Les Fleurs du mal (suite et fin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Fleurs du mal (homonymie).
Les Fleurs du mal (suite et fin)
Album de Léo Ferré
Sortie
Enregistré été 1976 - janvier 1977 à Castellina in Chianti (Italie)
Durée 58:30 min
Genre Chanson française
Format Disque compact
Label La Mémoire et la Mer

Albums de Léo Ferré

Les Fleurs du mal (suite et fin) est un album posthume de Léo Ferré sorti en 2008. Il regroupe des maquettes enregistrées chez lui au piano en vue de réaliser un nouvel album consacré au poète Charles Baudelaire, après Les Fleurs du mal (1957) et Léo Ferré chante Baudelaire (1967).

Avec cinquante-cinq poèmes mis en musique, Baudelaire est le poète à qui Léo Ferré s'est le plus abondamment consacré.

Genèse[modifier | modifier le code]

Initialement programmé pour 1977, puis repoussé à 1978, ce projet n'a jamais été mené à son terme. Néanmoins, en 1986 Ferré orchestre et enregistre « Je te donne ces vers (...) » ainsi que « L'Examen de minuit - Bien loin d'ici »[1] pour les faire figurer sur son album On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans (1987).

En 2007, sur la proposition des héritiers de Ferré, Jean-Louis Murat choisit et interprète douze de ces mises en musique dans l'album Charles & Léo.

Titres[modifier | modifier le code]

Textes : Charles Baudelaire. Musiques et piano : Léo Ferré.

No Titre Durée
1. « Une nuit que j'étais près d'une affreuse Juive » 1:55
2. Sépulture 1:53
3. La Cloche fêlée 2:01
4. L'Héautontimorouménos 2:02
5. À une mendiante rousse 3:35
6. « Je n'ai pas oublié, voisine de la ville » 2:08
7. L'Âme du vin 3:42
8. La Fontaine de sang 2:42
9. Madrigal triste 3:17
10. L'Examen de minuit & Bien loin d'ici 3:24
11. L'Ennemi 2:36
12. Le Guignon 2:20
13. « Je t'adore à l'égal de la voûte nocturne » 1:39
14. « Avec ses vêtements ondoyants et nacrés » 1:56
15. Le Vampire 1:43
16. Le Parfum 2:26
17. « Je te donne ces vers afin que si mon nom » 1:24
18. Réversibilité 3:30
19. Le Beau navire 5:01
20. L'Horloge 3:08
21. Le Cygne 6:05

À noter que l'édition originale donne accès à des versions alternatives de « L'Horloge » et « Une nuit que j'étais près d'une affreuse Juive » via un Opendisc.

Production[modifier | modifier le code]

  • Réalisation artistique : Mathieu Ferré & Alain Raemackers
  • Restauration & mastering : Studio La Buissonne
  • Crédits visuels : Hubert Grooteclaes (recto pochette), Nadar (verso pochette)
  • Textes de présentation : Mathieu Ferré, Alain Raemackers

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bien loin d'ici » est renommé « Dorothée ».