Bataille de Garunda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Garunda

Informations générales
Date
Lieu Garunda, près de Gudumbali
Issue Victoire de l'État islamique
Belligérants
Drapeau du Nigeria NigeriaDrapeau de l'État islamique État islamique en Afrique de l'Ouest
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
17 morts[1]
14 blessés[1]
plusieurs disparus[1]
inconnues

Insurrection de Boko Haram

Coordonnées 13° 00′ 01″ nord, 12° 59′ 34″ est
Géolocalisation sur la carte : Afrique
(Voir situation sur carte : Afrique)
Bataille de Garunda
Géolocalisation sur la carte : Nigeria
(Voir situation sur carte : Nigeria)
Bataille de Garunda

La bataille de Garunda a lieu le pendant l'insurrection de Boko Haram.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le soir du , les djihadistes de l'État islamique en Afrique de l'Ouest transportés par des camions arrivent aux abords du village de Garunda, près de Gudumbali, et attaquent la base militaire de l'armée nigériane[1],[2]. La base de Garunda vient alors d'être établie pour les soldats de la base de Jilli, qui ont été mis en déroute lors d'une autre attaque, le 14 juillet[1]. Lorsque l'attaque de Garunda commence, les soldats sont tout juste en train de s'installer et le conducteur d'un bulldozer est encore en train de creuser des tranchées[1],[2]. La base est envahie pendant la nuit et les soldats prennent la fuite[1]. Les djihadistes se retirent ensuite de la base après l'avoir pillée en emportant avec eux des armes et des véhicules[1].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Selon les déclarations sous couvert d'anonymat d'un officier de l'armée nigériane à l'AFP le 9 août, 17 soldats ont été tués, 14 ont été blessés, et « un nombre indéterminé est toujours porté manquant »[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i Le Figaro avec AFP, « Nigeria: 17 soldats tués dans l'attaque d'une base militaire », Le Figaro, (consulté le 25 janvier 2020)
  2. a et b « Nigeria : au moins 17 soldats tués dans l'attaque d'une base militaire », Africanews, (consulté le 25 janvier 2020)