Poète... vos papiers !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poète... vos papiers !
Auteur Léo Ferré
Pays France
Genre Poésie
Éditeur La Table Ronde
Date de parution 1956

Poète... vos papiers ! est à la fois le titre du premier recueil de poésies de Léo Ferré publié chez l'éditeur La Table Ronde (1956), celui d'un disque 33 tours 30 cm publié chez Odéon présentant une sélection de poèmes (1956) et celui d'une chanson de Ferré publiée sur le premier volume de l'album Amour Anarchie en 1970.

Le livre[modifier | modifier le code]

Genèse et publication[modifier | modifier le code]

Contenu[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Historique des éditions papier[modifier | modifier le code]

  • Première édition : La Table Ronde, 1956
  • Deuxième édition : La Table Ronde, 1971
  • Troisième édition : Gallimard, collection Folio, n° 926, 1977
  • Quatrième édition : Gallimard, collection Folio, n° 926, 1987
  • Cinquième édition : Édition n° 1, 1994
  • Sixième édition : Points, 2013
  • Septième édition : Gallimard-La Mémoire et la Mer, 2013[1]

Mises en chanson[modifier | modifier le code]

Par Léo Ferré[modifier | modifier le code]

Six poèmes (sept si l'on compte « Dieu est nègre ») ont été mis en musique et enregistrés avant la publication du recueil. Ferré revient puiser à cette matière à la fin des années 60, puis durant les années 80 et jusqu'à la fin de sa vie.

Titre Date d'enregistrement Album Remarques
L'Opéra du ciel (date incertaine) La Vie d'artiste (1998)
Paris 1947
1990
La Vie d'Artiste (1998)
Les Vieux Copains
L'enregistrement de 1947 est une version très tronquée du poème, interprétée à la radiodiffusion française.
Ferré enregistre bien plus tard une version complète du texte avec une musique différente sous le titre « L'Europe s'ennuyait ».
La Femme adultère 1950 La Vie d'artiste (1998) Chanson enregistrée pour le label Le Chant du Monde mais jamais diffusée et restée inédite jusqu'en 1998. Texte dit, avec de légères modifications, par Jean Gabin dans De sac et de cordes, diffusé à la radio en 1951.
La Grande Vie 1955 Le Guinche
Ma Vieille Branche 1955 Le Guinche
L'Amour 1955 Le Guinche Chanson prisée des surréalistes. Le texte est publié en 1956 (avant la publication du recueil de Ferré) par Benjamin Péret dans son Anthologie de l'amour sublime et par André Breton dans sa revue Le surréalisme même.
Les Copains d' la neuille 1956
1958
Poète... vos papiers !
Encore du Léo Ferré
Dans la première version Ferré est accompagné à la guitare par Barthélémy Rosso.
L'Été s'en fout 1956
1958
Poète... vos papiers !
Encore du Léo Ferré
Idem
Dieu est nègre 1958 Encore du Léo Ferré Chanson créée en 1955 par Juliette Gréco sur la scène de l'Olympia.
Alceste 1965 (inédit) Poème mis au programme du récital à Bobino en 1965 et jamais enregistré en studio par Ferré[2].
Madame la misère 1969 L'Été 68
À toi 1969 L'Été 68
Le Testament 1969 L'Été 68
Poète, vos papiers ! et Art poétique 1970 Amour Anarchie L'assemblage de ces deux poèmes constitue la chanson « Poète, vos papiers ! ».
Le Crachat 1970 Amour Anarchie
Psaume 151 1970 Amour Anarchie Pour l'enregistrement Ferré ajoute une nouvelle strophe à la fin du poème.
Das Kapital, Sous le ban et Les Passantes 1970 Amour Anarchie L'assemblage de ces trois poèmes constitue la chanson « Les Passantes ».
Récréation 1970 (inédit) Poème chanté sur scène à Bobino en 1970 et jamais enregistré en studio par Ferré[3].
« Dodo la boule en Australie y'a des moutons » 1970 (inédit) Rebaptisé « Il y a », ce poème chanté sur scène à Bobino en 1970 n'a jamais été enregistré en studio par Ferré[3].
Préface 1973 Il n'y a plus rien Il s'agit d'une réduction de la préface (en prose) du recueil.
La Sorgue 1982
1983
Ludwig-L'imaginaire-Le bateau ivre
L'Opéra du pauvre
La version de 1983 propose un accompagnement musical et un ordre strophique différents.
Les Morts qui vivent 1987 On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
Le Sommeil du juste 1987 On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans Pour l'enregistrement Ferré insère quatre vers supplémentaires, tirés du poème « De cogitationæ maquarellis », extrait du même recueil[4].
Visa pour l'Amérique 1987 On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans Pour habiller ce poème Ferré reprend telle quelle une musique présente dans L'Opéra du pauvre[5]
Le Faux Poète 1987 On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans Idem
Le Plus Beau Concerto 1992 (inédit) Poème chanté sur scène en 1992 et jamais enregistré en studio par Ferré[3].
L'Homme lyrique 1992 (inédit) Idem
Monsieur le poète untel 1992 (inédit) Idem

Par d'autres musiciens et interprètes[modifier | modifier le code]

En 2003, le duo Les Faux Bijoux crée au disque[6] la chanson « Complainte pour Popaul » d'après la partition laissée par Ferré (et datée de 1952)[7].

En 2007, le musicien de jazz Yves Rousseau enregistre, avec son quartet et les chanteuses Claudia Solal et Jeanne Added, un album éponyme exclusivement consacré au recueil de Léo Ferré. Il reprend certains textes déjà mis en musique par Ferré (« Préface », « Poète, vos papiers ! », « Madame la Misère », « Les morts qui vivent », « L'été s'en fout », « À toi », « L'Amour » et « Le Testament ») et crée ses propres mélodies pour les poèmes suivants :

  • « La Muse en carte »
  • « Le Plus Beau Concerto »
  • « Où va cet univers ? »
  • « Tête-à-tête »
  • « Tristesse de Paris »
  • « Le Mannequin »
  • « Les Cinéastes »
  • « À un prochain cadavre »

L'album[modifier | modifier le code]

Poète... vos papiers !
Album de Madeleine Ferré et Léo Ferré
Sortie novembre 1956
Genre Poésie lue
Label Disques Odéon

Le disque paru chez Odéon rassemble 15 poèmes de Léo Ferré. À l'exception de deux d'entre eux, mis en musique et interprétés par l'auteur, tous sont dits par son épouse Madeleine Rabereau-Ferré[8]. Chaque poésie est introduite par un court texte de Ferré. Certains titres bénéficient d'un accompagnement musical minimaliste, s'agrémentant des motifs à la guitare de Barthélémy Rosso ou d'un accompagnement au piano par Ferré lui-même.

  • L'Arlequin
  • Tristesse de Paris
  • L'Opéra du ciel
  • Les morts qui vivent
  • Le Hibou de Paris
  • Tête-à-tête
  • À toi
  • L'été s'en fout (chant : Léo Ferré)
  • Le Crachat
  • La Sorgue
  • Les Copains d'la Neuille (chant : Léo Ferré)
  • Visa pour l'Amérique
  • Angleterre
  • Paris
  • Le Testament

La chanson[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Poète, vos papiers ! (chanson).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le recueil est inclus dans l'anthologie Les Chants de la fureur.
  2. Source : Mathieu Ferré, postface à Poètes... vos papiers !, Points, 2013.
  3. a, b et c Source : Mathieu Ferré, op. cit.
  4. Alain Raemackers, livret de On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans, La Mémoire et la Mer, 2000.
  5. Alain Raemackers, op. cit.
  6. Album Léo Ferré, les inédits, La Mémoire et la Mer, 2003.
  7. Alain Raemackers, livret de Poète, vos papiers !, par Yves Rousseau, Le Chant du Monde, 2007.
  8. Éric Didi, livret du long box Léo Ferré les années Odéon, 2002.