La Madone aux fuseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Madone aux fuseaux (copie)
Madonna of the Yarnwinder.jpg
Artiste
Date
Vers 1501
Technique
Huile sur bois
Dimensions (H × L)
50.2 × 36.4 cm
Mouvement
Localisation

La Madone aux fuseaux[1] (ou La Madone au fuseau) est un tableau (aujourd'hui disparu) peint par Léonard de Vinci vers 1501. Il est connu aujourd'hui par différentes copies.

Dans une lettre à la marquise de Mantoue Isabelle d'Este, datée du 14 avril 1501, Fra Pietro da Novellara, vicaire général des Carmélites, fait état d'un tableau que Léonard de Vinci est en train de peindre pour Florimond Robertet, secrétaire et favori du du roi Louis XII de France. Il s'agit d'« une Vierge assise, comme sur le point de dévider un fuseau tandis que l'Enfant pose le pied sur une corbeille de fuseaux et regarde attentivement les quatre branches du dévidoir en forme de croix.»[2],[3] Le tableau décrit dans cette lettre serait donc la version originale de la Madone aux fuseaux, de la main même de Léonard. Toutefois, nulle trace de corbeille sur les copies qui nous sont parvenues.

Parmi celles-ci, deux sont particulièrement remarquables:

  • La version de New York (collection particulière, ci-contre à droite). On en trouve la trace pour la première fois en 1809 lorsque Henri Petty-Fitzmaurice, troisième duc de Landsdown, en fait l'acquisition.
  • La version de la collection du duc de Buccleuch, conservée au Drumlanrig Castle, en Écosse. Volée en 2003, elle a depuis été retrouvée en 2007.

D’autres versions existent, entre autres, celle du Louvre (legs du baron Basile de Schlichting), celle du Musée des beaux-arts de Dijon, de la collection Locker-Lampson (Londres), du prince Ruprecht de Bavière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les autres langues, le mot fuseau/dévidoir est au singulier (of the Yarnwinder, mit der Spindel, de la rueca/del huso, dei Fusi/dell'Aspo, do Fuso...). Seul le français propose d'en voir plusieurs.
  2. Martin Kemp, Leonardo on painting, 1989, pp.273–5
  3. Marco Horak, in Panorama Musei n°3, déc.2010, p.2

Sources[modifier | modifier le code]

  • Frank Zöllner, Léonard de Vinci, tout l’œuvre peint et graphique, Taschen, 2003, p.238-239
  • (it) « Marco Horak – Il mistero della Madonna dei fusi », Panorama Musei: Rivista Ufficiale dell’Associazione Piacenza Musei, (consulté le 21 juillet 2017)
  • Martin Kemp, Leonardo on Painting: An anthology of writings by Leonardo da Vinci with a selection of documents relating to his career as an artist, Yale University Press, New Haven and London, 1989 (ISBN 978-0-300-09095-6)


Galerie[modifier | modifier le code]