Marc Ogeret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marc Ogeret
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Semur-en-AuxoisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Marc Ogeret est un chanteur français né le à Paris et mort le à Semur-en-Auxois[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Marc Ogeret commence à chanter des chansons de Félix Leclerc et de Léo Ferré aux terrasses des cafés vers 1954. Pierre Prévert, frère de Jacques Prévert, le remarque et lui donne sa chance. Ogeret commence à faire les cabarets, Chez Agnès Capri rue Molière, puis La Colombe de Michel Valette. Il reçoit le prix de l'Académie Charles-Cros en 1962 et le prix de l'académie de la chanson en 1963. En 1964, il passe en première partie de Georges Brassens.

En 1967, il est vedette d'un spectacle consacré à Aragon. Il enregistre le disque Marc Ogeret chante Aragon, son disque le plus vendu. En 1968, prémices aux événements de mai 1968, il enregistre deux disques de chants révolutionnaires Autour de la Commune et Chansons « contre »[2]. La sortie, prévue en avril 1968, est reportée de deux ans. Il enregistre ensuite des chansons de marins, puis monte un spectacle autour du Condamné à mort de Jean Genet avec la compositrice Hélène Martin.

Il enregistre un coffret de quatre albums consacrés à Aristide Bruant entre novembre 1977 et juin 1978 (60 chansons et monologues). Il continue sa carrière tout en faisant des tournées dans le monde entier (Belgique, Canada et Égypte entre autres). Il enregistre des chants de Résistance, des chansons de Jean Vasca, de nouvelles chansons sur des poèmes d'Aragon (Second Intermède), des chansons de Léo Ferré (De grogne et de velours, 1999).

C'est aussi un grand syndicaliste et il a beaucoup apporté aux droits des artistes-interprètes à l'ADAMI[réf. nécessaire].

En 2009 et en 2010, sa chanson La Liberté des nègres (écrite à l'origine par le chevalier Pierre-Antoine-Augustin de Piis) est au programme de l'épreuve de musique du baccalauréat[réf. nécessaire].

Distinction[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 1983[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Chansons de la marine en bois (Vogue, SLVLX45)
  • 1970 : Chansons salées de la marine (Vogue, SLD735)
  • 1970 : Le condamné à mort, poème de Jean Genet, musique de Hélène Martin (Cavalier LM940)
  • 1972 : Rencontres (Vogue, SLD839)
  • 1976 : Imagine (Vogue, LDA2023)
  • 1978 : La mer (Vogue, LDSE55)
  • 1978 : Ogeret chante Bruant (Vogue, LDA20322) - 14 titres - Nouveau prix Académie Charles Cros
  • 1978 : Marc Ogeret chante Bruant, 60 chansons et monologues (coffret 4 LP avec livret 24 pages - Vogue 405 CVA 401 ABCD) (réédition en 2005 en 2 CD : Bruant, Chansons et monologues. Volume 1 et Volume 2 - Vogue Sony BMG)
  • 1979 : En toi (Vogue, VG407)
  • 1980 : Chansons « contre » (suite) (Vogue, VG408574)
  • 1981 : Vivre (Vogue, 101634)
  • 1984 : Le Condamné à mort (poème de Jean Genet, musique de Hélène Martin), nouvel enregistrement, Vogue, VG 409 540068)
  • 1986 : Berger de paroles (Granit)
  • 1987 : Nous ferons se lever le jour, Poèmes et chansons de Paul Vaillant Couturier, disque 33 tours Réveil des combattants RC 001
  • 1988 : Chante la Révolution, Double album 30 cm, Socadisc Sc 370 (CD Socadisc, 1997).
  • 1988-1989 : Spectacle Témoignage sur la période 1940-1945 et sortie du disque Chante la résistance, 1990 pour le CD.
  • 1990 : Ogeret chante Jean Vasca (Le Petit Véhicule)
  • 1992 : Chante Aragon (Second Intermède) (EPM)
  • 1996 : Chants de marins (EPM)
  • 1999 : Ogeret chante Léo Ferré, de grogne et de velours (EPM)
  • 2018 : Marc Ogeret chante les poètes (3 CD EPM)

Super 45 tours[modifier | modifier le code]

  • 1958 : Interprète Aristide Bruant 1, 45 tours (GEM/EGEX 4531)
  • 1958 : Interprète les ballades d'autrefois 1, 45 tours (GEM/EGEX 4532)
  • 1958 : Interprète les succès de Guy Béart 1, 45 tours (GEM/EGEX 4541)
  • 1958 : Interprète les succès de Guy Béart 2, 45 tours (GEM/EGEX 4542)
  • 1958 : Interprète les succès de Léo Ferré, 45 tours (GEM/EGEX 4543)
  • 1958 : Interprète Aristide Bruant 2, 45 tours (GEM/EGEX 4544)
  • 1958 : Interprète les ballades d'autrefois 2, 45 tours, GEM/EGEX 4545
  • 1961 : Noël (Luc Bérimont / Léo Ferré) (Orphée)
  • 1962 : Merde à Vauban (Pierre Seghers / Léo Ferré), 45 tours, Orphée
    • Chante Pierre Seghers, 45 tours, Orphée.
    • Protestation, 45 tours, Vogue, EPL8513

L’Institut d'Histoire ouvrière économique et sociale (IHOES), centre d'archives belge basé à Liège possède, dans ses collections, un 45 tours de Marc Ogeret relatif à L’Internationale[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort du chanteur engagé Marc Ogeret, interprète d'Aragon », sur francetvinfo.fr, (consulté le 5 juin 2018)
  2. « Mort du chanteur engagé Marc Ogeret, interprète des poèmes d’Aragon », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 6 juin 2018).
  3. Promotions dans l'ordre des Arts et Lettres, chevaliers et officiers
  4. Lionel Vanvelthem, Attaché scientifique - archiviste, IHOES, « IHOES - Institut d'histoire ouvrière, économique et sociale », sur www.ihoes.be (consulté le 10 décembre 2017)

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Rédaction, Mort du chanteur engagé Marc Ogeret, interprète des poèmes d’Aragon, Le Monde, 6 juin 2018, [lire en ligne].
  • Olivier Doubre, Marc Ogeret, le chanteur à l’œillet rouge, s’en est allé…, Politis, 7 juin 2018, [lire en ligne].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]