Le Piano du pauvre (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Piano du pauvre

Chanson de Léo Ferré
extrait de l'album Le Piano du pauvre
Sortie 1954
Enregistré 7 avril 1954
Durée 3:12
Genre chanson française
Label Disques Odéon

Pistes de Le Piano du pauvre

Le Piano du pauvre est une chanson de Léo Ferré, publiée à l'automne 1954 sur son deuxième album paru chez Odéon. Avec cette chanson malicieuse à la gloire de l'accordéon, instrument populaire par excellence, Ferré agrandit encore sa notoriété et confirme son succès commercial, inauguré avec la chanson Paris canaille.

Forme[modifier | modifier le code]

Paroles et musique sont de Léo Ferré.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Le , Léo Ferré enregistre sous l'égide de l'arrangeur Jean Faustin une première version de cette chanson, restée à ce jour introuvable[1].

Sa maison de disques Odéon lui présente alors l'accordéoniste Jean Cardon, qui va devenir un accompagnateur fidèle - son seul et unique accordéoniste - jusqu'en 1963. Ensemble et avec quelques autres musiciens dirigés par Jean Faustin, ils enregistrent la version studio définitive de cette chanson le .

Ferré l'interprètera sur scène lors de son premier passage à l'Olympia de Paris en , en première partie de Joséphine Baker, puis lors de son passage en vedette dans ce même music-hall en (voir Récital Léo Ferré à l'Olympia). Après les années 1950, c'est une chanson qu'il n'interprétera plus du tout.

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Jean Cardon : accordéon
  • Les autres musiciens n'ont pas été identifiés à ce jour.

Production[modifier | modifier le code]

  • Arrangements et direction musicale : Jean Faustin
  • Prise de son : ?
  • Production exécutive : M. Dory

Reprises[modifier | modifier le code]

Cette chanson a été reprise par Catherine Sauvage, Patachou, puis par Germaine Montero, Marc Ogeret ou encore Philippe Léotard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette version ne comportait vraisemblablement pas d'accompagnement à l'accordéon. Cf Alain Raemackers, livret album Le Piano du pauvre, La Mémoire et la Mer, 2006

Liens internes[modifier | modifier le code]