Jean Cardon (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Cardon et Cardon (homonymie).
Jean Cardon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Activité
Autres informations
Instrument
Œuvres principales

Jean Cardon est un accordéoniste français, né à Paris[n 1] en 1931 et mort en 1990.

Il est connu pour avoir accompagné Léo Ferré en studio et sur scène, de 1954 à 1963[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Cardon est l’accompagnateur de Léo Ferré durant les années 1950. Il exerce sur lui une influence notable, analogue à celle de Jean Corti pour Jacques Brel[2]. Le poète lui dédie alors les chansons Le Piano du pauvre (1954) et Mister Giorgina (1962).

En 1959, à la tête de son propre orchestre il enregistre chez Odéon un album solo intitulé Surpat' chez Léo Ferré, regroupant seize versions instrumentales des chansons de Ferré[2]. Durant les années 1980, le poète utilise sur scène en bandes-orchestres les enregistrements de Jean Cardon, lors de reprises de titres de cette époque.

Jean Cardon a terminé sa vie à Gourdon, dans le Lot, loin des projecteurs[3], dans une maison que Léo Ferré lui prêtait[1].

Ferré dans la chanson hommage Mister Giorgina osa ce conseil[4] : « Un jour t’auras les cheveux blancs […] Alors avant qu’il n’soit trop tard, Planqu’ ton magot dans ton placard[…][5] ».

Discographie[modifier | modifier le code]

1960 : Les Archers du Roi d'Albert Santoni (super 45 tours)

Collaboration avec Léo Ferré[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Titi parisien selon le Dictionnaire Ferré[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Robert Belleret, Dictionnaire Ferré, Paris, Fayard, , 304 p. (ISBN 978-2-213-66853-6, lire en ligne), « Cardon, Jean »
  2. a et b Jacques Vassal, Léo Ferré, la voix sans maître, Paris, Le cherche midi, , 315 p. (ISBN 978-2-7491-2832-0, lire en ligne)
  3. « C’est Jean Cardon, vedette Odéon, à l’accordéon », sur leoferre.hautetfort.com, (consulté le 2 mai 2015)
  4. http://leoferre.over-blog.com/article-18034952.html / consulté le 15 mai 2015.
  5. http://leoferre.hautetfort.com/archive/2007/03/15/%C2%AB-c%E2%80%99est-jean-cardon-vedette-odeon-a-l%E2%80%99accordeon-%C2%BB.html / consulté le 15 mai 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]