes après avoir été empêché d'entrer dans la grande mosquée de la ville[328].
  • Drapeau du Nigeria Rann : dans le district de Kalabalge, près de la frontière avec le Cameroun, des djihadistes à moto entrent dans la ville de Rann pendant la nuit et ouvrent le feu sur des maisons, tuant sept personnes[329].

Août 2016[modifier | modifier le code]

Le 21
  • Drapeau du Cameroun Mora : un kamikaze à moto fait au moins quatre morts et une vingtaine de blessés[330].

Septembre 2016[modifier | modifier le code]

Le 18

  • Drapeau du Nigeria Kwamjilari : des hommes à moto ouvrent le feu sur la foule à la sortie de la messe et font au moins huit morts[331].

Le 19

  • Drapeau du Nigeria Sanda: une attaque d'un convoi commercial escorté par des militaires fait 6 morts et 3 blessés[332].

Octobre 2016[modifier | modifier le code]

Le 12
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : huit personnes sont tuées et 15 autres blessés dans un attentat provoqué par l'explosion d'une voiture dans une gare routière de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria[333].
Le 24
  • Drapeau du Cameroun Sandawadjiri : deux femmes kamikazes se font repérer dans la localité par des membres du comité de vigilance. L'une d'elles parvient à s'échapper, l'autre actionne sa ceinture explosive et blesse six personnes[334].
  • Drapeau du Cameroun près de Kolofata : une autre kamikaze s'introduit à cinq heures du matin dans une concession, son explosion fait un mort et un blessé[334].
Le 29
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : deux kamikazes sont font exploser près du camp de réfugiés de Bakassi, faisant 9 morts et 24 blessés[335].

Novembre 2016[modifier | modifier le code]

Le 18
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : des attentats font six morts, dont quatre kamikazes et deux miliciens[336].

Décembre 2016[modifier | modifier le code]

Le 10
Le 11
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : deux petites filles kamikazes de 7 à 8 ans se font exploser dans marché, faisant au moins un mort et 18 blessés parmi les passants[339].
Le 25
  • Drapeau du Cameroun, Mora : un kamikaze se fait exploser dans un marché alors qu'il venait d'être repéré par des membres d'un groupe de vigilance citoyenne. L'explosion fait deux morts, dont une femme, et cinq blessés parmi les civils[340].
Le 26
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : une tentative d'attentat-suicide échoue, mais dans des circonstances non éclaircies. Selon les sources, l'attaque aurait été tentée par une ou deux femmes, une aurait été tuée par sa ceinture d'explosive ou aurait été lynchée par la foule, une autre aurait été arrêtée. Plusieurs civils aurait également été blessés[341],[342],[343].
Le 31
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : l'explosion d'une petite fille kamikaze blesse une personne[344].

2017[modifier | modifier le code]

83 enfants, 55 filles et 27 garçons et un bébé, ont était utilisés comme bombes humaines entre le 1er janvier et le 22 août 2017[345].

Janvier 2017[modifier | modifier le code]

Le 11
  • Drapeau du Cameroun Kolofata et Doublé : quatre kamikazes, dont deux jeunes femmes et deux jeunes hommes, sont interceptés et tués par des militaires et des miliciens camerounais[346].
Le 13
  • Drapeau du Nigeria Madagali : quatre femmes kamikazes se font exploser, tuant au moins deux personnes et faisant quinze blessés[347].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : une adolescente kamikaze de 12 ans est tuée par des policiers près de l'université de Maiduguri, mais une deuxième kamikaze parvient à entrer dans le campus, elle tue trois personnes et fait 15 blessés[348].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Forêt de Karawoso, près de la forêt de Sambisa, entre Maiduguri et Damaturu : un convoi de camions escorté par l'armée est attaqué par des djihadistes, 15 à 24 personnes sont tuées[349].

Mars 2017[modifier | modifier le code]

Le 3
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : trois kamikazes — deux femmes et un homme — se font exploser près des sept camions-citernes, mais sans faire d'autres victimes[350].

Le 15

  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : quatre femmes kamikazes se font exploser à proximité d'une gare routière, faisant deux morts et 16 blessés[351].

Le 18

  • Drapeau du Nigeria Umariri, près de Maiduguri : trois kamikazes, un homme et deux femmes, tuent un milicien, ainsi qu'une une femme et ses deux enfants, dans un village[352],[353],[354]

Le 22

  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : quatre attaques suicides au camp de déplacés de Muna[355].

Avril 2017[modifier | modifier le code]

Le 8
  • Drapeau du Nigeria Kayamla : neuf habitants de Maiduguri partis ramasser du bois de chauffe à une dizaine de kilomètres sont arrêtées près du village de Kayamla par un groupe de combattants. Huit d'entre eux sont exécutés et leurs cadavres brulés, un seul parvient à s'échapper[356].
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : cinq personnes sont blessées par deux femmes kamikazes à l'entrée d'une mosquée[357].
Le 24
  • Drapeau du Nigeria Mammaniti et Mainari : quatre miliciens sont tués et trois blessés par quatre kamikazes — dont trois femmes — dans deux villages près de Maiduguri[358].

Le 27

  • Drapeau du NigeriaManguzum: cinq soldats nigérians sont tués et 40 blessés dans un attentat-suicide mené par un combattant de Boko Haram contre un convoi militaire[359]

Mai 2017[modifier | modifier le code]

Le 4

  • Drapeau du Nigeria Konduga : deux attentats-suicides font au moins 5 morts et 6 blessés dans une zone à une trentaine de kilomètres de Maiduguri[360].

Juin 2017[modifier | modifier le code]

Le 2
  • Drapeau du Cameroun Kolofata : au moins neuf civils sont tués et 30 autres blessés dans un double attentat-suicide[361].
Le 8
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : des djihadistes font un raid dans la ville : au moins 17 civils sont tués et 24 blessés dans des fusillades et par quatre attaques-suicides[362],[363],[364].
Le 10
  • Drapeau du Cameroun Kolofata : un militaire est tué et deux blessés dans une caserne par une femme kamikaze[365].
Le 18
  • Drapeau du Nigeria Kofa, près de Maiduguri : deux femmes déclenchent leur ceinture explosive dans un grand camp de déplacés et tuent 16 personnes[366].
  • Drapeau du Nigeria Gumsuri : des hommes de Boko Haram font un raid dans un village et tuent cinq civils, mais douze des assaillants sont également abattus par des miliciens et six autres sont capturés[366],[367].

Juillet 2017[modifier | modifier le code]

Le 3
  • Drapeau du Niger Ngalewa : un village à 110 kilomètres de Diffa est attaqué par des djihadistes se déplaçant à cheval et à dos de chameau : neuf personnes sont tuées et une quarantaine de villageois, en majorité des femmes et des enfants, sont enlevés[368].
Le 5
  • Drapeau du Niger Abadam : 14 civils, dont 12 Nigérians et deux Nigériens, sont tués par des militaires de l'armée nigériane, alors qu'ils étaient en train de semer du poivron sur les rives de la rivière Komadougou. La frontière le long de cette rivière étant déclarée zone interdite, les civils auraient été pris pour des djihadistes de Boko Haram par les militaires[369].
Le 12
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : quatre femmes kamikazes se font exploser dans une cérémonie funèbre du quartier de Molai Kalemari, tuant 19 personnes — 12 miliciens et 7 civils — et faisant 23 blessés[370].
  • Drapeau du Cameroun Waza : une jeune femme kamikaze se fait exploser dans une salle de jeux vidéo, une deuxième kamikaze est ensuite tuée par les forces camerounaise du BIR avant de pouvoir actionner sa ceinture explosives, l'attaque fait 14 morts et environ 30 blessés parmi les civils[371],[372].
Le 17
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : une femme kamikaze se fait exploser dans une mosquée, faisant 8 morts et 15 blessés[373].
Le 31
  • Drapeau du Nigeria : trois bûcherons se retrouvés décapités à une quarantaine de kilomètres de Maiduguri[374].

Août 2017[modifier | modifier le code]

Le 5
  • Drapeau du Cameroun Ouro-Kessoum : un attentat-suicide fait huit morts et quatre blessés parmi des civils[375].
Le 7
  • Drapeau du Nigeria Îles de Duguri et Dabar Wanzam, dans le lac Tchad : 31 pêcheurs sont massacrés par des djihadistes[376].
Le 16
  • Drapeau du Nigeria Mandarari, près de Konduga : trois femmes kamikazes se font exploser à l'entrée d'un camp de déplacés, faisant 28 morts et plus de 80 blessés[377].
Le 22
  • Drapeau du Nigeria Kijimatari : une dizaine de djihadistes attaquent un village et égorgent six habitants, dont le chef du village[378].
  • Drapeau du Cameroun Amchidé : quatre membres d’un « comité de vigilance » sont tués par un kamikaze[379].

Septembre 2017[modifier | modifier le code]

Le 8
  • Drapeau du Nigeria Maiduguri : deux femmes kamikazes se font exploser près d'un camp de réfugiés, faisant deux morts et cinq blessés parmi des civils[380].
Le 9
  • Drapeau du Nigeria Ngala (en) : un tir de roquette sur un camp de réfugiés fait 7 morts[380].
Le 13
  • Drapeau du Cameroun Sandawadjiri : quatre civils sont tués et un autre blessé par une jeune fille kamikaze devant une mosquée[381].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. article de Jeune Afrique du 31 mars 2014
  2. La Croix : Pourquoi la lutte contre Boko Haram est-elle inefficace ?
  3. Amnesty International : Nigeria. Il faut enquêter sur la mort en détention de centaines de personnes soupçonnées d’appartenir à Boko Haram
  4. rfi : Nigeria : des centaines de prisonniers morts dans des conditions suspectes
  5. Le Monde : Nigeria : des islamistes seraient victimes des exactions de l'armée
  6. Afrik : Nigeria : au moins 950 prisonniers de l’armée meurent asphyxiés, affamés ou assassinés
  7. Jeune Afrique : Boko Haram : la sale guerre du Nigeria
  8. a, b et c Amnesty International : Nigeria. Des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité sont commis tandis que la violence s’intensifie dans le nord-est
  9. RFI : Boko Haram: le «groupe armé prend des proportions inquiétantes»
  10. Amnesty International : Nigeria : Les crimes de guerre de l'armée nigériane
  11. Nigeria. Des enfants et des bébés meurent en détention militaire, Amnesty International, 11 mai 2016.
  12. Au Nigeria, des enfants et des bébés meurent dans les geôles de Giwa, Le Monde avec AFP, 11 mai 2016.
  13. Enfants morts dans des prisons au Nigeria: Amnesty dénonce, RFI, 11 mai 2016.
  14. Sarah Leduc, Amnesty International dénonce la mort d'enfants dans les prisons du Nigeria, France 24, 11 mai 2016.
  15. Cameroun. Un rapport d’Amnesty International met en lumière des crimes de guerre dans la lutte contre Boko Haram, dont le recours à la torture, Amnesty International, 20 juillet 2017.
  16. a, b, c, d, e et f Cyril Bensimon, Cameroun : Amnesty International dénonce la banalisation de la torture dans la lutte contre Boko Haram, Le Monde, 20 juillet 2017.
  17. a et b Cameroun: le rapport alarmant d’Amnesty sur les violations des droits de l’homme, RFI, 20 juillet 2017.
  18. Josiane Kouagheu, On ne plaisante pas au Cameroun : trois lycéens en prison pour une blague par SMS font appel, Le Monde, 17 août 2017.
  19. L'Express : Français enlevés au Cameroun: "À côté de Boko Haram, Aqmi et le Mujao sont des agneaux"
  20. Amnesty International : Les tueries perpétrées dans le nord du Nigeria constituent des crimes contre l’humanité
  21. Human Rights Watch : Nigeria: Boko Haram Kills 2,053 Civilians in 6 Months
  22. AFP, « Plus de 260 morts dans les combats entre police et "talibans" », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  23. AFP : Plus de cent lycéennes enlevées au Nigeria
  24. RFI : Nigeria: 115 des 129 lycéennes enlevées par Boko Haram sont toujours disparues selon la directrice
  25. VOA : Nigéria: les lycéennes enlevées étaient 234 au total
  26. Le Figaro : Nigeria: les lycéennes enlevées seront traitées en "esclaves", "vendues" et "mariées"
  27. 20 Minutes : Boko Haram: Ce qu’on sait de l’enlèvement des jeunes Nigérianes
  28. AFP : Nigeria : les lycéennes enlevées seront traitées en "esclaves", selon Boko Haram
  29. Afrik : Nigeria : 176 enseignants tués depuis 2011 par Boko Haram
  30. Nigeria : Des enfants privés d'éducation dans le nord-est du pays, Human Rights Watch, 11 avril 2016.
  31. Boko Haram fait trois fois plus de victimes dans ses attaques en 2015, AFP, 27 avril 2016.
  32. Boko Haram, la secte islamiste qui sème la terreur au Nigeria, Le Figaro, 26 décembre 2011.
  33. a et b Lucie Dancoing, Nigeria: 92 membres de Boko Haram arrêtés, Paris Match, 31 décembre 2010.
  34. a et b Benoît XVI dénonce les attaques contre des chrétiens perpétrées à Noël, Le Monde avec AFP, 26 décembre 2010.
  35. a et b Plusieurs attaques contre des églises au Nigeria, à la veille de Noël, Le Monde avec AFP et AP, 25 décembre 2010.
  36. Nigeria : investiture du nouveau président, dix morts dans un attentat sur une base militaire, Le Monde avec AFP, 30 mai 2011.
  37. a, b, c, d, e, f et g Les crimes de masse de Boko Haram, FIDH, février 2015.
  38. Opération militaire meurtrière contre la population au Nigeria, Le Monde avec AFP, 15 juillet 2011.
  39. Jean-Philippe Rémy, Le Nigeria face au spectre d'une guerre de religion, Le Monde, 29 décembre 2011.
  40. « La secte islamiste Boko Haram revendique l'attentat contre l'ONU au Nigeria », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  41. Le Nouvel Observateur avec AFP : NIGERIA. Au moins 150 morts dans des attentats islamistes
  42. « Enquête au Nigeria après les attentats de Noël attribués à des islamistes », Agence France-Presse et TV5 Monde, (consulté le 26 décembre 2011)
  43. a et b Nigeria : une secte islamiste revendique quatre attentats, Le Figaro avec AFP, AP, Reuters, 26 décembre 2011.
  44. a et b Pâques meurtrières au Nigeria entre attentats et accidents, AFP, 10 avril 2012.
  45. Nigeria : un attentat suicide contre une église fait 15 morts et 40 blessés, AFP, 3 juin 2012.
  46. Boko Haram revendique les attentats antichrétiens au Nigeria, Le Monde avec AFP, 18 juin 2012.
  47. Anna Benjamin, Pourquoi le Nigeria s'embrase-t-il ?, Le Monde avec AFP, 21 juin 2012.
  48. Nigeria: Kaduna dans l'engrenage infernal des violences confessionnelles, Slate, 22 juin 2012.
  49. AFP : Au moins 26 morts dans l'attaque d'une résidence étudiante au Nigeria
  50. AFP : Massacre dans une résidence au Nigeria : à la recherche des auteurs
  51. RFI : Nigeria: le massacre d'une quarantaine d'étudiants à Mubi toujours inexpliqué
  52. Nigeria: environ 40 jeunes tués par l'armée à Maiduguri, dans le Nord-Est, AFP, 2 novembre 2012.
  53. Nigeria: spectaculaire attentat-suicide à Kano, le président dénonce un "acte barbare", AFP, 19 mars 2013.
  54. Une opération anti-Boko Haram aurait fait 228 morts au Nigeria, Reuters, 27 avril 2013.
  55. Nigeria : 187 morts après des combats selon la Croix-Rouge, RFI, 22 avril 2013.
  56. Nigeria : au moins 187 morts dans des affrontements entre militaires et islamistes, Le Monde avec AFP, 22 avril 2013.
  57. Carole Assignon, Nigeria : enquête sur les violences de Baga, Deutsche Welle, 23 avril 2013.
  58. Nigeria: une «mise en scène» de Boko Haram fait 11 morts, AFP, 10 juin 2013.
  59. a et b Le Nouvel Observateur : NIGERIA. 42 morts dans l'attaque d'un lycée
  60. France 24 : Boko Haram soutient l'attaque d'un lycée au Nigeria mais ne la revendique pas
  61. La Croix : Au Nigeria, 44 personnes tuées dans l’attaque d’une mosquée
  62. a, b et c Le Monde : Quarante-quatre personnes tuées dans une mosquée au Nigeria
  63. 20 Minutes : 35 villageois tués par des insurgés islamistes
  64. Afrik : Boko Haram tue 35 personnes, un avocat enlevé
  65. Romandie : Nigeria: 15 morts dans une attaque présumée de Boko Haram sur un marché
  66. Afriquinfos : Nigeria: 15 morts dans une attaque présumée de Boko Haram
  67. rfi : Le Nigeria affirme avoir tué une cinquantaine de combattants de Boko Haram
  68. Les Échos : Boko Haram a tué près de 160 personnes dans le nord du Nigeria
  69. i24 : Les Boko Haram ont tué 159 personnes au Nigéria
  70. rfi : Nigeria: nombreux morts dans l’attaque, attribuée à Boko Haram, d'un collège
  71. AFP : Nigeria: 19 personnes tuées dans le nord-est par Boko Haram
  72. a et b Jeune Afrique : Nigeria : Boko Haram tue quarante personnes en moins d'une semaine
  73. AFP : Nigeria: Plus de 30 morts dans l'attaque d'un cortège nuptial
  74. BBC : Nigeria : 12 morts dans une attaque
  75. Jeune Afrique : Nigeria : 12 morts dans une attaque de Boko Haram
  76. a et b Jeune Afrique : Nigeria : Boko Haram tue 24 personnes dans deux
  77. Le Soir : Nigeria: 12 civils tués dans une nouvelle attaque de Boko Haram
  78. Zone bourse : Huit morts dans une fusillade imputée à Boko Haram au Nigeria
  79. Afrik.Com : Nigeria : 3 morts dans l’attaque d’une mosquée dans le nord
  80. a et b AFP : Nigeria: 12 personnes tuées dans des attaques imputées à Boko Haram
  81. Afrik : Nigeria : 19 morts dans une attaque de Boko Haram à Maiduguri
  82. a et b Le Figaro : Nigéria: raids de Boko Haram, 18 tués
  83. LNT : Boko Haram assassine 85 personnes dans le nord du Nigéria
  84. Reuters : Un assaut de Boko Haram fait 51 morts au Nigeria-témoins
  85. AFP : Nigeria: 39 morts dans l’attaque d’un village par Boko Haram
  86. AFP : Des dizaines de personnes massacrées au Nigeria
  87. AFP : Nigeria: plus de 100 morts dans une attaque d'islamistes présumés (parlementaire)
  88. Reuters : Nouveau massacre dans le nord du Nigeria, près de 100 morts
  89. Reuters : Cinquante-neuf morts dans l'attaque d'un pensionnat au Nigeria
  90. Nigeria: au moins 37 tués dans trois attaques de Boko Haram dans le nord-est
  91. Nigeria: au moins 37 tués dans trois attaques de Boko Haram
  92. RFI : Nouveaux attentats meurtriers dans l'État de Borno
  93. AFP : Nigeria: série d'attaques de Boko Haram, au moins 74 morts en une journée
  94. AFP : Nigeria: 29 morts dans une attaque imputée à Boko Haram
  95. Le Monde : Nigeria : une explosion dans un marché fait au moins 32 morts
  96. Afrik : Nigeria : un double attentant fait onze morts, dont cinq policiers
  97. Jeune Afrique : Nigeria : un double attentat de Boko Haram fait huit morts à Maiduguri
  98. Jeune Afrique : Nigeria : 15 morts dans une attaque de Boko Haram à Maiduguri
  99. Romandie : Attaque d'un village par Boko Haram: au moins 17 morts
  100. a et b Jeune Afrique : Nigeria : 19 morts dans trois attaques attribuées à Boko Haram
  101. AFP : Nigeria: au moins 60 personnes tuées par des islamistes présumés
  102. TV54 Monde : Nigeria: alerte maximale à Abuja au lendemain d'un attentat meurtrier
  103. RFI : Les autorités nigérianes sous pression après l'attentat d'Abuja
  104. AFP : Nigeria: Boko Haram détruit une ville sur la frontière camerounaise
  105. The New York Times : Islamist Militants Kill Hundreds of Civilians in Northeastern Nigeria
  106. Ouest-France : Boko Haram. 4 morts dans un attentat à la voiture piégée
  107. a et b AFP : Nigeria: près de 150 morts en deux jours, le pouvoir dépassé par les violences
  108. a, b et c AFP et le Parisien : Nigeria : 24 villageois tués dans un nouveau raid de Boko Haram
  109. AFP : Un double attentat fait au moins 118 morts au Nigeria
  110. Reuters : Nouveau massacre imputé à Boko Haram au Nigeria
  111. Reuters et Le Monde : Nigeria : nouveaux massacres imputés à Boko Haram
  112. AP : Deux nouvelles attaques font 54 morts au Nigéria
  113. AFP et Le Nouvel Observateur : NIGERIA. Une triple attaque de Boko Haram fait 35 morts
  114. AFP : Nigeria: attaque de Boko Haram contre quatre villages
  115. AFP : Nigeria: plus de 40 morts dans l’explosion d’une bombe dans un stade
  116. AFP et Le Monde : Nigeria : des centaines de civils tués par Boko Haram
  117. Reuters : Quarante-deux villageois tués dans le nord-est du Nigeria
  118. Afrik : Nigeria : nouvelles attaques de Boko Haram, 5 morts
  119. AFP : Au moins 15 morts dans une nouvelle attaque de Boko Haram
  120. Jeune Afrique : Nigeria : une bombe explose près d'"un centre de visionnage" du Mondial 2014, au moins 21 morts
  121. Jeune Afrique : Nigeria: Boko Haram saccage des villages, au moins dix morts
  122. AFP et France 24 : Explosion à la bombe dans une université au Nigeria
  123. AFP, AP, Reuters et Le Monde : Nigeria : attentat à la bombe meurtrier dans un centre commercial de la capitale
  124. Afrique Inside : Nigeria : l’armée accusée de laisser Boko Haram massacrer la population
  125. Jeune Afrique : Nigeria : des islamistes présumés attaquent des églises, des "dizaines" de morts
  126. Jeune Afrique : Nigeria : Boko Haram tue plus de 50 personnes dans des attaques d'églises
  127. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Mathieu Olivier et Sabrina Myre, Pourquoi la multiplication des attaques de Boko Haram témoigne en fait de son affaiblissement, Jeune Afrique, 15 juillet 2015.
  128. RFI : Nigeria : attentat sur un des principaux marchés de Maiduguri
  129. Koaci : Nigeria : Nouvelle attaque de Boko Haram, 7 morts
  130. Jeune Afrique : Nigeria : une attaque de Boko Haram dans Nord-Est fait au moins 38 morts
  131. AP : Nigeria: Boko Haram tue au moins 100 personnes
  132. Le Monde avec AFP et Reuters : Double attentat meurtrier dans le nord du Nigeria
  133. a et b RFI : Spirale de violence au Nigeria : une église ciblée par un attentat
  134. Jeune Afrique : Nigeria : une femme décapitée et huit blessés dans un attentat à Kano
  135. Le Monde et AFP : Nigeria : les femmes kamikazes sèment la terreur dans le Nord
  136. a et b Nigeria. Des femmes et des jeunes filles enlevées et contraintes de participer aux attaques de Boko Haram, Amnesty International, 14 avril 2015.
  137. Le Point : Nigeria : une attaque de Boko Haram fait "des dizaines de morts"
  138. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/06/97001-20140806FILWWW00384-cameroun-attaque-d-islamistes-presumes.php
  139. Le Monde : Nigeria : nouveau rapt massif par Boko Haram dans le Nord
  140. Le Parisien : Nigeria : Boko Haram kidnappe une centaine d'hommes et d'adolescents
  141. Le Parisien et AFP : Boko Haram : des soldats tchadiens ont libéré 85 otages nigérians
  142. Le Parisien : Nigeria : Boko Haram tue dix villageois lors d'une opération de représailles
  143. Le Monde : Le Nigeria ne parvient pas à empêcher la progression de Boko Haram
  144. Reuters : Nigeria: 13 morts, 34 blessés dans les tirs et l'explosion à Kano
  145. Reuters : Au moins 36 morts dans un raid de Boko Haram au Nigeria
  146. Le Nouvel Observateur avec AFP : NIGERIA. 7 personnes décapitées par Boko Haram
  147. Le Figaro : Nigeria: trente morts malgré la trêve annoncée
  148. Reuters : Cinq morts dans un attentat dans le nord du Nigeria
  149. Reuters : Nouvelles violences imputées à Boko Haram au Nigeria, 17 tués
  150. AFP : 30 adolescents enlevés au Nigeria par Boko Haram
  151. Reuters : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141103.REU0269/attentat-au-nigeria-contre-une-ceremonie-chiite-23-morts.html
  152. Le Parisien : Nigeria : un kamikaze déguisé en écolier tue 47 collégiens
  153. Francetvinfo : Nigeria : 45 morts dans une attaque attribuée à Boko Haram dans le Nord-Est
  154. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/nigeria-boko-haram-noie-et-egorge-48-vendeurs-de-poissons_1625041.html#eCFPoJYOcYXArrSc.99
  155. AFP : Nigeria : une cinquantaine de morts dans la prise lundi de Damasak par Boko Haram
  156. [1]
  157. France 24 : Nigeria : deux femmes commettent un double attentat-suicide à Maiduguri
  158. RFI : Attaques au Nigeria: l'émir de Kano refuse de se laisser impressionner
  159. Human Rights Watch : Nigeria : Au moins 1 000 civils tués depuis janvier
  160. Jeune Afrique : Nigeria : le raid de Boko Haram sur Damaturu a fait plus de 150 morts'
  161. AFP : Nigeria: 31 morts dans un double attentat à Jos
  162. Reuters : Double attentat à Jos au Nigeria, 40 morts
  163. AFP : Nigeria : Boko Haram tue 32 personnes et en enlève près de 200
  164. AFP : Nigeria: un attentat fait 20 morts et 60 blessés
  165. Reuters : Trois explosions ont fait 27 morts dans le nord du Nigeria
  166. RFI : Cameroun: Boko Haram attaque un car de transport sur l'axe Waza-Mora
  167. Nigeria: Boko Haram s'empare d'une base militaire sur les rives du lac Tchad, RFI, 4 janvier 2014
  168. Plusieurs villages détruits par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria RFI, le 9 janvier
  169. Boko Haram a rasé 16 villages au nord-est du Nigeria, L'Obs, 10 janvier
  170. Occultés par Charlie : 16 villages détruits par Boko Haram, au Nigeria Arrêt sur Images, le 9 janvier 2015
  171. Le Monde avec AFP : Boko Haram libère près de 200 otages dans le nord-est du Nigeria
  172. AFP : Fillette porteuse d'une bombe au Nigeria: 19 morts, 18 blessés
  173. RFI : Nigeria: double attentat-suicide sur un marché bondé de Potiskum
  174. AFP : Nigeria: cinq morts, 11 blessés dans un attentat-suicide dans le nord-est
  175. Libération : «Les réfugiés ont autant peur de l’armée que de Boko Haram», par Jean-Louis Le Touzet.
  176. AFP : Nigeria : 4 morts et 48 blessés dans un nouvel attentat-suicide
  177. Le Point avec AFP : Nigeria : Boko Haram tue 15 personnes à Kambari
  178. a et b Le Monde avec AFP : Nigeria : les islamistes de Boko Haram sous le feu des Tchadiens
  179. AFP : Nigeria: le président échappe à un attentat, Boko Haram toujours plus menaçant
  180. « Cameroun: Fotokol sous le choc après l'attaque sanglante de Boko Haram », RFI,‎ 2015 fév 6 (lire en ligne)
  181. AFP : Nigeria : sept tués dans un nouvel attentat-suicide dans le Nord-Est
  182. a et b Le Point et AFP : Boko Haram: une vague d'attentats fait plus de 40 morts au Nigeria
  183. Le Figaro avec AFP : Nigeria : Boko Haram fait 30 nouveaux morts
  184. Le Monde avec AFP : Nigeria : un nouvel attentat-suicide meurtrier dans le Nord-Est
  185. France 24 : 'Attentat meurtrier dans un bus à Potiskum, dans le nord-est du Nigeria
  186. a et b AFP : Double attentat meurtrier au Nigeria à cinq semaines de la présidentielle
  187. a et b Jeune Afrique : Nord du Nigeria : deux attentats suicides font des dizaines de victimes'
  188. AFP : Nigeria: au moins 17 morts dans deux explosions à Jos au centre du pays
  189. Daily trust : Nigeria: Troops Retake Bama, 35 Towns
  190. RFI : Boko Haram sous pression à la frontière camerouno-nigériane
  191. Lignes de défense : Un contractor sud-africain tué par un tir nigérian à Maiduguri, par Philippe Chapleau.
  192. Vanguard : Nigeria: Military Recaptures Madagali, Last Area Held By Boko Haram in Adamawa
  193. AFP : Le Nigeria et ses alliés clament leurs premières victoires contre Boko Haram
  194. AFP : Nigeria : Boko Haram incendie des maisons à Bama, des centaines d'habitants chassés
  195. AFP : Boko Haram: des Nigérianes mariées de force puis massacrées pour rester «pures»
  196. AFP : Nigeria: à Bama, des rues jonchées de corps après la fuite de Boko Haram
  197. RFI : Niger: Boko Haram attaque des villages sur des îles du lac Tchad
  198. AFP : Nigeria: Boko Haram rassemble des troupes à Gwoza, nombreux habitants tués
  199. RFI : Nigeria: nouvelles exactions de Boko Haram dans l’État de Borno
  200. RFI : Nigeria: Maiduguri frappée par trois attentats
  201. AFP : Nigeria: nouvel attentat sanglant à Maiduguri
  202. AFP : Nigeria: le chef de Boko Haram avait ordonné de "tuer toutes les femmes" à Gwoza
  203. Le Monde avec AFP : Nigeria : Boko Haram attaque une ville libérée, puis évacuée, par l'armée tchadienne
  204. RFI : Nigeria: découverte d’un charnier à Damasak
  205. Le Monde avec AFP et Reuters : Découverte d'une centaine de corps dans une fosse commune au Nigeria
  206. AFP : Nigeria: 23 personnes "décapitées" dans le nord-est vendredi, veille des élections
  207. AFP : Tchad : sept civils tués dans une attaque attribuée à Boko Haram
  208. Reuters : LEAD 1-Nigeria-Boko Haram massacre 24 personnes dans un village du Nord-Est
  209. RFI : Cameroun: 16 personnes tuées par Boko Haram
  210. Le Monde avec AFP : Cameroun : une majorité de « victimes décapitées »
  211. AFP : Une attaque présumée de Boko Haram a fait 21 morts dans le nord-est du Nigeria
  212. Jeune Afrique avec AFP : Nigeria : neuf morts dans des affrontements entre Boko Haram et l'armée à Maiduguri
  213. Jeune Afrique avec AFP : Nigeria : deux attaques de Boko Haram font au moins 55 morts
  214. AFP : Nigeria: l’armée revendique de nouveaux succès face à Boko Haram
  215. Le Figaro avec AFP : Nord-est du Nigeria: 10 personnes tuées à la machette par Boko Haram
  216. Le Monde : Nigeria : double attaque de Boko Haram à Maiduguri
  217. RFI : Boko Haram: une priorité pour le nouveau président nigérian Buhari
  218. Le Monde avec AFP : Un attentat fait 13 morts et 24 blessés au Nigeria
  219. France 24 et AFP : Un attentat fait plus de 30 morts dans le nord-est du Nigeria
  220. AFP : Nigeria: 15 morts dans une attaque de Boko Haram contre un village
  221. Reuters : Série de raids de Boko Haram près de Maiduguri, 37 morts
  222. Tchad: l’implantation de Boko Haram dans le pays, RFI, 29 juin 2015.
  223. Cyril Bensimon, Tchad : premier attentat-suicide à N’Djamena, Le Monde, 16 juin 2015.
  224. RFI : Niger: attaques meurtrières de Boko Haram dans des villages isolés
  225. RFI : Nigeria: Boko Haram multiplie les attaques à Maiduguri
  226. a et b AFP : Nigeria: plus de 40 morts dans deux attaques attribuées à Boko Haram
  227. Un attentat-suicide perpétré par une enfant fait dix morts au Nigeria, Le Monde avec AFP, 24 juin 2015.
  228. L'armée nigérienne tue 31 membres de Boko Haram et capture un émir, RFI, 18 juillet 2015.
  229. a et b Nigeria: Boko Haram commet son pire carnage depuis l'arrivée du nouveau président, AFP, 2 juillet 2015.
  230. Nigeria: une adolescente se fait exploser dans une mosquée, 12 morts, Le Point avec AFP, 3 juillet 2015.
  231. a et b Guillaume Jacquot, Repoussé sur le terrain, Boko Haram n'a pourtant jamais autant tué, I-Télé, 23 octobre 2015.
  232. a et b Nigeria: près de 200 personnes tuées par Boko Haram en 48 heures, Le Point avec AFP, 3 juillet 2015.
  233. Nigeria : des dizaines de morts dans les attentats-suicides de Boko Haram, AFP, 4 juillet 2015.
  234. Laurent Larcher, Attentats en série au Nigeria, La Croix, 5 juillet 2015.
  235. Nouvelles attaques de Boko Haram sur les rives du lac Tchad, RFI, 8 juillet 2015.
  236. Nigeria : L’armée dit avoir arrêté le «cerveau» des attentats de Jos et Zaria, 20 Minutes,
  237. Fabrice Pouliquen, Nigeria : 25 morts et 32 blessés dans un attentat à Zaria, 20 Minutes avec AFP, 7 juillet 2015.
  238. Nigeria: une nouvelle attaque de Boko Haram fait des dizaines de morts, AFP, 14 juillet 2015.
  239. Tchad: attentat-suicide meurtrier sur un marché de Ndjamena, RFI, 11 juillet 2015.
  240. Un double attentat-suicide frappe pour la première fois le Cameroun, RFI, 13 juillet 2015.
  241. Celia Guillon, L'incessante guérilla de Boko Haram, Libération, 15 juillet 2015.
  242. Eddy Isango, Près de 500 civils tués en un an par Boko Haram au Cameroun, selon Amnesty International, VOA, 30 juin 2016.
  243. Boko Haram généralise la stratégie des raids meurtriers, RFI, 15 juillet 2015.
  244. a, b et c Le nord-est du Nigeria meurtri par trois attaques de la secte islamiste Boko Haram, Le Monde avec AFP, 15 juillet 2015.
  245. Niger: Boko Haram tue une dizaine de civils, Le Figaro avec Reuters, 16 juillet 2015.
  246. Une double explosion fait au moins 49 morts au Nigeria, Le Monde avec AFP, 17 juillet 2015.
  247. Double attentat à Gombe au Nigeria, une cinquantaine de morts, Reuters, 17 juillet 2015.
  248. Nord-est du Nigeria: 13 morts dans une triple explosion à Damaturu, AFP, 17 juillet 2015.
  249. Explosions de Damaturu au Nigeria: trois mineures kamikazes à l'origine des attentats, selon la police, RFI, 17 juillet 2015.
  250. Cameroun: double attentat-suicide meurtrier dans l'Extrême-Nord, RFI, 22 juillet 2015.
  251. Un double attentat ensanglante le nord du Cameroun, Le Monde avec AFP et Reuters, 22 juillet 2015.
  252. Des explosions ont fait 37 morts, 105 blessés à Gombe au Nigeria, Reuters, 23 juillet 2015.
  253. Nigéria : au moins 21 morts dans une attaque islamiste, AFP, 25 juillet 2015.
  254. Cameroun : la ville de Maroua de nouveau frappée par un attentat meurtrier, France 24 avec AFP et Reuters, 26 juillet 2015.
  255. Nigeria: quatrième attaque kamikaze à Damaturu en dix jours, RFI, 27 juillet 2015.
  256. Nigeria: Boko Haram égorge 10 pêcheurs, Le Figaro avec AFP, 30 juillet 2015.
  257. Nigeria: 13 morts dans une attaque de représailles de Boko Haram près de Maiduguri, AFP, 2 août 2015.
  258. a et b Boko Haram multiplie ses exactions au Nigeria et au Cameroun, l'armée tchadienne à pied d'œuvre, Le Point avec AFP, 5 août 2015.
  259. Cameroun: attaques meurtrières contre des villages dans l'Extrême-Nord, RFI, 5 août 2015.
  260. Nigeria: 9 villageois tués par Boko Haram, Le Figaro avec AFP, 6 août 2015.
  261. Nigeria: le bilan de l'attentat de mardi s'alourdit, des villageois décrivent l'horreur, AFP, 12 août 2015.
  262. Un attentat fait une cinquantaine de morts au Nigeria, Reuters , 11 août 2015.
  263. Une explosion fait au moins 47 morts sur un marché dans le nord-est du Nigeria, France 24 avec AFP, 11 août 2015.
  264. Nigeria: attentat meurtrier sur un marché dans l'Etat de Borno, RFI, 11 août 2015.
  265. Nigeria: au moins 47 morts, 50 blessés dans une explosion dans le nord-est, AFP, 11 août 2015.
  266. Nigeria : le bilan de la sanglante attaque de Boko Haram monte à 160 morts, Jeune Afrique avec AFP, 19 août 2015.
  267. Nigeria: près de 80 personnes tuées par Boko Haram dans trois villages du nord-est, AFP, 31 août 2015.
  268. Terrorisme - Cameroun : Kerawa frappée par Boko Haram, AFP avec Le Point, 4 septembre 2015.
  269. Boko Haram frappe au Cameroun avec des attentats-suicides, AFP, 13 septembre 2015.
  270. Cameroun: double attentat-suicide à Mora dans le nord, RFI, 20 septembre 2015.
  271. Nigeria: le bilan des attentats de Maiduguri s'alourdit à 117 morts, AFP, 22 septembre 2015.
  272. Nigeria: plus de 20 morts dans une explosion sur un marché dans le Nord-Est, AFP, 23 septembre 2015.
  273. Niger: raid meurtrier du groupe Boko Haram sur un village, RFI, 27 septembre 2015.
  274. a et b Nigeria : une double explosion fait 18 morts et plus de 40 blessés, I Télé, 3 octobre 2015.
  275. Niger: attentats à la bombe dans la ville de Diffa, RFI, 4 octobre 2015.
  276. lefigaro.fr, « Nigéria: 14 morts dans trois attentats-suicides » (consulté le 7 octobre 2015)
  277. Tchad: au moins 38 morts dans 5 explosions attribuées à l’ex-Boko Haram, RFI, 10 octobre 2015.
  278. Boko Haram frappe au Tchad et au Cameroun, La Croix avec AFP, 11 octobre 2015.
  279. Boko Haram: un attentat-suicide frappe le Cameroun, AFP, 11 octobre 2015.
  280. « Au moins sept morts dans des explosions au Nigeria », sur Le Figaro (consulté le 14 octobre 2015)
  281. « Nigeria : trois explosions dans le nord-est », sur Le Figaro (consulté le 14 octobre 2015)
  282. Nigeria: des dizaines de morts dans des attentats-suicides à Maiduguri, RFI, 16 octobre 2015.
  283. Madjid Zerrouky, William Audureau et Maxime Vaudano, Les attentats de l’Etat islamique : 20 pays, 18 mois, plus de 1 600 morts, Le Monde, 25 novembre 2015.
  284. Nigeria: 20 personnes tuées par des islamistes de Boko Haram, AFP, 22 octobre 2015.
  285. a et b Des attentats meurtriers contre des mosquées dans le nord du Nigeria, Le Monde avec AFP et Reuters, 23 octobre 2015.
  286. Niger: treize villageois tués dans une attaque attribuée à Boko Haram, RFI, 28 octobre 2015.
  287. Cameroun : cinq morts dont deux kamikazes dans une attaque-suicide à Fotokol, Jeune Afrique avec AFP, 9 novembre 2015.
  288. a et b Le nord-est du Nigeria frappé par deux attentats en deux jours, RFI, 18 novembre 2015.
  289. 32 morts dans un attentat à la bombe au Nigeria, Radio-Canada avec AFP, Reuters et AP, 17 novembre 2015.
  290. Nigeria: 15 morts dans un attentat à Kano perpétré par deux jeunes filles kamikazes, AFP, 18 novembre 2015.
  291. Cameroun: nouvelle attaque meurtrière à Fotokol, RFI, 21 novembre 2015.
  292. Nigeria: Maiduguri victime d'un nouvel attentat-suicide meurtrier, RFI, 23 novembre 2015.
  293. Boko Haram tue 18 villageois à Gogone dans le sud-est du Niger, RFI, 26 novembre 2015.
  294. Nigeria: 21 morts dans un attentat anti-chiite signé Boko Haram, AFP, 27 novembre 2015.
  295. Un triple attentat-suicide fait 27 morts sur un marché tchadien, AFP, 5 décembre 2015.
  296. Cameroun : 7 civils tués dans un attentat-suicide au nord, Le Monde avec AFP, 11 décembre 2015.
  297. Nigeria : 14 morts lors d’une attaque de Boko Haram dans un village du Nord-Est, Jeune Afrique avec AFP, 11 décembre 2015.
  298. Nigeria : 30 morts dans l'attaque de trois villages par Boko Haram, France 24 avec AFP, 16 décembre 2015.
  299. Nigeria : un garde civil et quatre kamikazes tués dans un attentat-suicide dans le Nord-Est, Jeune Afrique avec AFP, 16 décembre 2015.
  300. Nigéria: Au moins 14 personnes tuées par Boko Haram, Le Figaro avec AFP, 26 décembre 2015.
  301. Nord-est du Nigeria: deux attentats-suicide, jusqu'à 30 morts, AFP, 28 décembre 2015.
  302. Nigeria : sept morts dans une nouvelle attaque de Boko Haram à Madagali, Jeune Afrique avec AFP, 12 janvier 2016.
  303. Un attentat-suicide fait une dizaine de morts au Cameroun, Le Monde avec AFP, 13 janvier 2016.
  304. [vidéo] Patrick Fandio et Frédéric Rambier, Vidéo : avec l’armée camerounaise, en guerre contre Boko Haram, France 24, 4 mars 2016.
  305. Cameroun : au moins 32 morts dans plusieurs attentats sur un marché, AFP, 26 janvier 2016.
  306. Attentats meurtriers dans le nord-ouest du Nigeria, Le Monde avec AFP, 27 janvier 2016.
  307. Quatre civils victimes d'un attentat au Nigeria, Le Figaro avec AFP, 28 janvier 2016.
  308. a, b et c Attentats de Boko Haram au Nigeria et au Tchad, RFI, 31 janvier 2016.
  309. Nigeria: 85 morts dans une attaque de Boko Haram, AFP, 1er février 2016.
  310. Nigeria : plusieurs dizaines de morts dans un double attentat-suicide, France 24 avec Reuters et AFP, 10 février 2016.
  311. Au Cameroun, au moins six morts dans un double attentat-suicide dans la région de l’Extrême-Nord, RFI, 10 février 2016.
  312. DOUBLE ATTENTAT SUICIDE: 11 MORTS ET PLUS DE 30 BLESSÉS À NGUETCHEWE, La Nouvelle Expression, 12 février 2016.
  313. a et b Nigeria : des attaques du groupe Boko Haram font trente morts, Le Parisien avec AFP, 14 février 2016.
  314. Un double attentat fait 24 morts dans le nord du Cameroun, ATS, 20 février 2016.
  315. Nigeria : 25 morts dans l'attentat-suicide de Maiduguri (nouveau bilan), AFP, 17 mars 2016.
  316. Double attaque terroriste au Niger à quelques jours de la présidentielle, RFI, 17 mars 2016.
  317. Niger: 4 morts dans des attaques islamistes, Le Figaro avec AFP, 17 mars 2016.
  318. Niger: hommage au chef d’escadron tué à Bosso par des kamikazes, RFI, 19 mars 2016.
  319. a et b Nigeria : Boko Haram attaque un village, au moins 11 personnes tuées, Le Monde, 21 avril 2016.
  320. Boko Haram attaque un village nigérian mais semble affaibli, BFMTV, 21 avril 2016.
  321. Une attaque de Boko Haram frappe le village de Yébi, dans le sud-est du Niger, RFI, 20 mai 2016.
  322. Niger: nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram dans la région de Diffa, RFI, 3 juin 2016.
  323. Florian Adam, Dans sa lutte contre Boko Haram, l’armée nigériane massacre des civils, Slate, 1er mars 2017.
  324. Dionne Searcey,‘They Told Us They Were Here to Help Us.’ Then Came Slaughter., The New York Times, 28 février 2017.
  325. Nigeria : quatre femmes égorgées dans une attaque de Boko Haram , AFP, 11 juin 2016.
  326. Nigeria: Boko Haram tue 24 personnes dans le nord-est, AFP, 17 juin 2016.
  327. Cameroun: attaque meurtrière attribuée à Boko Haram dans l’Extrême-Nord, RFI, 30 juin 2016.
  328. Nigeria: 6 morts dans un attentat contre une mosquée imputé à Boko Haram, AFP, 8 juillet 2016.
  329. Nigeria : attaque de Boko Haram dans le Nord-Est, AFP, 9 juillet 2016.
  330. Cameroun: attentat-suicide meurtrier à Mora, dans l'Extrême-Nord, RFI, 21 août 2016.
  331. lefigaro.fr, « Nigeria: 8 personnes tuées par Boko Haram » (consulté le 19 septembre 2016)
  332. lefigaro.fr, « Nigeria: 6 morts dans une attaque de Boko Haram » (consulté le 20 septembre 2016)
  333. « Nord-Est du Nigeria: huit personnes tuées dans un attentat », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne)
  334. a et b Des femmes commettent deux attentats-suicides dans l'extrême-nord du Cameroun : un civil tué, AFP, 24 octobre 2016.
  335. Attentats meurtriers dans un camp de réfugiés au Nigeria, Le Monde avec AFP, 29 octobre 2016.
  336. Nigeria : une série d’attentats suicides fait six morts à Maiduguri, Jeune Afrique avec AFP, 18 novembre 2016.
  337. Nigeria: un attentat imputé à Boko Haram fait au moins 45 morts, AFP, 10 décembre 2016.
  338. Nigéria. Le bilan du double attentat monte à 56 morts, Ouest-France, 10 décembre 2016.
  339. Nigeria: deux fillettes se font exploser dans un marché, un mort et 18 blessés, AFP, 11 décembre 2016.
  340. Cameroun: nouvel attentat-suicide près d'un marché à Mora, RFI, 25 décembre 2016.
  341. Nigeria: Maïduguri visée par un attentat kamikaze, RFI, 26 décembre 2016.
  342. Nigeria: Une tentative d'attentat déjoué à Maiduguri, une kamikaze arrêtée, Koaci, 27 décembre 2016.
  343. Nigeria: une kamikaze se loupe, elle est lynchée par la foule, Sputnik, 27 décembre 2016.
  344. Nigeria: Une kamikaze de 10 ans se fait exploser à Maiduguri et fait des blessés Koaci, 2 janvier 2017
  345. « Nigeria: Boko Haram utilise de plus en plus d'enfants comme "bombes humaines" », (consulté le 22 août 2017).
  346. Boko Haram : deux attentats-suicides évités de justesse au Cameroun, Jeune Afrique avec AFP, 11 janvier 2017.
  347. Nigeria: deux personnes tuées dans des explosions attribuées à Boko Haram, AFP, 13 janvier 2017.
  348. Attentat-suicide sur un campus de Maiduguri : Trois personnes tuées et une quinzaine de blessés, AFP, 17 janvier 2017.
  349. Nigeria: au moins 15 morts dans une attaque par Boko Haram, AFP, 30 janvier 2017.
  350. Nigeria: trois kamikazes se tuent à Maïduguri, RFi, 3 mars 2017.
  351. Nigeria: 2 morts et 16 blessés dans un attentat-suicide, AFP 15 mars 2017.
  352. Nigeria: nouvel attentat près de Maiduguri, Boko Haram refuse de s'avouer vaincu, RFI, 19 mars 2017.
  353. Trois kamikazes au Nigeria tuent quatre personnes, Reuters, 19 mars 2017.
  354. Boko Haram dément la libération de 5000 otages, Le Figaro avec Reuters, 17 mars 2017.
  355. Nigeria: attaques suicide dans un camp de déplacés, AFP, 22 mars 2017.
  356. Nigeria: 13 morts après de nouvelles attaques de Boko Haram, Le Parisien avec AFP, 10 avril 2017.
  357. Nigeria : cinq blessés dans une attaque-suicide à Maiduguri, AFP, 8 avril 2017.
  358. Quatre morts dans des attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria, VOA avec AFP, 24 avril 2017.
  359. « Attentat-suicide au Nigeria : cinq soldats tués », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne)
  360. « Nigeria: cinq morts dans des attentats-suicides dans le nord-est », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne)
  361. Cameroun : au moins 9 civils tués dans un double attentat dans l’extrême nord du pays, Jeune Afrique avec AFP, 2 juin 2017.
  362. Nigeria: onze morts dans une attaque de Boko Haram, BFM TV avec AFP, 8 juin 2017
  363. Important raid de Boko Haram au Nigeria contre Maiduguri, Reuters, 8 juin 2017.
  364. L'attaque la plus sanglante de Boko Haram depuis le début de l'année, Amnesty International, 12 juin 2017.
  365. Cameroun: nouvel attentat-suicide dans un camp militaire à Kolofata, RFI, 11 juin 2017.
  366. a et b Séries d'attentats de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, AFP, 19 juin 2017.
  367. Nigeria : dix combattants Boko haram tués, BBC, 18 juin 2017.
  368. Niger: une attaque attribuée à Boko Haram dans la région de Diffa, RFI, 3 juillet 2017.
  369. Niger: l'armée tue 14 civils pris pour des jihadistes, RFI, 5 juillet 2017.
  370. Nigeria: 19 morts dans le quadruple attentat de mardi à Maiduguri, AFP, 13 juillet 2017.
  371. Cameroun: une jeune fille se fait exploser dans une salle de jeux à Waza, RFI, 13 juillet 2017.
  372. Cameroun: au moins 14 civils tués dans un double attentat dans le nord, AFP, 13 juillet 2017.
  373. Nigeria : huit morts dans un attentat-suicide à Maiduguri, Le Monde avec AFP, 17 juillet 2017.
  374. Nord-est du Nigeria: trois villageois décapités par Boko Haram, AFP, 2 août 2017.
  375. Cameroun : huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord, AFP, 6 août 2017.
  376. Au Nigeria, 31 pêcheurs tués par Boko Haram sur les îles du lac Tchad, Le Monde avec AFP, 31 août 2017.
  377. Un triple attentat-suicide fait 28 morts et plus de 80 blessés au Nigeria, France 24 avec AFP, 16 août 2017.
  378. Célian Macé, L’inquiétant sursaut de Boko Haram, Libération, 23 août 2017.
  379. Quatre membres d’un comité de vigilance tués par Boko Haram dans le nord du Cameroun, Le Monde avec AFP, 23 août 2017.
  380. a et b Nigeria : sept personnes tuées par Boko Haram dans un camp de déplacés, AFP, 10 septembre 2017.
  381. Cameroun: 4 morts dans un attentat-suicide de Boko Haram, Le Figaro avec AFP, 13 septembre 2017.