Bataille de Dikwa (17 février 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Dikwa

Informations générales
Date
Lieu Dikwa
Issue Victoire tchadienne
Belligérants
Drapeau du Tchad TchadShababFlag.svg Boko Haram
Commandants
Ahmat Darry Bazine
Forces en présence
2 500 hommes[1]inconnues
Pertes
2 morts[1]
9 blessés[1]
117 morts
(selon le Tchad)[1]

Insurrection de Boko Haram

Coordonnées 12° 02′ 15″ nord, 13° 55′ 18″ est
Géolocalisation sur la carte : Afrique
(Voir situation sur carte : Afrique)
Bataille de Dikwa
Géolocalisation sur la carte : Nigeria
(Voir situation sur carte : Nigeria)
Bataille de Dikwa

La première bataille de Dikwa se déroule le lors de l'insurrection de Boko Haram.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Depuis le , les troupes tchadiennes venues du Cameroun occupent la ville nigériane de Gamboru Ngala, 2 500 soldats sont déployés dans la zone[1].

Les combats reprennent le près de la ville de Dikwa, située sur la route de Maiduguri, à une cinquantaine de kilomètres de Gamboru Ngala. L'affrontement dure deux à trois heures, les djihadistes sont battus et prennent la fuite tandis que les Tchadiens s'emparent de leur camp[1],[2],[3].

Le bilan officiel communiqué le soir du par Brahim Seïd Mahamat, chef d’état-major général des armées tchadiennes, fait état de 117 djihadistes tués contre deux morts et neuf blessés pour les Tchadiens. De plus quatre véhicules bourrés d’explosifs et 142 motos ont été détruits[1].

La ville de Dikwa cependant n'est pas attaquée et demeure aux mains de Boko Haram[4].

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]