Bataille de Konduga (2014)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Konduga.
Bataille de Konduga

Informations générales
Date
Lieu Konduga
Issue Victoire nigériane
Belligérants
Drapeau du Nigeria NigeriaShababFlag.svg Boko Haram
Forces en présence
inconnues initialement
400 hommes en renfort[1]
~ 100 à 200 hommes
(selon le Nigeria)[2],[3]
Pertes
4 blessés
(selon le Nigeria)[1]
~ 100 morts
(selon le Nigeria)[2],[3]

Insurrection de Boko Haram

Coordonnées 11° 39′ 06″ nord, 13° 25′ 10″ est

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Bataille de Konduga

Géolocalisation sur la carte : Nigeria

(Voir situation sur carte : Nigeria)
Bataille de Konduga

La bataille de Konduga a lieu le lors de l'insurrection de Boko Haram.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le , à h 30 GMT, les forces de Boko Haram attaquent la ville de Konduga, située à 35 kilomètres de Maiduguri[2].

Les assaillants sont au nombre de 100 à 200 d'après les communiqués de l'armée et du ministère de la Défense[2],[3]. L'armée nigériane aurait été informée de l'offensive des djihadistes et aurait envoyé 400 hommes pour renforcer ses défenses et tendre une embuscade aux rebelles[1].

Les combats durent environ trois heures. L'armée nigériane revendique la victoire, elle affirme avoir tué plus d'une centaine de djihadistes et saisi quatre véhicules dotés de canons anti-aériens, deux autres voitures militaires, trois mitrailleuses lourdes, plus de trente fusils d'assaut AK-47 et deux systèmes GPS[2]. Un militaire déclare à l'agence Xinhua: « La plupart des insurgés tués ont été mutilés jusqu'à en devenir méconnaissables lors des quelques heures de furie déployée par nos hommes »[3]. L'armée affirme également ne déplorer que quatre blessés dans ses rangs[1].

Quelque temps après l'affrontement, vers 12 h 0 GMT, une cinquantaine de djihadistes se vengent en ouvrant le feu sur la foule d'un marché de Ngom, situé près de Maiduguri et Konduga. Mais après la tuerie, des soldats et des miliciens se lancent à la poursuite des assaillants et en tuent une dizaine[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Nigeria: Boko Haram défait à Konduga, l'Armée exhibe les preuves, Koaci, 13 septembre 2014.
  2. a b c d et e Nigéria: victoire de l'armée sur Boko Haram, AFP, 13 septembre 2014.
  3. a b c et d Liang Chen, Nigeria : au moins 100 combattants de Boko Haram tués dans une opération militaire, Xinhua, 13 septembre 2014.
  4. Boko Haram attaque un marché au Nigeria, Le Figaro avec AFP, 13 septembre 2014.